mardi 1 mai 2007

MAINTENANT, PLUS AUCUNE HESITATION : IL FAUT BOUTER LES LE PEN ET LEURS SBIRES HORS DE LA SPHERE NATIONALE !


LE PEN C'EST BEL ET BIEN FINI ! ! !


MAINTENANT, PLUS AUCUNE HESITATION : IL FAUT BOUTER LES LE PEN ET LEURS SBIRES HORS DE LA SPHERE NATIONALE !

Profitez-en, c’est l’un des derniers articles de ce site. Tout a une fin en ce bas monde, et notre initiative n’échappe pas à cette règle d’or !

Nous n’avions aucune vocation à perdurer, ce, depuis notre lancement. Nous sommes issus de toutes les mouvances de la Droite Nationale, Sociale et Populaire, et, à ce titre, nous avons toutes et tous, soit nos mouvements respectifs à défendre et à promotionner, soit une lutte à mener au service exclusif de notre idéal, quel qu’en soit le contexte.

Notre décision est prise. Nous avons décidé de tout faire pour œuvrer à l’émergence d’une grande force unitaire, représentant tous les courants de notre famille de pensée, ce autour du MNR de Bruno Mégret.

Ce n’est pas un ralliement stérile, sous forme de vassalisation, à un nouvel « homme fort providentiel », forme d’organisation, voire de finalité politique en laquelle nous ne croyons définitivement plus. Cependant, l’heure n’est plus aux tergiversations, car l’heure est grave.

En ces temps troublés, ou, à l’image d’une chatte ne retrouvant pas ses petits, le militant national est perdu dans les limbes des différents labyrinthes de la folie lepéniste, il est grand temps de tenter de trouver une issue salvatrice et potentiellement pleine d’espoir, afin de ranimer la flamme dans le cœur de toutes et tous.

Il n’est pas question de donner un blanc seing à Bruno Mégret, qui, comme tout homme, a ses défauts et a commis bien des erreurs par le passé. Nous ne reviendrons pas dessus, car l’heure est à la mobilisation. Bruno Mégret a, non seulement fait la seule et bonne analyse, mais, en plus, il a ouvert des perspectives et il est le seul, à ce jour, à proposer une « Union des Patriotes » large, sans exclusive comme sans exclusion. Notre devoir est de le soutenir dans son initiative, la seule qui puisse nous sortir de l’ornière et de l’impasse dans laquelle certains veulent nous entraîner.

C’est la raison pour laquelle, nous avons décidé d’aider, par tous les moyens, à l’Union de Tous, dans le respect de nos valeurs éternelles. Nous allons, pour les uns, retourner dans nos mouvements respectifs, afin d’aider au renforcement de l’Union des Patriotes autour du MNR. Pour les autres, toujours au Front National, nous allons nous engager dès maintenant au MNR. De toute façon, « ça » a déjà commencé, avec, soit par des ralliements directs au MNR en provenance du FN ou du MPF, soit par la reprise des purges staliniennes au FN, avec Le Pen qui a décidé de « virer manu militari » tous les militants osant remettre quoi que ce soit en cause. Enfin, pour les derniers, déjà au MNR, ça ne fait que renforcer nos convictions. Nous savons que nous avons raison, car, seule l’Union peut redonner l’espoir et donner corps à nos légitimes ambitions pour notre pays, comme seule cette union peut faire revenir quantité de militants, dévoués mais écoeurés, dans le giron de la lutte politique patriotique.

Nous laissons encore ce site en ligne quelques jours. Pendant ce laps de temps, vous pouvez encore nous contacter pour nous rejoindre dans cette grande aventure. Rien ne sera facile, nous le savons et nous vous mettons en garde à l’avance. L’aventure peut échouer par la faute de quelques uns ou par simple maladresse, mais nous sommes intimement persuadés que nous ne pouvons que réussir.

Déjà, plusieurs régionalistes et identitaires, comme d’autres patriotes, nationalistes et militants nationaux, ont rejoint et approuver l’initiative de Bruno Mégret. Pour le moment, rien n’est parfait bien sur, mais ce grand Mouvement sera ce que nous en ferons et pas autre chose. Pour le moment, la ligne n’est pas claire et des gestes gratuits sont accordés, sous forme de cadeaux indues, alors même qu’aucune doctrine claire n’est établie, et encore moins une vision tactique voire une grande stratégie potentielle, c’est évident. Cependant, comme nous l’avons déjà dit, il est de notre devoir de nous engager sur cette voie de l’Union, mais c’est aussi notre droit le plus strict, étant donné la démentielle folie destructrice qui règne au Front National. Il n’y a définitivement plus rien à attendre de bon au Front !

Ce matin, Jean Marie Le Pen a donné sa consigne de vote pour le second tour. Ce sera L’ABSTENTION NATIONALE ! Encore une fois, nous avions vu juste. Nonobstant ce fait dont nous ne retirons aucune gloire, nous remercions Jean Marie Le Pen de sa logique, (après tout son appel est correct bien qu'un peu boutiquier mais bon), comme de son très beau discours, du moins sur la partie consacrée à Jeanne d’Arc. Nous sommes de ceux qui pensons que Mégret aurait du appeler à l’abstention totalement (pour le moins), et non de le faire de façon parcellaire, mais c’est somme toute anecdotique dans le contexte actuel et en comparaison des enjeux de demain. La consigne de Mégret reste tout à fait acceptable (même si un vote Jeanne d'Arc aurait eu de la gueule), comme celle d’Antony et de plusieurs autres. Pour nous, les seuls qui se sont malheureusement fourvoyés, ce sont ceux qui ont lancé un appel à voter, quel qu’il soit, appel tout à fait incongru étant donné le choix qui s’offre à nous. De toute façon, il faut d’ores et déjà oublier cette élection et nous lancer dans la bataille des législatives de toutes nos forces.

Un dernier, un tout dernier mot sur Le Pen : Salut l’Artiste ! Nous ne t’oublierons pas à l’avenir, mais nous t’oublions définitivement au présent, parce que la voie que tu proposes, c’est celle de ta fille et de son clan, c’est la prime à l’échec, c’est le chemin de la ruine.
Ca, jamais ! Alors bon vent et bonne retraite !...

Nonobstant la bonne consigne de l’ex candidat résiduel de la Droite Nationale à la Présidentielle, nous ne pourrons oublier son analyse miteuse, durant laquelle sa seule explication fut d’avoir le culot de dire haut et fort que, contrairement à 2002, ou il y avait « deux candidats de gauche, Jospin et Chirac », en 2007, il y avait un vrai candidat de droite. Mais que ne l’a-t-il pas analysé avant notre divin astrologue ? Pourquoi alors avoir affirmé durant toute la campagne, « je serai au second tour et je gagnerai au second » ? Décidemment et plus que jamais, la campagne de Le Pen aura ressemblé au dernier tour de chant d’une ex star devenue « has been » à force d’omniprésence écoeurante. Il faut se résoudre à cette évidence : Cet orateur hors pair est devenu un français moyen, entrant dans le quatrième age, qui plus est de centre droit, avec, comme ses semblables, la certitude, absurde et hautaine, d’avoir raison contre tout le monde, surtout si ce « tout le monde » vous sert fidèlement. Dramatiquement et basiquement humain !

Il est de notre droit, mais surtout de notre devoir, d’oublier définitivement les « Le Pen » et leurs séides. Le Pen est devenu complètement fou, à force d’écouter des déments. Continuer à le suivre relèverait de la trahison vis-à-vis de soi même, quand on a un tout petit peu le sens des valeurs comme celui de la logique en politique.

Voila, pour ceux qui ne le sauraient pas, les propos de Jean Marie Le Pen, dans son dernier éditorial publié sur son site Internet. Voila donc quelques uns des propos de Le Pen, dans un long dithyrambe, dans laquelle il n’attribue son échec qu’au « hold up » de Sarkozy et à l’aveuglement de nos compatriotes. Lisez bien, ça vaut le détour.

« Plus grande a été la déception quand, croyant pouvoir prétendre à concourir pour le second tour, comme en 2002, nous avons été placés en quatrième position, perdant près d'un million de voix sur les 4,8 millions de 2002.
Comme d'habitude, à l'extérieur, mais même parfois dans nos rangs, venant d'ailleurs toujours, des paresseux et des incapables, terreau habituel de l'aigreur, on a entendu quelques critiques : " On aurait quitté les fondamentaux du Front", prétendent les uns, qui n'ont sans doute même pas suivi notre campagne, ni à la télévision, ni sur les radios, (…) « On a été trop à gauche », affirment certains stratèges en chambre. Pour les autres, « on a été trop à droite » ; bref, les petits coassements habituels de grenouilles.
Il convient d'être clair. D'abord, le responsable de la campagne c'était moi, Jean-Marie Le Pen, assisté par le pôle stratégique de Marine qui, avec son équipe, s'est dépensée sans compter, (…) Nous avons mené la campagne exactement sur les valeurs, les slogans et le programme du Front national (…).
Des porte-parole de talent nous ont représentés à la télévision et à la radio : Marine, Louis Aliot , Jean-François Touzé, Olivier Martinelli, Jean-Claude Martinez, Thibault de La Tocnaye, Martine Lehideux, Roger Holeindre, Martial Bild.
Et pourtant, malgré ce que j'estime avoir été une de nos plus belles campagnes, nous n'avons pas atteint le but que nous nous étions fixé. Il faut pour gagner les batailles suivantes étudier les raisons de cet insuccès, relatif et de cette déperdition de voix par rapport à l'élection présidentielle de 2002 ».

