mercredi 30 mai 2007

LE PEN TUE LE FN ... AVANT QUE LE FN NE LE TUE ! OU LE FRONT NATIONAL EN ROUTE VERS LA DISPARITION ...



LE PEN TUE LE FN ... AVANT QUE LE FN NE LE TUE ! OU LE FRONT NATIONAL EN ROUTE VERS LA DISPARITION ...

La solution: L'ALLIANCE PATRIOTIQUE !

LES JEUX SONT FAITS, RIEN NE VA PLUS ! Ce qu'il faut retenir d'important...

Ceci est (peut être) notre dernier article (nous en consacrerons éventuellement un dernier à Carl Lang), tant nous sommes de plus en plus occupés ailleurs sur le terrain. Tout a été dit sur ce que nous pensions de l'état actuel du Mouvement National, à savoir qu'il est moribond et que son avenir ne passera QUE dans l'Union de tous les vrais nationaux, nationalistes et patriotes, dans un grand Rassemblement National, autour de l'initiative d'Alliance Patriotique lancée par le MNR de Bruno Mégret et quelques autres. Tout n'est pas parfait dans cette Alliance, que ce soit au plan organisationnel, programmatique, doctrinal ou militant. Cependant, compte tenu de l'attitude folle et suicidaire du MPF et compte tenu de ce qu'il se passe au sein du Front National canal officiel, Bruno Mégret a bien raison d'affirmer que l'Alliance Patriotique est la mieux à même de redorer le blason de la Droite Nationale, Sociale, Populaire et Identitaire, dans l'unité retrouvée. Comme nous l'avons déjà dit, après les législatives et dans la perspective des élections municipales qui arriveront très vite, tout dépendra de la capacité de toutes les forces vives du Mouvement National de s'unir. Nous entendons par là l'ensemble des militants sincères encore au Front National, Bernard Antony et ses amis, les Identitaires, tous les régionalistes, les organisations "pro vie", les nationalistes autonomes (RF, PNR, vrais NR, patriotes libéraux et monarchistes qui ne refusent pas le syncrétisme, etc), l'ensemble des cercles, clubs et associations (Polemia, VDF, France Résistante, Europa Gentes, Terre et Peuple et des syndicats, étudiants ou autres), nos amis de la Presse Nationale dont le FN ne veut plus (voir la suite de l'article), dont Rivarol, Monde et Vie, Présent, etc, et bien évidemment les dizaines de milliers de militants dans la nature, écoeurés qu'ils ont été par le FN depuis parfois plus de 15 ans pour certains, sans oublier nos amis Harkis et Pieds Noirs.

Nous pensons que l'ultra majorité des femmes (surtout des femmes, le FN actuel ayant fait fuir tous les talents féminins depuis le renvoi de MF Stirbois) et des hommes appartenant aux différentes chapelles que nous venons de mentionner ne pourront définitivement plus se reconnaître dans le Front National qui se prépare pour demain. Alors que pas une seule voix ne s'est jamais élevée pour demander une quelconque "radicalisation", voire pire une "diabolisation" comme osent l'affirmer certains saboteurs, le Paquebot, pardon le Titanic, prépare le sabordage du siècle. Hier c'était la pente fatale, aujourd'hui c'est "in statu quo ante", demain ce sera le coup de grâce, alors que les plus fidèles ne demandent rien d'autre que le respect de leur engagement. Et bien en guise de respect, on leur prépare l'autel des sacrifices. Aussi, plus que jamais, il faut que demain l'union autour du MNR devienne une grande et authentique réalité prête à relever tous les défis.

Nous devions nous contenter de dresser un bilan, à travers le prisme de l'étude de quelques personnalités (ce que nous allons néanmoins faire), mais l'actualité nous oblige à réagir promptement.

Quelques évènements médiatiques nous amènent à riposter ce jour. Etant donné la gravité de la situation, il nous a semblé urgent de répondre, d'informer du mieux possible l'électorat patriote, afin qu'il vote en toute connaissance de cause. Nous vous demandons donc de faire passer ce message par tous les moyens.

Jusqu'à aujourd'hui, c'était un peu le calme plat si l'on peut dire. Il y avait bien quelques analyses relévées dans la presse et annonçant la volonté de Jean Marie Le Pen d'instaurer une succession héréditaire à la tête du FN. Il y avait bien les habituels bons points distribués à Sarkozy par Le Pen et il y avait les non moins habituelles sornettes aboyées par Marine Le Pen dans les médias, les mêmes depuis le 22 avril ("On a gagné! Ceux qui sont pas d'accord sont des salauds de fachos!").

Mais, trois dépêches AFP, des déclarations fracassantes d'Aliot et de Le Pen et deux articles de presse (RTL en ligne et Le Monde) nous obligent à la réaction salutaire. De plus en plus d'observateurs s'appercoivent que, plus que jamais, Le Pen est sur la défensive, et que son unique et dernier objectif est de conserver le Front au seul profit de sa famille via sa fille. Et nous n'avons malheureusement aucun Brigneau pour venir pousser un salutaire "coup de gueule" face à cette entreprise de démolition proprement délirante. Le Mouvement National serait-il en partie aveugle et sourd ? Nous ne le croyons pas, il est simplement désinformé systématiquement.

Jean-Marie Le Pen annonce d'abord "des changements" au sein du Front national lors du congrès prévu les 17 et 18 novembre à Bordeaux (confirmation donc). "La collecte des parrainages et la campagne présidentielle ont montré des défaillances du parti. Certaines sont conjoncturelles, d'autres proviennent de nos mécanismes de fonctionnement. Je n'ai pas encore eu le temps d'y réfléchir mais je pense qu'il faut faire des réformes et que je suis le plus à même de les faire accepter par consensus".

Ainsi, Le Pen annonce la couleur. Non seulement il reste Ad Vitam le "numéro UN", mais ça va barder. Reste qu'il oublie que tout dépendra avant tout de l'élection. Il aura bien du mal à faire avaler cette pilule si son parti fait 4%. Mais ça n'est que le début, attendez la suite...

On sait maintenant tout à fait officiellement que deux camps s'affrontent. Celui du couple Marine Le Pen - Louis Aliot, qui veulent un Front National "plus homogène" sur la base de la nouvelle ligne, et celui emmené par Carl Lang, qui soutenait auparavant la succession de Jean-Marie Le Pen par Bruno Gollnisch, mais qui se ravise en trouvant plus sain de proposer une forme de direction plus collégiale, ce dont nous ne pouvons que le féliciter. Carl Lang estime que le Front doit s'acheminer vers un "Epinay de la droite nationale". Une orientation logique pour celui qui a défendu, pour la présidentielle, l'union patriotique avec M. Mégret. "On peut survivre dans la division mais on ne peut pas gagner les élections sans un rassemblement", affirme-t-il. Selon Carl Lang, il faut revenir à ce qui a prévalu lors de la création du FN, amener "tout le monde à se réunir pour réfléchir à un compromis national qui permettra de retrouver un grand parti". Il entend bien proposer une synthèse dans ce sens à Jean Marie Le Pen pour le prochain congrès. On attend avec impatience de savoir qui va le suivre...

Réaction de Jean Marie Le Pen à la proposition d'organisation d'un Congrès d'Epinay de toute la Droite Nationale par Carl Lang: "C'EST DE LA CONNERIE !". Bigre, quelle élégance vis à vis d'un héros de la cause nationale ! Et il ajoute: "Ceux qui à l'extérieur plaident pour cela ont trahi le FN et veulent revenir pour le diriger quand la succession sera ouverte". Faire plus bas et faux que cela est très difficile. Premièrement, à continuer mordicus de considérer le départ de 20.000 personnes comme une trahison et non un problème grave, cela ne peut que mener droit au mur. Deuxièmement, soit il y a eu réconciliation, soit c'est Le Pen qui a trahi et menti, soit c'est de la fourbe sénilité, soit de la folie, au choix, mais on ne peut pas dire tout et son contraire. Troisièmement, si Carl Lang a repris la proposition de Bruno Mégret, celui-ci l'avait emprunté à ... Bruno Gollnisch qui, dès mars 2006 (!) avait proposé "l'organisation d'un congrès d'Epinay de toutes les composantes de la Droite Nationale". Ajoutons que quantité de personnalités patriotes ont fait leur cette proposition. Autant de "cons" selon Jean Marie Le Pen...

A l'opposé, voila ce que proposent Louis Aliot et Marine Le Pen. "Je compte proposer à Jean-Marie Le Pen un renouvellement de la moitié des secrétaires départementaux après les législatives", explique M. Aliot. "Il y aura, dit-il, des mises à la retraite et des remplacements dictés par le mauvais esprit de certains responsables lors de la présidentielle. Sans compter ceux qui ont mis des peaux de bananes sous les pieds de Marine Le Pen pendant sa campagne aux élections régionales d'Ile-de-France".

Là, Le Pen ne dit pas "c'est de la connerie", et pourtant. Comment qualifier une telle attitude consistant à menacer directement la moitié minimum des cadres de ce qui reste du FN, ce en pleine campagne pour les législatives, (des futurs exclus sont candidats), et en ayant le culot monstre et suicidaire de remonter aux régionales de 2004, pour régler des comptes personnels, alors que nous avons tant besoin d'espoir d'union. Plus dingue, plus amateur et plus débile que ça n'est guère envisageable. Aliot bat tous les records dans le ridicule, mais ça ne le dérange pas le bougre. Si score est en rapport avec son QI, gageons qu'il ne sera pas au second tour, c'est tout le bien que nous nous souhaitons. Mais il y a encore bien pire, et oui...

Au-delà de cette mise au pas, M. Aliot défend une refonte du parti (bureau politique ramassé, fin de la double structure secrétariat et délégation générale, etc.) autour d'un programme "clair tournant autour de thèmes comme la préférence nationale, la souveraineté nationale, la liberté et l'Europe des patries". "Le Front doit rompre avec son habitude de rassemblement avec des milieux groupusculaires qui n'apportent que des ennuis", insiste le catastrophique Aliot qui vise tant les "catho-tradi de Bernard Antony", (si, si dans le texte, on attend la réaction de Bernard Antony et de ses amis, de même que de tous les "Cathos Tradis" SIC), que "Bruno Mégret", président du MNR, lesquels "mènent bataille contre Mme Le Pen". De même souhaite-t-il se "débarrasser" de ceux qui "veulent combattre le "lobby juif" en se cachant derrière le drapeau du FN".

Bon, il ne faut pas trop en demander à un Aliot, et donc ne pas lui en vouloir de développer un programme qui, à défaut d'avoir du contenu, du volume, de la qualité et de la saveur, peut au moins tenir sur un ticket de métro et ne pas trop fatiguer ses neurones. Le reste n'amène guère de commentaire, tant ses propos grotesques enterrent un pâle individu déjà totalement discrédité. Par contre, sur le "lobby juif", nous demandons à cet Aliot de nous dire qui il vise au juste, car il nous semble que Soral et Dieudonné sont très clairement visés. Martinez étant devenu inséparable de Soral, avec qui vont donc s'entendre Marine et Louis ? Reveau, Holeindre, Le Rachinel, plus éventuellement l'éphèbe de "Télé Le Pen" en p'tit candide. V'la la fine équipe !

Précisons tout de même que le ravi béarnais indique que, selon lui, ce sont les cadres qui demandent une réorganisation du "parti" depuis, tenez-vous bien, 1999 ! Mais cher Aliot, heureusement que le ridicule ne tue plus depuis longtemps et que vous ne comptez évidemment pas être le Vatel de Le Pen, car les cadres dont vous parlez, ces "héros" de la lutte contre Bruno Mégret et ses partisans, ils ont quasiment tous été virés de votre version du FN ou ils ont été mis au placard, avant d'être traités de fainéants pour cela ! Marie France Stirbois, Jacques Bompard, Bernard Antony et presque tous leurs amis et soutiens ont été ainsi remerciés d'avoir sauvé le navire qui coulait, Bild a été humilié aux européennes, Gollnisch est sans cesse rabaissé et Carl Lang plus que jamais sur la sellette. Alors de qui osez-vous parler ? Depuis l'intervention Française en Côte d'Ivoire sur ordre de Michelle Alliot-Marie (obéissant à Jacques Chirac), là bas, se "faire avoir" se dit dorénavant se "faire allioter". Prenez garde, militants de la cause Française, de ne pas vous faire "alioter" (ni "mariner"), ce n'est pas génétique, c'est catastrophique !

Poursuivons notre tour des dernières nouvelles édifiantes pour les patriotes. Le leader du Front national a poursuivi son tour de France dans le cadre de la campagne des Législatives. Jean-Marie Le Pen était mercredi matin à Lille, avant de se rendre à Reims dans l'après-midi. Dans la capitale des Flandres, il s'est trouvé face à des militants FN qui lui ont reproché d'avoir été trop gentil durant sa campagne présidentielle. Auparavant, il s'était mué en comique troupier, en affirmant que le Front National aurait "un certain nombre de députés". C'était pas mal, mais tout de même un accessit, comparé à la saillie de la candidate inconnue du FN parachutée contre Jacques Bompard, autre héros de la cause nationale, (candidate n'habitant même pas la région!), qui a déclaré sans rire que "si M Bompard est élu, il siégera en isolé chez les non inscrits, alors que moi si je suis élue, je siégerai au sein du groupe Front National" ! Petit papa noël...

Reste que dans l'est, Jean Marie a été critiqué par ses propres militants, qui sur le terrain s'efforcent d'effacer des tracts pour les Législatives toute trace de la stratégie de dédiabolisation de Marine Le Pen. Oubliée la jeune fille d'origine maghrébine, retour aux fondamentaux frontistes. "On revient à la ligne initiale. Je crois que s'il y avait eu un Front moins gentil, Le Pen aurait fait plus que 10%" affirme un très ancien du Front. Pas de radicalisation, mais la juste ligne, les bases quoi.
Cette critique de sa campagne présidentielle par ce qu'il nomme la vieille garde énerve l'intéressé. Face aux critiques justifiées, il a répondu ceci en fulminant: "C'est un petit peu comme ces gens qui assistent à un match de football et qui, du haut de leur banc, crient à Zidane comment il doit faire pour dribbler, eux qui n'ont jamais touché un ballon".

Ainsi parle Jean Marie Le Pen de braves militants qui ont tout donné, qui ont été agressés, vilipendés, montrés du doigt et qui parfois ont tout perdu, y compris leur emploi et leur vie de famille. Qu'ils se soient pris des coups plein la gueule pour aller défendre un douteux détail, Le Pen n'en a cure, puisque de toute façon, c'est lui Zidane et que ces "cons de militants" n'ont jamais touché un ballon! Mais même Zidane joue en équipe Jean Marie, et il est le premier à vanter les "bosseurs et les porteurs d'eau". Toi, tu es devenu le mépris personnifié, allié de l'aigreur, de la haine, du mensonge et de la calomnie.


Grandeur, décadence et tristesse...


