jeudi 7 juin 2007

LE "VALET DE CHAMBRE" CONTRE BRUNO MEGRET: ULTIME PROVOCATION ET SUPRÊME INSULTE DE JEAN MARIE LE PEN !







LE "VALET DE CHAMBRE" CONTRE BRUNO MEGRET: ULTIME PROVOCATION ET SUPRÊME INSULTE DE JEAN MARIE LE PEN !


"LOU RAVI" ET LE GÂCHIS ...
(triste image de sombres législatives pour toute la Droite Nationale)


Nous l'avions déjà évoqué, mais nous tenions à y revenir, tant cette affaire est symbolique du mépris prioritaire de Jean Marie Le Pen pour ses alliés, comme de sa volonté destructrice de créer le chaos après lui. L'homme qui répond "C'EST DE LA CONNERIE" à ceux qui demandent l'union sacrée de toute la Droite Nationale a donc décidé de placer un candidat face à Bruno Mégret dans la 12ème criconscription des Bouches du Rhône.

Petit rappel historique concernant cette circonscription. 1988. Le Pen vient de réaliser 14,5% à la Présidentielle quand François Mitterrand décide de dissoudre l'assemblée nationale (sans [re]changer le mode de scrutin). Le FN dirige alors quelques exécutifs régionaux avec le RPR et l'UDF, dont ceux de PACA et du Languedoc Roussillon. C'est la ruée vers le sud est pour tenter d'avoir des élus. Marseille n'a plus de leader FN historique et charismatique depuis le départ de Pascal Arrighi (et d'autres) pour cause de "détail" quelques mois auparavant. Jean Marie Le Pen décide donc de se présenter dans la cité phocéenne face au socialiste Marius Masse. Il fera même un pari de 100.000,00FF au candidat socialiste (que Masse relèvera) comme quoi il le battrait au second tour. Il perdra ce pari et devra se résoudre à payer Marius.

Marseille est en plein fin de règne de Gaston Defferre, la gauche rêve de Tapie, boss de l'OM, à la Mairie, le docteur Vigouroux n'est pas encore en place, Michel Pezet s'y voit (et d'autres l'aident à y croire) et le binome "PCF - CGT" est encore omnipotent. Voila pour l'état de la gauche. A droite, la patron c'est Jean Claude Gaudin du tout puissant PR qui règne en maître absolu (à droite) de Saint Tropez à la Camargue. Il était très inquiet de la montée en puissance de Pascal Arrighi pour quatre raisons principales. D'abord, le FN avait vraiment le vent en poupe à Marseille ou les sympathisants n'hésitaient pas à s'afficher publiquement. Ensuite, Arrighi était fort d'une vraie implantation locale digne de ce nom. On refusait parfois les adhésions par manque de temps à l'époque. D'autre part, le FN venait de faire une démonstration de force sans précédent en organisant un meeting de Jean Marie Le Pen dans un Stade Vélodrome bondé, lors de la Présidentielle. Enfin, Pascal Arrighi, ancien recteur de la prestigieuse université de Corte, se sentait fort de la présence à Marseille de 200.000 corses. Il se sentait tellement fort qu'il avait accordé une interview à Minute sous le titre "entretien avec le futur Maire de Marseille" et qu'il s'était permis de traiter quasi publiquement Gaudin de "pédé".

Arrighi sur la touche (il finira tristement à 0,2% avec son groupement local "Marseille Sécurité"), Gaudin échaffaude un plan diabolique. Il laissera croire au FN qu'il y aura des accords, ou à tout le moins des arrangements (maintiens, désistements, retraits, selon les circonstances), mais qu'il laissera les candidats FN arrivés en tête être élus. Seulement, Gaudin ne veut pas entendre parler de Le Pen à Marseille et il le fait savoir. Il a déjà assez de soucis avec Tapie et il veut la Mairie, alors pas de Le Pen dans la région. En cas de présence de Le Pen, il agira en conséquence, quitte à le faire discrètement. Le Pen passe outre évidemment, et il a bien raison convenons-en. Seule son absence à Marseille lors des municipales restera comme totalement inexplicable, car les raisons évoquées étaient valables depuis toujours.

C'est alors que nous revenons à notre circonscription, la 12ème des Bouches du Rhône, celle de Vitrolles et de Marignane.

Jean Pierre Stirbois, en visionnaire comme en fin stratège, avait déjà pris les devants depuis plusieurs mois. Fidèle à ses idées et à une tactique qui lui avait bien réussi à Dreux, il décide d'éviter LA grande ville et de trouver une cité similaire à Dreux dans la région marseillaise. Tous critères confondus, le choix se porte vite sur ... Vitrolles. L'implantation commencera donc par les législatives. Stirbois qui n'a que l'enracinement du FN et de nos idées en tête, ne veut ni abandonner Dreux, ni être "prisonnier" du sud est de la France. Il confie donc Dreux à son épouse Marie France, (qui accepte malgré des attaches niçoises réelles qui lui serviront plus tard), mais il lui faut un homme de confiance, une pointure du FN pour l'aider dans la région. Il demande donc à Bruno Mégret, alors député de l'Isère, de quitter Grenoble pour Vitrolles et de devenir son bras droit, son suppléant sur la circonscription. Bruno Mégret accepte volontiers. Ainsi est constitué, selon les dires d'un ancien militant de l'époque "le meilleur tandem FN, dans la meilleure circonscription de France et avec la meilleure équipe militante". Loin des superlatifs, le duo se met au travail, car l'objectif est de gagner.

La suite est connu de presque tous. La campagne est magnifique et exemplaire. Le ticket "Stirbois - Mégret" arrive largement en tête, la droite est écrasée et la gauche fortement minoritaire. C'est alors le coup de poignard de Gaudin, qui, en sous main et entre les deux tours, demande de faire "battre l'extrême droite" et de voter à gauche afin de faire barrage au FN. La guerre est déclarée. Certains responsables locaux du PR et du RPR décident de soutenir Jean Pierre Stirbois et participent même à un meeting de ce dernier. Las, le second tour se jouera à une poignée de voix, JP Stirbois perdant avec 49,9% des suffrages, deuxième meilleur score du FN après celui de Yann Piat, seule élue à Hyères (Var). Malgré de très forts soupçons de fraude (PCF?), l'élection ne sera pas rejouée, comme il se doit chaque fois qu'il s'agit d'un des notres. La démocratie dans toute sa splendeur.

Après le tragique décès de Jean Pierre Stirbois, Mégret reprendra le flambeau et sera candidat à TOUTES les élections sur le secteur pour la Droite Nationale, sans discontinuité, de 1988 à nos jours, soit près de 20 ans de présence. Alors comment accorder le moindre crédit aux propos de Le Pen, (exigeant comme à son habitude la docilité servile et le respect unilatéral sans aucun espoir de retour), affirmant sans rire que "c'est Mégret qui (il ose le félon) se présente contre le FN".

Après ce rappel nécessaire, venons en aux faits.

Non content de ne pas respecter l'Union Patriotique de la Présidentielle, non content de faire une nouvelle fois passer nos milieux pour une bande de comiques inconséquents (Mégret n'avait-il pas indiqué sur France Inter en mars 2007, en réponse à la question d'un journaliste (et pris d'un fou rire): "Je vois mal comment Jean Marie Le Pen pourrait mettre un candidat face à moi aux législatives alors que je le soutiens à la Présidentielle, ça n'est pas sérieux!"), non content de tout faire pour "briser Naboléon" en lui opposant un candidat FN, Le Pen va jusqu'à lui opposer son propre majordome, ajusteur de cravatte en chef, monsieur propre de "l'attaché case" (avé l'accent). Seul Caligula a fait mieux en faisant nommer son cheval Sénateur de Rome.