Certains de nos visiteurs nous ayant alerté sur ces propos délirants et grotesques, les ont commentés avec authenticité et vérité dans leurs remarques sur notre dernier article. Nous ne pouvons que les approuver.

Tout le (gros) problème actuel avec Le Pen, c’est qu’il aurait pu avoir raison sur ses propos là, comme dans son discours de ce matin ou il a remis le couvert, mais à la seule condition que le FN ait 100.000 adhérents et non 10.000, que l’Union des Patriotes ait été sincère et sérieuse, que tout un chacun ait pu voir une campagne TV non exclusivement réservée à la petite famille, qu’il n’y ait pas eu quantité de reniements sur nos valeurs, mais non, rien n’y fait, ce sont les Le Pen qui ont raison et les autres n’ont d’autre choix que de partir ou d’être exclus. A l’image de certains personnage historiques ratant complètement leur sortie, Jean Marie Le Pen détruit ce qu’il avait participé à construire avec d’autres, uniquement grâce au don de soi, dans tous les domaines, pratiqués par des dizaines de milliers de militants.

Tout a été dit, ici et ailleurs (maintenant), sur l’échec programmé et la stratégie suicidaire d’un petit clan. Nous n’y reviendrons donc pas, tant c’est inutile. Mais intéressons nous, si vous le voulez bien, à l’insane et insidieuse perfidie de Jean Marie Le Pen « dans le texte ». Ca ne manque pas de piment.

On savait, (malheureusement), que, depuis 1985, Le Pen n’hésitait pas à utiliser, en connaisseur, les mêmes méthodes, envers ses contradicteurs, que celles utilisées par le système contre lui. Amalgames, anathèmes, insultes, mépris, minorisation, délit d’extrémisme et de félonie, délit de sale gueule, etc. Ca continue évidemment, mais il y a bien pire.

Car enfin, qui a tenu récemment des propos sur « les fondamentaux », « la dérive à gauche », « la mauvaise campagne » et les « fautes stratégiques » ? En dehors du Front, ce sont tous d’ex partenaires de l’Union des Patriotes : Bernard Antony, Bruno Mégret, Pierre Vial, et d’autres. Ce sont également des militants sauvant tous les jours l‘honneur de la Droite Nationale, par un infatigable travail militant d’enracinement de nos idées sur le terrain, nous voulons bien sur parler des régionalistes, des identitaires, des militants catholiques et « pro vie », des monarchistes, d’autres nationalistes indépendants et de conviction et de tous ceux, femmes et hommes admirables, qui gèrent d’excellents sites et blogs sur Internet prônant tous l’entente de tous les patriotes sans ostracisme. OUI, ils ne le diront pas, mais nous, nous le pouvons : Gloire à vous les Spieler, Robert, Vardon, Hirel, Luyt, Martinet, Tiron, Chelain, Corvus, Pichon, Villette, Lesquen, et tous les autres, vous êtes tous dans le vrai.

Et au sein même du FN, qui a tenu ces fameux propos que Le Pen ose dénoncer ? Il suffit de relire toutes les dépêches de presse parues depuis une semaine pour avoir la réponse. Ce sont les Carl Lang, Bruno Gollnisch, Jean Claude Martinez, et leurs amis, dont certains viennent de le payer par l’exclusion tout récemment encore.

Ainsi, l’ensemble de ces courageux cadres et militants, dans ou en dehors du Front, sont tous insultés par Le Pen qui les traitent sans ménagement d’incapables, de paresseux, bref de parasites, lui le morpion en chef soutenant « de profundis » sa mante religieuse au si brillant parcours. Un tel comportement n’est définitivement plus acceptable !

Mais, analysons un peu plus dans le détail ces propos infamants pour aller plus avant dans l’étude de la fourbe escroquerie de Le Pen.

Il affirme que certains ont dit « on a été trop à droite ». Jamais affirmation ne fut plus ridicule ! C’est évidemment on ne peut plus faux, mais Le Pen s’en moque, son seul but étant évidemment de contrebalancer artificiellement les justes critiques de ceux qui accusent, avec quelques raisons, d’avoir trop penché à gauche. Chez Le Pen, tout est bon pour berner le gogo. Il prend un « courant d’air » qu’il transforme en « coup de vent », il l’enrobe d’un peu de « néant » mâtiné de « vide », qu’il finit par entourer de deux ou trois formules à l’emporte pièce, et le tour est joué avec le brio de sa langue de vipère, du moins le croit-il.

Le Pen y ajoute bien sur le mensonge érigé en art par la méthode Coué. Ainsi, il affirme et réaffirmera ad vitam, que la campagne s’est faite sur les thèmes et les valeurs du FN. Que des fidèles de 25 ans lui disent le contraire, et ils seront exclus, après s’être couverts de cendres.

Enfin, Le Pen utilise dorénavant des méthodes staliniennes, méthodes alliant toujours les mêmes mensonges à la réécriture de l‘histoire. Prenez l’exemple de la campagne à la télévision, que Le Pen a jugé excellente, avec de magnifiques intervenants. Relisez bien la liste que Le Pen énumère et vous comprendrez mieux.

Qui a vu, dans une émission digne de ce nom, Roger Holeindre, Martial Bild, Jean François Touzé et Martine Lehideux ? Personne bien sur ! Alors, pourquoi Le Pen les cite ?

Pour Martial Bild, la réponse est évidente et elle englobe avec le propagandiste, Jean Claude Martinez, le théoricien atypique. Martinez et Bild n’appartiennent à aucun camp. Ce sont des électrons libres, avec autant d’affinités et d’aversions, pour les uns comme pour les autres. Martinez s’en est d’ailleurs expliqué. Bild, lui, bien que n’ayant pas digéré le coup que lui a fait Marine aux Européennes, ne regarde plus que son avenir personnel et alimentaire, tout en espérant continuer à s’occuper de propagande avec quelques moyens pour ne pas subir le sort qu’a pu connaître un Bariller. Le Pen veut donc le phagocyter avant les autres. Il lui donne donc un rôle qu’il n’a pas eu. Curieux, mais pas tant que cela quand on connaît Le Pen.

Pour l’ancien félon Touzé, c’est du au fait que Le Pen, comme cela arrive à d’autres en fin de parcours qui n’ont plus confiance en personne, n’a plus de fidèles à qui se confier tant il a déçu et trahi ses plus proches. Il s’en remet donc à ce qu’il peut, et il peut peu. C’est triste mais c’est ainsi. Jusqu’à quand Touzé pourra tenir sa ligne « Marino Mégrétiste » bancale, uniquement pour son compte personnel, ça c’est une autre question.

Pour Holeindre et Lehideux, c’est encore autre chose. Avec Reveau, ce sont les tous derniers fidèles de Le Pen. Ils se sont plantés dans la campagne, Holeindre allant même jusqu’à affirmer que la France était aussi musulmane et que c’était « tant pis pour les sympathisants FN qui ne le comprendraient pas », mais ça n’est pas grave, ils sont utiles à Le Pen qui, sans eux, seraient bien seul pour ne serait-ce que continuer à exister. Reste que tous ces gens n’ont jamais été vus à la TV, dans une émission sérieuse et au plan national.

Passons aux autres. Dire que Martinez et de la Tocnaye ont fait la campagne TV relève de la plus grande fantaisie. Thibault de la Tocnaye a fait une émission sur une chaîne satellite, et idem pour Martinez. C’est d’ailleurs bien pire pour Martinez, qui, une fois passé sur Itélé, s’est vu exclure de toute autre émission pour avoir tenu des propos « hors de la ligne officielle du parti ».

Sur les trois derniers que cite Le Pen : Sa fille, le nullissime Aliot et le jeune Martinelli, le seul à sauver de la débâcle, nous l’avons déjà dit, c’est Martinelli. Non seulement il n’a fait que trois débats sur des chaînes satellites (ou il a été bon), mais surtout, c’est lui qui est à l’origine de la tentative (avortée par qui vous savez) d’Union Patriotique. Il aura tout fait pour l’union, et rien que pour cela, il mérité d’être sauvé et de ne pas être jeté avec l’eau du même sale bain que les autres. De plus, il est relativement performant et droit dans ses bottes.

Au final, il ne reste que Marine Le Pen et son compagnon d’infortune Louis Aliot, qui, avec Jean Marie Le Pen, ont trusté 90% (SIC !) des interventions télévisuels. Une vraie et bonne dictature familiale !