Le seul responsable de son échec, à ses yeux ? Nicolas Sarkozy. "Il a fait une très belle campagne, il faut le reconnaître. Il a brouté un peu d'herbe dans notre champ, dans notre pré". C'est pourquoi Jean-Marie Le Pen appelle aujourd'hui les brebis égarées chez les candidats Sarkozy et Bayrou à revenir brouter dans le champ frontistes.
"S'il n'y a pas de véritable opposition à l'Assemblée nationale, c'est-à-dire s'il n'y a pas d'élus du Front national, l'UMP aura tous les pouvoirs, y compris celui de ne rien faire, ou de faire pire encore", a-t-il déclaré à Lille. Déplorant que jusqu'à présent, l'UMP ait "fait voter socialiste ou communiste contre un candidat FN au deuxième tour", le président du FN a espéré un changement d'attitude, maintenant que Nicolas Sarkozy a remplacé Jacques Chirac.


Et de lancer à l'adresse du Président de la République : "Nous allons voir si l'ouverture de M.Sarkozy est strictement réservée à la gauche ou si elle comporte une ouverture plus générale". Son argument : "Une seule chose peut le contraindre à appliquer la politique pour laquelle il a été élu : élire des députés FN qui exerceront une pression permanente sur lui". Peu importe la folie du propos. Le Pen sait bien que non seulement il n'aura aucun élu, mais qu'en plus, même s'il en avait, cela ne servirait strictement à rien, puisque la majorité décide de tout en maîtresse.

La seule chose que veut Le Pen c'est tout faire pour que Mégret et l'Alliance Patriotique autour du MNR soient laminés, sans plus aucun financement public. Accessoirement, il fait tout pour que son FN à lui (et seulement à lui) passe la barre des 5% afin de garantir un peu l'avenir, (il vendra quand même surement le paquebot, pardon le Titanic), être seul en place, puis installer fifille sur le trône. Le reste, il s'en moque et il le dit. "Quand on a des convictions, on peut faire de la politique dans une cave" a t-il dit. Mais lui n'ira pas dans un T2 pour continuer la lutte. Certains grands hommes ont tout donné, tout vendu pour leur idéal et en sont même morts pauvres, d'autres ont vendu leur idéal pour le confort. Ainsi va la vie...

Jean Marie Le Pen a appelé les électeurs UMP et UDF à soutenir les candidats de son parti. Il a raison, car à ce rythme là, ses électeurs à lui iront de plus en plus voir ailleurs. C'est pour cela qu'il est vital de ne pas décevoir les bonnes volontés. Elles sont là, elles attendent, elles espérent. Il faut donc tous agir en conséquence et laisser les fous enterrer les fous.

Alors quel bilan tirer aujourd'hui ?

Jean Marie Le Pen ? Comment oublier le passé. C'est impossible et impensable. Mais, depuis 2003 et l'installation de sa fille, puis les purges permanentes, c'est une catastrophe. Il aurait pu profiter de sa dernière présidentielle pour se ressaisir et il a fait l'inverse. Tout ce qui a été écrit ici sur lui depuis quelques mois est vrai, alors bon vent et bonne retraite. Merci pour les grands moments que nous n'oublierons jamais, mais pas merci pour tout, tant s'en faut. Il veut rester à la tête du FN, mais, comme nous l'avons déjà dit, le résultat des élections va le ramener à la réalité (ainsi que les autres) et surtout à plus de modestie.

Marine Le Pen et Louis Aliot ? Tout a été dit sur le caractère destructeur et nuisible de ce couple infernal agissant en binome pour parasiter et détruire le Mouvement National afin de le formater à leurs ambitions, sans risque, sans remou et sans idéal. Contrairement à ce que nous avons indiqué, nous ne ferons pas de site sur ces tristes personnages (comme sur d'autres), ce serait leur faire trop d'honneur et nous préférons lutter sur le terrain de façon positive plutôt que de nous engager sur la seule voie de la critique stérile. Dénoncer c'est bien, mais une fois que c'est fait et bien fait, il faut agir. Nous indiquons simplement qu'il ne faut pas accorder la moindre voix à ces deux saboteurs de la Droite Nationale. Nous espérons que Marine Le Pen soit exclue du second tour, malgré toute l'aide gigantesque que lui apporte le système, ce ne serait que justice. Nous ferons tout dans ce sens, sur le terrain, par la méthode explicative et pédagogique. Vu le niveau, le cas d'Aliot est tranché, mais, si la plus petite possibilité de grand rassemblement de tous existe, il ne faudra pas exclure Marine Le Pen, avant tout par pragmatisme, certes à sa juste place, bien inférieure à l'actuelle dont on a vu les résultats. Certains nous en voudront peut être d'affirmer cela, mais nous indiquons bien que c'est seulement SI l'opportunité de nous retrouver de nouveau tous unis survient, et SI elle fait un énorme effort sur elle même et revient sur ses idées fausses, ses analyses bidons, ses insultes, son comportement inacceptable et le reste. Tout autre cas est évidemment à exclure. C'est la raison pour laquelle nous souhaitons qu'elle subisse un sérieux revers à ces élections, (un de plus), afin de faire taire définitivement ses ambitions illégitimes et démesurées, comme ses outrances.

Carl Lang ? Il a toute notre confiance. Il vient enfin de bouger et de proposer une synthèse. Le Pen vient de lui répondre "c'est de la connerie". Ce dernier peut-il accepter qu'un "con" prenne la tête du Front National ? A moins d'une réaction des forces vives et saines encore au FN après les législatives, l'avenir de Carl ne sera plus au FN, c'est très clair maintenant. A l'image de Bernard Antony, il sera bientôt à la croisée des chemins et devra choisir et s'engager à fond. Courage Carl, tu es le symbole de l'idéal nationaliste ! Si tu pouvais être élu, ça réglerait bien des problèmes ! S'il entre en action, nous devrons tous le suivre, c'est un impératif.

Bruno Gollnisch ? Malgré ses récents dérapages, (les régionalistes aux mains sales notamment), et malgré ses reniements (sur son analyse première du résultat de la présidentielle, entre autre), il garde notre confiance, comme la confiance de la majorité des militants nationaux. Malheureusement, le potentiel électoral de sa circonscription fait qu'il ne sera sans doute pas élu. De plus, Le Pen ne rate jamais une occasion de l'humilier, de le contredire et de se payer sa tête. S'il ne réagit pas très vite après l'élection, il est cuit ! Certains le croient déjà perdant, mais c'est mal le connaître. Il faut toujours se méfier de l'eau qui dort, comme de ceux qui avancent masquer à dessein, ne voulant pas qu'on voit que "sous Bonaparte perce Napoléon" afin de ne pas être descendu avant la ligne d'arrivée.

Bruno Mégret ? Lui aussi a toute notre confiance. Après bien des atermoiements entre 2003 et 2006, il a superbement accepté et conduit l'initiative d'union des patriotes qu'il a su quasiment représenter à lui tout seul. Il en a compris l'utilité, bien au delà de l'aspect immédiatement comptable qui n'existe que chez les imbéciles en politique, dans l'indispensable création d'une dynamique, d'une synergie positive pouvant drainer toutes les meilleures volontés et entrainer vers le succès à la Présidentielle. Il avait particulièrement saisi le sens du symbole de la réconciliation entre adversaires. L'image était belle, l'espoir grand, l'attente immense. Las, les destructeurs ont lamentablement démoli toute possibilité d'union sincère, comme ils ont saboté la campagne présidentielle. Maintenant, Mégret est de retour, c'est sur et c'est une excellente nouvelle. Son initiative d'Alliance Patriotique (le Titanic ayant déposé légalement "union patriotique" et "union des patriotes") est une très bonne chose. Il faut voter et faire voter partout pour les candidats de l'Alliance Patriotique - MNR. Il faut donner toute sa chance à cette union ! Après il sera toujours temps de se mettre tous autour d'une table, de regarder en face nos divergences réelles avec le MNR, en sachant qu'il n'y a rien de rédhibitoire. Nous trouverons facilement le chemin du syncrétisme salvateur, de la synthèse retrouvée, afin d'aller de l'avant dès les municipales. C'est à notre sens et pour le moment, la seule issue pour l'ensemble du Mouvement National.

Bernard Antony ? Nous l'avons déjà dit, il est le seul à pouvoir donner corps à l'union que nous appelons de nos voeux. Nous comprenons ses doutes et ses interrogations, nous les avons aussi. Cependant, nous espérons, nous savons que le moment venu, il ira vers cette union attendu par toutes et tous. Il sait que l'éclatement n'est pas bon, il sait qu'une structure nouvelle mettrait des années à émerger et que ce ne serait que du temps de perdu. Par contre, il a raison de dire qu'il faut repartir sur des bases nouvelles, sur un socle de valeurs communes non négociables, sur des rapports différents entre militants, sur des options neuves quand elles ne remettent pas en cause nos valeurs aussi, et cela, c'est extrêmement moderne contrairement à l'image fausse que fait circuler complaisemment la Lepénie dans les médias du système. Nous n'approuvons pas tous ses choix pour ces élections législatives, loin s'en faut, mais nous avons toute confiance en Bernard Antony, car avec Carl Lang et Bruno Mégret, il est un des trois aiguillons de demain, un indispensable répère, l'artisan de la grande Amitié Française...

Christian Baeckeroot ? Idem que pour Carl Lang. Avec son épouse, il est un des pilliers historiques du FN. Ami et fidèle de Jean Pierre et de Marie France Stirbois, il est un peu le dépositaire de son héritage. Il sera un atout clé dans la récupération de nos camarades partis se perdre au MPF. Quoi qu'il advienne, il devrait suivre Carl Lang. Rien à dire sur ce militant exemplaire.

Jean Claude Martinez ? Nouvel ami d'Alain Soral, il n'est d'aucune tendance, sauf la sienne, très curieuse à vrai dire. Jacobin et régionaliste (et oui!), pour une certaine tradition mais anti traditionaliste, patriote républicain socialiste (mais celui de Jules Moch), il n'hésiterait pas à faire tirer sur des séditieux de sa chère république, tout en regrettant la rue d'Isly. Lui et Soral, pétris de contradictions, ne pouvaient que se rencontrer sur le "Chavezisme". Reste qu'il suivra surement Marine Le Pen sur demande de Jean Marie Le Pen. Peut être que Carl Lang réussira à convaincre cet électron libre, car le sens de l'autorité de Carl le rassure mieux que les hésitations de Gollnisch. A voir...

Roger Holleindre et la "vieille garde" (Reveau, Le Rachinel, Lehideux, Dubois, etc, que des stars) ? Lepénistes...

Les "amis" encore au FN de Bernard Antony ? Dont, Wallerand de Saint Just et Thibault de la Tocnaye. Ils n'ont pas soutenu leur ami dans la tempête de 2005, il serait étonnant qu'ils le fassent, à moins que l'Alliance Patriotique s'élargisse vite et que la pression devienne trop forte. Là encore, tout dependra de Carl Lang.

Jean François Touzé ? Un cas à part comme Martinez, en moins intellectuel. La campagne présidentielle, son présent militant comme son passé chaotique plaide contre lui, c'est évident. Cependant, même si elle était convenue, en partie inventée et quelque peu courbe et incomplète, son analyse de la situation parue récemment (et complaisamment) dans le choc du mois n'est pas dénuée d'intérêt. Si l'individu continue d'évoluer, s'il fait sa révolution culturelle, son aggorniamento plus que son coming out, s'il évite certains comportements douteux, certaines relations gauchisantes, s'il renonce au jacobinisme, nous ne voyons aucune raison valable de ne pas l'inclure et l'accepter au sein d'un très large rassemblement. Ceci dit, force est de constater que nous recevons quantité de courriels, d'informations et de messages négatifs sur le personnage. Nous savons d'ailleurs que certains de nos sympathisants, amis et contributeurs, vont nous en vouloir et nous accuser de défendre l'indéfendable. Nous prévenons à l'avance que nous ne faisons que pratiquer ce que nous avons toujours mis en avant: L'Union de Tous sur nos fondamentaux. N'importe quel militant venant sur ce terrain, sans arrogance, sans ambition inavouée et indue, sans malhonnêteté et sans arrières pensées doit avoir sa place dans le grand rassemblement de demain. A l'inverse, il est évident que si la personne n'a pas réellement changé, elle s'exclut d'elle même. CDFD.

En ce qui concerne nos consignes de vote, sans les changer, nous précisons que le plus important est que pas une voix ne se porte sur MARINE LE PEN (sur la 14ème circonscription du Pas de Calais, il faut voter et faire voter pour MARCEL PART de l'Alliance Patriotique - MNR), LOUIS ALIOT (sur la 1ère circonscription des Pyrénées Orientales, il faut voter et faire voter pour IDA FLEURY de l'Alliance Patriotique - MNR), JEAN CLAUDE MARTINEZ (sur la 7ème circonscription de l'Herault, vous avez le choix entre l'abstention, le vote nul ou blanc, sinon vous avez un CPNT, un MPF, un CNI voire le candidat DLR de M Dupont Aignan), JEAN MICHEL DUBOIS (sur la 6ème circonscription du Val d'Oise, il faut voter et faire voter pour JACQUES MARCENARO de l'Alliance Patriotique - MNR), ROGER HOLEINDRE (sur la 11ème circonscription de Seine Saint Denis, il faut voter et faire voter pour MICHELLE COSTE de l'Alliance Patriotique - MNR), FERNAND LE RACHINEL (sur la 1ère circonscription de la Manche, il faut s'abstenir, voter nul ou blanc, sinon il y a un CPNT et un MPF pour ceux qui désirent absolument voter) et enfin JEAN FRANCOIS TOUZE (sur la 8ème circonscription de la Seine Maritime, il faut s'abstenir, voter blanc ou nul, ou bien voter pour Sylviane Simon, candidate du Trèfle [Nature et Animaux]).

Nous précisons qu'il n'y a aucune contradiction, sur les cas Martinez et Touzé notamment, avec notre esprit unioniste et volontaire. Cependant, nous considérons que, sans fermer les portes aux changements sincères et aux évolutions positives, il ne faut pas non plus donner une prime à l'échec et aux reniements. Nous avons déjà indiqué dans un autre article que nous jugions scandaleux que certains osent se présenter après la débacle. Nous ne nous renions pas. Le "pardon des offenses" OUI, la médaille pour la défaite NON. Après, il sera temps d'accepter toutes les bonnes volontés sincères, mais nous pensons à juste titre qu'on ne peut pas avoir été à la base de Valmy, avoir organisé, approuvé et paradé dans Argenteuil et Aulnay sous Bois, avoir applaudi à la "beurette", avoir prôné un jacobinisme extrémiste ou un alter nationalisme de mauvais aloi, puis espérer avoir le soutien des patriotes et nationalistes. Ca, jamais ! Toute erreur mérite leçon !

Nous attirons également l’attention sur le caractère antinational et nuisible des candidatures suivantes, toutes aux ordres du clan des destructeurs : Patrick Bourson (3ème de la marne), Sylvain Ferrua (5ème du Var), Marie d'Herbais (2ème du Seine et Marne), Julien Sanchez (EVIDEMMENT - 7ème de Seine et Marne), Michel Bayvet (1ère des Yvelines), Jean Claude Varanne (8ème des Yvelines), Martine Lehideux (21ème de Paris), Huguette Fatna (1ère de l’Essonne), Farid Smahi (14ème de Paris), Dominique Joly (2ème du Val de Marne), Lydie Dubois (7ème du Val d’Oise), Rémy François (1ère des Alpes Maritimes), Bruno Ligonie (5ème des Alpes Maritimes), Guillaume Vouzellaud (6ème de l’Hérault), Stéphane Durbec (8ème des Bouches du Rhône), Gérald Gerin, le majordome de Le Pen (EVIDEMMENT - 12ème des Bouches du Rhône, la circonscription de Bruno Mégret), Marie-Christine Arnautu (6ème de Seine et Marne), Anne d'Auvergne (2ème de la Seine Maritime, la propre compagne de Touzé, également permanente du FN 76), Stéphane Ravier (7ème des Bouches du Rhône), Thomas Joly (1ère de l'Oise), Bernard Touchagues (5ème de l’Eure), Michel Guiniot (6ème de l'Oise), Catherine Iorio (13ème des Hauts de Seine), Marie Paul Darchicourt (17ème du Nord) et Oriane Borja, candidate dans la 4e circonscription de Loire Atlantique, faussement monarchiste déguisée en traditionaliste, (en fait idolâtre de Soral et du "gaucho lepénisme").