Ainsi sont les deux dernières ambitions universelles de Le Pen: Garder un peu de sousous pour fifille qui reprendra le "flambounet" de ce qui restera du FN, quitte à ce que ce soit autour de 186 adhérents, et surtout abattre Mégret en le faisant humilier par le majordome. Car ne vous y trompez pas, ce n'est pas tant le score de "monsieur propre" qui fera chuter Mégret, mais bien la destruction systématique de toute potentialité de dynamique sur la circonscription. Comme vous le constaterez dans la vidéo plus loin, la population est définitivement lassée de cette "guéguerre" aussi stérile que vaine et uniquement poursuivie par le Pic de la Mirandole de Montretout. Nous espérons de toutes nos forces en une saine réaction de l'électorat local, mais malheureusement, nous pensons que cette lassitude fera voter UMP par beaucoup et que le second tour échappera probablement à Bruno Mégret. Ce dernier ne se fait d'ailleurs guère d'illusion, faisant prioritairement campagne au plan national afin de conserver le financement public, gage de la préservation de l'avenir pour l'Alliance Patriotique autour du MNR, donc pour l'ensemble de la Droite Nationale. Si Mégret était au second tour (comme Bompard et Lang) et que Marine Le Pen en soit absente, ce serait une victoire en forme de très joli pied de nez. Ironie de l’histoire : c’est Catherine Mégret qui avait présenté Gérin à Le Pen. Le candidat FN, qui assure avoir gardé de bonnes relations avec Bruno Mégret (ce dernier, pas rancunier du tout, lui a d'ailleurs proposé de travailler avec lui pour les municipales), n’a pas d’état d’âme : « Je ne mélange pas politique et vie privée. » On peut ne pas le croire, devoir oblige...

Voici comment le journal gratuit Métro, reprenant en partie le Parisien, voit cette bataille électorale.

"Allons dans la 12 ème circonscription des Bouches du Rhône. Circonscription détenue par un élu UMP, Eric Diard, qui ne se fait guère de souci : Nicolas Sarkozy a obtenu 61% des voix le 6 mai. Dans cette circonscription qui englobe les villes de Vitrolles et de Marignane, Bruno Mégret est à nouveau candidat ainsi qu'un candidat du Front national. Jean-Marie Le Pen a eu l'idée d'investir son majordome ! Gerald Gérin, 33 ans que nous présente Le Parisien : Il a passé un an à servir des cocktails au Carlton, à Cannes, puis a découvert Le Pen il y a 14 ans. Depuis, Gerald Gérin vit avec le couple Le Pen à Rueil. En parfait majordome, il s'occupe un peu de tout : agenda, logistique, déplacements, jusqu'au port des valises et au choix de la garde-robe et des cravates du vieux chef quand Jany n'est pas là. On sait tout, depuis Molière, du couple maître et valet. Là, les 2 s'unissent pour humilier le 3e larron, Mégret". (Métro le 22/5/2007)

Servir des cocktails, même au Carlton, prédispose t-il à faire boire la tasse aux idées nationales ?

Voila comment jugeait cette pantalonade un journaliste suivant régulièrement le "Président à vie" du FN..

"Dans la circonscription de Vitrolles, le FN présente la candidature de Gérald GERIN, assistant, porte serviette et homme à tout faire de M. Le Pen qui vit au domicile du couple Le Pen, à Rueil-Malmaison, chez Mme. M Gérin est donc le majordome de M Le Pen, mais ce qu'ignorent beaucoup de personnes, y compris nombre d'adhérents FN, c'est que M le valet de chambre est payé par ... le Parlement Européen au titre d'attaché parlementaire de Jean Marie Le Pen (un des). Il n'en a ni la formation, ni les capacités ni l'expérience, mais il l'est. En d’autres termes, Le Pen fait financer sa bonne par les fonds publics. Comme tous ses anciens alliés sont recyclés à l’UMP et qu’il ne compte pas redonner un avenir à MEGRET il envoie une sorte de SDF politique qui ne brille que parce qu'il est poli (dans tous les sens du terme)et lissé à l'extrême. On peut se consoler en se disant que le bonhomme a un "dada": La pollution de l'Etang de Berre. Si Mégret reprend Vitrolles, il pourra toujours l'embaucher comme cireur de pompes et le faire payer par la collectivité au titre du tri sélectif autour de l'étang. A mourir de rire."

Mais M Le Majordome possède également un blog (si, si), et ce dernier est à l'image de sa candidature: Comique, délirant, ubuesque, bref à l'image du FN actuel. On rit jaune mais on rit quand même. Plus que des commentaires, nous vous conseillons sa visite: http://geraldgerin.celeonet.fr . Vous y retrouverez, notamment, quantité d'articles de presse à sa gloire. "Mégret et le majordome" ; "Le Majordome de Le Pen" ; "L'homme à tout faire de Le Pen veut défaire Mégret" et autres grands moments de philosophie politique. Le "candidat du pays et de Jean Marie Le Pen" se voit ainsi affublé du titre de "parachuté du cru" qui sonne comme une sanction définitive. (ne pas rater les passages de "monsieur propre" sur la BBC et surtout RTL, ils sont à garder dans les annales).

Pour vous, cette vidéo ou l'on peut appercevoir le "Fernandel de Reuil l'Etang" (en moins bien) faire son numéro.




Gérald Gérin



Une autre vidéo à regarder sur le site du MNR 13 ici: http://lemnr13.free.fr/Videos/legislativ12circons.html
(ne pas rater le passage ou Gérald Gérin affirme "Je fais ce que me dis Jean Marie Le Pen" !)

Pourtant, partant du sacrosaint principe selon lequel tout militant national est à respecter, nous n'hésitons pas à dire que tout n'est pas à jeter dans le personnage du Berrois. C'est uniquement et avant tout à son patron, se voulant roi du vaudeville faussement "pagnolesque", qu'il doit sa petite réputation locale de "toti" et son surnom ("lou ravi de la crêche"), version enracinée de "simplet" contemplant le Messie (?) traditionnellement les bras en l'air. Heureux les simples d'esprit a dit le Seigneur, sans préciser toutefois s'ils devaient impérativement être candidats ni s'il était obligatoire de voter pour eux. Ouf, nous voila rassurés !

Il n'a peut être pas mesuré la portée symbolique ruineuse de sa candidature, il n'empêche que même s'il n'a rien à dire, (absence de tout communiqué), les autres parlent pour lui, à commencer évidemment par la presse locale, martellant quotidiennement que "Gérin espère donner le coup de grâce à Mégret". Et l'UMP ne se prive pas d'enfoncer le clou.

A ce petit jeu malsain, à terme et si personne n'arrête le massacre, on risque surtout de donner le coup de grâce à nos idées, à notre idéal.

Cette candidature, cette forfaiture, cette véritable trahison sans précédent, bien plus qu'une anecdote, c'est la parfaite image, l'exacte photographie, l'emblème absolu de la situation dramatique dans laquelle est englué tout le Mouvement National. C'est l'exemple même (par l'absurde) de ce qu'il ne faudrait jamais faire et que d'aucun s'obstine à faire contre vents, marées et tempêtes, simplement par caprice destructeur. Demain, lorsqu'une fois tous réunis, peu importe comment, l'indispensable reconstruction débutera, il faudra tenir compte du passé pour que ce type de comportement suicidaire ne se manifeste jamais plus !

Malheur à celui par qui le scandale affirme la Bible.

A vous de faire en sorte que cette vérité résonne de nouveau haut et fort.

En dehors de Carl Lang, de Bruno Gollnisch et de leurs amis (dont nous avons déjà parlé), pas une voix patriote ne peut sérieusement se porter sur les candidats du Front (ex) National.

En dehors de nos amis identitaires, nationalistes et patriotes (déjà évoqués eux aussi et dont les symboles sont Philippe Vardon et Jacques Bompard), vous devez tout faire et tout donner, (notamment en en parlant autour de vous afin que le message soit entendu sur toute la France) pour voter et faire voter, partout et par tous les moyens, pour les candidates et candidats de "l'Alliance Patriotique - MNR" !


Le 10 juin, à Vitrolles, Marignane et autour de l'Etang de Berre:


VOTEZ ET FAITES VOTER POUR BRUNO MEGRET ! ! !


Le 10 juin, partout en France, votez et faites voter pour L'ALLIANCE PATRIOTIQUE - MNR !


VOTEZ POUR VOUS ET POUR LE RENOUVEAU NATIONALISTE !


VOTONS POUR LA VRAIE DROITE NATIONALE, SOCIALE, POPULAIRE ET IDENTITAIRE !


VOTONS TOUS POUR L'ALLIANCE PATRIOTIQUE - MNR ! ! !

28 commentaires:

Patriote44 a dit…

Pour une fois que je voulais être le premier à laisser un commentaire, je vais peut être y arriver.

Toutes mes félicitations pour cet article, hautement symbolique et symptomatique de la situation, de la crise actuelle que vit notre mouvance.