Enfin, puisqu’on parle des présents dans cette liste, (à défaut d’avoir été présents effectivement dans les médias), parlons des absents de cette liste, qui, eux, ont tout de même été un tout petit peu présents à la Télé. En effet, comment ne pas être littéralement estomaqués, à la simple lecture de la « liste de Jean Marie », de s’apercevoir que Carl Lang et Bruno Gollnisch, malgré leurs passages, réelles bien que peu nombreux, dans les médias, (2 TV et 3 radios pour Lang, et 4 TV [dont Ockrent et Fogiel] et 6 radios pour Gollnisch), soient totalement absents de cette liste aussi nauséeuse qu’insultante et mensongère. A noter que Le Pen ne dit plus « Marine Le Pen », mais « Marine » tout court. Ca en dit très long sur ses intentions plus que jamais affirmées.

Dans l’ex Union Soviétique, quand un nom disparaissait, cela signifiait la mise à l’écart (pour le moins) de l’intéressé. Ici, c’est clair, Le Pen a définitivement choisit sa fille et a sonné l’arrêt de mort frontiste de Lang et Gollnisch. C’est cela la seule réalité du Front d’aujourd’hui !

Alors, dans ces conditions là, quand on voit que le Front va continuer de plus belle vers l’échec et poursuivre ses purges vis-à-vis de ses meilleurs éléments, comment veut-on accorder un quelconque crédit à une hypothétique Union des Patriotes avec le FN.

Voila ce que disait Marine Le Pen à propos de Mégret ce matin à paris (dépêche AFP).

« Marine Le Pen raille Bruno Mégret
Présente aux cotés de son père dans le traditionnel défilé du 1er mai du FN, Marine Le Pen a raillé « Bruno Mégret et sa trentaine de militants présents dans le cortège ». Elle lui a « conseillé de faire profil bas » et précisé « qu'il ferait mieux de s'occuper de ses législatives ». Après le score de 11% au premier tour de l'élection présidentielle de Jean-Marie Le Pen, le président du MNR avait vertement critiqué Marine Le Pen et sa stratégie, et appelé à une union de toute la droite identitaire pour les législatives ». Sans commentaire… Elle récidivera devant les caméras de France Télévision en déclarant: "Lui et sa petite équipe sont revenus au FN (faux il n'est jamais revenu! NDLR) pour semer le désordre. Il s'y cassera les dents. Ce ne sont pas quelques trublions mégrétistes qui changeront le cours des choses (Ah bon, parce que ça continue comme avant? NDLR). Ils feraient mieux de préparer leurs législatives (OK, tout le monde aura compris! NDLR)." C'est beau l'Union avec des gens comme ça...

De son côté, le MPF maintient ses 577 candidatures aux législatives et ne veut rien discuter avec qui que ce soit.

Il y a bien des initiatives locales entres gens de bonne volonté et de bonne composition, mais les appareils du FN et du MPF briseront toute tentative d’union. Les uns parce qu’ils se croient propriétaire (exclusifs et jouisseurs) de la Droite Nationale, les autres parce qu’ils aimeraient bien le devenir.

Si nous voulons nous en sortir, rebondir et repartir de l’avant, nous n’échapperons pas à l’union, dans un indispensable syncrétisme entre Mégret, Antony, Spieler, Vial, Robert et les autres. L’ensemble des militants de la Droite Nationale, Sociale et populaire, militants passés, présents et futurs doivent tous avoir leur place dans cette Union des patriotes, de la plus petite association au plus grand parti, d’où qu’ils (et elles) viennent, ils ont tous leur place dans ce grand rassemblement national.

C’est à ce grand destin, à cette ambition retrouvée, à la table de ce grand festin de l’Amitié Française, que nous vous convions toutes et tous.

Cette semaine a été marquée par la fin du Front National tel que nous le concevions. Il faut donc oublier tout aveuglement stérile, ôter les œillères mortelles, ne pas s’enfermer dans une fausse fidélité à une image d’Epinal qui n’existe plus du tout, et repartir, aller de l’avant, en gardant au cœur que, plus que jamais, « Demain nous appartient », si nous nous en donnons la peine et les moyens.

Si « nous » réussissons une percée significative aux législatives, les ralliements en provenance du FN ou du MPF se feront sous la forme d’un ras de marée permettant enfin de passer à la seule chose qui compte et qui doit occuper notre esprit : L’enracinement local de nos idées, de nos valeurs, de nos idéaux.

Que personne n’en doute, ces législatives ne seront que la première pierre de l’édifice gigantesque qu’il faudra bâtir, le point de départ de la reconquête étant les futures municipales permettant un début d’enracinement sérieux après 20 années gâchées par Le Pen…


LE PEN EST DEFINITIVEMENT MORT !

DETOURNEZ-VOUS DE LUI ET DE SES VALETS !

REGROUPEZ-VOUS – UNISSEZ-VOUS !

VIVE LE MOUVEMENT NATIONAL !

VIVE L’UNION DE TOUS LES PATRIOTES !

VIVE LA FRANCE !


NB : En attendant de la réactualiser, nous livrons une première liste de candidats à faire battre par tous les moyens. Il faut appeler à voter et à faire voter contre ces destructeurs, par tous les moyens possibles, ce afin de réduire le plus possible leurs futures scores respectifs.

Nous appelons donc à faire un barrage patriotique total contre : Marine Le Pen, Louis Aliot, Martine Lehideux, Jean Michel Dubois, Farid Smahi, Jean François Touzé, Jean Claude Martinez et bien sur Alain Soral (s’il se présente), tous et toutes responsables, par incompétence notoire, trahisons multiples, injures, manipulations, silence ou approbation, de la débâcle du 22 avril. Nous appelons également, à la demande de plusieurs de nos membres et sympathisants, à faire barrage à Jacques Vassieux, Patrick Bourson, associé de Le Pen dans le champagne et qui n’a aucune raison valable, ni qualification, ni mérite, ni même ancienneté, pour être le représentant des nationaux sur son secteur, Sylvain Ferrua, Rémy François, Jean Pierre Reveau, Fernand Le Rachinel, Roger Holeindre, Michel Guiniot, Jean Claude Varanne, Michel Bayvet, Marie Christine Arnautu, Marie d'Herbais, Stéphane Durbec et Huguette Fatna (qui viennent de réaffirmer leur soutien indéfectible à Marine Le Pen), Alain Vizier (grand destructeur de la campagne et complice de l'éviction de Carl Lang), Sonia Arrouas, Guillaume Vouzellaud, David Rachline, Jean-Richard Sulzer, Bruno Ligonie (évidemment et désolé de cet oubli premier), Dominique Joly et Julien Sanchez, étant entendu que nos correspondants locaux (et leurs soutiens) ont leurs raisons (toutes valables et pas forcément liées à la campagne) de vouloir barrer la route à ces individus, et que nous en ferons bien évidemment état, lors des élections. Précisons encore que nous publierons une liste de « petits candidats FN » à rejeter et à abattre politiquement, tous membres de la nébuleuse des « gauchos lepénistes » et autres « nationaux bolcheviques ». Nous ne le faisons pas pour le moment, ce pour deux raisons, en plus du fait qu’ils sont, pour l’instant, totalement inconnus : UN, nous attendons pour certains (de valeur) s’ils ont compris la leçon des "mauvaises fréquentations". DEUX, nous attendons, pour les autres, (les pires), de savoir si le FN va oser présenter ces « gogos zozos cocos » aux législatives, après la déculottée du 22 avril, dont ils sont en partie responsables.

Nous attendons pour nous prononcer sur les cas de : Maurice Gros (???), Stéphane Ravier (que dira t-il sur Mégret?), Guy Macary (attention à la campagne vis à vis de Bompard), Louis Armand de Bejary (dont on attendait mieux, et pour cause), Patrice de Blignères (dont on attend une position), Gérard de Gubernatis et Eliane de la Brosse (deux "consciences" du FN Canal Historique dont nous attendons les réactions depuis longtemps), Georges Henri Moreau (l'énigme), Eric Pinel, Elisabeth Touzot, Catherine Iorio, France Jamet, Alain Jamet, Freddy Baudrin (ancien MNR), Marie-Paule Darchicourt (qui a fait des erreurs mais qui reste "antonyste" dans l'âme selon nos informations), Bernard Touchagues, Michel Guiniot et Thomas Joly (à eux de ne plus se compromettre avec Marine Le Pen et Touzé), et enfin Eric Iorio (ex prince consort bien décevant ces temps-ci). Ils n’ont pas donné toutes les garanties de sérieux et de droiture dans la sinistre tempête qu’aura été cette campagne. Nous attendons d'autres informations de votre part pour actualisation. Merci...