Nous indiquons qu'en ce qui concerne le MPF, nous ne pouvons appeler à voter QUE pour Jacques Bompard (4ème du Vaucluse), Jérome Rivière (1ère des Alpes Maritimes - UNIQUEMENT AU SECOND TOUR S'IL Y ARRIVE, TOUTES LES VOIX DEVANT SE PORTER SUR PHILIPPE VARDON, CANDIDAT IDENTITAIRE HARCELLE PAR LE PROCUREUR DE MONTGOLFIER ET QUE NOUS DEVONS TOUS SOUTENIR !), Claude Jaffres (3ème du Puy de Dôme), Jacques Mayadoux (4ème de l'Allier) et Christophe Devillers (1ère du Territoire de Belfort). A noter à ce sujet que Rivière et Bompard sont plus "indépendants" que MPF et que notre ami Jacques Bompard (comme les autres) ne restera surement pas longtemps au MPF. Déjà, quantité de cadres ont quitté le MPF, d'autres ont carrément refusé d'être candidat, d'autres sont en partance et d'autres n'attendent qu'une initiative d'union de la droite nationale pour quitter ce radeau de la méduse.

En ce qui concerne le FN, nous saluons les candidatures authentiquement patriotes de Carl Lang (23ème du Nord), Bruno Gollnisch (13ème du Rhône), Christian Baeckeroot (10ème du Nord), Myriam Baeckeroot (7ème des Yvelines), Regis de la Croix Vaubois (1ère de la Nièvre), Olivier Martinelli (1ère de Corse du sud), Philippe Bernard (1ère du Nord), Michel de Rostolan (10ème de l'Essonne), Jean-Paul Espinar (3ème du Val de Marne), Thibault de la Tocnaye (1ère du Vaucluse), Wallerand de Saint Just (4ème de l'Aisne) et Roland Bataille (2ème des Ardennes). VOTER POUR EUX EST UN DEVOIR !

Par souci de pragmatisme comme par volonté d'union (même si elle n'est pas payée de retour), nous appelons à suivre les consignes de l'Alliance Patriotique - MNR, sauf pour les cas précités, ceux qui suivent et pour les candidats du MPF avec lesquels le MNR a fait accord. Nous le disons tout net, OUI à "l'Alliance Patriotique - MNR", NON au MPF, sauf pour les 5 cas particuliers cités plus haut. Non seulement Villiers a totalemant rallié Sarkozy, mais en plus Peltier vient de faire (encore) des siennes en affirmant qu'il n'y avait jamais eu d'accord entre le MPF et le MNR et que les propos de Mégret "étaient fantaisistes". Nous devons en finir définitivement avec toute illusion d'accord avec le MPF. Travaillons et les meilleurs du MPF nous rallieront obligatoirement à terme, à commencer par nos camarades ex MNR ou FN.

Nous formulons tous nos voeux de réussites et d'enracinement à tous les candidats Identitaires. Philippe Vardon (1ère des Alpes Maritimes), Benoit Loeuillet (2ème des Alpes Maritimes), Myriam Marchand (3ème des Alpes Maritimes), Pierre Antoine Plaquevent (4ème des Alpes Maritimes), Odile Bonnivard (10ème de Paris, la dynamique dirigeante de SFD, la soupe au cochon du BI, plus que jamais à soutenir). Bien évidemment, nous appelons à voter pour tous ces candidats en priorité.

Nous appelons également à voter pour les candidats du Parti National Radical. René Forney (3ème de l'Isère), Maurice Martinet (2ème de la Savoie) et André Bauer (1ère de la Moselle).

Nous appelons à voter pour Paul Quastana (nationaliste corse indépendant) dans la 2ème circonscription de Corse du Sud, plus par sympathie identitaire que par partage des convictions politiques, c'est clair.

Nous n'avons pas pu étudier toutes les circonscriptions, mais si vous connaissez un militant patriote ou nationaliste indépendant sur votre secteur, et qu'il est localement enraciné, n'hésitez pas à le soutenir.

Nous formulons tous nos voeux de succès (nous aiderons et irons mettre des cierges) pour Carl Lang, Bruno Mégret, Jacques Bompard, Bruno Gollnisch et Jérome Rivière (malgré tout et uniquement au second tour reprécisons le). Si ces cinq là sont élus, cela voudra dire qu'il y a de l'avenir pour la Droite Nationale, Sociale, Populaire et Identitaire.

Nous félicitons Bruno Mégret et ses amis d'avoir donné à leurs candidates et candidats l'intitulé suivant: "MNR - Alliance Patriotique - Contre l'Immigration - Invasion, l'Insécurité, les délocalisations et le déclin des valeurs. Pour la France que nous aimons". C'est très finement joué en terme électoral. Nous espérons que cela aidera à donner à l'Alliance Patriotique une certaine assise financière afin d'assurer l'indispensable renouveau du Mouvement National.

En dehors des cas très particuliers de nos amis Identitaires, de nos quelques camarades encore au MPF, du PNR, ou de nationalistes et patriotes indépendants, il est absolument vital de voter et de faire voter partout pour les candidats "ALLIANCE PATRIOTIQUE - MNR".

En dehors des quelques cas hautement symboliques que nous avons évoqué et pour lesquels il faut dresser un véritable barrage patriotique afin de leur donner une bonne leçon, si, sur votre circonscription, vous n'avez pas de candidat "Alliance Patriotique - MNR", ni de candidat Identitaire, ni de PNR, ni un de nos quatre camarades encore estampillés MPF, ni de patriote indépendant valable et enraciné, nous vous encourageons à voter malgré tout pour le représentant du Front National, même s'il ne fait pas partie de ceux que nous soutenons, sauf raison interne et locale grave que nous ignorerions bien évidemment. Cela représente un peu plus de 100 circonscriptions.

Ces élections ne sont qu'une étape, une toute petite étape sur le chemin de la reconstruction. Tout commencera après, avec comme grand objectif l'enracinement définitif dans le désir de redevenir une grande force populaire et de masse. Cela passera obligatoirement par les municipales, seules élections qui vaillent pour le moment.

Pour réussir, il faudra l'union du plus grand nombre de patriotes. Mais avant, il faut, en plus de donner une leçon aux saboteurs, préserver l'avenir en votant et en faisant voter partout pour les candidats "Alliance Patriotique - MNR".

N'oubliez pas qu'à ces élections, au premier tour vous votez avant tout pour financer le mouvement de votre choix. L'Alliance Patriotique autour du MNR est la seule alternative à la destruction programmée du Front National tel que vous l'avez connu et aimé. Alors pas une seule voix pour la gauche, Bayrou, l'UMP et ses séides bien sur, mais pas une seule voix non plus pour le MPF, voiture balai de Sarkozy, pas une voix pour les candidats FN face à ceux de "l'Alliance Patriotique - MNR". Donner votre argent à ces gens là c'est donner les moyens à ceux qui veulent vous nuire et vous trahir à très court terme.

Songez-y avant d'aller voter. Voter pour l'avenir du Mouvement National.


VOTEZ POUR VOUS !

DEMAIN L'UNION EST POSSIBLE !

VOTEZ ET FAITES VOTER POUR LES CANDIDATS DE L'ALLIANCE PATRIOTIQUE - MNR !

Faites passer ce message, ces infos et nos consignes partout et par tous les moyens ! Les militants, sympathisants et électeurs doivent être au courant...


VOTEZ NATIONALISTE ! ! !

La solution: L'ALLIANCE PATRIOTIQUE !

55 commentaires:

Dominique a dit…

Je me réveille et je découvre ça !

Bien sur, allons-y gaiement, Un Front National sans nationalistes, sans catholiques traditionalistes, sans identitaires, alors avec qui M Aliot ?

Et vous osez encore une fois saboter la campagne en indiquant que la moitié des cadres et secrétaires departementaux vont être remplacés. Bien, les candidats en cause (au moins 250) vont avoir la pêche dans cette campagne. C'est vraiment trop minable et les bornes sont largement dépassées.

Un petit conseil à tous les candidats qui doivent bien se sentir menacés: Allez en masse dans vos préfectures et retirez vos candidatures, annulez vos bulletins de vote en ne les déposant pas, appelez à voter pour le MNR, car, de toute façon, vous êtes virés et, par chance, on vient de vous prévenir.

La vindicte d'aliot est telle qu'il menace même tous ceux qui ont jeté des peaux de bananes à Marine Le pen en 2004 lors des régionales. Ca pue et ça craint vraiment là et les mêmes qui critiquent d'imaginaires extrémistes, se comportent de la pire des façons en nous faisant ressembler à notre caricature.

A force d'insulter tout le monde, aliot va faire fuire tout le monde et il n'aura alors plus qu'à s'insulter lui même.

J'espère qu'au moins les natios insultés et mis en cause vont avoir la dignité de ne pas mettre un bulletin de vote aliot dans les pyrénées orientales.

Anonyme a dit…

Résumé et enseignement à tirer de ça :
Au lendemain de la défaite des Présidentielles, 2 clans se forment et s'apprêtent à s'étriper.
-Une coalition assez hétéroclite comprenant Gollnisch, les cathos tradis "anthonystes", Lang, les ex stirboisiens, à laquelle il faut aussi rajouter Mégret (bien que toujours extérieur au Front). Bref, les ennemis d'hier qui font front commun...

- le clan Marine Le Pen, et tous ces trentenaires ou quadragénaires aux dents longs, prêts à tout (Aliot, Arnautu, Fatna, Durbec, Smahi, Iorio, Dubois (lui ayant 64 ans) Sanchez (le benjamin bondissant), etc...)

- Evidemment, le Gourou semble avoir déjà pris parti pour le second nonobstant les échecs électoraux passés et à venir de ce clan, ce qui laisse à penser que ce sont les "marinistes" qui vont gagner et noyauter l'appareil.

- Conséquence inéluctable : un maccarthysme impitoyable au sein du Front est à prévoir. En seront pour leur frais, tous les "cathos-tradis", qu'ils soient "anthonystes" ou intégroïdes, tout ceux soupçonnés d'"unionisme" (l'Union Patriotique est évidemment aux oubliettes), mais aussi les païens (Vial va une fois de plus se fourvoyer avec son mirage des municipales à Villeurbanne), tout ceux adeptes de la "branlette métapolitique" (je pense à ceux du GRECE en particulier).
En seront également pour leur frais tous les NR/NB qui n'arrêtent pas de fantasmer (politiquement s'entend) sur Marine Le Pen s'imaginant qu'ils peuvent s'en servir en la soutenant (Bouchet, Demada, Damiani, Mutti...).
Ils seront mis au pilori pour leurs propos sur le Moyen-Orient...

Les propos d'Aliot sont très clairs là-dessus.

Cela concerne aussi au premier chef, Soral et ses positions (antisionisme, voire islamophilie), qui du coup ne pourra rester. Et le soutien pygméen de Dieudonné va s'arrêter lui-aussi...

Conclusion : le FN est en train de crever. Une nouvelle ère s'ouvre.

solange a dit…

Pour corrober votre analyse :

www.mnr-54.com : Mégret sur Radio courtoisie hier. Il fait à un moment une excellente mise au point sur la situation de la droite nationale.

Jean Pierre a dit…

C'est complétement dingue et foireux.

Je ne sais plus quoi dire ou penser. Je vais faire comme tout le monde et attendre ce que vont dire les intéressés, à commencer par Carl Lang, Bruno Gollnisch et Mégret (pour ne parler que des plus connus) ainsi traîté de cons.

Avons nous ce que nous méritons ? J'ose espérer que non.

A propos de la campagne actuelle, vous avez parlé de Le Pen dans l'est, mais savez vous qu'il était dans le nord hier, et qu'il a posé avec le seul Luc Pécharman pour la photo, et qu'il a réussi l'exploit de faire ses déclarations à la presse sans jamais citer ni Carl Lang ni Christian Baeckeroot.

Oser faire ça dans le nord, ne jamais le citer dans son fief, il fallait le faire, il fallait oser la chose.

Au rythme de deux ou trois coups de poignard par jour dans le dos de la Droite Nationale, quel va être le score final du FN le 10 au soir ?

Anne Laure a dit…

Mégret se moque un peu du monde quand il affirme "tout va bien avec jean marie Le Pen, c'est juste avec sa fille et Aliot".

C'est bien Le Pen qui déclare que "ceux qui à l'extérieur propose un congrès d'épinay de la droite nationale, ont trahi le FN et veulent revenir le diriger quand la succession sera ouverte".

Il vise qui Le Pen là ? Bitru ?

Allons M Mégret, ne nous prenez pas pour des idiots SVP, on en a déjà assez avalé des couleuvres.

Merci.

Rions deux secondes. Marine Le Pen accuse ses adversaires de mentir. Elle vient de déclarer sans rire, "on ment à mon sujet quand on dit que je suis vice présidente du groupe FN au Conseil Régional d'Ile de France, c'est complètement faux"! Effectivement ça pinaille sec, elle n'en est que la Présidente. Qu'elle est drôle.

Anonyme a dit…

Mégret n'attaque pas Le Pen car il ne veut pas donner l'impression de relancer la guerre. Haro sur Marine, en revanche, est sans risque pour lui...

C'est de la tactique.

solange a dit…

Alors, quelle est la réaction de Lang ?... s'il y en a une...

Anonyme a dit…

Il n'y aura pas de réaction de Lang. Ni de Gollnisch. Doit-on voter pour les laches ?

Anonyme a dit…

Merci pour ces infos alarmantes et graves, elles sont utiles. Mais je ne vous comprends pas sur touzé qui est un ultra mariniste et un ennemi du camp national (demandez à des gens intègres comme de Beketch et Pichon s'ils l'apprécient).

Avez vous tenu compte au moins des documents que je vous avais envoyé ?

Je ne vous cache pas ma déception, même si dans le fond je comprends votre raisonnement quand on connait mal les gens.

alain a dit…

anne laure,ce n'est pas bien de travestir la vérité et cela risque de décrédibiliser l'ensemble des remarques et observation pleinement justifiés.
Voici ce qui a réellement été dit
"Pour critiquer Marine, Jean Urbaniak raconte n’importe quoi. Et plus le mensonge est grand, plus il passe. Ainsi, il a indiqué que Marine LE PEN était vice-présidente du Conseil Régional d’Ile de France, ce qui est bien évidemment totalement faux !"
et effectivement je ne savai pas que M.LE PEN était à l'exécutif du conseil régional.....
Ce matin sur RMC l'associé de LE PEN pour le champagne veuve poignet a déclaré qu'il n'aimait pas du tout marine sans entrer dans les détails ...
En tous les cas c'est pour le moins un candidat atypique et très éloigné de la ligne FN,c'est le moins que l'on puisse dire.