N'en déplaise à certains (comme les sectaires, mais d'autres plus curieusement, comme Philippe Randa, pour qui l'histoire politique est figée) seul l'union la plus large nous sortira de l'impasse, et encore si tout le monde se retrousse les manches.

Il ne faut se faire aucune illusion, le pouvoir en place veut notre disparition, et il ne se gènera pas. Alors quand je vois qu'il y est aidé au plus niveau par un leader, certes qui fut grandiose, mais qui finit fort mal, je me dis qu'on va devoir vraiment se remuer.

Encore trois jours et les choses vont enfin commencer à bouger.

En attendant, il faut voter MNR, car il représente une base pour une alternative crédible.

Bon courage à touset à bientôt.

alain a dit…

hélas le MNR va se faire laminer car il ne fait aucune campagne (exception faite dans quelques rares départements où existe une structure militante) par manque de moyens!
ceux qui se déplacent peuvent constater de visu que m^me sur les panneaux officiels les affiches du MNR sont absentes!
certains n'ont même pas fait de profession de foi et les electeurs n'auront que les bulletins de vote pour s'informer...

ceux qui fréquentent ce forum sont des nationaux informés et représentent une infine majorité des electeurs, c'est pourquoi si le FN va poursuivre sa chute,les scores de l'alliance patriotique seront anecdotiques et ne présagent rien de bon pour demain!

Que dire du MPF dont nombre de candidats affirment sur leurs affiches appartenir à la majorité de droite...tirez la chasse!
Un sondage ne donne à Bompard (j'aimerai d'ailleurs l'entendre plus distinctement sur son avenir au sein d'un parti de vendus!) que 19% au premier tour

Il sera difficile de reconstruire à partir de ces décombres,bon courage à ceux qui y croient encore.Pour ma part je suis très pessimiste

Nounours a dit…

Merci pour votre article, qui figurerait très bien à la une de la Pravda.
Nous sommes dans le plus pur style soviétique pour un parti qualifié «urbi et orbi » d’extrême droite !
A vrai dire et pour être dans l’air du temps, nous sommes plus proche de l’Iran et d’Ahmadinedjad que de Charles Maurras.

Que le « vieux » présente son valet contre Mégret est la pire ignominie.

Mais sachant ce qui est Megret, son niveau culturel ! Ne sort pas qui veut de la « botte » de l’X. Ses opinions politiques, malgré quelques dérapages anodins, mais qui n’en fait pas ! Cela montre l’état de délabrement de la santé mentale du « chef sans plumes » (elles se sont envolées le 22 avril).

Que voulez-vous que Megret ou quelqu'autre partisant sain d'esprit puisse dire à un être enfermé dans son petit cercle personnel qui se prend pour le chef de droit divin !(je ne serai pas assez méchant pour dire le "petit père du parti"....

Ils ne sont pas et ne seront jamais sur la même longueur d’onde, même avec « fifille ». Elle est avocate, je veux bien ! Mais je ne lui confierai jamais un dossier !

Quand à ce pauvre Gérin, à défaut de culture politique, il a pour lui celle de l’utilisation du shaker, pour faire des « coquetails » comme on dit dans le midi.
Il est plus qu’évident que le « vieux » ayant la défaite mauvaise, veut mener son parti dans le mur. C’est une manière de se saborder !
Mais surtout, le "vioque" pourra hurler que c'est la faute des autres qui n'ont pas voté pour les membres que son parti a présenté

Autre détail, j’ai convaincu mon entourage de lire attentivement votre blog, et les constats sont les mêmes que les vôtres.
Même ceux qui au départ vous traitez de tous les noms d’oiseaux, à force de leur mettre le nez dans la fiente du défunt FN, ils ont compris et sont devenus de fervents opposants, d’autant qu’ils n’apprécient guère de s’être faits avoir de cette manière aussi sournoise que méprisante de la part d’un « pauv vioque » qui passe son temps à se poser en martyr lors de ses divers dérapages.

Mon parent avait plus que raison quand il disait il y a des décennies, « ce type ne veut pas gagner, mais uniquement foutre la mxxxe »
Il ne veux pas gagner, parce qu’il est incapable de diriger un pays ! Nous en avons aujourd’hui confirmation.

Plus que jamais, resserrons les rangs avec le MNR et laissons le paquebot sombrer. Inutile d’envoyer les canots de sauvetage, ils n’en n’ont pas besoin. Ils veulent se saborder, observons et laissons faire.

Agnès a dit…

Cher Alain,

Habitant le Vaucluse, je peux avoir une opinion au moins aussi valable que les autres sur Bompard.

Je suis bien d'accord avec vous sur le fait qu'il ne dit rien sur son avenir. Personne ne sait d'ailleurs s'il est MPF, assimilé, Divers Droite, Indépendant ou autre.

De plus, il a à la fois un manque d'identité, de visibilité et de pugnacité, tout étant lié.

Je ne serais pas étonnée outre mesure qu'il échoue et fasse un score moins important que celui auquel il aurait pu prétendre.

A mon sens, ça vaut ce que ça vaut, mais l'explication est ailleurs.

Jacques Bompard a toujours préféré l'enracinement, le travail militant, le terrain et le vécu à toute autre chose. Il a bien raison, c'est bien là le principal. Ceci dit, il comment l'erreur de minorer voire de nier le reste. Je m'explique.

Pas de médias, y compris locaux, des journaux de campagne sans cesse en retard d'un train, aucun site Internet, ni personnel, ni de son Mouvement (s'il en a un), aucune présence virtuelle sur la toile et aucune intervention dans les médias. Rien, le néant à ce niveau là.

Si on cherche Bompard sur la toile, on s'apperçoit vite que l'on trouve en premier le site de "l'esprit public", association qu'il avait fondé avec Mme Stirbois, aujourd'hui décédée, et que le site n'est même plus mis à jour depuis ...... 2005! Incroyable!

Son site personnel est un non sens absolu. Vide, désespérement vide, il n'attire pas le chaland, c'est le moins qu'on puisse en dire.

Le site de son Mouvement au plan local ? Rien du tout !

Ses infos sur le web ? Vous n'en trouverez aucune ? Pas plus que ses interventions dans les médias, et son site de la Mairie d'Orange ne pipe pas mot sur lui, tant il est honnête. C'est triste à dire mais c'est ainsi.

M Bompard a oublié que, si le terrain est la base, le reste, tout le reste forme un passage obligé dans lequel l'absent a toujours tort et fini par tout perdre. Il suffit pour s'en convaincre d'aller jeter un oeil à ce que fait un Mariani, qui, logiquement, aurait du depuis longtemps être écrasé par Bompard, tant il est médiocre.

Même l'affiche officielle de Bompard est affligeante de ce point de vue. Photo prise de face, avec le soleil dans la figure et M Bompard faisant la moue des mauvais jours en plus de la grimace due à l'aveuglement par les rayons du soleil. Minable, il faut bien l'avouer.

Leçon de tout cela ? Avec le seul marketing, vous n'êtes rien, à peine une marine le pen, mais sans Marketing, encore une fois un passage obligé pas très contraignant pour un homme de la trempe et de l'envergure de Bompard, vous échouez à tous les coups.

Je fais donc partie de celles qui pensent que malheureusement il va échouer et qu'il devra à l'avenir songer à être présent partout, ne lui en déplaise.

Concernant son positionnement et sa future destination, je pense qu'il pensera d'abord à sa réélection, et c'est bien normal. Par la suite, je le vois bien suivre Mégret et Antony s'ils s'entendent (et ce n'est pas fait), sinon M Antony, le plus proche de ses idées à ce que j'ai cru comprendre.

A propos du MNR et de son alliance actuelle, le problème n'est pas qu'elle soit laminée, ça on s'en moque un peu, mais que M Mégret et ses amis puissent bénéficier du financement public. Ca, les nationaux responsables et adultes l'ont bien compris. Je suis d'accord avec Alain, le vote sera militant et non citoyen, mais il faut bien en passer par là, avant les municipales, qui là, seront selon moi et pas mal de mes relations, un début de victoire pour le MNR.

Habitante de Montfavet, je voterai pour Philippe Cattoen du MNR, mais sur Orange et alentours, il est du devoir de toutes et tous de voter pour Jacques Bompard.

J'espère me tromper, qu'il sera au second tour, puis élu, ce ne serait que justice tant l'homme est sympathique, le militant droit et son action bénéfique.