Nous appelons à voter et à soutenir par tous les moyens possibles, pour le Front National et s’ils sont candidats : Bruno Gollnisch, Carl Lang, Christian et Myriam Baeckeroot, Thibault de la Tocnaye, Wallerand de Saint Just, Michel de Rostolan, Régis de la Croix Vaubois, Nicolas Tandler, Jean François Jalkh, Jacques Colombier, Michel Hubault, Pierre Jaboulet Vercherre, Pierre Descaves, Hugues Petit, Philippe Bernard, Catherine Salagnac, Martial Bild et Christophe Stirbois. Nous espérons qu’ils ne décevront pas leurs fidèles, autrement nous changerions évidemment d’avis.

Nous constatons, avec regret, que l’excellent Steeve Briois se laisse manipuler par Marine Le Pen qui lui vole son succès acquis de haute lutte sur le terrain. Tant pis et dommage.

Nous appelons à faire barrage, par tous les moyens possibles, aux candidats MPF suivants : Philippe de Villiers, Philippe Darniche (s’il se présente), Guillaume Peltier et Véronique Besse. D’autres noms suivront bientôt.

Nous appelons à voter pour, (et à soutenir), là aussi par tous les moyens, les candidats MPF suivants : Jacques et Marie Claude Bompard, Jérome Rivière (exclusivement pour son aide et son soutien apportés aux rapatriés), Damien Bariller (s’il est candidat), Philippe de Beauregard, Marie Christine Bignon, Claude Jaffrès, Jacques Mayadoux, Jacques Tudury, Jean Yves de Prat, Gérard Freulet et Christophe Devillers.

Nous sommes d’accord, avec Bruno Mégret, pour faire un geste symbolique envers M Dupont Aignan. Mais à lui et seulement à lui, ses amis de DLR étant quasiment tous UMPistes.

Nous précisons que notre soutien aux candidats FN et MPF ne pourra excéder les 40 candidatures. Nous engageons et encourageons tous les candidats patriotes du FN et du MPF à se rapprocher du MNR, ce pour participer au Grand Rassemblement de Demain. Nous encourageons toutes les bonnes volontés à participer à « l’Union des Patriotes », nom que nous souhaitons d’ailleurs donner à la nouvelle structure collégiale que nous appelons de nos vœux. Nous encourageons Bernard Antony et Bruno Mégret à s’entendre et à se mettre d’accord, dans le cadre de cette Union. C’est un préalable à tout succès.

Pour tous les nationaux, les nationalistes et les patriotes, pour le moment et jusqu’à changement de cap radical de certains ou changement de situation sur le Front de l’Union, la priorité des priorités doit être de voter et de faire voter pour tous les candidats du MNR, sauf exceptions notées plus haut, mais surtout de rejoindre le MNR dans son initiative concrète d’Union des Patriotes la plus large.

Sur un plan hautement symbolique, il est important de tout faire pour que pas une voix patriote ne se porte sur Philippe de Villiers, Marine Le Pen, Guillaume Peltier, Véronique Besse, Louis Aliot, Jean François Touzé, Farid Smahi et Alain Soral, si ce dernier ose être candidat. Les destructeurs de tous les bords doivent être mis hors d’état de nuire. Dans le cas ou il n’y aurait aucun candidat de remplacement, (MNR, FN, MPF, Indépendant), face à l'un de ces destructeurs, contactez-nous et nous désignerons alors un candidat pour mener campagne sur le terrain. La leçon doit être entendue par tous !

Pour tous les autres, l’Union doit être notre base de lancement, en vue de la reconquête.


MAINTENANT LES CHOSES SONT CLAIRES, C’EST NON DEFINITIVEMENT NON A LE PEN … PERE ET FILLE !

OUI AU MOUVEMENT NATIONAL !


NON AUX LE PEN !


VIVE L’UNION !

VIVE LE RENOUVEAU !


DERNIERES PRECISIONS (03/05/2007 – 14h30) :

Après réception de dizaines et dizaines de courriels, nous vous avons entendu, et, en conséquence, nous clôturons notre liste de soutien à des candidats FN ou MPF. Nous avons modifié ces listes, plus haut.

Nous sommes d’accord avec vous pour affirmer, qu’étant donné la dimension financière des législatives, (chaque voix c’est 1,6 euros par an pour le mouvement présentant les candidats), il faut effectivement donner une prime à l’Union avant toute autre considération.

Néanmoins, il faut faire un effort pour les candidats du FN ou du MPF représentant des forces patriotes réelles. Nous ne pouvons pas ne pas ménager l’avenir de l’Union vis-à-vis des leaders (parfois "historiques" pour nous), insultés en permanence par les Le Pen, ou de celles et ceux qui n’en pensent pas moins, tout en hésitant à franchir le pas.

En ce qui concerne les candidats à faire battre par tous les moyens, nous ne clôturons pas notre liste, mais, celle-ci doit rester hautement symbolique, et notre légitime vindicte doit être étayée de faits réels. Continuez à nous écrire pour cela, tout en tenant compte du fait que la liste doit être SYMBOLIQUE !

Nous ne pouvons pas donner de consigne en faveur de candidats étant en opposition avec des amis régionalistes, quelle que puisse être leurs qualités. D’autant plus que la plupart des régionalistes seront dans l’union avec le MNR. Que Binder, Martin et leurs amis s’arrangent pour promotionner l’Union à l’échelle locale, c’est leur problème, pas le notre.

Autre précision importante : Il est évident que les « ennemis » de nos amis, (donc tout éventuel candidat contre ceux que nous soutenons), sont nos « ennemis », pour cette élection, sauf les exceptions mentionnées, rares, mais pour lesquelles nous demandons de ne pas placer d’autres candidatures patriotes, dans la mesure du possible.

Nous donnons notre aval pour un soutien à Martial Bild, à la condition express qu’il maintienne sa position unioniste, position qu’ils a affirmée à nos amis.

Enfin, nous réaffirmons que les principaux responsables du désastre, Marine Le Pen, Louis Aliot, Jean Michel Dubois, Farid Smahi et Jean François Touzé, doivent obtenir le plus petit score possible. Il est symboliquement très important que vous fassiez passer le message partout et par tous les moyens. Ils sont les fossoyeurs de la Droite Nationale !

Nous vous remercions pour vos informations et nous en attendons d’autres.

41 commentaires:

Anonyme a dit…

Une précision : Mme Bompard n'est pas candidate aux Législatives.

Anonyme a dit…

Bravo pour votre article, ou plus exactement pour votre réquisitoire !

Voilà établi, clairement, simplement un état des lieux d’un parti qui durant 40 ans tenta de jouer un rôle dans la vie politique française.
Je dis bien « tenta ». A chaque fois, que la victoire semblait proche, le « chef » par ses dérapages verbaux, que je ne rappellerai pas, mais qui sont connus de nous tous, se retrouva en queue de peloton, uniquement de par sa faute.

Sachant que la France était en état de « soviétisation », il a donné du grain à moudre à ses détracteurs.

Aujourd’hui, son aura passablement défraîchie n’impressionne plus guère de monde, y compris parmi les adhérents de son parti.

Si certains clamaient haut et fort qu’ils suivraient les consignes données ce 1er mai, d’autres semblaient beaucoup plus réservés.
Il y a fort à parier, que les consignes ne seront pas suivies loin s’en faut. Ainsi au soir du 6 mai, les scrutateurs pourront remplir les listes des « traîtres » au chef, les purges dans le plus pur style stalinien continueront.

Comme le Titanic, le paquebot risque de sombrer, pour un moment. Le renflouage sera difficile. D’autres plus lucides auront pris la relève. Il est plus qu’évident qu’il faut faire bloc avec les rejetés, les exclus et les sans grades qui ont été traités comme de vulgaires utilitaires.

Si en 2002, la victoire semblait possible, la minable campagne de 2007 a réduit tous les acquis à néant. La faute n’en revient pas aux électeurs, mais bien à ceux qui sont allés pérorer, en piétinant les idées qui faisaient le parti.

Merci de votre blog, il aura permis de comprendre que nous ne sommes pas seuls à avoir un brin de clairvoyance.

Anonyme a dit…

Il est intéressant de voir que vous faites le choix du MNR. N'oubliez ps tout de même Bernard Antony, il devrait rapidement passer à l'action.

KET a dit…

LA ROCHE TARPEIENNE EST PRES DU CAPITOLE.

Pour JM LE PEN, j'ajouterais : "VAE VICTIS !"

Ce fut le combat de trop, mais LE PEN avait tout parié sur une nouvelle victoire médiatique. C'est exact que 90% des émissions TV et radios ont été trusté par le binôme père-fille et sur des thêmes qui ont totalement désorienté ses troupes.

Si on regarde les résultats de plus près, le % des voix obtenues par JMLP se retrouve dans une fourchette de 9 à 11% des électeurs inscrits et ce, depuis plus de 20 ans.