Loic a dit…

J'ai lu et j'ai vu qu'effectivement l'UMP avançant à visage découvert Urbaniak en avait rajouté (o si peu) sur l'UMP avançant masquée Marine le Pen, en ma faisant monter en grade.

Reste cher Alain qu'elle est bien dans l'executif puisqu'en tant que Présidente du Groupe FN au Conseil Régional IDF, elle siège dans une commission et qu'à ce titre, elle fait bien partie de l'executif, comme il se doit.

Ah, j'oubliais à ce doublon qu'elle est également Député Européen (et elle sert à quoi ???), Vice Présidente du FN et qu'elle est salarié du FN dans un très joli "mi temps" tout simplement Royal. Pauvreté connait pas !

Ah, décidément, on se prend à plus apprécier les vrais UMP que les faux.

Sur Bourson, si tu as le lien pour l'écouter ou le lire.

Anonyme a dit…

Il est certain que nous serons nombreux à prendre le large si Touzé et sa cour sont encore dans la prochaine alliance.
cela voudra dire : on prend les mêmes et on recommence !
Le seul mot qui fasse parti de son vocabulaire est le mot : trahison.
Il parait que les russes aime le mensonge car pour eux il enjolive. Lui le fait c'est pour mieux tromper. Pour mieux vous avoir.
Alliance renouvelée peut être mais je me contenterai d'un " bon courage".

Nounours a dit…

Plus nous avançons dans le temps, plus nous pouvons constater, l'état de délabrement du FN. Ce n'est plus que l'ombre du parti d'il y a quelques années.
En ce moment, les cancrelats qui sont à la tête du parti, non seulement se bouffent entre eux, mais refusent d'accepter le résultat des urnes du 22 avril !

Les "alliances" contre nature du parti ont fait de ce dernier un zombie. Au 10 juin, le quarteron de vieilles godasses qui compose la "tête" (pour peu qu'il y en ait une) constaterons une fois de plus la rouste ! De plus en plus de sympathisants ouvrent les yeux et sont écoeurés de l'attitude du "vieux sachem et de sa squaw" de fille. Ainsi que de tous les autres qui gravitent autour.
Ne vous faites aucune illusion, ni Lang, ni Gollnisch ne l'ouvriront même si l'envie leur en prend ! La raison qui les rend muets ? Chi lo sa !
Il ne nous reste plus qu'à nous regrouper et par seulement derrière un écran et un clavier pour créer un parti nationaliste vrai !

Francilien a dit…

Sans l'affirmer avec certitude, j'ai de très sérieux éléments indiquant que les tenants de la ligne actuelle du FN, (surtout la ligne officielle mariniste ne confondez pas avec soral et les NB/pseudos NR SVP), auraient des liens très forts avec nos amis les "frères" de la FM (tendance GO LNF GLF + d'autres obédiences, soit le groupement opposé à la GLNF et qui s'est réuni pour l'anniversaire des 275 ans de l'ordre sectaire).

Alors, je ne veux accuser personne, mais en cas de large union dont vous parlez, il serait judicieux de demander à Aliot, Martinez, Touzé et leurs entourages directs, et pourquoi pas à tout le monde après tout, de signer un document par lequel ils jureraient n'avoir aucun lien avec cette secte.

Là, on pourrait parler de bon départ, avant la base solide qui seraient une charte de nos valeurs communes et immuables, donc pas négociables (à faire aussi par engagement écrit de tous).

Au moins, tout le monde aurait confiance, car les écrits restent et on peut les resortir.

Anonyme a dit…

"Alors, je ne veux accuser personne, mais en cas de large union dont vous parlez, il serait judicieux de demander à Aliot, Martinez, Touzé et leurs entourages directs, et pourquoi pas à tout le monde après tout, de signer un document par lequel ils jureraient n'avoir aucun lien avec cette secte."

Pour Touzé, c'est impossible. C'est un nationaliste pur jus.

Enervééé a dit…

Aliot a annoncé du changement après les législatives et voici à quoi cela pourrait ressembler très concrètement:

Supression de la délégation générale qui passerait sous le contrôle du secrétariat général. Aliot en serait à la tête et aurait comme adjoint Jean-François Touzé (qui aurait en charge le domaine stratégique et communication).

Concernant maintenant les remaniements au sein de fédérations, voici à quoi cela va ressembler (pour certaines fédérations, la messe est déjà dite):

Nord: remplacement de Carl Lang et de Philippe Bernard (Hainaut et Flandre) par Luc Pecharman et Laurence Monteil

Yvelines: remplacement de Myriam Baeckeroot (qui sera sûrement exclue) par Philippe Chevrier (si celui-ci accepte bien sûr, sinon ce sera Jean-Claude Varanne).

Haut-Rhin: remplacement de Martine Binder par René Curan (ou parachutage)

Côte d'Or: Pierre Jaboulet-Vercherre certainement remplacé mais on ignore encore par qui

Var: Jean-Louis Bouguereau remplacé soit par David Rachline soit par Sylvain Ferrua

Seine-et-Marne: Jean-François Jalkh remplacé par Marie-Christine Arnautu (Arnautu laissera peut être la présidence de génération le pen à Jean-Lin Lacapelle).

Bouches-du-Rhône: Jacky Blanc sera remplacé comme prévu par Stéphane Durbec

Loir-et-Cher: Miguel de Peyrecave sûrement remplacé mais on ignore par qui (parachutage pas à exclure)

Essonne: Michel de Rostolan remplacé par Huguette Fatna

Hauts-de-Seine: Alain Gallais remplacé par Catherine Iorio

Seine-Saint-Denis: Roger Holeindre pourrait reprendre le contrôle d la fédération

Paris: Martiel Bild peut être remplacé par Farid Smahi (là c'est moins sûre, mais pas à exclure non plus).

Ceux qui seront exclus du mouvement: Christian & Myriam Baeckeroot, les collaborateurs de Carl Lang et Ronald Perdomo.

Ceux qui seront poussés à la retraite: Guy Macary, Jacky Blanc et Jean-Louis Bouguereau

RHONE (69) a dit…

Yvan BENEDETTI, candidat dans la 14e circonscription du Rhône ne mérite-t-il pas votresoutien ???

Morigane a dit…

http://feminanovo.hautetfort.com/archive/2007/05/31/marine-m-a-tuee.html
" MARINE M'A TUER ! "

Le Front National est mort hier. C'est Jean-Marie Le Pen qui l'a annoncé. Mais ce qu'il n'a pas dit, c'est qu'il s'agit d'un crime et avec préméditation !
"Marine m'a tuer" pourrait-on lire dans les yeux des cadres qui portent le parti depuis tant d'années. Mais si elle a commis l'irréparable, il y eut des complicités !

"Je compte proposer à Jean-Marie Le Pen un renouvellement de la moitié des secrétaires généraux après les législatives", explique M. Aliot. "Il y aura, dit-il, des mises à la retraite et des remplacements dictés par le mauvais esprit de certains responsables lors de la présidentielle. Sans compter ceux qui ont mis des peaux de bananes sous les pieds de Marine Le Pen pendant sa campagne aux élections régionales d'Ile-de-France." (http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-91668...)

Un renouvellement de la moitié des secrétaires généraux revient à retirer l'âme d'un parti déjà tellement perverti avec l'arrivée des Soral, Dieudonné & Cie. Si Dieudonné n'avait rien à tirer d'un soutien au FN ayant lui-même son propre auditoire, il n'en était pas de même pour un Soral, tellement marginalisé dans son milieu des petits philosophes, avant son ralliement au Front.

La solitude fait parfois faire n'importe quoi !

Il faut croire que le couple infernal Marine-Aliot se trouvait trop seul pour avoir fait entrer le loup dans la bergerie. Car un Soral rouge vif au Front National, ça n'était pas autre chose ! Par ailleurs, doit-on, par conséquent, considérer la mollesse d'un Jean-Marie Le Pen à réagir à ces alliances contre-nature comme le signe d'une sénilité naissante ou peut-être un peu plus avancée d'ailleurs ?

Une chose est certaine, avec l'épuration de la moitié des cadres du Front National, c'est la mort assurée d'un malade maintenu sous perfusion depuis des mois grâce à ceux qui vont être virés !

Le FN est mort !

A vous, les Myriam, Carl, BrunoS, Martial... !
Aux armes, etc.

Mais sans Jean-Marie qui, lui aussi, nous a quitté ! Il est mort mais il ne le sait pas !

Marine l'a tué...



A suivre bientôt : à qui profite le crime ?

Morigane a dit…

http://feminanovo.hautetfort.com/archive/2007/05/31/le-fn-assassine-a-qui-profite-le-crime.html

LE FN ASSASSINE. A QUI PROFITE LE CRIME ?
Peu avare de détails dans ses propos tenus au torchon journal l'immonde Le Monde, JMLP explique qu’il n’a pas eu le temps de réfléchir à la teneur d’une réorganisation du FN… mais l’annonce quand même ! Ce type de décision, non sans conséquence, ne mérite-t-il pas mieux qu’une annonce furtive sur un coin de table en Corse ?


Louis Aliot, de son côté, annonce qu’une partie des secrétaires départementaux (Christiane Chombeau parle des « secrétaires généraux », mais comme il n’y en a pas au FN on en déduit que ce sont les secrétaires départementaux qui sont visés) seront prochainement remplacés. Probablement un hasard, à quelques mois d’un congrès…

Les raisons invoquées pour justifier cette charrette sont délirantes.

Louis Aliot parle de sanctionner « ceux qui ont mis des peaux de bananes sous les pieds de Marine Le Pen pendant sa campagne aux élections régionales d'Ile-de-France » (qui a eu lieu en 2004 - La vengeance est un plat qui se mange bien froid). Il n’osera probablement pas s’attaquer directement à Martial Bild, mais Myriam Baeckeroot (SD FN 78) est clairement visée. Ceci est d’autant plus incroyable que Marine Le Pen est repartie dans le Pas-de-Calais, « lâchant » implicitement la région qui lui apporta une grosse désillusion en 2004. Drôle de moment pour régler ses comptes.

Louis Aliot parle également de « mettre à la retraite » des secrétaires départementaux.

Cruel aveu : ainsi donc, Le Pen prétendait être élu président de la République avec le soutien de responsables départementaux bons à mettre à l’hospice ?

Et puis, il nous semble bien avoir entendu de la bouche même de JMLP, 79 ans, que l’âge du capitaine importait peu au Front ? Qu’un parti dirigé par un presque octogénaire prétende vouloir se rajeunir fait sourire.

Jean-Marie Le Pen a toujours plaidé pour la promotion interne par le mérite. C’était d’ailleurs son argument pour justifier en Bureau politique la nomination de Steeve Briois au poste de chargé de mission dans le Pas-de-Calais (alors même que Carl Lang et la majorité du BP avaient voté contre à main levée, ce qui n’a pas empêché JMLP, furax, de passer outre). Et il laisse aujourd’hui Louis Aliot expliquer que les SD seront révoqués pour leurs fidélités internes et leur âge, donc sur des critères abstraits sans considération de mérite ? Où est la cohérence ?

Louis Aliot parle enfin de virer « ceux qui ont fait du mauvais esprit lors de la présidentielle ». Critère totalement subjectif, qui suggère d’ailleurs que ce serait là une cause de la défaite sévère (toujours facile de mettre ça sur le dos des responsables locaux). Il s’agit bien entendu de la porte ouverte à l’arbitraire : comment évaluer ceux qui ont fait du « mauvais esprit », sur quels critères, auront-ils la possibilité de se défendre ? Sont-ce ceux qui se sont alarmés de la ligne suivie et l’ont fait savoir ? Et si c’est le cas, pourquoi n’auraient-ils pas le droit de s’exprimer ? Le FN est-il un parti politique (le débat et la critique sont légitimes) ou le fan-club de Le Pen (où la contestation serait illégitime) ?

Plus loin, Louis Aliot annonce un remaniement de l’appareil FN. Il est significatif que cette décision, jamais débattue par le Bureau politique, soit annoncée aux militants et aux cadres par voie de presse, et non par exemple à l’issue d’un conseil national voire dans les colonnes de Français d’Abord. Cette façon de faire est devenue courante : le BP est de moins en moins associé aux décisions importantes relatives à la vie et la stratégie du parti, et la presse a toujours la primeur des décisions prises par le petit cénacle dirigeant le FN. Si le FN veut se moderniser, qu’il commence par mettre en place une véritable chaîne de commandement qui exclurait la presse du système ; que le FN débatte et expose de sa ligne politique ailleurs que dans Le Monde ou Libé ; que les cadres locaux du FN soient informés des décisions autrement qu’en lisant la presse du système.


MARECHAL, NOUS VOILA !

Sur le fond de cette « réorganisation », il est utile de se rappeler que déjà en 1997 Samuel Maréchal et Jean-Claude Martinez souhaitaient supprimer la diarchie Secrétariat Général (pour faire simple, chargé de tout l’aspect administratif et opérationnel) / Délégation Générale (en gros, chargé de l’aspect purement politique). Ils plaidaient pour un pôle de cinq grands secrétaires nationaux : au lieu de deux grands chefs de service, on en aurait donc eu cinq, d’où dilution des pouvoirs. À l’époque le but de la manœuvre était d’encercler Mégret, qui aurait été seul en butte à l’hostilité des quatre autres « super chefs de services ». Il n’est guère étonnant que cette idée resurgisse aujourd’hui, le but est probablement le même mais cette fois c’est Gollnisch qui est visé.


PETIT ET REVANCHARD
Cet article du Monde est instructif à plus d’un point.
Il en émane une impression clairement revancharde de la part de Louis Aliot, qui ne cache même pas sa volonté de supprimer toute opposition interne à Marine Le Pen. De son côté, Jean-Marie Le Pen condamne sans appel la stratégie d’Union des patriotes, qui apparaît rétrospectivement comme déloyale. Il a peut-être quelques raisons de ne pas vouloir chercher d’alliance avec les groupuscules gravitant plus ou moins loin du FN, mais l’annoncer aussi froidement, après le coup de l’Union des patriotes, ne contribuera pas à le grandir. Même Sarko semble pardonner et s’ouvrir à ceux qui l’ont combattu durement : Le Pen est-il donc à ce point incapable d’effacer les griefs du passé dans l’intérêt général ?

On aurait également aimé que Jean-Marie Le Pen profite de cette tribune pour expliquer aux militants le comportement à adopter vis à vis de Sarkozy. On lit partout que JMLP trouve à Sarko du charme et du dynamisme, et le jour même le FN envoie à ses SD une note descendant en flèche ledit Sarko. Quelle est la ligne ? On tape sur Sarko ou on l’encense ? Et qu’espère Jean-Marie Le Pen à dire du bien du président de la République ? Que celui-ci étende sa stratégie d’ouverture au FN ? Faut pas rêver !

La direction du FN semble aujourd’hui ne raisonner qu’en termes d’appareils et de lutte d’influence interne. Mais ce qui est en jeu aujourd’hui, c’est la survie même du FN. Si le FN devait recueillir moins de 5 % des voix aux législatives et face à un Sarko surpuissant, il ne resterait pas grand chose du mouvement national. Réorganisation interne ou pas.