Agnès a dit…

J'avais oublié de dire sur les prospectus, que ceux que j'ai reçu du MNR sont très corrects, que ce soit la profession de foi en couleur ou le bulletin à déposer dans l'urne, qui est agréable à l'oeil et qui ne laisse planer aucun doute, ni sur les intentions, ni sur le choix qu'on fait en votant.

Si vous regardez attentivement comme je l'ai fait Alain, vous remarquerez que le candidat FN a certes une photo en plus sur le dépliant, mais que le bulletin de vote ne tient absolument pas la route en comparaison de celui du MNR, il faut savoir rester objectif. De plus, si j'en crois ce site et d'autres que je visite, pas mal de dirigeants importants du MNR (comme par exemple M Part face à la fille Le Pen) ont plus de moyens que les candidats disons plus lambda.

Mais que dire du MPF, car plus minable et pour tout dire ringard, c'est impossible. Pas de photo du candidat, dépliant nul et bulletin de vote mauvais et en noir et blanc. Là, on touche le fond tant cette propagande impersonnelle est de basse qualité. Espérons que le vote s'en ressentira. Ce qui m'étonne tout de même, c'est qu'affichant officiellement deux fois plus d'adhérent que le FN et 4 à 5 fois plus que le MNR, le MPF fasse una campagne si chiche en moyens financiers, les moyens humains eux ne dépendant que de la force des convictions défendues. C'est dire le vide de ce parti aux dirigeants peu scrupuleux.

On verra dimanche. Agnès.

Anonyme a dit…

Ce n'est peut être pas la place de ce commentaire mais je trouve qu'une fois de plus jean françois Touzé ne manque pas de culot

Lui qui fait faire son travail par les autres ! c'est vrai qu'en échange il paie le resto ! et le ponpon : une place de conseiller régional ! (vous connaissez tous ce qu'il en est des promesses) Et certains n'ont ils pas encore réalisé que pour avoir des élus il faut des électeurs ! et avec un FN dimanche à moins de 5 % !!!
Voici donc ce que vous pouvez y lire sur le blog du Môssieur!

"Aux autres, aux paresseux, aux éternels désespérés, aux frileux, aux fragiles, aux tremblants, mais aussi aux nantis qui ont oublié que rien, jamais, n’est acquis et surtout pas les places confortables parce que mécaniquement gagnantes sur les listes régionales, à tous ceux-là nous disons bye bye, bonne route sur la voie du renoncement."

Nous faisons sans doute parti de ces autres ! de plus il pourrait balayer dans sa propre fédération, car aux dernières nouvelles son conseiller régional sur place n'avait pas usé ses chaussures en boitage et collage !

Anonyme a dit…

Remarquable article et tellement révélateur de ce qu'est devenu le FN... Et diree qu'a mes 18 ans j'y étais venu pour défendre un idéal !!! J'ai la gueule de bois en ce moment, mais bon ça reviendra soyons tout de meme optimistes, la raclée de dimanche va être salavatrice car sans financements le FN va devoir licencier un tas de parasites du Paquebot. Maintenant il faut que Carl Lang et Gollnisch bougent apres ces élections, ce dernier a l'ai d'être géné aux entournures quand il doit malgré lui je pense, justifier la campagne présidentielle à la télé. Mais il a raison de ne pas jeter d'huile sur le feu avant le scrutin, il est plus intelligent que Aliot.

Alain a dit…

Agnés,l'esprit Public a été mis en sommeil après le ralliement de Bompard au MPF ce qui explique la non mise à jour du site;je lui ai d'ailleurs signalé en son temps (car il est très accessible comme vous le savez) qu'il commettait une erreur,mais il croyait dur comme fer dans l'honneteté du vicomte.... et comme ses fils et lui avaient (et ont toujours) un très lourd contentieux avec la maison LE PEN,ceci explique cela!

Je suis déçu pour son echec programmé face à Mariani mais je pense qu'il gardera facilement la ville d'Orange vu le travail qu'il a effectué (et de plus il n'y aura pas de liste FN face à lui faute de combattants).

Je pense aussi que si Anthony fait quelque chose Bompard le rejoindra mais rien n'est moins sûr ...
De toutes façons je serai profondémént déçu s'il persiste dans son aventure avec le vendu PDV car j'ai une grande estime pour l'homme .

Collectif "Sauvons notre Idéal" a dit…

Concernant Jean François Touze,

Nous partageons vos remarques et vos analyses sur l'indidvidu, de même que nous constatons les faits à travers les nombreux documents que vous nous envoyez par email. (et que nous conservons en archives merci)

Nous rappelons utilement et par ailleurs que, non seulement nous avons publié une contribution dédiée au personnage et à ses errements (voir archives de février), mais qu'en plus nous ne sommes pas aveugles, que nous avons largement critiqué ses frasques et ses prises de positions délirantes lors de la Présidentielle (un ultra jacobinisme plus proche du "gaucho lepénisme" que des valeurs nationalistes assurément), et qu'en conséquence, nous avons appelé très clairement à ne pas accorder une seule voix à M Touzé, indiquant qu'il fallait s'abstenir, voter blanc ou nul, voire voter pour la candidate de "nature et animaux". Les choses sont donc claires, une bonne leçon valant valeur d'exemple sans préjuger du futur évidemment.

Ceci étant dit, il ne faut pas être destructeur et savoir reconnaître à chacun le droit (le devoir?) de changer.

Il se trouve que, sans renier toutes ses erreurs et sans totalement évoluer du bon côté, M Touzé a fait montre d'une assez louable volonté unitaire réelle et palpable. Alors bien sur, ça ne change rien à son piteux passé, rien à son actualité locale triste et banale, rien à certaines de ses idées encore nocives, rien aux aspects sordides de ses relations que vous nous dévoilez et que nous nous refusons de publier, ceci n'étant pas le lieu et rien enfin au côté convenu de ses dernières déclarations. Nous savons tous d'expérience que l'être humain ne peut pas reconnaitre ses fautes directements, surtout sans y impliquer tous les autres, et c'est ce que fait cet adhérent FN dans ses dernières analyses.

Finalement, ce cadre FN là est une espèce de valeur étalon du cadre FN actuel et habituel, comme perdu politiquement et se cherchant tout en recherchant une porte de sortie honorable. Il reconnait à moitié avant de reconnaitre entièrement par la suite. C'est très humain et nous ne pouvons que comprendre.

Même si le FN manque cruellement de cadre aujourd'hui, même si les fautes, mensonges et erreurs sont avérées et même si vous vous sentez floués par la situation locale, nous ne saurions trop vous recommander quatre choses qui nous semblent primordiales:

- Ne pas trop vous focaliser sur une personne, quelle qu'elle soit (surtout inconnue), sauf sur la base de déclarations officielles (comme c'est malheureusement le cas pour Aliot et Mme fille, notamment).

- Savoir prôner le réalisme et le sérieux en politique.

- Accepter tout pardon et/ou amendement quand cela vous est demandé, comme vous voudriez qu'on le fasse pour vous. Fuyez l'exemple des Le Pen avec Mégret, exemple d'autant plus frappant que les torts étaient partagés.

- Enfin, utiliser votre énergie de façon positive, le contraire donnant trop d'importance à des gens qui n'en ont surement pas.

franc-sparte a dit…

Petit à petit ce blog passe de l'anti lepenisme nationaliste, qui était une bon positionnement, à un simple et classique blog MNR.

Bon.

OK, allez y votez Megret, votez MNR faites vous plaisir.

Mais ensuite soyez cohérent. Aprés le nouvel échec électoral de Megret, que je vous annonce pour le 10 juin et qui ne sera que un de plus dans sa collection commencée en 1998 (les mêmes causes et les mêmes hommes forçant les mêmes effets), j'espère que vous ouvrirez ENFIN les yeux sur l'imposture électorale, sur la nécessité de renvoyer TOUS les chefaillons "nationalistes" dans leurs foyers.

- Lepen Jean-Marie
- Lepen Marine et sa bande de branchés postfascistes
- Lang Carl
- Gollnisch Bruno
- Megret Bruno
- Villiers de Philippe
- Bompard Jacques
- Anthony Bernard

Ils ont tous échoué pendant des années et des années, n'apportant que division et ruine.

Il est grand temps d'essayer quelque chose de nouveau, de rude, de jeune et sans concession.