Il est vrai que les règlements de comptes auront lieu après le 17 juin et que le congrès du FN aura lieu entre novembre 2007 et avril 2008, soit avant ou après les municipales.
Exit la famille LE PEN ? A voir ...
Vu la dispersion, l'éclatement et les spécificités dans le milieu nationalistes, on peut à juste titre douter d'une véritable UNION ou d'un RASSEMBLEMENT NATIONAL avant la Noël ! Nous ne devons pas attendre un providentiel messie qui sifflera la fin de la récréation, ni l'élimination de Marine de la scène politique pour entamer l'inévitable RECONQUISTA de nos quartiers et de nos provinces : agissons localement pour nous imposer face à la Nomenclatura parisienne et particratique !
N'espérons pas trop des Lang, Gollnisch, Mégret et tutti quanti.
La route est encore longue et des bonnes surprises nous attendent dans l'avenir : les métastases semées par les collaborateurs de l'invasion musulmanes ne vont pas disparaître à coup de "karcher" !!

COURAGE ET ABNEGATION !!

A BAS LE REGIME !!

Monique a dit…

Adhérente du FN depuis 1979, je ne croyais pas à une telle issue.
Je dois dire que j'ai cru pendant des années, que dis-je des décennies, que M Le Pen faisait la synthèse entre les différents courants de notre famille de pensée, c'est du moins la légende.

Je dois dire que c'est faux aujourd'hui.

La vraie synthèse nationale fut réalisée par M Stirbois, qui avait le sens du pragmatisme. Jean Marie Le Pen a profité de l'ouverture médiatique de 1984 pour asseoir son pouvoir ultra dominant, ça s'arrête là.

Après, ma foi on a tous suivi et on s'est tous fait bernés.
Bruno Mégret aurait dû attendre avant de se lancer, il n'en aurait eu que plus de forces, plus de munitions à sa bandoulière.

Là, il faut se résoudre à constater que Le Pen nous conduit droit dans le mur. Ca m'étonnerait fort qu'avec les candidats du MNR, dans une "petite union des patriotes", avec ceux du MPF et d'autres indépendants, le FN fasse plus de 6 à 7% aux législatives.

Finalement, ce serait une bonne chose, car ça obligerait les bons du FN à se remobiliser pour le congrès. C'est la dernière chance du Front de demeurer le fer de lance de la droite nationale, mais je n'y croit guère.

Quelqu'un a dit ici que M Antony allait rapidement passer à l'action. Je ne demande que ça, même si j'ai du mal à cerner sa stratégie, s'il en a une.

J'espère en un accord entres tous les bons et les vrais, je le dis.

Jean Paul a dit…

Dernière réflexion de Marine Le Pen sur Mégret ce matin sur RMC BFMTV.

"J'ai toujours dit, on ne change pas les taches d'un Léopard! On verra bien les résultats de ses législatives avec sa stratégie à lui!".

Elle compte rebondit avec votre argent aux législatives.

Elle entend en faire une caisse de résonnance contre Mégret et l'union des patriotes!

Faites descendre le FN à 6% et faites monter Mégret à 3%, comme ça les courbes iront en se croisant et elle la bouclera définitivement.

Aux législatives, ne donnez pas une voix au FN, car une voix au FN c'est une voix à Marine!

Tous avec Mégret!

Ayez le courage de vos opinions!

Merci à vous.

Anonyme a dit…

Les légendes ont la vie dure Monique. Surtout que beaucoup n'ont pas connu Stirbois.
Qui oserait dire je ne vais pas suivre une consigne, Même sur ce site ? Puisque aussitôt on désigne sous le nom d'infame ceux qui voterait Sarkosy. Alors comment l'auraient ils fait devant des personnes entousiasmées par un discours du maître. Autant aller crier "vive Le Pen" chez la voynet.
la tolérance à partout des limites. C'est regrettable !

Jean Léon a dit…

Je vous comprends et je vous approuve sur Le Pen. J'ai cru qu'il allait enfin savoir tirer les leçons de l'échec, mais il préfère la fuite en avant.
Vous avez raison, il me fait penser à pas mal de personnalités en fin de parcours et qui ne savent pas s'arrêter à temps.
Mal lui en prend car il y perd toute crédibilité de façon définitive.
Le Pen c'est bien fini!

Anonyme a dit…

Un avis du Collectif sur Alain Jamet ?

Anonyme a dit…

Faudra que vous m'expliquiez quand même ! Appelez à voter huguette fatna alors que c'est une amie intime de marine, et qu'elle voue une haine farouche à mégret ???!!!
Et je ne vous parle pas de son incompétence !!!
Vous me faîtes hurler de rire !

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Alain Jamet est, à priori, un bon patriote sincère, mais, dans le cadre de cette élection, il faut savoir être pragmatique et voter en fonction des intérêts futurs, comme le financement public.
Nous n'avons rien contre Alain Jamet, et son engagement nous semble exemplaire.
Dans votre région, l'homme dont on doit minorer le score par tous les moyens, c'est évidemment le très médiocre Aliot.

Enervééé a dit…

Serait-il possible que l'on m'explique pourquoi Bayvet (que je connais que de nom) Lehideux et surtout Guiniot sont dans les candidats à faire battre ?

Michel Guiniot est un excellent militant et j'en veux pour preuve tout le travail qu'il a fait sur le terrain (cela vaut aussi pour son fils Laurent).

Sinon comment se fait-il que Stéphane Durbec soit dans la liste des candidats qu'il convient de soutenir ? N'est-ce pas lui le relais de Marine dans les Bouches du Rhône ?

Par ailleurs, si je peux me le permettre (et sous l'attente de votre jugement), voici deux listes de candidats pour les uns à faire battre et pour les autres à soutenir.

Candidats à faire battre: Jean-Richard Sulzer, David Rachline, Alain Vizier, France Jamet, Alain Jamet, Guillaume Vouzellaud, Marie d'Herbais, Catherine Iorio, Bruno Ligonie, Christian Cotelle, Erik Faurot et Sonia Arrouas.


Candidats à soutenir: Martine Binder, Patrick Binder, Laurent Gnaedig, Dominique Martin, Freddy Baudrin, Marie-Paule Darchicourt, Stéphane Ravier, Guy Macary, Bernard Touchagues et Thomas Joly.

Jean-Paul a dit…

Dieudonné est allé à Charléty accompagné d'un groupe de marinistes (Gildas Mahé, Frédéric Chatillon…). Ils se sont fait refoulés sans ménagement mais sans violence semble-t-il.
A peu près en même temps leur chef Marine expliquait que des trublions mégretistes était revenu au FN pour y semer la pagaille ce sont à peu près ses termes). A quoi joue-t-elle donc ? A quoi jouent-t-ils ? Ils ont vraiment décidé de saborder le mouvement naltional ? Pourquoi ? Dieudonné, on comprend à peu près : il s'en fout commede son premier sketch. Les golitos qui suivent successivement Dieudonné et Marine, on voit à peu près : pour l'argent et pour rigoler de tout (la France les militants, il s'en moquent bien, ce qui compte c'est faire la fête, s'amuser de toutes les provocs et claquer un maximum de fric).
Mais Marine ? Orgueil ? Stupidité ? Volonté de récupérer l'héritage au plus vite, même en lambeaux ? J'avoue que je ne coprends pas.

A part ça : SVP ne fermez pas ce site ! Ou alors tranformez-le en Forum. Un forum sur les dérives du FN de Marine et de papy, ça nous est vraiment utile.

Anonyme a dit…

Marine Le Pen est tellement contente de sa stratégie de campagne présidentielle qu'elle compte bien persévérer aux législatives :

http://www.dailymotion.com/video/x1vhsp_la-stratege-a-loeuvre-1er-mai-07

Patriote44 a dit…

Je ne peux qu'être d'accord avec vous tant Le Pen déçoit à mesure qu'il avance dans l'âge et dans sa volonté de détruire ce qui l'a rendu célèbre et incontournable.

Ce qui m'a époustouflé ces derniers jours, c'est concernant Jacques Bompard.
On peut être d'accord ou non avec le Maire d'Orange. Mais ce qui est parfaitement ahurissant et ce qui devrait choquer tous les militants de bons sens, c'est d'entendre Le Pen toujours parler du "traitre Bompard", du "félon Bompard", etc.

Mais traître et Félon à qui à quoi ? A Le Pen ? Y'a de quoi non? Et depuis quand on n'a plus le droit de ne pas être en accord avec un quidam fut il prétendument Menhir?
Traitre à des idées ? Ben et lui Le Pen alors, c'est l'hopital qui se moque de la clinique ou quoi la ?
Traitre à un parti devenu ringard? Traitre à Marine? J'arrête là car je vais pouffer de rire là.

Alors je n'ai plus honte de dire que c'est vous qui êtes dans le vrai et les nationaux devraient se méfier, car avec des scores comme ils en ont fait au premier tour, on risque de bouffer du Royal et du Sarko pendant dix ans, alors non, ça jamais! Ca urge, il faut bouger dès maintenant et parer au plus pressé.

S'il n'y a pas d'union dès cette année et au plus vite, c'est foutu.