MESSAGE PERSONNEL AU PETIT ET REVANCHARD

Ah... une dernière chose... Petit Aliot... c'est bien toi qui disait il y a peu "Au Front, ceux qui osent critiquer sont les aigris, les ringards et les traîtres, ça fait partie de la vie !"

Pour ma part, je ne suis ni aigrie, ni ringarde et encore moins traître ! Ca fait aussi partie de la vie !

Mais, toi... petit Aliot ... aigri, ringard, traître ?

Anonyme a dit…

Sur la vidéo ci-dessous, Gérald Gérin reconnait qu'il obéit aux ordres. Plus que jamais il est le toutou à son pépère qui fait où on lui dit de faire !

Mégret lui est toujours dans sa démarche de rénovation de la droite nationale.

A voir ici :
http://www.dailymotion.com/video/x250pm_bruno-megret-30-mai-2007-lcm

Collectif "Sauvons notre Idéal" a dit…

Concernant Yvan Benedetti,

Evidemment, son passé en terme de militantisme tous azimuts plaide en sa faveur. Beaucoup de nos amis reconnaissent sa valeur, surtout celle de son engagement.

Cependant, nous rappelons qu'il y a une candidate de "l'Alliance Patriotique - MNR" sur la 14ème circonscription du Rhone, Annick Auberger. Nous ne voyons donc aucune raison de ne pas appeler à voter et à faire voter pour elle.

De plus, force est de reconnaître que l'orientation "à gauche" (nous mettons des guillemets à dessein tant la chose est difficilement définissable mais pourtant bien réelle, comme nous allons l'expliquer) de M Benedetti est palpable. Faux "nationalisme révolutionnaire" à la Bouchet, "national bolchevisme" de mauvais aloi, "national républicanisme" ultra jacobin, "gaucho lepénisme" de circonstance ou simple orientation tactique, force est de reconnaître qu'il y a de quoi se poser de légitimes questions.

Déjà, La conférence de Soral est encore dans les mémoires de beaucoup. D'accord, il y avait également Bruno Gollnisch, d'accord, tout le monde a le droit de pouvoir venir s'exprimer dans notre famille de pensée, surtout s'il fait un pas dans notre direction, nous n'en disconvenons pas, le contraire serait ridicule. Par contre, comment oublier le fait que Soral est venu en terrain conquis, comment oublier qu'il a indiqué "détester le FN des années 70 80", comment oublier qu'il a indiqué "être venu au nationalisme en marxiste sans rien renier", comment oublier ses mensonges grotesques dans son explication lors de sa conférence (fabrication totale de sa propre légende), comment oublier qu'il a squatté le nationalisme révolutionnaire en voulant le formater à sa "dimension" il est vrai par absence d'opposition crédible, comment oublier qu'il est l'agent de spectacle de Marine Le Pen, comment oublier ses insultes permanentes aux identitaires, à Bernard Antony et aux catholiques traditionalistes, à tous ceux qu'il définit comme, nous le citons, "l'extrême droite fascisante, ringarde, réactionnaire, les éternels collabos", on en passe et des meilleurs. Comme l'a très bien dit Bernard Antony, quand on vient chez quelqu'un, qu'on est nouveau, on pratique AU MINIMUM la courtoisie, la politesse, la correction, bref on fait preuve de la plus élémentaire éducation. Ca n'a jamais été le cas de Soral ! Nous avons été les seuls à démolir son discours délirant et ubuesque de la convention FN de Lille (relire notre article de fin mars), ou il déformait nos idées de façon ridicule, sans trouver aucun contradicteur sur place. Après et fort heureusement, bien d'autres ont pris le relai pour démasquer cette imposture. Reste que dans sa dernière lettre, M Benedetti met encore en avant Soral. Nous nous arrêterons là sur Soral, en nous contentant de souligner que les quatre dernières actions ne sont pas à notre gôut, pour le moins. (analyse "sexuello marxiste" de la Présidentielle [à mourir de rire], syncréto crétinisme faussement NR [au service de MLP il faut le faire], promotion du "Chavezisme" et de l'alter nationalisme marxiste et enfin influence néfaste définitive sur ce qui se passe au FN)

Nous sommes bien conscients que les choses sont plus complexes que cela, puisque Présent et Bernard Antony ont appelé à voter pour Yvan Benedetti. D'ailleurs, beaucoup de nos amis vont lui accorder leurs suffrages. D'autres sont plus gênés, et il faut le dire, par des phrases comme "le discours d'Alain Soral a mis le doigt là ou ça fait mal", ou, beaucoup plus sérieusement, quand il écrit ceci: "Nous appelons donc à une véritable révolution. Non pas cette fausse révolution proposée par le Ceaucescu de Vénissieux Monsieur Gérin qui, après avoir violemment combattu Marie - Georges Buffet, s’est rallié à sa candidature sociale-démocrate qui n’a qu’un but, celui de sauver les petits intérêts matériels d’un parti communiste à la dérive, faute d’avoir réellement défendu les travailleurs. Non, ce que nous voulons, c’est une révolution des âmes, des consciences, afin que les Français, aujourd’hui à genoux devant l’autel de la repentance perpétuelle, (soient*) débarrassés de la tyrannie". On peut dire ce qu'on veut, mais stigmatiser Gérin, même s'il est député sortant, (quand tant d'autres sont à stigmatiser et à mettre dans le même sac), et seulement lui, SURTOUT en l'accusant d'avoir rallié Buffet, (on le félicitait donc rétroactivement de l'avoir combattu, à tout le moins c'était bien [?]), ladite Buffet étant qualifiée de "Sociale Démocrate", (c'est propre à la plus pétride extrême gauche cette phraséologie!), et prôner une révolution qui débarrasserait enfin le France de la Tyrannie, (même en y ajoutant discrètement l'âme et la repentance pour faire contrepoids), pour parler clair ON SAIT D'OU CA VIENT ! Et ce n'est pas notre tasse de thé du tout...

Nous n'avons qu'un souhait à formuler: Que M Benedetti se resaississe au plus vite et qu'il prépare les échéances des municipales dans l'union de toute la droite nationale avec le MNR et toutes les autres bonnes volontés.

De toute façon, la présence de Mme Auberger de "l'Alliance Patriotique - MNR" nous empêche évidemment de soutenir directement M Benedetti, mais il est évident que sur cette circonscription ou pas moins de 6 candidats (sur 19!) sont d'origine musulmane, ou 7 candidats (plus du tiers!) sont clairement identifiés comme étant des représentants de l'anti france, ou il y a 10 candidats du système (l'UMP et son pseudopode le MPF, 4 sociaux démocrates [SIC, le modem de Bayrou, initiative citoyenne, la "france en action", secte de Governatori ex bras droit du comique Bernard Menez passé chez Bayrou et la fausse UDF de Sarkozy!], deux socialistes et deux verts), on ne peut décemment QUE voter pour un des deux représentants de la Droite Nationale, Sociale, Populaire et Identitaire.

La grande échéance demeure l'élection municipale de 2008.

Avec les chamboulements d'aujourd'hui que connait le Mouvement National, (en sachant que ce sera bien pire demain), avec Bernard Antony et ses amis qui préparent une nouvelle structure d'opposition nationale et avec le congrès du FN fin novembre à Bordeaux qui s'annonce comme le chant du Cygne, qui sait, d'ici avril 2008, M Benedetti sera peut être sur le Rhone le digne représentant d'une nouvelle organisation politique réunissant "l'Alliance Patriotique - MNR", les réseaux de Bernard Antony, le FN canal historique, les camarades qui fuient (et vont définitivement fuir après les législatives pour le dernier carré) le triste MPF et tous les autres nationalistes, nationaux et patriotes autonomes ou dans la nature. C'est tout le mal que nous lui souhaitons. Il le mérite amplement.

Nous tenions à vous répondre longuement sur ce cas à la fois sympathique et symbolique.

Jean Pierre a dit…

Touzé est un anti nationaliste pur jus monsieur (ou mme)!

C'est un anti chrétien, un anti tradition, un anti identitaire, bref un anti nationaliste.

J'ai d'ailleurs envoyé toutes les preuves à ce collectif et j'attends qu'ils en fassent un article depuis quelques semaines (ça devient quoi SVP?).

Sur son département, personne ne peut le saquer au sein du FN, alors ailleurs je vous laisse imaginer.

Mais inutile d'en parler ici. Si vous désirez des preuves de ce que j'avance et en parler, écrivez moi à patriote1956@yahoo.fr

Ceci dit je suis d'accord avec francilien, ce genre d'engagement, il faut le faire signer à tout le monde sans exception, là au moins on est tranquille, en cas de non respect c'est la porte !

En attendant, quelques liens pour vous tous, car les derniers évènements font un bruit du tonnerre et ce n'est que le début.

http://fr.novopress.info/?p=8308
(législatives - Etat Sarkozy et effondrement définitif du FN)

http://flandre.novopress.info/?p=2142
(mégret et le renouveau du FN)

http://www.marianne2007.info/Legislatives-gare-a-la-correction_a1456.html

http://bernard-antony.blogspot.com/2007/05/lheure-des-purges-au-fn.html
(excellente analyse de Bernard Antony)

Amis et camarades, pas de découragement, comme le dit M Spieler, un cycle se clot, un autre commence. Il faut avant tout veiller à ne pas recommencer les erreurs du passé et s'unir sincèrement autour de nos valeurs.

Anonyme a dit…

Moi je pense que Megret ménage Le Pen pour pas se voir accuser de relancer la guerre et que Carl Lang et Gollnisch attendent la fin des élections pour prendre une initiative. J'espere qu'ils vont bouger car là ça ne peut plus durer, on sombre dans le délire total. Bernard Antony a fait un article amusant sur son blog au sujet du Marat de St Cloud (aliot).
Je pense que la crise qui s'annonce au FN est bien plus grave que celle de 1998 car cette fois ci ce sont les "historiques" qui sont visés. Il va falloir reconstruire après ce coup de semonce, comme le suggere Carl Lang, un grand mouvement unitaire de la droite nationale. Il y a une carte à jouer car il est clair que d'ici 1 an les gogos vont commencer à déchanter avec Sarkozy.

Chantal a dit…

Non seulement les "gogos" vont déchanter, mais une fois Sarkozy en place, on va mrofler et prendre cher par chez nous.

Alors autant nous unir, car il va falloir tenir.

Tout de même criminel ces appréciations positives sur sarkozy de Le Pen. Mais bon tout depuis quelques mois sent le suicide politique.

Et si c'était tout simplement l'âge. Personne ne veut le dire par correction, mais je ne pratique pas le politiquement, et dire que le problème est là, ça me parait tout de même plus "cool" et plus correct par rapport à son passé que de dire qu'il trahi.

On excuse les fautes liées à l'âge non ? C'est arrivé à d'autres, surtout en politique.

Louis (pas Aliot!) a dit…

Bon, moi je n'ai pas de soucis, pusiqu'habitant La Longueville, je vais voter pour le "con", Carl Lang, le seul, je dis bien le seul qui vaille le coup, puisque le seul qui s'est (enfin) décidé à agir.
Nous savions tous que s'il bougeait, il se ferait assassiner, mais il l'a fait et c'est bien.

Par contre, je pense qu'il ne faut plus voter pour quelconque candidat FN qui soit, sauf s'il dénonce publiquement les propos du trio de tête, mais ça il ne faut pas rêver.

Même Bruno Gollnisch a profondément déçu. Dans toutes ses dernières interview, comme récemment dans un magazine, le Point je crois, il est sur la stricte ligne suicidaire de son Président. Alors je m'interroge, car je pensais que c'était un garçon vraiment très intelligent et il n'agit pas ainsi.

Il ne faut pas oublier que voter pour un FN représente un risque majeur. C'est donner de l'argent (financement public) à la direction du FN qui pourra ainsi virer tous ceux qui la gênent et poursuivre son "oeuvre" de destruction. D'ailleurs, les cadres qui sont candidats et qui savent qu'ils vont être virés, ils doivent vraiment être très très mal, car ils savent que tout éventuel mauvais score de leur part justifierait leur exclusion par la direction du bateau ivre, et que tout bon score donnerait des sous pour mieux les virer, sans pot de départ et sans regret.

Pas joli joli tout ça. Soit disant le camp de l'honneur.

Dire que Gollnisch a osé resortir la phrase de Le Pen "je préfère être battu sur mes idées qu'élu sur celles des autres".

Je ne le croyais pas, mais si, je le dis cyniquement, Sarkozy a raison, maintenant "tout est possible" ... dans le plus grand déshonneur.

Lhuillier a dit…

Bonjour à vous et bravo pour ce magnifique blog , vous avez oublié dans la liste des candidats à faire battre coute que coute l'antipathique jacques vassieux qui vous insulte de tous les côtés , j'avais pourtant vu dans une précédente liste que vous aviez fait qu'il était présent.

Dites a bernard anthony qu'il se trompe en le mettant soudain dans sa liste à faire gagner.

Bien à vous camarades

Anonyme a dit…

Oui, tout à fait d'accord avec lhuillier, vassieux et ses 12 potes c'est la secte du n'importe quoi. Vous ne devez pas le soutenire et Antony non plus. Il justifierait marine même si elle adhérait à SOS Racisme.
C'est du délire pur jus.
Et ce clanpin est notoirement connu pour ses insultes gratuites et profondément débiles.
Voter pour un machin pareil jamais.

Daniel a dit…

Que l'on soit triste de ce qui arrive, ça peut (et ça doit) se concevoir, mais il faut regarder la réalité en face, se retrousser les manches et avancer pour rebâtir sur les décombres du Lepénisme qui finit très mal.

Je suis de la banlieue de Marseille, et lisez un peu ce qui dit la presse sur le FN et son leader local (bientôt viré ou partant ailleurs). Lu ce matin dans La presse:

"Quant à Jackie Blanc, il est un des derniers fidèles de Jean-Marie Le Pen dans un Front national qui n'a plus d'existence militante dans le département. M. Blanc avoue volontiers que son parti a pris un "sacré coup sur la tête" lors de la récente présidentielle. Il se contente de coller des affiches en faisant semblant de croire qu'une triangulaire redonnera de l'importance à son parti".

Voilà ou nous sommes tombés dans la ville phare du Mouvement National.

Le Pen affirmait encore en 2002 ceci:

"Paris c'est la capitale de la France, mais Marseille c'est la capitale de la Droite Nationale".

Ben, on n'est plus rien du tout!

La ville ou dès 1984 on faisait des pointes à 30%. La ville ou Pascal Arrighi devait être élu Maire en 1989. La ville ou Le Pen a rempli le stade vélodrome en 1988. La ville ou les cafetiers et boutiquiers n'hésitaient pas à afficher leurs sympathies nationalistes sur leurs vitrines. La ville ou on fait des pointes à 49,99%, et parfois plus de 60% dans certains quartiers.

Mais M Le Pen n'a jamais voulu d'une organisation forte, surtout localement et surtout à Marseille. Nous avons été le laboratoire du Lepénisme de salon ou les amitiés douteuses valaient plus que le courage des militants.

Le Pen nous a fait croire qu'il s'installait chez nous, mais il nous a planté. Maintenant, Marseille n'en veut plus et en a assez, point.

Il n'est pas d'ici, mais franchement, Mégret lui au moins est revenu. J'espère qu'il va rester.