Le peuple aussi vomit ce qui est tiède et hésitant.

Débarrassons notre chemin de ces antiques gravats qui nous encombrent pour laisser sa chance à celui qui aura la volonté et la capacité de la saisir.

Ce que je viens de dire ce n'est rien mais c'est tout.

Concrètement ça se traduit par :

10 juin 17 juin. Abstention nationaliste. Pour la France et popur l'Europe ne partipipez pas à la farce démocratique.

ET PLUS QUE JAMAIS : courage et confiance

Orangeade a dit…

Pour Agnes de Montfavet, à propos de Bompard...


C'est bien volontiers qu'on aurait profité de vos efforts militants durant la campagne électorale...

2 000 affiches collées, 70 000 tracts distribués...

On va peut-être perdre l'élection mais on va surement obtenir le ou un des trois meilleurs scores de la droite nationale.

Si Bompard n'a pas le temps faire joujou sur la toile ou à faire le "national", c'est qu'il a une mairie à faire tourner et un canton à représenter. ca prend beaucoup de temps...

Pour le sondage, il est au minimum largement trafiqué. rendez vous dimanche...

Et le FN à 5%, là où il faisait 34% et le MNR 1% en 2002... Ca fait plaisir !

Agnès a dit…

Je ne veux pas polémiquer, mais là c'est un peu trop fort je trouve.

Avez-vous vu de l'agressivité dans mes propos ? Vous êtes fou M Orangeade, car j'ai soutenu et appeler à voter pour votre favoru M Bompard.

Mère de quatre enfants, légèrement handicapée et travaillant malgré tout, je ne peux pas militer à votre manière mais je le fais à la mienne, alors inutile d'être grossier.

Je parlais avec une amie qui m'indiquait avoir cherché à contacter M Bompard par le biais d'Internet. Elle n'a strictement rien trouvé. Oui, le vieux site de son alliance avec feu Mme Stirbois, le site de la mairie sans politique (ok je sais c'est tout à son honneur, mais il faut savoir utiliser les mêmes armes que ses adversaires non et ne pas se couper le bras) et son site à lui aussi poilu qu'un oeuf si je peux me permettre cette expression.

Par contre, votre principal adversaire M Mariani est omniprésent.

Alors continuez à être sourd aux critiques, vous allez aller très très très loin comme ça. Et continuer à insulter, du moins à être moqueur sur un ton cynique, c'est tout à votre gloire.

Je ne faisais qu'énoncer des vérités sur les bons points de M Bompard (réels et en quantité) et les mauvais points (tout aussi réels).

Il faut respecter tout le monde cher M, c'est ce que je fais, par exemple en lisant et en approuvant une partie des remarques de Franc Sparte, un militant radical, qui met aussi le doigt là ou ça fait mal, même si je ne partage pas son aversion pour les élections. Elles ne font pas tout, mais elles sont tout de même utiles. De plus, M Le Pen n'a fait qu'utiliser une seule élection en 30 ans et jamais les autres, alors il serait peut être temps de s'y mettre non ?

Ceci dit je me répète, il faut respecter tout le monde et ne pas se croire détenteur de la vérité universelle.

A bon entendeur. Agnès.

Korentin a dit…

Ne pas trouver Bompard sur le net, il faut être sacrément forte,

Un site politique, un site MPF local(déjà 2 adresses mail)

Une Mairie (une autre boite mail)

2 Conseiller généraux Bompard (encore 2 boites mail)

Mais encore plus simple, il suffit de descendre dans la rue car c'est un natio à l'ancienne qui sait bien que la rue appartient à celui qui y descend!
Et on l'y voit (il a fait tous les marchés de la circonscription, fait celui d'orange toute les semaines, tracte sa circonscription, fait des réunions dans toutes les mairies, un repas de campagne avec plus de 600 personnes, bref, de l'action politique de terrain)


Quand au sondage (du système est il besoin de le préciser) que peut on et que doit on croire?

Celui que vous citez donne le FN à 5%, celui de FR3 à 18...que de belles estimations!

La seule donnée qui est sûr, c'est que l'homme que l'on cherche à abattre dans les 2 cas c'est Bompard, pour la bonne est simple raison que lui seul peut enlever son siège au député sortant!

Mais mieux que des sondages, des faits, Bompard à la dernière législative a fait 34% et le sortant UMP 35%!

Or ce même sortant est complètement démonétisé (cf marianne) ne peut compter que sur la "vague" Sarko pour être élus (et sur le FN évidemment, puisque après avoir manipulé les 2 militants FN restants, il en est a faire coller FN par son propre colleur! Et on peut supposer que celui ci n'a pas obtenu les affiches de la candidate FN parachutée par l'opération du saint esprit!)

Ceci étant dit, les élections ne sont plus qu'à 3 jours de marche, et jusqu'au dernier jour légal, nous nous battrons, et pas simplement pour gagner, mais parce que nos idées et la situation l'exige!

Voilà ce que c'est l'école Bompard Agnès,et je t'invite à nous rejoindre, car qu'importe le flacon, pourvu que l'on ait l'ivresse, et ce n'est pas pour gagner que nous nous battons autour de Bompard, mais parce que nous le devons, parce que plus que jamais, nous devons nous battre pour nos idées.

Donc à bientôt j'espère.

Arnaud a dit…

Toutes mes félicitations pour cette article qui résume bien toutes ces législatives, qui sont à la fois une péripétie et une base indispensable pour le lancement d'un nouveau mouvement devenu indispensable. Dans votre article, il y a toute la médiocrité de ce qu'est devenu le FN, qui n'est plus battu dans ce domaine que par l'infinie bassesse du MPF et du couple Villiers / Peltier. Je comprends ceux qui restent par fidélité au passé comme par tactique au FN encore un peu comme je fais de même avec ceux qui restent au MPF pour les valeurs chrétiennes (du moins le peu qui y est défendu) et également la tactique là aussi. Oui, je trouve que ça se respecte, mais après il faudra bien autre chose, ce pour quantité de raison.

Que ce soit sur la base de ce qui reste du Front National, ou bien autour de la petite alliance autour du MNR, ou bien quelque chose de totalement nouveau initiée par d'autres comme Bernard Antony qui prend un bon chemin, de toute façon on ne pourra pas faire l'économie d'un grand rassemblement. Tout récemment M Philippe Randa dont j'apprécie pargois les chroniques a écritn que la grande union était un leurre, un mirage, une impossibilité. Je pense que non seulement c'est faux, mais qu'en plus c'est l'inverse qui est une absurdité et une impossibilité. En effet, il peut et il doit y avoir entente sacrée autour de thèmes comme l'identité, la souveraineté, les valeurs gréco judéo chrétiennes, l'organisation de la société, la défense de la vie, les libertés, l'avenir en commun, tout cela est partagé par le plus grand nombre et les chapelles ne sont là que pour mieux mettre en exergue ce qui nous rassemble bien plus que ce qui nous divise. Nous sommes gaulois et souvent nous parlons fort et nous nous disputons, (heureusement d'ailleurs on n'est pas des robots), mais sur l'essentiel, nous sommes bien d'accord.

Certains comme Le Pen ont dit que c'était une grosse connerie d'organiser un Congrès unitaire de toutes les composantes de la droite nationale. Evidemment, ils risquent gros euxet ça se sait. Si ça ne marche pas, ça n'aura rien coûté, mais si ça marche on a tout à y gagner, absolument tout. D'ailleurs un tel Congrès permettrait définitivement de voir si l'union est possible. Je suis bien certain pour ma part qu'une telle initiative démontrerait que nous sommes d'accord sur l'essentiel et que les sectateurs des dérives et reniements seraient ultra minoritaires, car ayant aussi peu d'idées que l'UMPS en fait.

Vous avez mille fois raison d'affirmer que l'entente entre tous les dirigeants que vous avez cité est indispensable. Que ce soit Carl Lang, Bruno Gollnisch, Bruno Mégret, Bernard Antony et Fabrice Robert, pour ne citer que les plus actifs et représentatifs, mais également tous leurs amis et tous les autres, les plus emblématiques comme les Baeckeroot, Saint Just, Pichon, Le Gallou, j'en oublie plein, avec l'ensemble des mouvements et associations indépendants hors FN MNR et tous nos camarades en déserrance ou dans la nature. Quand j'entends le secrétaire général du Front (comment est-il arrivé à ce poste, faut-il que le fn soit tombé si bas) dont je préfère taire le nom, affirmer sereinement qu'il va tout changer, en commençant par virer tout le monde et qu'avec lui on va voir ce qu'on va voir, j'ai envie de m'arracher les cheveux ou de m'éclater de rire, ce n'est pas bien sérieux et ils doivent bien se marrer nos ennemis et adversaires.