Qu'on le veuille ou non, le plus crédible c'est Mégret. Le reste on verra après mais il faut se lancer tout de suite!

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Merci de nous aider à corriger le tir sur certains candidats.

Notre première liste comprends des noms de candidat(e)s conseillés ou déconseillés par nos relais sur les secteurs géographiques en question.

Nous vous demandons de prendre contact avec nous directement par email, afin de nous donner vos raisons et motivations pour accepter ou rejeter tel(le) ou tel(le).

Nous vous précisons tout de même plusieurs points qui nous semblent importants.

- On ne doit pas choisir un candidat uniquement sur des critères d'amitié (ou d'inimitié) avec Marine Le Pen, par exemple. Un(e) candidat(e) peut être ami(e) avec un destructeur, et n'avoir aucune part de responsabilité dans le désastre.

- Un candidat peut être un très mauvais stratège mais se retrouver avec, par exemple, de forts soutiens locaux ou autres, notamment du fait de son travail militant.

- En politique, la vérité d'un jour n'est jamais celle du lendemain. On peut laisser une chance à certains, de qualité, de faire leur aggiornamento, voire leur mea culpa.

Enfin, concernant les trois cas de Stéphane Durbec, Alain Jamet et Huguette Fatna, envoyez nous vos sentiments par email.

Personne n'est parfait, ni eux, ni nous. Merci de votre aide.

Ce qui doit compter, c'est plus l'esprit de l'Union et de notre engagement, que la lettre, même s'il est vrai qu'aucun(e) "fourvoyé(e)" ne pourra mériter notre soutien.

Le mieux serait que les "bons" se fassent "mieux" connaitre par leur prise de position suite à la débacle et devant le terne spectacle des Le Pen qui remette le couvert.

UNE TOUTE DERNIERE INFORMATION QUE NOUS APPRENONS D'UN DE NOS CONTACTS ET QUI EST DANS LA CONTINUITE DE CE QUE NOUS AFFIRMONS:

"Régis de la Croix-Vaubois a été reçu par Le Pen à 14h ce jour pour tenter d'avoir son aval à un éventuel accord, proposé par le MNR en Bourgogne pour l'Union Patriotique, sur la base de 1 circonscription au MNR pour 10 au FN (généreux de la part du MNR) : la réponse a été : NON..
Par la suite, le Secrétaire Régional Pierre Jaboulet-Vercherre (pourtant réputé "mariniste") est intervenu téléphoniquement : la réponse est à nouveau un NON définitif avec comme motif : "je ne peux pas aller contre Marine et Aliot.."
Il n'y aura donc pas d'accord d'Union Patriotique avec le FN, définitivement, malgré la bonne volonté du MNR et de certains cadres du FN..
Il est noter que cette tentative d'accord a concerné également les régions d'Aquitaine, de Normandie, et de Lorraine, pour le même NON."

Nous avions vu juste sur "Jaboulet" qui bien que "Mariniste", n'en est pas moins pragmatique, avec le sens de l'union. Nous avions également vu juste sur les Le Pen, et ça c'est beaucoup plus dramatique. Maintenant, tout le monde sait que Lang et Gollnisch sont OUT et que le FN est dirigé par le couple infernal, avec Mme qui porte la culotte. Affligeant. Décidement, il n'y a plus rien à tirer du FN actuel.

A méditer...

Merci à toutes et à tous.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

A l'instant, suite à de nouvelles informations, nous retirons notre appel en faveur de Stéphane Durbec et de Huguette Fatna.

Durbec, car, malgré ses promesses faites en privé de se comporter en unioniste a participé à la démolition de cette union, (tant pis pour lui), et Huguette Fatna, après lecture d'informations reçues par courriel. Toujours suite à ces informations reçues, nous incluons, par contre, dans la liste des personnes à soutenir, M Jean-Pierre Emié, membre du CC du FN.

Merci encore de votre aide. Une liste définitive (réduite) sera publiée bientôt.

L'objectif reste la structuration de la nouvelle Union des Patriotes autour du MNR et des autres partenaires.

Jean a dit…

Attention ! DANGER.
Il y a un piège à dire comme vous le faites "votez pour tel candidat du FN car il est bien" "ne votez pas pour un tel, c'est un mariniste" car si vous incitez à voter pour le Front moribond dans tel ou tel endroit sous prétexte que le candidat est correct ou même bon, vous augmentez le score global du FN, vous lui apportez un peu plus de subventions de l'État donc vous renforcez... Marine Le Pen ! Si le FN arrive à se maintenir à 5/6% elle va encore plastronner pour longtemps et aura suffisamment d'argent pour se maintenir et nuire à la cause nationale. C'est malheureux à dire mais il ne faut pas une voix pour ce FN désormais complètement inféodé à Marine et son compagnon. D'ailleurs, même si vous votez pour un bon, a-t-il une chance d'être élu ? Non, bien sûr. Donc cela ne lui fera aucun mal que vous ne votiez pas pour lui. L'objectif, c'est de marginaliser Marine Le Pen et montrer que sa stratégie est idiote. Pour celà un seul moyen : lui couper les vivres. C'est la seule chose qui la touche.
Bien sûr si elle accepte l'union de toutes les forces nationales et qu'elle partage un peu la direction de campagne, il faudra revoir cette position. Mais ne rêvons pas !

Sophie a dit…

Je suis bien d'accord avec Jean. Il ne faut pas accorder trop de crédit et appeler à voter pour tous les "bons" du FN. Ce serait une erreur. Vous devez revenir à votre option première, à ce que j'avais lu, à savoir soutenir uniquement les leaders naturels du FN malmenés en permanence par les Le Pen et leur petite coterie.

Moi, je pense qu'il ne faut soutenir QUE Lang, Gollnisch et au maximum une dizaine voire une quinzaine de leurs amis. Au MPF, il ne faut soutenir que les très bons aussi, en clair les anciens FN ou MNR bien implantés. Je pense qu’à terme ils rejoindront l’union des patriotes, si le MNR mène à bien cette opération de salut public.

En fait, votre liste composé de 18 FN « historiques », 12 MPF + M Dupont Aignan me semble parfaite. Il faudrait y ajouter, à mon sens, Bild et Martinez, on arriverait à 33 candidats, un chiffre correct. N'ajoutez plus personne, Jean a bien raison sur la finalité des législatives. Sur les 544 autres circonscriptions, il faut marteler que seul le vote pour l’union autour du MNR est valable.

Pour l’anecdote, je suis allé à la fausse fête de Jeanne d’Arc du FN, (je rappelle que la vraie, instaurée uniquement grâce au combat des camelots, c’est officiellement le premier dimanche après le 1er mai), et je peux vous dire qu’il y avait à tout casser un peu plus de 3.000 personnes. D’ailleurs, j’ai discuté un peu avec un responsable du DPS qui, d’après lui, avait comptabilisé 5.000 personnes « en grossissant le chiffre » d’après lui. On est très loin des 15.000 annoncés par le service de presse de Le Pen.

La flamme est partie, il faut bien s’en rendre compte. J’ai été stupéfait également de constater qu’il y avait autant de « gauchos lepénistes » que de « sarkozystes » et que les uns comme les autres n’hésitaient pas à annoncer la couleur de leur vote. Ca inaugure mal de l’union, c’est pourquoi il faut oublier cette élection au plus vite et se remettre au travail. Il faut du nouveau immédiatement, pour retrouver le goût de l’effort, du travail en commun, du combat politique sur le terrain. Ce n’est plus possible au Front et tout le monde s’en rend compte.

Anonyme a dit…

Le Pen est vraiment devenu un tout petit joueur.

Quelqu'un ici a écrit sur Le Pen s'amusant à parler de Jacques Bompard en le qualifiant de "traitre et félon Bompard", mais que dire de Le Pen, qui, dans son discours à Jeanne d'Arc, a fait de la très haute politique, en indiquant que le FN avait gagné des voix en Corse (3.800) et dans le Pas de Calais (5.000). (Ca c'est de la très très haute politique en symbiose avec Sainte Jehanne, qui doit en être très fière là haut!)

Mais il n'a pas dit qu'en corse il n'y avait rien avant Martinelli, et que ce score lui doit tout.
Il n'a pas félicité Carl Lang pour son travauil dans le Nord depuis des décennies, et Steeve Briois aussi pour le Pas de Calais, admirable candidat qui s'est fait bouffer par Marine.

Enfin, le ridicule le plus achevé a été atteint, quand Le Pen a cité le tout dernier endroit de France, ou, selon lui, le FN avait progressé: ... tenez vous bien ... La 12ème circonscription des Bouches du Rhone, OUI celle de Bruno Mégret en fait!!!

Ainsi, une fois de plus, la seule ambition de Le Pen pour son derniers grand discours est de tacler Mégret en s'attribuant des mérites qu'il n' a pas et les futures législatives le démontreront aisément sur le secteur de Mégret.

On peut discuter à l'infini et ergoter, mais au final tout cela est bas, mesquin, ridicule et pitoyable.