D'un potentiel énorme et monstrueux, il ne reste rien, rien du tout, pas même un élu municipal. C'est du suicide, de la folie, on ne sait même plus quelle expression appliquer à ce gâchis.

Le Pen devrait avoir honte, et ceux qui le suivent devraient pour le moins se poser de sérieuses questions.

Il va falloir être costaud pour remettre les pieds à Marseille en se disant FN et en ayant quelques ambitions.

On ne nous y reprendra plus.

Patrick a dit…

Ce Le Pen n'a vraiment honte de rien.

Je sors de son meeting salle équinoxe dans le 15ème à paris. Quelle dégringolade. A peine 700 personnes, avec le ban et l'arrière ban rameuté de partout, plus les familles et les relations même pas FN des cadres. Un BIDE!

La Marine n'est même pas monté à le tribune de peur de se faire copieusement sifflée.

Gollnisch a parlé, peu, mais bien de choses qui importent peu, des banalités, la copie du discours habituel (sarkozy nous a volé !!! comme si on avait les mêmes valeurs que lui. on va avoir plein de députés !!! etc) mais surtout pas des sujets qui fâchent.

Et Le Pen ? Ah la la, je vous l'ai dit il n'a honte de rien. Il a osé parlé des dangers de l'islam à qui l'UMP va tout donner (alors qu'il a déjà tout donné à l'Islam reniant nos valeurs, et est allé sur la dalle d'argenteuil affirmer qu'ils étaient chez eux chez nous), de la défense de la chrétienté (après avoir craché sur Antony, ultra promotionné la laicïté, l'avortement et l'euthanasie), et il a même osé en appeler aux éternels valeurs de l'occident, chose qu'il a soigneusement caché durant toute la Présidentielle, en fait depuis déjà plusieurs années, en fait depuis sa fille.

Le Pen a le trouillomètre à zéro et il a peur de tout perdre, pour lui et sa fille pas pour vous rassurez-vous bonnes gens.

Quelle attitude pitoyable. Il insute ses militants et fait comme si de rien n'était.

Vivement qu'on n'en entende plus parler, parce que ça fait rire (jaune) mais ça donne surtout la nausée.

Je sais bien que le FN est déjà mort et que les municipales verront sa fin définitive (peut être même avant on va voir) mais j'espère quand même que le moins possible de patriotes vont se faire avoir en votant encore une fois FN, ce serait vraiment et pour le compte jouer contre notre propre camp.

A la fin du meeting, à la sortie, je discutais avec des camarades et ils m'ont assuré que jamais ils ne donneraient leur vote à un candidat FN, car ce serait encore une fois engraisser des gens qui nous poignardent dans le dos.

D'ailleurs, l'ambiance n'y était pas du tout du tout.

Surement l'effet Aliot. Pas mal de militants devaient savoir qu'ils allaient être virés par ce pantin.

En tous les cas j'ai bien vu que la colère montait montait montait.

Ils l'auront bien cherché.

Destructeur de la cause nationale a dit…

Mon pseudo s'explique car je suis considéré comme tel puisque je figure sur la liste des candidats FN pour qui il ne faut pas voter. Je ne sais pas qui a cru bon de m'y inclure car j'ai toujours été hostile aux dérives de la fille et je suis affligé par ce qui se trame actuellement. Enfin bon, c'est sûrement une aigreur d'un des concepteurs de ce blog à qui je n'ai pas du plaire pour je ne sais quelle raison.

En tout cas, je confirme qu'une purge hallucinante ne va pas tarder. Je suivrai Carl Lang et Bruno Gollnisch, ceux-ci ne pouvant sortir du bois avant les législatives, ce qui est une attitude de bon sens quand on n'a un soupçon de stratégie politique et de respect de ce qui nous reste d'électorat, ce qui semble manquer à certains excités qui interviennent ici et qui ne sont plus au Front depuis longtemps. C'est de l'intérieur que l'on pourra (peut-être) résister à la catastrophe annoncée et tenter d'enrayer l'épuration de ce qui reste de cadres nationalistes.
L'objectif est simple : il faut 30 secrétaires départementaux pour parrainer un candidat à la présidence du Front. Sans ces parrainages, impossible de se présenter. Du coup Le Pen est le seul candidat et conserve la boutique (ou ce qu'il en reste) et installe fifille aux manettes qui sera tête de liste aux Européennes dans la Région Nord-Picardie-Pas-de-Calais à la place de Carl Lang pour être élue et qui sera candidate à la Présidentielle de 2012.
Les fédés qui explosent ? Le départ de 80% des militants ? Un nombre d'adhérents en chute vertigineuse ? Ils s'en cognent !!!

Que faire ? J'en sais rien.
Lang et Gollnisch vont-ils bouger ? Aucune idée (en tout cas je suis pas au courant)
Une Alliance Patriotique contre le Front ? J'aimerai y croire mais je crains que ça ressemble à une éphémère armée mexicaine. En tout cas Mégret a trop de casseroles au cul pour en être le meneur, seul Lang ou Gollnisch pourrait être légitimes. Mais bon, sans aucun financement et sans le logo du Front, que croyez-vous qu'il adviendra ?

Mon pronostic ? Il est pas très optimiste. Je pense que le score des législatives sera piteux, que la purge aura lieu sans grands remous, que rien de concret ne se construira à côté, que la droite nationale va s'éparpiller en une multitude de chapelles groupusculaires, que beaucoup iront à la pêche plutôt que de faire de la politique, que le FN marinien va vivoter autour de 5% ce qui suffira à remplir l'écuelle de la poignée de gamellards qui en auront le contrôle absolu.
L'électorat restera au FN car il se tape complétement des querelles internes de la droite nationale, n'y comprends rien et n'en tient pas compte.

L'avenir de la droite nationale est bien sombre, la claque des Présidentielles a tué Le Pen en qui l'électorat ne croit plus (mais il votera sans nul doute pour Marine).

De mon côté je fais campagne dans ma circonscription, j'aurai fait mon boulot. J'attends la suite un peu résigné. Mais pas question de cautionner ce qui va suivre.

Collectif "Sauvons notre Idéal" a dit…

A l'intention de "destructeur de la cause nationale",

Tout d'abord, sachez qu'en dehors des deux cas hautement symboliques (évidemment fifille et loulou) de la destruction du FN, nous n'avons donné aucune consigne qui ne soit étayée par des informations et des faits émanant de la base locale. Nous reconnaissons d'ailleurs (nous n'avons pas la science infuse) qu'il y a déjà eu quatre cas de calomnie avérée dus à la jalousie, ainsi que deux cas ou, sans approuver l'attitude méprisable de ces cadres locaux, le pragmatisme l'a emporté, nous n'y reviendrons pas.

Vous pouvez nous écrire par email et nous étudierons bien volontiers tout changement à apporter. Ceci dit, l'esprit demeure et cela n'a guère d'importance, vous le reconnaitrez aisément. Nous signalons d'ailleurs que l'électorat national est moins "con" (pour reprendre une dorénavant terminologie Lepéniste) qu'on ne le pense, car nous recevons actuellement quantité de courriels nous indiquant que depuis les propos du duo Le Pen Aliot, ils ne voteront en aucun cas FN, car cela correspondrait à donner de l'argent à des ennemis, donc en clair à donner le bâton pour se faire battre. Nous comprenons facilement, tout en continuant d'indiquer que, par exemple, il serait criminel de ne pas voter pour un Carl Lang.

Ceci dit votre analyse est fort intéressante, bien que nous n'en partageons pas toutes les lignes.

Par exemple, nous trouvons ahurissant de dire que Mégret aurait des "casseroles au cul" et de ne pas dire la même chose de Bruno Gollnisch, après toutes les couleuvres qu'il a avalé avant de les faire avaler aux autres. A ce niveau, il y a au moins égalité stricte entre Mégret et Gollnisch.

Carl Lang, c'est évidemment différent, et il n'est, après tout, que coupable de son silence. C'est déjà beaucoup pour beaucoup, dont nous ne sommes pas, car nous comprenons le pragmatisme comme le réalisme politique dont il fait preuve, réalisme agravé par les leçons de la crise de 1998/99, même s'il est vrai que tout excès de prudence est aussi dangereux que tout excès de zèle et de précipitation.

D'autre part, il est hors de question de faire une quelconque "Alliance Patriotique contre le Front National", ce serait tout à fait idiot à notre sens.

Il s'agit avant tout de faire une Alliance sur la base de nos idées de toujours et pas autre chose "relire la partie "organisation et doctrine" de notre article "réponse à steeve briois").

A ce sujet, il nous semble que les dés en sont jetés et que le nier ne servirait à rien, sauf à reculer.

Le MNR a fait son "Alliance Patriotique".

Bernard Antony et ses amis sont désormais et plus que jamais déterminés à rebâtir une "Nouvelle Opposition Nationale".

Les régionalistes (Alsace, Bretagne, Vosges, Normandie, Savoie, Pays Basques, Catalogne et autres), comme les Identitaires ont été bien trop insultés par ce qui reste du FN actuel pour qu'on puisse imaginer revenir en arrière.

En dehors de quelques micros clans de la secte "nationale bolchevique", l'intégralité des quelques 15 mouvements nationalistes autonomes ne semble pas prêt à rallier le FN actuel de quelconque façon que ce soit.

Les cercles et associations "amis", dans leur quasi totalité, ne partagent plus les mêmes options que le FN.

Même la presse nationale y va de sa différenciation et son son de clôche n'est pas le même qu'au Paquebot.

Il faut savoir être réaliste et penser à l'avenir. A ce titre, nous pensons que seule une direction collégiale est viable, dans une nouvelle structure, que ce soit "l'Alliance Patriotique" ou autre chose. Cela fait des mois, (et pour certains d'entres nous des années), que nous affirmons que nous devons nous retrouver autour de nos leaders naturels que sont Carl Lang, Bruno Gollnisch, Bruno Mégret et Bernard Antony. Ce n'est pas aujourd'hui que nous allons changer d'avis. Ces quatre là peuvent et doivent s'entendre, il y va de l'avenir de la Droite Nationale, Sociale, Populaire et Identitaire.

Sur marine le pen, nous pensons (et ce sera une surprise pour beaucoup) que, malgré les énormes moyens dont elle dispose, financiers, humains et matériels, malgré le gigantesque appui de toutes les forces du système, UMP comprise, elle ne fera pas un si bon score que cela. Il se pourrait même, qu'avec un petit effort de tous, le second tour lui échappe, ce qui serait à n'en pas douter une très heureuse nouvelle.

A lire la teneur de vos propos, nous sommes de tout coeur avec vous et nous vous souhaitons une bonne campagne ... municipales, car là est le véritable objectif, dans l'indispensable combat pour l'enracinement définitif de nos idées, à des années lumières des oukases Lepéno - Parisiennes.

Ne vous découragez pas.

Amitiés Nationalistes.

alain a dit…

dommage que sur ce site cotoie de saines analyses,des réglements de comptes et parfois de la désinformation!
Evidemment vous ne pouvez pas tout maitriser mais en acceptant la contribution de tous ,vous risquez de vous faire abuser par des jaloux ou des aigris,et je crains parfois par des adversaires de la cause nationale.
Ce blog est salutaire et devrait poursuivre sa mission salutaire d'informations en n'acceptant plus les commentaires.
Le compte rendu de Patrick sur le meeting ne me semble pas quelque chose de véçu mais bien un roman tiré des depeches de presse!Désolé pour lui mais ceux qui se sont déplacés sont les derniers purs et durs ...
alors s'il veut donner de la crédibilité à son compte rendu qu'il donne une anecdote précise ou qui était sur l'estrade...
allez chiche d'autant plus que j'ai les moyens de vérifier!

Patrick a dit…

Alors quoi ? Toi Alain tu aurais droit à la parôle et pas moi, bravo c'est super ! Qu'insinues tu ? Que s'il pleut et que les me(r)dias disent qu'il pleut je devrais dire qu'il fait beau ! Encore mieux. C'est à cause de cela que le front n'en finit pas de crever. Le meeting était génial ? Ok attends demain lundi quand il y aura tous les podcats audio, tous les streams sur dailymotion ou youtube, là on aura droit à la vérité, qui était une salle vraiment tiède et qui a même très peu applaudi Le Pen dans ses grandes envolées, c'est dire. Tu veux quoi comme annecdote ? J'en ai quelques unes, dont des phrases de plus en plus coupées de Le Pen qui n'arrête pas de tousser, comme sa femme qui a fait une belle bourde ou comme, il est vrai, quelques anciens "pur et durs" comme tu dis, mais crois tu qu'ils étaient venus pour Le Pen. Non, comme moi, ils venaient voir les camarades, car y'avait rien d'autre à faire de passionnant avant la soirée ? D'ailleurs, il y avait également quantité de marinistes et d'ordures (je pèse mes mots), y compris à la tribune comme les Dubois et Lehideux. (Je plains Bild de devoir bosser avec eux)
Je discutais à l'arrière avec des amis, et de temps en temps j'écoutais les mêmes phrases redondantes et les expressions martellées plus de 20 fois, comme "ouvrez les yeux", mais mêmes les très belles formules n'étaient qu'applaudies que par politesse. C'était à lui d'ouvrir les yeux avant qu'il ne soit trop tard non ?
Salutations nationalistes quand même à toi Alain, même si je te trouve tout de même trop sectaire.

Patriote44 a dit…

Au fou !

Lu dans le site Voxfn, cette chose incroyable.

Ces gens affirment que seules 4 personnes peuvent succéder à Jean Marie Le Pen. Marine le pen, Bruno Gollnisch, Louis Aliot et Carl Lang.

Bien sur ces gens n'évoquent même pas la possibilité qu'un petit nouveau arrive. De même, pas un mot sur le fait que si c'est marine, tout le monde fout le camp et plus de FN du tout. Mais le pire c'est tout de même de pouvoir oser imaginer une seconde que ça pourrait être Aliot alors que plus mauvais que lui tu meurs. Je déteste tellement les cocos que je leur souhaiterais un aliot.

Une vraie histoire de fou que de penser à un étron politique pareil.

Et il y a encore pire pire pire, car j'ai trouvé ceci à propos de Carl Lang, ça vaut son pesant d'or.

" L’OUTSIDER - Carl Lang (vice-président du FN). Député au Parlement européen depuis 1994, membre du FN depuis 1978, il a occupé le poste stratégique de secrétaire général à deux reprises (1988-1995 et 1999-2005). Depuis qu’il a quitté cette fonction (NON IL A ETE VIRE PAR LE PEN IDIOT), Carl Lang se trouve un peu en retrait face à ses adversaires dans la course à la succession de Jean-Marie Le Pen".

AU FOU !!!

Voila comment ils osent parler de Carl, je crois que ça se passe de tout commentaire non ? Si c'est pas marine qui a osé écrire ça alors c'est qui ? Certainement pas un fidèle, car quand on connait Carl, on le met (au moins) à égalité avec Gollnisch. Moi en tous cas je suis encore FN pour Carl, point final, c'est encore le seul natio qu'il nous reste.

Chez les autres, qui pourrait prétendre, puisque j'en parle ?

Il y a bien un super jeune (bien que faisant trop ENA mais ça se corrige), c'est Olivier Martinelli.
Et il y a encore de très bons inconnus.