Je ne sais pas si la fille Le Pen et ses accolytes se rendent bien compte de ce qu'ils ont osé faire. Ils ont ouvert la boite de Pandore qui a toutes les chances de mettre bas le FN, et Le Pen ne fera aucun cadeau à sa créature, ayant d'ores et déjà annoncé qu'il ferait un plan social pour se séparer de la majorité de la centaine de collaborateurs du Front, dont 60 au Paquebot, alors qu'on sait bien que lui et sa cour sont très très riches, que les profiteurs (n'est ce pas les élus et certains de la presse dite nationale) continueront de profiter et que les nantis ne le seront pas moins. Que restera t-il des centaines et centaines de millions de Francs que le FN aura eu entre les mains (de qui?), millions apportés par les adhérents, les donateurs plus que généreux, les réseaux et le financement d'état ? Et bien il ne restera rien du tout ! Pas même le paquebot.

Dans le football, domaine que je connais bien pour être éducateur dans ce sport merveilleux (n'en déplaise aux bobos), on dit qu'on ne juge pas un Président de Club à son passé et à ses trophés mais à son héritage, à ce qu'il lègue. S'il en allait autrement, on devrait glorifier Tapie pour avoir donné son plus beau palmarès à l'Olympique de Marseille. On sait ce qu'il en est advenu de l'OM, qui, depuis Tapie est plongé dans le néant et n'en est toujours pas sorti (depuis 93, soit déjà près de 15 ans). A Nantes par contre, même s'ils descendent en Ligue 2, l'ancien grand Président Fonteneau, sans avoir eu le palmarès d'un Tapie, a laissé de telles structures que le club ne peut que rebondir. Désolé de ce détour audacieux, mais si on juge ainsi la politique du FN, que laissera Le Pen derrière lui niveau structure ? Rien de rien, le vide absolu. Pas de biens immobiliers, pas de nombre d'adhérents digne de ce nom, quasiment aucun réseau militant, peu ou pas de presse (Rivarol et Présent existait avant Le Pen et les autres, les plus intéressants, comme "Monde et Vie" et "Radio Courtoisie" font sans), surtout pas de TV (il le pouvait), pas de programme depuis 1997, pas d'oeuvres d'art comme le PCF en a, aucun intellectuel en dehors des recasés et des fadas urluberlus, aucun élu absolument aucun, aucun syndicat, aucune courroie de transmission, et je pourrais poursuivre ainsi indéfiniment. Comme bilan, on a connut mieux non ?

Pardon si j'ai pu en désabuser certains, tel n'était pas le but recherché. Simplement, c'est sur la base d'un bon constat qu'on se redresse plus vite. Je ne fais là que reprendre les propres termes de Jean Marie Le Pen qui affirmait, lors de la Présidentielle, que s'il arrivait au pouvoir, avant toute chose, il ferait faire un audit croisé de la France par la cour des comptes et un organisme international privé, ce afin d'avoir les vrais chiffres, le vrai bilan, la situation réelle de notre pays, seule solution pour apporter immédiatement les bonnes solutions au drame Français. Chiche ? Si on appliquait cette remarquable méthode à tout le Mouvement National à commencer par le FN ? Là, on gagnerait du temps et on se redresserait plus vite.

On le fait ? Encore une fois, chiche.

Agnès a dit…

Oh t'inquiètes pas Korentin, je dis à toutes mes connaissances de voter Bompard.

Mais si on peut plus rien dire c'est assez regretable. (comme l'affiche reconnais le mince)

Je rapportais juste des remarques valables d'amies. Point.

Le but n'est-il pas l'amélioration en tout ?

Ceci dit au revoir et bonne chance je suis avec vous.
Agnès

Korentin a dit…

Merci beaucoup Agnès et surtout ne prends pas pour argent comptant les réactions de certains militants Vauclusiens, car à l'image du collectif, Bompard a autour de lui parmi ses militants de nombreux bords et pas simplement catho.

De plus la campagne nous a tous rendu plus ou moins fatigués et nerveux, car nous avons eu à affronter de nombreuses et violentes difficultés à cause de l'alliance maudite du FN et de L'UMP (militants et militantes injuriées, frappés, menacés de mort à leur propre domicile, et surtout énormément de travail fait) Aussi sommes nous tous un peu à cran.


Dernière nouvelles d'Orange:

La consécration de la ville à la Vierge Marie vient juste d'avoir lieu (comme chaque année en juin depuis maintenant plus de 10 ans)devant une vingtaine de personnes, cathos et non cathos.

Parce que le combat ne cessera jamais, je nous souhaites à tous bon courage.

Catho, natio et fier de l'être!

Jean Léon a dit…

Je tenais à féliciter Arnaud pour la grande qualité de son commentaire. L'analogie entre l'audit de la France demandé par Le Pen et celle qu'il faudrait commanditer pour toute la Droite Nationale est saisissante. Tellement simple, vraie et limpide qu'il fallait y penser.
Un petit mot également sur Bompard.
Comment se fait-il que des pseudos patriotes osent l'insulter ?
Voilà un mec qui ne se regardent pas le nombril comme trop de mecs chez nous.
Je veux dire par là qu'il a non seulement un discours en conformité avec les actes (et inversement) et que tout ce travail "action reflexion" est dirigé en direction de la population et pas seulement à destination de chapelles plus ou moins natios.

C'est vraiment un exemple et il a réussi. D'ailleurs, parmi les gens que vous citez, il est le seul à avoir réussi avec Mégret en son temps (émergence de toute une série de cadres, Vitrolles - Marignane, etc) ainsi que Bernard Antony dont la réussite n'est plus à démontrer. Ces trois là ont montré qu'ils pouvaient exister en propre et sans rien demander à personne. De plus, ils étaient sincérement lepéniste et ne demandaient que le respect, chose qui ne leur fut pas accordé.

Je suis bien désolé pour Gollnisch et Lang, mais ils n'ont encore rien prouvé en dehors du front. A ce que j'ai cru comprendre, Lang s'est lancé avec courage. Espérons qu'il tienne bon car il a vraiment une image solide auprès des militants, mais il doit passer la vitesse supérieure. Pour Gollnisch, j'ai des doutes et il est peut être trop tard, même si rien n'est jamais écrit.
Les autres ? Je ne vois personne et c'est dommage, et surtout je ne vois aucune femme. Il est bien loin le temps ou les femmes faisaient les beaux jours de nos milieux. Ah l'époque de Yann Piat, Marie France Stirbois, Marie Claude Roussel...
J'apprécie la prestance et le "look" du jeune Nicolas Bay du MNR, mais il est trop timide, je veux dire par là pas trop structuré intellectuellement face à l'adversité. De plus il zozotte et begaye. Un handicap un peu lourd à mon sens.
A quand une relève "tête haute et surtout mains propres" ?

J'espère de tout mon coeur que Bompard et Lang soient au second tour dimanche soir. Ca me parait compromis pour Mégret et Gollnisch mais sait-on jamais. Ce serait bien pour l'image, le symbole, surtout si dans le même temps les purgeurs et parasites étaient éliminés voire humiliés (je pense à Marine Le Pen ui bénéficie d'une aide bien réelle du système, ump, médias et compagnie), mais de toute façon, ce qui va compter c'est la suite immédiatement après.

Comme dit Korentin, "catho natio et fier de l'être". Le reste suivra en fonction de notre engagement.

Claude a dit…

Un petit mot par rapport à un article de serge de Beketch que je viens de lire. Dans ce brillant éditorial, il indique que dimanche soir il faudra additionner les scores du FN, de l'Alliance Patriotique du MNR et du MPF pour avoir le score réel de toute la Droite Nationale. Il a raison, l'union commence là.

Alors je suis bien d'accord qu'il faudra tenir compte de tous les résultats cumulés de tous les candidats défendant nos idées, au sens large, pour avoir notre score réel. Nous parlons bien là d'électorat, d'impact sur celui ci et non de doctrine. Je suis donc tout à fait d'accord avec M De Beketch.