Le Pen n'a qu'une seule ambition au final: après lui le chaos, histoire de confortr sa légende de seul à avoir pu unifier notre mouvance. Montrons lui qu'il se trompe en votant massivement pour les candidats de l'union autour du MNR. C'est, je le crois, l'unique solution pour créer quelque chose de valable.

Surtout, quelle que soit l'étiquette, il ne faudra jamais oublier que la seule utilité de cette union c'est l'enracinement local. Tout le reste c'est du pipeau.

A bon entendeur.

Robert a dit…

UNE DERNIERE INFO POUR TOUS LES VISITEURS DE CE SITE :

Voila ce que dit Louis Aliot, pale secrétaire générale (BOF) du FN, dont les interventions et les actions, toutes plus nulles les unes que les autres, ont donné le très brillant résultat du dimanche 22 avril, et dont le « travail » (rires) fait que bientôt le FN n’aura plus de militants du tout. Interrogé par BMF TV, voila donc ce que Aliot déclare sur Mégret :

« C’est Naboléon et sa toute petite équipe (…) pour moi la trahison, je ne l’ai jamais supportée (si c’est trahison par rapport à lui, alors là 100 fois oui, il ferait rire un mourant). Les sifflets pour Marine Le Pen ce sont les sifflets des « Naboléons » de Mégret. M Mégret appelle vite vite à voter Sarkozy (archi faux, quelle raclure ce type). Heureusement que Mégret ne fait pas partie du FN. Il n’y a aucun problème au FN. Les 577 candidats aux législatives ont ovationné Marine Le Pen. A l’intérieur du Front, ceux qui osent critiquer sont les aigris, les ringards et les traîtres, ça fait partie de la vie ! (merci pour Lang, Gollnisch, Martinez, et tous les autres c’est génial le Front canal officiel) ».

Par-dessus le marché, le FN ose placer cette saillie vomitive en page d’accueil de son site !!!

Ouvrez les yeux, le fn est mort et bien mort.

ET OUI mes amis, voila l’état pitoyable de la secte Marino Aliotique qu’est devenu le FN.

Vous avez souvent défendu ici même Carl Lang, Bruno Gollnisch, Martinez, les Baeckeroot, Tocnaye, Saint Just, les centaines de cadres qui les suivent, les derniers « antonystes » du fn, etc, mais là, force est de reconnaître que personne ne dit rien, non seulement après la déroute, mai qu’en plus, ça continue de plus belle.

Savez-vous que pour le défilé du 1er mai, le Front a dépensé une véritable petite fortune en bus de toute la France pour sauver les meubles, ne pas se ridiculiser, tout ça pour en arriver à moins de 4.000 personnes. Et je peux vous dire qu’il y avait pas mal de très mécontants et remontés contre le couple Marine Le Pen / Aliot, plus les soral, touze et consorts. J’en ai même été étonné, m’étant dit, vu le peu de monde par rapport aux moyens mis en œuvre qu’il devait y avoir là le dernier carré de gaucho lepénistes, mais il est vrai que ces gens là ne se déplacent pas pour jeanne d’Arc.

Je suis bien d’accord avec KET et quelques autres ici qui pensent qu’on ne peut pas avoir confiance en Lang et Gollnisch vu ce qui se passe sous nos yeux. Et pourtant, quand on connaît Carl on se dit que c’est pas possible qu’il ne dise rien. Le FN va au mur pour les législatives et le plus important est de donner une prime à l’initiative, en faveur de Mégret, même s’il ne fera rien tout seul sans soutien. C’est pourquoi il faut l’aider.

Le leader naturel n’est pas là, mais ce dont nous manquons, au final, ce n’est pas d’un nouveau chef, c’est d’un nouveau stirbois, un type qui sache organiser de façon ferme et unitaire, un type bien entouré, un type qui permette de structurer une large union, union qui permettra au leader de se dégager par la suite. Pour ce travail d’enracinement, pour redevenir une organisation de masse, je crois en Mégret, s’il est bien entouré, notamment par les identitaires, Spieler et ses amis, d’autres régionalistes, toutes les bonnes volontés pour l’aider, et, bien sur, Bernard Antony, sans qui rien ne sera possible, j’en suis sur. Ah, si Carl Lang pouvait franchir le rubicond et se rallier à cette initiative, je suis bien sur qu’il en prendrait la tête à tous les coups.

Allez Carl, du courage et en avant ! Nous avons besoin de toi ! Sois sur que ton score aux législatives en serait encore renforcé, avec ton aura personnel. N’hésites plus !

Lang – Mégret – Antony – Baeckeroot - Robert – Spieler – Martinet – Vial, etc, d’autres se rallieraient en masse. C’est possible avec de l’audace et du cran. Si personne ne bouge au Front, ils seront alors les spectateurs de leur propre mort ! N’ayez pas peur de la leçon de 1998, car ce n’est pas du tout la même situation. Qui a viré tous les héros de 98/99 ? Les Le Pen ! Alors plus aucune hésitation. Donnez nous un avenir !

Il faut retrouver le sens de l’Amitié Française et mettre fin à la haine qui suinte trop depuis 2003 dans nos milieux devenus souvent sordides.

Engageons nous avec Mégret totalement, avec prudence, mais sincèrement et sans restriction.

C’est, à ce jour, la seule bonne initiative. On peut le regretter mais c’est comme ça.

Non seulement vous avez raison, mais cette fois ça dépasse les bornes au FN !

Plus que jamais ce parti est mort. Je ne sais pas si Mégret réussira, mais c’est le seul à bouger, et ça donne une bouffée d’air frais, surtout après l’air vicié qu’on « respire » du côté du paquebot.

Merci à tous de relayez l’info partout. Il faut que les militants sachent. Il faut que tout le monde sache ce que trame le FN.

Bon courage à tous les unionistes.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

DERNIERES PRECISIONS (03/05/2007 – 14h30) :

Après réception de dizaines et dizaines de courriels, nous vous avons entendu, et, en conséquence, nous clôturons notre liste de soutien à des candidats FN ou MPF. Nous avons modifié ces listes dans l'article.

Nous sommes d’accord avec vous pour affirmer, qu’étant donné la dimension financière des législatives, (chaque voix c’est 1,6 euros par an pour le mouvement présentant les candidats), il faut effectivement donner une prime à l’Union avant toute autre considération.

Néanmoins, il faut faire un effort pour les candidats du FN ou du MPF représentant des forces patriotes réelles. Nous ne pouvons pas ne pas ménager l’avenir de l’Union vis-à-vis des leaders (parfois "historiques" pour nous), insultés en permanence par les Le Pen, ou de celles et ceux qui n’en pensent pas moins, tout en hésitant à franchir le pas.

En ce qui concerne les candidats à faire battre par tous les moyens, nous ne clôturons pas notre liste, mais, celle-ci doit rester hautement symbolique, et notre légitime vindicte doit être étayée de faits réels. Continuez à nous écrire pour cela, tout en tenant compte du fait que la liste doit être SYMBOLIQUE !

Nous ne pouvons pas donner de consigne en faveur de candidats étant en opposition avec des amis régionalistes, quelle que puisse être leurs qualités. D’autant plus que la plupart des régionalistes seront dans l’union avec le MNR. Que Binder, Martin et leurs amis s’arrangent pour promotionner l’Union à l’échelle locale, c’est leur problème, pas le notre.

Autre précision importante : Il est évident que les « ennemis » de nos amis, (donc tout éventuel candidat contre ceux que nous soutenons), sont nos « ennemis », pour cette élection, sauf les exceptions mentionnées, rares, mais pour lesquelles nous demandons de ne pas placer d’autres candidatures patriotes, dans la mesure du possible.

Nous donnons notre aval pour un soutien à Jean Claude Martinez et à Martial Bild, à la condition express qu’ils maintiennent leur position unioniste, position qu’ils ont affirmée à nos amis.


Enfin, nous réaffirmons que les principaux responsables du désastre, Marine Le Pen, Louis Aliot, Jean Michel Dubois, Farid Smahi et Jean François Touzé, doivent obtenir le plus petit score possible. Il est symboliquement très important que vous fassiez passer le message partout et par tous les moyens. Ils sont les fossoyeurs de la Droite Nationale !

Nous vous remercions pour vos informations et nous en attendons d’autres.

Anonyme a dit…

Totalement ridicule l’analyse de Soral sur le 1er tour à regarder sur le site lorgane, des trotskos bourgeois de la dernière heure.

Non seulement il est inculte, il fait des fautes de liaisons et de syntaxe sans arrêt, il est très limite niveau culture quand il sort de sa pseudo sociologie.

Mais il y a bien plus fort. Il insulte les Identitaires. Il affirme que les identitaires sont des salauds de racistes ethnicistes, des alliés de Villiers, des pro Sarkozy, il mélange les identitaires avec Kouchner, Finkielkraut, il les traite d’extrême droite et de collabos. Bref, une vraie saillie. Il dénonce le combat contre le « racisme anti blanc », par rapport au combat « juste » contre le « racisme anti français ».