Mais le reste ? Des bras cassés, des baltringues, comme les Sanchez, Moreau, Touzé, Arnautu, qui feraient rigoler un mourant.

Je suis tout à fait en accord avec vous quand vous évoquez une direction plurielle autour de Bruno Gollnisch, Carl Lang, Bernard Antony et Bruno Mégret. C'est la seule solution en attendant un porte parole digne de ce nom.

Rémy a dit…

Je venais vous féliciter et battre un peu ma coulpe.

Je l'avoue, le FN est une secte, ils sont capables de tout et je me suis bien fait avoir.

J'étais, notamment et entre autre, un intervenant et un fidèle du site fdesouche par françois desouche, que vous devez connaître.

Je dois vous dire que j'étais contre vous, mais qu'on m'avait bien bourré le mou avec des trucs du genre "mais non tu verras le pen ne peut qu'être au second tour, et bla bla bla". Oui, on m'avait doré la pilule et clairement raconté n'importe quoi.

Loin d'être honnêtes, ces sectaires sont capables de tout et surtout de continuer leur oeuvre de destruction.

Je m'explique. L'autre jour, mercredi je crois, fdesouche fait un article sur la "réorganisation au fn" dont vous parlez, avec les propos carrément traitres et orduriers d'Aliot et les diverses insultes de jean marie le pen.

j'ai posté un message affirmant "Maintenant, c'est clair, les Nationalistes contre Le Pen avaient donc raison en tout et sur tout, ce depuis le début". D'autres commentaires allaient dans le même sens, surtout en donnant tort à Aliot et aux deux Le Pen évidemment.

Et bien vous savez quoi ? L'article et les posts, enfin les commentaires, tout a disparu, tout. Il ne reste rien.

Voila comment on agit comme dans le roman 1984. Tout va bien et tout doit continuer comme avant avec Big Brother.

Et bien moi je ne marche plus et je tenais à vous le dire. Toutes mes félicitations pour vos analyses et surtout merci de dire la vérité sans cesse. Je n'aurai plus jamais confiance dans un site du front ça c'est sur et certain.

Je vais attendre un grand rassemblement avant de m'engager de nouveau. En attendant, je voterai MNR plutôt deux fois qu'une.

Et "merci" au fn et à ses potentats de s'être bien payé nos têtes.

Bonne continuation.

NON AUX MENSONGES ET AUX DIKTATS

franc-sparte a dit…

bonjour à tous les camarades,

L'analyse de Destructeur est bonne et même excellente ...mais pas sa conclusion.

Non l'avenir de la cause Française et Européenne n'est pas sombre. En tout cas pas plus sombre qu'il y a 1 an, 2 ans, 5 ans, 10 ans ou 20 ans.

Je dirai même qu'il s'éclaircit !

Explication : Le FN, mouvement purement électoraliste qui n'a jamais réussi à faire élire durablement quiconque va disparaître lentement ! Une voie sans issue mais qui barrait toutes les autres voies va se boucher. Qui pourrait s'en plaindre ? Pas moi !

Ici et ailleurs une grande agitation essaie de sauver ces misérables meubles électoralistes, en tentant de mettre au point une réaction en interne dans le Front ou en essayant de bâtir une "alliance patriotique" en misant sur tel ou tel ancien ou trés ancien dirigeant (donc forcément un qui a déjà échoué !).

La grande majorité des protagonistes de ces tentatives sont eux aussi des anciens du Front, les mêmes causes produisant automatiquement les mêmes effets, aucun meuble électoral ne sera sauvé. Désolé camarades vous allez à l'échec absolu.

Et quand bien même vous sauveriez ces meubles en bâtissant un parti qui re-ferait 10, 15 ou même qui ferait 20 ou 25 ou 30 % % qu'est ce que cela changerait ? Rien !

Electoralement nous sommes F - I - C - H - U - S et tant mieux !

Car ainsi la voie se dégagera, celle du mouvement de masse, dont évidemment 95 à 99% des militants ne seront pas issus des forces militantes traditionnelles.

Il faut maintenant que quiconque s'en sentant les possibilités tente sa chance, il faut que le moindre militant obscur, mais qui a un talent de rassembleur ou d'orateur ou d'organisateur, qui a la volonté inébranlable de ne pas laisser mourir sa Patrie, se lance dans la bataille, il faut que chaque militant se sente un chef.

Mais il faudra, et c'est impératif, que dès qu'il verra que d'autres camarades réussissent mieux il leur laisse la voie libre .

Toute trace de sordide ambition personnelle doit être éliminée.

Il faudra et c'est tout aussi impératif, qu'il méprise la voie électorale (mais il pourra l'utiliser comme au judo on utilise la force de l'adversaire pour le vaincre) pour choisir celle de la force militante, puissante et bien répartie.

Ainsi par cette saine sélection naturelle apparaîtra trés vite et inéluctablement, l'homme et le mouvement avec lesquels tout sera possible !

Cessez d'être aveuglés par le piège électoraliste !

courage et confiance.

Anonyme a dit…

je sais pas trop quoi penser. paradoxalement, la situation du pays se dramatise de plus en plus et la droite nationale est en deroute au lieu d'en profiter. le pen devient fou effectivement, meme si il a fait 2 très beaux discours dernierement(les 2 derniers à paris et au CNC). je sais pas si on doit considerer comme un point positif ce soudain retour aux fondamentaux. quoiqu'il en soit je reste très pessimiste quant à l'avenir. on dirait que des purges se preparent au FN ce qui garantirait une deroute monumentale. je pense que le pen y est pour moins la dedans que le fou furieux aliot. mais bon passons. vous parliez dans un autre article ou commentaire de la victoire ineluctable de 2012. je ne peux y croire non plus. à moins que vous m'expliquiez comment c'est possible. il faudrait etre entré dans une crise economique, identitaire et securitaire sans precedent pour envisager un truc pareil. d'autant plus que si le candidat n'est pas le pen, je crois qu'il fera un score assez bas. le pen bien qu'un eternel gaffeur diabolisé represente une marque de fabrique pour les electeurs. je verrai bien gollnisch candidat mais sans trop d'illusions. les gens ont des idées tellement arretées et caricaturales sur la droite nationale. j'ai essayé corps et ame de convaincre le plus de monde possible, en defendant à la fois le programme et en dediabolisant. ça a marché un peu sur les plus ouverts d'esprits mais les autres.. j'ai peut etre eu un ascendant sur une centaine de personne maximum. je suis d'accord sur le fait de s'enraciner d'abord localement et de réaliser une grande union de toute la droite nationale. et surtout de rappeller tous les bons nationalistes partis dans la nature. bon sang je suis desespéré. si seulement le pen changeait de ligne, pardonnait tout le monde et demandait le pardon pour ses fautes ainsi qu'une grande reconciliation. et puis meme, c'est trop tard: il est trop vieux maintenant et il a deçu beaucoup trop de monde. donc je vous dis: meme avec une grande union, un grand renouveau, une forte presence sur le terrain et une conjoncture favorable je n'y crois pas. un second tour peut etre, mais une victoire jamais. et à cause de la diabolisation oui. les autres comme gollnisch font peut etre moins peur aux gens(et encore) mais pour l'electeur lambda le pen est un symbole fort et une icone de l'autorité et de l'anti systeme. megret il aurait encore moins de chances à mon avis. il faut donc un accord solide entre lang, gollnisch , megret, et antony(comme vous disiez). et meme je ne sais pas si une fois au pouvoir on pourrait vraiment ameliorer les choses. je ne mesure pas vraiment les consequence del'application du programme, surtout à l'international. mais j'aimerai tellement que ça marche. j'aimerai que vous m'expliquiez comment une victoire en 2012 serait possible. sachant que les gens sont majoritairement bornés et cons, donc impossible à convaincre, surtout en masse pour gagner l'election. sinon bonne chance pour la suite. je continuerai à convaincre des gens de mon coté.

André a dit…

J'adhère tout à fait à l'analyse de Franc Sparte, qui nous rappele à l'ordre, c'est à dire à nos vrais fondamentaux qui sont les idées, le terrain et de convaincre le plus de personnes de la justesse de nos positions.

On verra si les Lang, gollnisch, mégret et antony (d'autres aussi bien sur) s'entendent, mais il faudra voir aussi sur quoi ils s'entendent, car sans vision identitaire, je vois mal ou on va aller.

Le plus ringard dans l'histoire, c'est que ce qui reste du FN fait comme si de rien n'était, demandant carrément des accords à l'UMP. Je crois que certains vont avoir mal au crane le soir du premier tour.

Comme dirait franc sparte, gardez courage.

Mélanie a dit…

Personnellement je trouve que les intervenants de ce site sont très mesurés dans leur propos. Et que bien des personnes lisant les interventions doivent se dire "et si vous saviez !" car il est à craindre que la réalité soit bien plus noire.
Dès que l'on ose dire ce que l'on a vu observer. Et pas seulement une fois mais au fil du temps, de nombreuse fois, que l'on a pu recouper les infos, On veut nous faire passer pour des jaloux, des aigris. Tout ça parce nous avons cru un jour que le FN était un parti d'extrême droiture et que malheureusement les faits les observations nous indiquent que c'est faux. Voyez vous j'ai du mal à comprendre comment un homme président un parti ayant reçu une fortune qui été censée l'aider à faire triompher ses idées ose laisser des fédérations sans grand argent sinon celui de ceux qui ont beaucoup moins que lui.
Voir des gens ayant juste une retraite donner, payer beaucoup de choses sur leur propres deniers et savoir que le président se prélasse dans des croisières de luxe. me laisse coit. C'est son argent me direz vous. Et moi je dis c'est l'argent qu'on lui a laissé pour le triomphe d'un idéal. Pas pour vivre en milliardaire. Ce n'est pas la même chose;
Pour ne pas être qualifié d'aigris il faudrait rentrer dans le système de jugement à la mode et institué par la gauche ? Et dire que tout va bien, qu'il est normal que le parti d'extrême droiture soit aussi pourri que les autres.
Je suis comme beaucoup horriblement déçue. Et à chaque fois que l'occasion m'en sera donnée je dirais ce que je sais par respect pour ceux qui se sont fait avoir en toute innocence, DONNANT temps, argent et surtout leur confiance. Ces gens méritent que l'on rétablisse la vérité.

Anonyme a dit…

" Les nobles causes perdues sont une spécialité française depuis Vercingétorix. "
Jacques Soustelle

Anonyme a dit…

Le clip officiel du MNR.
Pas mal fait du tout, je trouve :

http://www.dailymotion.com/video/x25zm9_mnr-le-clip-officiel-2007

Isabelle a dit…

Pas mal vu le clip de Mégret, plein de sens tactique, trop peut être. Mais on verra ça après les législatives, car pour le moment, le plus important est de voter pour ses candidats et de faire battre les repoussoirs néo lepénistes.
Bon courage à vous.

Isabelle a dit…

J'oubliais. Un grand merci à Mélanie, nous sommes sur la même longueur d'ondes.

Anonyme a dit…

Melanie, bravo pour votre post, moi j'ai quitté cette boutique en 2003 et tant mieux.
Finalement c'est vrai Le Pen n'a rien à foutre des militants, il est assis sur son magot et regne un peu à la maniere d'un Bokassa sur sa petite boutique, qu'il compte leguer à sa fille, quitte à faire fuir ceux et celles qui ont tout donné pour cette cause, mais peu lui importe je pense, voir comment il qualifie les propositions que fait Carl Lang...
Pour la premiere fois de ma vie je ne vais pas voter FN aux élections nationales, plus question de fermer les yeux et de cautionner et autour de moi je me gene pas pour dire à tout le monde "pas une voix pour ces tarés".

Nounours a dit…

Pour répondre à Mélanie, je dirai que c’est pour ma part, volontairement que je mesure mes propos relatifs au FN, pas par simple politesse, mais pour ne pas être dans la « ligne directrice du Titanic » qui insulte à tout va, ceux qui ne sont pas dans le sens de la pensée des « chefs ».

Il ne faut pas tomber dans leur bourbier ! Ils s’y sentent très bien, qu’ils y restent. Les législatives approchant, la réponse que le "décrépit Fn et ses séides" vont recevoir, sera pire que toutes les invectives que nous pouvons écrire.

Il est exact qu’il y a de nombreux déçus en particuliers les anciens (comprendre les adhérents, mais également les personnes d’un certain âge qui n’ont pas hésité à donner de leurs revenus et de leur temps.
Prenant en travers du visage tout ce qui a pu être dégoisé sur ce parti. Pour « in fine » se retrouver cocufiés de la plus belle des manières.

Il est vrai que malgré le « black out » du parti, on sait ce qui s’y passe, les purges (staliniennes) le mépris des adhérents.

Mais tout cela n’a rien de nouveau, c’est devenu plus apparent et plus criant depuis la déculottée du 22 avril.

Cela existait depuis que JLMP a repris le parti fondé par Tixier-Vignancourt. Seulement, le « chef » surfait sur une vague porteuse. Aujourd’hui, c’est le tsunami.
Ce ne sont pas Lang, Gollnish & Co qui l’ouvriront du moins pour l’instant. Ils attendent la suite des évènements, à moins que parfaitement lobotomisés par le système, ils le suivent jusque dans la débacle.

Quand à l’horizon 2012, le FN actuel se fait beaucoup d’illusion, si « pépé », « fifille » ou « alliot » veulent se présenter, ils auront intérêt à vendre beaucoup de bouteilles de champagne pour financer leur campagne. « Pépé a 80 et quelques balais » aura besoin d’une aide. Il se croit dans les régimes soviétiques où l’on tient les dirigeants à coups de piqûres dopantes pour les apparitions en public, quand à la « jet setteuse » et son compère, ils auront trouvé une voie de garage gratifiante, sinon le peu de partisans rassemblés leur fera comprendre l’inanité de leur position.

En attendant, un nouveau parti serrons nous les coudes plus que jamais.
Pour conclure, au « paquebot » en train de sombrer, ce blog est lu avec attention, et les noms d’oiseaux dont nous sommes affublés permettraient d’ouvrir une des plus grandes volières d’Europe !

Vincent a dit…

Du coté du MPF, cette fois c'est clair...

http://www.dailymotion.com/video/x2649v_peltier-et-le-mpf-vendu-a-sarkozy

Marcel a dit…

Ils peuvent aller se faire "SQZQVQFQSF" au paquebot, franchement on s'en cogne tous, des radicaux aux tradis, car ils ont tout trahi tout cassé, alors c'est bon.

Mais, pour vous lire avec attention, je dis que vous avez eu particulièrement raison de vous méfier du MPF et de les déclarer traîtres. Et, si je comprends Mégret et les autres dans leur tactique volontaire de récupérer les natios partis au MPF à cause de marine and co, je dis attention et je crie casse cou, car après, il faudra les bannir à jamais, quoi qu'il puisse en coûter à l'avenir, car il y a des limites à ne pas dépasser.

Je viens de visionner la video conseillée par un commentaire, et elle est proprement lamentable et scandaleuse.

Je m'en contrefout que Pelttier soir de la droite comme il dit, je respecte chaque opinion, mais à ce moment là il fallait le dire bien avant le présidentielle et ne pas faire le charlot.

Dire que certains médias patriotes lui ont ouvert la porte de façon sincère. Ils sont bien remerciés aujourd'hui. Laissons le dans sa droite à jamais. Il y sera bientot rejoint par marine, mais pas par Aliot qui retournera à ses chêvres.