Mais, car il y a un mais, si on tient compte des résultats du MPF, (ce que je reconnais encore une fois bien volontiers), à ce moment là il faut regarder dans le détail toutes les candidatures et mouvements dont les résultats doivent être obligatoirement ajoutés à celui cumulé FN MNR MPF dont il parle.

Premièrement, M de Beketch oublie quelque peu qu'il y a les candidats identitaires, les candidats du Parti National Radical, une dizaine de divers droite clairement de chez nous et M Rivière, apparenté UMP (car sortant), mais viré de l'UMP car jugé justement trop près de nos idées. Toutes les voix qui se porteront sur ces candidats là doivent être comptées comme notres.

Deuxièmement. Si on compte le MPF, il faut également compter les chasseurs. Il siffit de lire leur plateforme pour se rendre compte qu'à 99% c'est un programme de Droite Nationale. Il faut donc inclure tous les suffrages qui se porteront sur les 300 candidatures CPNT.

Troisièmement et dernièrement. Il ne faut pas oublier qu'il y a deux autres partis politiques dont personne ne parle et qui présente chacun suffisemment de candidatures pour avoir accès au financement public. Il y a M Nicolas Dupont Aignan et son DLR (Debout La République). Et il y a ce bon vieux CNIP, qui n'est toujours pas mort. Il faudra donc comptabiliser leurs voix avec celles des autres.

Et encore, je n'ai fait là que parler des plus crédibles et j'ai volontairement écarté les candidatures de divisions comme ces étiquetés "candidat de droite nationale" ou ces "union de la droite républicaine", etc, qu'on retrouve un peu partout en France.

C'est tout, je tenais juste à dire que pour avoir dimanche notre score réel, il faudra additionner: FN + MNR + MPF + Identitaires + PNR + Rivière + DLR + CNIP + quelques indépendants atypiques.

Comme c'est fastidieux, je ferai ce total et je vous l'envoie dès que j'ai fini, disons au plus tard lundi.

Amitiés.

franc-sparte a dit…

Vous me faites sacrément rire avec vos demandes de "rassemblement" !

Non mais, sérieusement, avez vous vu l'état des parties que vous voulez "rassembler" ?

Fidèle au voeu que j'ai fait ici il y a une semaine je n'aurais pas la cruauté de parler de l'état de chacune de ces parties en revue mais ...

... c'est comme si vous vouliez construire un ordinateur neuf avec des débris de vieux ordinateurs tous en panne depuis 9 ans !

Au mieux vous aurez un ordinateur poussif et crachottant, ayant les capacités des ordinateurs d'il y a 9 ans, et qui vous claquera dans les mains dans quelques mois !

Il vaut bien mieux avoir une bête de course NEUVE ! Et l'utiliser à fond pour emporter la victoire avant qu'elle même soit dépassée.

De toutes façons je n'ai aucune iquiétude, il n'y aura pas de rassemblement, les chefaillons sont bien trop orgueilleux pour y consentir.

De plus votre rassemblement si je compte bien, dans la farce électorale il atteindrait au maximum 20 % ...alors allez y sortez moi la vieille lune de "la dynamique" ... ça vous rassurera et ça prolongera vos illusions de quelques années ...pendant lesquelles la submersion continuera de plus belle ...

Evidemment il n'y aurait en cas de "rassemblement" aucune dynamique, les haines des uns et des autres - ycompris celles des électeurs pour tel ou tel - sont trop vives, le rassemblement ce serait 2+2 = 3 et non 2+2 =10 !

De toutes façons, courage et confiance.

René a dit…

Je n'ai pas l'habitude d'être grossier, mais là c'est impossible.

Je sais bien que la presse gauchiste aux ordres est pourrie, mais de regarder la Une de Libération sur la "fin de le pen" c'était repoussant et ignoble, une fois de plus.

Il y était montré un Le Pen dont on devinait les bras tombant dans des WC dont on tirait la chasse !

Voilà le respect de ces gens là, de ces gagnes petits abjects.

Une fois de plus ça n'est destiné qu'à deux choses: Nous reléguer au rôle de repoussoir, rôle accepté depuis des années par Le Pen. Puis, avidemment, faire remonter la côte de sympathie de Le Pen dans nos rangs, car l'attaque, surtout quand elle est immonde, crée une forme d'adhésion instinctive qui ressoude un peu tout le monde contre l'agresseur.

C'est connu, alors ne vous laissez pas avoir et punissez ces journaleux en affirmant toujours et sans cesse que c'est une presse de voyous, de gauchistes et de racailles. Moins ils auront de lecteurs, plus vite ils débarrasseront le plancher car la perfusion étatique ne durera pas éternellement. On est presque au bout.

Xavier a dit…

J'ai toujours trouvé les propos de Franc Sparte extrêmes mais réalistes. Tu as raison camarade, mais qu'est ce qui empêche de faire les deux dis le moi un peu ? Rien ! On peut tenter l'union de tous, c'est même une obligation. Mais, je te rassure, plus rien ne sera comme avant. Il faudrait être un handicapé total de l'intelligence pour ne pas voir que tout a changé et que ce n'est que le début. Regarde camarade, si l'union est demandé, y compris par les identitaires, tu crois qu'ils vont renoncer comme ça à toutes leurs actions. Bien sur que non! Ils ont eu du succès grâce à leurs méthodes et à leurs idées, alors ils ne vont pas y renoncer. Et ce n'est là qu'un exemple. Il me semble donc qu'on doit faire l'union (tant pis si ça marche pas on aura au moins essayé), et que dans le même temps, grâce à la collégialité et à la fin de la rigidité, chacun pourra tracer sa propre voie. Ce sera une explosion des idées et au final 2 + 2 ça donnera 6 et pas 3. C'est comme ça que je vois les choses. On peut faire les deux: Combat électoral et une autre voie. Ca ne me semble pas incompatible. Comme personne ne détient la vérité, la clé des succès de demain, il faut bien tout essayer non ? Amitiés Nationalistes.

Jacques a dit…

C'est la toute première fois que j'interviens ici et surement la dernière. Non pas que je n'apprécie pas ce site, au contraire, mais parce que je n'ai rien à dire en fait. Pour être franc et honnête, la seule chose, l'unique pensée que j'ai en tête, c'est l'incroyable trahison de Le Pen (non le mot n'est pas trop osé) et de ses comparses, sa fille, louis Alliot, et quelques autres de moindre importance médiatique.

Pour moi c'est simple, C'EST LA QUATRIEME DIMENSION ! Et je ne pourrais jamais comprendre ceux qui soutiennent encore Le Pen. Je me moque bien des divergences intellos et autres, car pour moi un seul point doit être relévé, je le redis UN SEUL !

Comment Le Pen peut-il oser (et se regarder dans la glace après) insulter de façon abjecte et odieuse tous les fidèles qui l'ont soutenu à bout de bras ?

Toutes ces femmes et ces hommes qui ont tout accepté, après avoir tout donné, il les injurie. Ils ont avalé et gobé tout tout tout, plus le reste: Le détail, Durafour Crématoire, les allusions douteuses, les attaques inutiles, les procès, les jeux de mots, l'inégalité des races, et même Argenteuil et ses avatars. Et que fait Le Pen je vous le donne en mille ? Il les calomnie, les insulte et veut les virer sans plus attendre !

A ses yeux, ces fidèles, ce sont eux (et surtout pas lui) les racailles, les groupusculaires, les racistes, les antisémites, les gens à problèmes, les emmerdeurs, les cons.

Alors, quand j'entends ou que je lis ça, pour moi le reste n'a aucune espèce d'importance, vraiment aucune.

J'ai le coeur serré, la rage au ventre et je me demande tout bonnement ou est passé l'honneur ? Quand de Gaulle a trahi, tout le monde s'est retourné contre lui, mais là apparemment, les esprits sont hypnotisés et tétanisés, même si certains ouvrent les yeux mais à la manière ds nouveaux nés ou des comateux sortant lentement de leur torpeur.

Je vous le dis, pour moi le reste n'a aucune importance.

Anonyme a dit…

Et Marine le pen de continuer encore et toujours dans les mêmes "conneries" pour paraphraser son papa.

Son passage sur la deux à TV Matin était comme ses autres passages (comme mots croisés) très pénibles pour quiconque a un peu d'idées et de capacité d'analyse.

Il y en a vraiment marre de l'amateurisme de cette femme, qui donne sans cesse des leçons alors que sa vie entière, personnelle et politique, est à des années lumières d'être un exemple.

Mais on le sait, elle ne reconnaitra rien du tout, pas le moindre tort dans la mort du FN.

Sa phrase préféré ? "Je crois que c'est clair".

Avec elle, oui c'est clair que c'est une série d'échec sans précédent à tout niveau. Pour le reste, au contraire, tout est opaque.

Qu'a à dire gollnisch sur le fait que, patron putatif des législatives, il n'a pas eu droit aux médias ?

Vivement qu'on passe à autre chose.

Nounours a dit…

Je viens de trouver cela sur le net. A son habitude "fifille" dégoise tant et plus sur les autres. A noter toutefois que l'interview est donnée à un journaliste de L'Humanité

Que ne ferait-elle pas pour grapiller quelques voix. Ce n'est pas très ancien, cela date du 01/06. Entre le paternel qui racole sur Libetorchon, la donzelle sur l'huma, il ne reste plus que l'alliot qui n'a pas encore régurgité dans un journal de l'ultra gauche ! Il devrait s'adresser à Lagrillée ou au facteur !

http://fr.altermedia.info/general/marine-le-pen-interviewee-par-un-journaliste-de-lhumanite_10941.html

Nathalie a dit…

D'après ce que j'ai pu entendre ici et là auprès de mes relations, de mon entourage et dans quelques médias, je pense que dimanche, seul Carl Lang et Jacques Bompard seront au second tour le dimanche d'après.

Concernant Bruno Gollnisch, il ne ferait qu'environ 13%, sans espoir d'y être, alors dépêchez vous et votez pour lui.

Pour Bruno Mégret, il serait aux alentours des 15%, c'est donc très tangent. Aussi, un dernier effort, il faut voter pour Mégret et encourager vos entourages à faire de même.

Enfin, last but not least, concernant l'insuportable Marine Le Pen, figurez vous qu'elle aurait quelque chance d'être au second tour, alors là aussi, dépêchez vous de passer le message: Pas une voix pour la saboteuse en chef et coupeuse de tête ! Votez pour Marcel Part et dites bien autour de vous qu'un vote marine le Pen c'est un vote contre nos idées et notre avenir !

Une dernière réflexion sur ces législatives. Comment se fait-il que le FN était présent au second tour dans 80 circonscirptions en 1997, en 30 en 2002 (alors que le pen était arrivé second de la présidentielle) et qu'il ne le sera plus que dans deux ou trois endroits ?

La réponse est simple: Aucune structure militante à force d'avoir déçu, désabusé et humilié tout le monde. La faute à qui ? Poser la question c'est déjà y répondre.

Certains ont bien raison de dire que les élections ne font pas tout. C'est uniquement la cerise sur le gateau après bien des centaines d'heures de labeur sur le terrain. Le Pen dit toujours que les victoire idéologiques précédent les victoires électorales. Pourquoi n'a t-il jamais cela en pratique et même fait tout le contraire, en fait tout pour détruire et lasser les meilleures volontés ?

franc-sparte a dit…

Xavier, et les autres camarades,

Quand nous parlons de "rassemblement" nous parlons d'un éventuel rassemblement à partir des différentes factions nationalistes actuelles.

Je ne suis pas CONTRE ce rassemblement évidemment, je dis juste qu'il est premierement inutile et deuxièmement de toutes façons impossible.

Suis mon raisonnement et je pense que tu seras d'accord avec moi :

Le rassemblement est impossible car ce serait comme marier de l'huile et de l'eau. Quelques secondes tu as l'impression d'avoir un liquide homogène mais ensuite les deux phases se séparent. Ce sera pareil pour les différentes mouvances nationalistes, trop de haines de rancoeurs parsonnelles, d'ambitions personnelles, et, le passé l'a prouvé, pas assez de hauteur d'âme pour passer par dessus.

Je suis formel. L'expérience prouve que le rassemblement autour de n'importe lequel des chefs du passé est désormais impossible.

En revanche il est possible derière un homme neuf.

Inutile car en termes d'adhérents (payant leur cotise)le rassemblement réunira environ 50 OOO personnes, un peu plus ou un peu moins, soyons fou allez disons 100 000.

En termes de militants (allant au moins une fois par trimestre à une réunion) le rassemblement ne dépassera pas les 10 000 maximum.

En termes de militants actifs (participant à des manifs, collages tractages) ça m'étonnerait qu'on arrive à 5 000.

Je parle d'aprés ce que j'ai vu dans les 2 formations auxquelles j'ai appartenu (AF et FN)

Et en fin de compte en termes de résultats électoraux on arrive si on est optimiste à 20 % ajoutons y cette fameuse "dynamique" et on peut rêver à un 25 ou 30%;

j'affirme avec force que prétendre à plus dans le régime médiatico-artistico-politique actuel ne peut être que la prétention d'un cinglé fou furieux.

D'ailleurs le "rassemblement" nous l'avons eu à peu prés entre 1985 et 1995 environ avec le FN, OK nous sommes montés à 15 %. Et après ???

Ceci dit, je ne vois aucune objection à tenter ce rassemblement. Pas de problèmes, essayez Xavier et les autres.

Idem pour la voie électorale, il faut utiliser les élections à condition de ne pas espérer les remporter, mais juste comme un levier pour recruter une force militante puissante qui seule pourra emporter la décision.

Et pour la collégialité je n'y crois pas. On a besoin de quelqu'un autour de qui nous rassembler.

Oui je suis "extreme". J'assume le mot. Dans extreme-droite ce qui me gênerait ce n'est pas "extreme" qui est un beau mot mais "droite" puisque aujourd'hui Rachida Dati, Nicola Sarkozy, François Fillon se disent de droite ...

La seule chose que je voudrais faire passer ici, car je suis totalement certain d'avoir raison, c'est qu'il faut un homme NEUF.

Ceux qui croient à un homme ou à une formation du passé, c'est à dire, à ce que je lis, vous tous sur ce blog, ceux là sont dans l'erreur absolue.

Malgré tout vous finirez par vous en rendre compte et alors renaîtront en vous le courage et la confiance qui en ce qui me concerne, ne m'ont jamais quitté.

Christus Vincit a dit…

Je te comprends Franc Sparte, ça se voit que tu es sincère et droit et je te comprends camarade.

Ceci étant dit, il faudra bien faire taire définitivement toutes ces haines dont tu parles autrement on n'en sortira pas. Alors que ce soit avec un homme providentiel ou avec un collège, on devra tout faire pour s'unir car les grands dangers sont devant nous non ?

Je pense comme toi et qu'à terme il faudra un chef, mais dans l'attente de celui-ci, je préfère mille fois une rassemblement avec une direction multiple à de multiples chapelles. Déjà que je suis bien sur que les mauvais qui règnent sur les débris du FN vont vouloir jouer en solo, alors si à côté de ça il n'y a pas d'union totale, c'est désespérant.

Ton bilan passé comme ta vision du futur si on continue comme ça, c'est vrai à 100%. Rien à dire.

Salut à toi camarade Franc.

Mélanie a dit…

Je comprends tout a fait Jacques.
Son jugement comme le mien est peut être à l'emporte pièce et dur. mais c'est ce que j'ai vécu. Et c'est vrai que comme Jacques je ne comprends pas.
Une fois que l'on a vu les yeux grands ouverts ce dont Le Pen est capable, on reste sans voix. On se dit ce n'est pas possible qu'il continue de se regarder chaque matin, cela ne l'empêche pas de dormir, de rire.
On voudrait continuer à y croire, au beau conte . On ne peut plus. Il nous semble devenir sale comme cet homme. Et l'on n'arrive pas à comprendre comment les autres peuvent en faire abstraction. Il ne s'agit pas de haine vis à vis des uns et des autres de notre part, pas plus que d'histoire de personnes mais d'un immense dégout. Et avec les réflexions de le Pen actuellement le dégout augmente. Personnellement cela m'a rendu physiquement malade un temps. Ce qu'il faut se dire Jacques c'est que vous n'êtes pas seul à penser ainsi. A ne pas comprendre. ceux qui sont partis dans la nature sont certainement pour la majorité des personnes vous ressemblant. Reste et ce que je me dis que la nature humaine est complexe. Voyez comme les femmes martyrisées restent avec leur bourreau.