Anonyme a dit…

@ Rémy

Fdesouche a viré tes commentaires parce que c'est un salarié du Paquebot... il est donc tenu par les c...

bon courage à tous...

franc-sparte a dit…

Paquebot,

Puisqu'il paraît que tu nous lis, sache ceci ...

Bien que ne croyant pas aux élections en général, j'avais TOUJOURS voté, jusqu'au 22 avril, pour Lepen, ses listes ou ses candidats. Pas une fois je n'ai failli. Pas une tu m'entends ?

Je militais, par l'exemple et par les arguments, j'ai convaincu des hésitants, j'ai retourné des hostiles, j'ai fait mon boulot pendant plus de 10 ans.

Paquebot, j'ai donné de mon temps, de mon argent (adhésion de soutien si tu vois ce que je veux dire), j'ai perdu des amis par mon engagement, ma vie professionnelle et familiale en a été affectée et je ne l'avais jamais regretté tellement je croyais que la Cause le valait.

Dimanche pour la premiere fois je n'irai pas voter, Paquebot.

Dimanche soir pour la premiere fois j'espèrerai le score le plus bas pour toi et je me réjouirai de ton échec.

Certes je ne serai pas dans le camp des gagnants, je ne l'ai jamais été, mais je ne serai plus dans le camp des cocus.

Paquebot tu vas couler. Sans orchestre sans flonflons et dans le déshonneur, après avoir laissé tomber pour tes nouveaux amis, tes fidèles soldats qui avaient tant donné.

Mais la lutte continuera sans toi, Paquebot, et même contre toi et ta vieille carcasse rouillée au fond du putride océan électoral.

Et elle sera victorieuse.

A tous les fidèles : courage et confiance.

Antoine.L a dit…

je crois que je suis d'accord avec vous sur toute la ligne. les errements de le pen, l'union à réaliser, l'implantation locale, l'attitude et les strategies à adopter à l'avenir etc... mais il y a une chose dont je suis pas très convaincu, enfin il me faudrait des explications. c'est à propos de la decentralisation, ou du principe de subsidiarité. etes vous sur que ce serait une bonne chose? je sais que ça pourrait etre avantageux pour les regions telles l'alsace, mais pour celles du centre ou de l'ouest qui sont assez pauvres je ne sais pas. ou alors chaque region pourrait choisir si elle prefere etre un peu plus autonome. mais espagne par exemple, suite à une decentralisation, le service et l'efficacité des hopitaux varie très sensiblement d'une region voisine à l'autre. dans une region pauvre, ils sont meme pas fichus de faire un bon diagnostic et vous operent de l'appendicite alors que aviez des calculs(c'est arrivé à un ami de mes parents), et dans la region voisine se trouve à barcelone des hopitaux classés parmi les meilleurs d'europe. donc je ne sais pas trop quoi penser d'une decentralisation. sachant qu'en france on peut etre soigné sans probleme partout, grace à l'etat assez "jacobin" certes.

Collectif "Sauvons notre Idéal" a dit…

Réflexion très intéressante et pertinente d'Antoine L.

Deux débuts de réponse. Premièrement, il n'est plus vrai, pour ne prendre que le seul exemple de la santé, qu'on soit soigné partout de la même manière sur tout le territoire. On sait qu'il vaut mieux pour une femme accoucher à Paris qu'à Laval, et ce n'est qu'un tout petit exemple. En matière de chirurgie, il vaut mieux se faire opérer à Bordeaux qu'à Rouen, et ainsi de suite.

Deuxièmement. Chacun est conscient qu'il faut éviter à tout prix de tomber dans l'excès inverse qui consisterait à déstructurer l'état dans ses fonctions régaliennes. C'est pourquoi il ne faut pas confondre subsidiarité avec une sorte d'ultra libéralisme qui ne serait qu'un "laisser tomber" généralisé, un "chacun pour soi", une énième forme de la Loi du plus fort.

C'est pourquoi la solution doit être double.

D'abord considérer (ou réaffirmer) qu'il y a des domaines qui n'appartiennent qu'à l'Etat. Sécurité extérieure (avec la politique étrangère), sécurité intérieure (uniquement en ce qui concerne les crimes et la violence), Santé et services publics nationaux vitaux.

Ensuite et surtout, il faut reconsidérer la position de l'état qui doit fixer certaines règles à respecter dans certains domaines (comme dans l'éducation par exemple) et intervenir en cas de non respect de ces règles. Il ne faut plus envisager l'état comme étant tentaculaire, présent partout, donc dictatorial, collectiviste voire inquisitorial (jacobinisme), mais comme étant arbitral, au-dessus, et respectueux à la fois des libertés en dessous et de l'autorité au-dessus, c'est à dire en ce qui concerne "le plus petit dénominateur commun" définissant ce qui relève du "national". Evidemment, l'état doit avant tout être le garant des libertés régionales comme de la souveraineté nationale, sinon il ne sert à rien.

C'est certes un travail titanesque que de redonner corps au tryptique "ville - région - nation" comme (heureusement) quantité de nationaux le demande, mais c'est une oeuvre indispensable, pour, qu'en dessous de ce tryptique, l'individu et la famille puissent s'épanouir, et qu'au dessus, on puisse envisager des formes de coopérations européennes voire mondiales, dans des domaines ou le national ne suffit plus. (grosses industries dont l'aviation et le domaine spatial, la recherche, etc).

Ce n'est qu'une ébauche sur la base de principes sains vers lesquels il faut tendre, le principal étant selon nous de toujours avoir en tête que l'histoire n'est pas figée et que la mission de la France n'est pas forcément de prendre ses exemples ailleurs (sauf dans quelques domaines techniques évidemment il ne faut être ni sourd ni aveugle), mais avant tout d'être imaginative dans l'élaboration de nouvelles solutions voire de nouvelles idées à offrir au monde.

Si la France n'a plus rien à dire, alors autant tout arrêter tout de suite.

Merci à Antoine de son intervention.

KET a dit…

Bonjour Camarades,

En réponse à franc-sparte, mélanie, et nounours entre-autres, je pense comme vous qu'il ne faille pas attendre l'arrivée du Père Noël (qui comme vous le savez est une ordure ...) pour l'éclosion d'un nouveau mouvement ou d'une fédération de la vingtaine d'organisations issues, dans leur majorité, des départs successifs de cadres du FN et ce, depuis 30 ans.

Pour certains parmi nous qui, depuis les "réprouvés" aux "rebelles identitaires", ont participés physiquement, financièrement, professionnellement ou intellectuellement à l'émergence, à l'existence et aujourd'hui au déclin de la force nationaliste, dans les urnes, je dirais humblement : "ne soyez pas enclin au désespoir!"

Notre combat ne se limite pas exclusivement aux campagnes électorales, ni à défendre les prébendes des cumulards parfumés qui se pavanent dans les assemblées (municipales, régionales ou européennes) au prétexte d'être les "représentants" -commis voyageurs- de notre ou votre conviction politique.

NON, cet électoralisme dans lequel nous ont cantonné les tribuns de la Droite Nationale depuis 50 ans, n'est en vérité qu'une étape, un pis-aller imposé par les gouvernants de la Vème Ripouxblique et que, à mon sens, à tort, JMLP a eu la faiblesse d'y croire. Le Régime nous a dicté ses règles du jeu, changées au gré et selon sa volonté, pour nous combattre sans cesse et toujours.
Voyez toutes ces lois liberticides qui, de Gibraltar à Oslo et de Brest à Bucarest punissent les mal-pensants et tous ceux qui refusent les diktats de la démocratie à visage humain.
L'erreur fondamentale des cadres de nos organisations nationalistes est de croire que SEUL le scrutin électoral nous permettra de prendre le pouvoir.
Prendre le Pouvoir pour affirmer ses convictions, et non pas PARTICIPER au POUVOIR après je ne sais quelles compromissions, cela entraîne aujourd'hui une véritable REVOLUTION des mentalités et aboutit à envisager d'autres formes de combat.

L'un de mes maîtres à penser, écrivain combattant, le répétait inlassablement : "ma peau est au bout de mes idées !"

A chacun son choix, mais dans la guerre de race qui nous a été déclarée depuis 30 ans, ce ne sera pas avec un bulletin de vote que nous verrons la fin de la décadence de notre civilisation.

Encore plus qu'hier et bien moins que demain : CAMARADES AU COMBAT !

KET a dit…

VOUS AVEZ AIME LE 22-04 ?
VOUS ALLEZ ADORER LE 10-06 !!

Le borgne dsait souvent avec une certaine délectation, en parlant de ses adversaires, " la Roche Tarpéienne est proche du Capitole!"

Avec tout le respect que j'ai pour cet homme politique (et avec mon désaccord profond sur divers points de doctrine et de stratégie depuis 1974) je reconnais en lui un tribun qui aura marqué par ses qualités plus d'un demi-siècle d'Histoire de France et d'Europe.

Il aura été pour des dizaines de milliers de nos amis UN EXEMPLE.

Mais a trop vouloir faire, en utilisant le FN comme son jouet personnel, en écoutant ses laquais et à l'image de ceux qui sont atteints de sénilité, il préfére dans son orgueil démesuré brûler ce qu'il a adoré.

Contrairement à un DEGRELLE, pour qui il a eu une grande admiration, au point de s'inspirer de certaines de ses méthodes pour les grands meetings passés et que d'ailleurs il rencontra plusieurs fois à Malaga et à Madrid, JMLP ne veut pas transmettre le flambeau.

Ceci est assez curieux et incompréhensible, car son ami Karel DILLEN a su le faire en 1996, en confiant la direction du VLAAMS BLOK à un successeur trentenaire : Frank VANHECKE, qui lui a permis au VB d'enregistrer des scores électoraux inégalés en Belgique depuis l'après-guerre en dépassant largement la barre des 20% et de ce fait pèse de tout son poids dans la vie politique actuelle. Sans comprommissions ni reniements. En gardant une ligne RADICALE, REVOLUTIONNAIRE et RESOLUE, les 3 "R" !!

En Belgique le 10 juin nous aurons aussi des élections législatives.
La différence des scores en % et en nombre de sièges permettra de juger des différentes stratégies et tactiques utilisées par le FN et le VB.
Les implantations locales et le travail militant démontreront si le poids des structures et le choc des thêmes employés feront l'équilibre avec la désinformation des médias et la haine de nos ennemis.

Le Régime se sape à la base : on ne construit pas sur du sable et sur des prommesses creuses.
Seuls la compétence, l'éfficacité et le bon-sens permettent à nos mouvements de rallier les bonnes volontés et les nouvelles générations.

Tenir un langage de Vérité et construire les routes sur lesquelles un autre génération passera, tel est le but que nous devons nous fixer.

Mettre le Régime à genoux par tous les moyens, mêmes les plus minimes, doit être notre ligne de conduite, avec des convictions inébranlables, sans se disperser ni perturbés par des avatars électoraux.

Une bonne nouvelle dans le paysage : le renvoi du PC dit "F" dans les poubelles de l'Histoire !
A quand un tribunal RUSSEL pour jeter à la face du monde les crimes marxistes commis dans les goulags et encore à notre époque dans les LAOGAIS chinois ??
Boycottons les JO de Pékin en juillet 2008 et profitons-en pour y assimiler les complices socialistes de tous les pays, altermondialistes et autres collaborateurs capitalistes qui rêvent de nous imposer leur modèle d'HOMO CONSUMERIS, décérébré, coupable de tous les maux de la Terre et esclave du BIG BROTHER 1984, rectifié modèle 2007.

A BAS LE REGIME : vive la RECONQUISTA !!

Antoine. L a dit…

oui de rien. merci surtout pour cette reponse. c'est exactement ce genre de reformes que je souhaite. renaissance du concept "ville-region-nation" en laissant bien sur à l'etat puissant toutes les prerogatives regaliennes, mais qu'il garantisse les libertés individuelles et locales sans etre jacobin. je suis evidemment d'accord sur le fait que des domaines comme la santé restent de competetence nationale. mais j'ai un point de vue très divergent de celui des regionalistes(je pense à "alsace d'abord" ou aux niçois de P.Vardon) dans le sens qu'eux, veulent j'ai cru comprendre, d'une armée européenne et d'une diplomatie commune européenne. dans le but de former une grande nation européenne. moi je ne serai absolument jamais d'acord avec ça. je suis pour changer l'europe comme eux, et qu'elle s'etende jusqu'a la russie meme, mais jamais abandonner notre souveraineté sur le plan politique, economique, et militaire. je suis d'accord aussi avec une decentralisation si elle est réalisée de la façon dont vous avez parlé dans votre reponse. ce serait l'idéal en effet, une grande reforme des institutions en renforçant peut etre le pouvoir le pouvoir presidentiel(tout en laissant les ministres responsables devant le parlement) mais en créant des conditions l'obligeant à utiliser le referendum (s'il n'a pas majorité des 2/3 à l'assemblée par exemple, avec la proportionnelle evidemment). enfin je m'egare. en tout cas je suis très favorable à une union avec les regionalistes, ce qui m'etonnerait c'est qu'eux acceptent au vu des divergeances(nationalisme pour nous/europe pour eux). j'espere juste que ce ne sont pas des independantistes comme des basques ou des corses. quoiqu'il en soit je vous suis dans votre demarche, dans votre initiative de renouveau, et surtout d'union très large avec enracinement local. maintenant il faut trouver un leader charismatique comme le pen si celui ci ne change pas d'attitude radicalement, enfin ne revons pas.
bien à vous...

Collectif "Sauvons notre Idéal" a dit…

Pour Antoine L,

Le problème de ce point de vue européiste des régionalistes et de certains identitaires, c'est que la logique est bonne: Vouloir l'identité, en sacrifiant la souveraineté, en faisant la pari que l'identité ne peut que l'emporter. Or, c'est effectivement (et nous vous rejoignons en effet) un pari insensé et trompeur, car le phénomène de décadence n'est qu'une question de temps et il atteindra les pays les plus rétifs, certes plus tardivement que nous, mais à tous les coups. Encore une fois, la réponse est en nous mêmes et pas ailleurs. A force de s'obstiner à compter sur les autres, nous n'aurons plus la souveraineté, mais pas plus d'identité non plus.

L'espoir réside dans le fait qu'étant décadents bien avant les autres, nous sortirons de cette décadence avant les autres aussi, c'est une Loi de l'histoire et de la vie. La question réside plus dans le comment que dans le quand ou l'avec qui. En attendant, sacrifier notre souveraineté, ce serait choisir l'ombre pour la proie. Nous ne sommes pas d'accord. Il doit exister un moyen d'avoir les deux.

Pour Ket,

Merci de répondre par des actes (ceux de nos amis Belges) à ceux pour qui "tout est dans tout". Nous pensons notamment à Philippe Randa, qui, ce matin, a publié une chronique toute en désespérance, affirmant que l'union nationale était un leurre. Nous voulions lui répondre, malgré la qualité remarquable de certains de ses propos, mais vous l'avez fait pour nous, par l'exemple, par le vécu, par l'enracinement du VB, remarquable en tous points.

Souvent la France magnifie des idées et des concepts apparus dans des sillons creusés par d'autres.

Espérons qu'il en sera de même pour l'exemple Belge, et que le 10 juin sera grand pour Vanhecke et ses amis.