Tout n’est pas faux dans ce qu’il dit il faut être honnête. Mais quelles saloperies dans sa bouche. Finalement, de vrai, il restera le scoop du deuxième flic mort à la foire du trône.

A la fin de son analyse on reste sur le cul. Ce Monsieur a raison, il a perdu mais il ne peut pas avoir tort. Il s’est planté, mais il a raison, encore et toujours. C’est la méthode coué alliée au stalinisme le plus ringard.

Vous devriez lui consacrer une analyse, comme vous aviez démoli son discours de Lille. Ce mec, si on le contredit, on est une ordure. C’est le pire du soviétisme. Il est sympathique mais malsain, terriblement malsain.

Je ne sais pas pourquoi mais je le sens pas ce type, mais alors là pas du tout. Dire que Le Pen s’entoure d’olibrius d’un tel acabit.

Anonyme a dit…

Ben moi je viens d'avoir une idée qui ne m'avait meme pas effleurée jusque là : je ne renouvelerai pas ma cotise au FN tant que les Le Pen en seront à la tete.
Après tout rien ne m'empeche de militer sans etre adhérent ! Je ne suis pas obligé de financer la famille Le Pen et comme chez eux tout est une histoire de gros sous...

Anonyme a dit…

Avez-vous vu la dictature en route ???

Ce soit, les deux derniers "gros" meetings des candidats. ILS ONT LIEU EN MEME TEMPS !!!

Sarkozy à Montpellier devant 8.000 personnes.

Royal à Lille devant 20.000 personnes.

TROIS CHAINES DE TV (Itélé, LCP et BFMTV) retransmettent le meeting de Sarkozy en direct ET AUCUNE POUR ROYAL !!!

Le meeting de Royal sera retransmis en différé !!!!!!!!!!!

ET LE PS LAISSE PASSER EN NE FAISANT RIEN !!!

CA Y EST LA DICTATURE EST EN PLACE !!! MEFIEZ VOUS PATRIOTES CAR IL S'EN SERVIRA EVIDEMMENT CONTRE VOUS, CONTRE NOUS !!!

Je fais circuler cette info comme je peux, tant c'est scandaleux. Faites en autant si vous le pouvez!

Cordialement

Anonyme a dit…

Et de deux, après l'annulation de la mosquée de Marseille grâvce à Mégret, la représentante du MNR de Montreuil va obtenir l'annulation de celle de Montreuil.
Pour info, le MNR a mis le recours contre la mosquée de Marseille en ligne sur son site, téléchargeable en PDF.
Le MNR est vraiement le seul parti de la droite nationale et identitaire :

MNR vs mosquée de Montreuil

Le recours devant le tribunal administratif formé par le Mouvement national républicain contre le bail de la mosquée de Montreuil s'est vu conforté par l'avis du commissaire du gouvernement. Ce dernier a estimé "que le bail emphytéotique concédé pour un euro symbolique par an s'assimile à une subvention déguisée de ce culte". Le délibéré du tribunal administratif est attendu dans un mois. Le communiqué de la mairie se veut fataliste :

"Etant donné la jurisprudence de Marseille et de Lille où les décisions du tribunal administratif ont été négatives pour les mosquées dans des cas similaires, nous pensons que Montreuil subira la même décision mais nous ferons appel auprès du Conseil d'Etat".

Le conseil municipal du 25 septembre 2003 avait adopté deux délibérations similaires, à l'unanimité moins la représentante du MNR, pour la construction d'une mosquée et d'une synagogue.

Anonyme a dit…

Totalement Halucinant!

Reportage sur France 5 ce soir. Regards dans les QG de campagne des candidats des partis éliminés au 1er tour.

Arrive le tour du FN. Caméra de France Télévision au Paquebot (là où personne ne parle sans l'autorisation du chef suprême!). Un permanent est interviwé et on lui demande ce qu'il va faire dimanche.

Et, il affirme avec un sérieux étonnant et une froideur calme: "Si Ségolène Royal gagne, Sarko est le sauveur en 2012 et il va remettre le couvert. Il ne faut pas car le recours c'est nous! Je vais donc m'abstenir, et si Royal est en tête vers 18h30 aux premières estimations à l'étranger, avec mes camarades on ira tous voter Sarkozy et on fera passer le mot. C'est le mieux pour l'avenir du Front"!

En gros c'est la reprise de l'analyse de Soral, ce dernier ayant affirmé haut et fort "le Président Le Pen m'a écouté et me donne raison. Nous sommes en accord total, il faut que les Français comprennent et que Sarko soit élu"!!!

On sait maintenant ou sont les pourris !!! Et dire qu'ils ont osé insulter Mégret et Antony!!!

Encore une histoire de fou. Soral? C'est l'analyse sur mesure pour lèches bottes. Ca rassure "LE Président".

C'est bien la fin du FN.

Abstenez-vous, voire voter Royal pour contrer Le Pen, mais ne faites pas élire un "agent de l'étranger". Il vaut mieux une "ennemi de l'intérieur".

De toute façon, la seule volonté de Sarko est de nous détruire.

Que pensez-vous des insultes de Soral aux Identitaires?

Anonyme a dit…

Vous êtes sûr du soutien que vous apportez à Martinez, si j'ai bien compris votre message, et sur le veto lancé contre Soral...
Voici ce que l'on peut trouver sur le net :

Jean-Claude Martinez et Alain Soral vous invitent à participer au colloque “Projet politique pour le XXI siècle” le 27 mai 2007 au palais des congrès du Cap d’Adge (Salle Mozart, Avenue des Sergents 34300 Cap d’Adge).

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Merci de cette information concernant Jean Claude Martiner. Cela prouve que, plus que jamais, nous avons besoin de vous.

Des contacts sérieux nous avaient affirmé que Martinez se tenait à l'écart et qu'il accepterait une union de toute la Droite Nationale. De le voir s'afficher avec Soral nous écoeure définitivement, c'est la goutte d'eau de trop. Surtout après les propos délirants de Soral sur les identitaires, insultes gratuites, fausses, stupides, ridicules et sans le moindre fondement.

Nous appelerons donc à lui faire barrage, mais cela ne sera pas trop dur, vu qu'il a toujours échoué à toute élection.

Encore merci.

Mariton a dit…

La campagne du FN version Marine/Soral en faveur de Sarkozy, ça ne date pas d'hier, car Soral a rencontré Le Pen à Saint Cloud pour lui livrer son analyse le lendemain de la réunion du Comité de Campagne, soit le mardi 24! Comme vous le voyez, c'était très bien préparé. Ainsi, le FN fait le grand écart entre une stratégie (de façade) "nationaliste révolutionnaire", un "ni droite ni gauche de gauche", tout en promotionnant en fait des thèses autoritaires et ultra jacobines plutôt "beauf" pour permettre à Marine de, je cite Soral "faire un score sur son image". Soral a même confirmé à Salagnac et à Iorio qu'il ne se mouillerait de toute façon "que pour Marine" et que Le Pen lui avait donné des garanties. Incroyable mais vrai, il paraît que même Madiran de Présent est d'accord. De quoi tomber à la renverse.
Ainsi, le Front va, toujours selon Soral, aider à l'élection de Sarkozy. Soral a dit qu'entre son fichier perso, celui des réseaux de Dieudonné et Boualek, ceux du FN donné par Marine et les quelques fichiers récupérés par Mahé et Chatillon à droite à gauche, ce seront plus de 100.000 personnes qui, d'une manière ou d'une autre, vont être contactées pour voter Sarkozy et encourager leur entourage à le faire. Ajouté à cela les 60% d'électeurs du Front qui, selon les sondages, vont voter Sarkozy, je vous laisse deviner qui va gagner dimanche. Je vous indique aussi que pas mal de cadres FN ont commencé à faire passer ces consignes, comme sur le Vaucluse, la Gironde, la Normandie, l'Hérault, la PACA, la Bourgogne et la Loire.
A l'inverse, et ça devrait en surprendre plus d'un, au MNR, certains comme le Pétainiste Hubert Massol, et d'autres, ont affirmé qu'ils ne donneraient jamais une voix pour Sarkozy. C'est le désordre chez nous! Moi je pense que Marine, Soral, Touzé et les autres sont non seulement des traitres, mais surtout des idiots, car, si Sarkozy est élu, il fera ce qu'il a dit et il détruira la France, et ça c'est autrement plus grave.
Voila comment Le Pen termine sa carrière. Chirac l'avait commencé en faisant élire "sous la table", avec des consignes minables, Mitterand. Aujourd'hui, c'est Le Pen qui compte faire élire Sarkozy. Qu'ils soient tous maudits.
Moi je m'abstiendrais, car Royal c'est trop c'est clair, mais ce Le Pen, quel faux cul! Au moins Villiers est con mais sain.
Plus jamais de Le Pen pour nous c'est sur.
Amitiés.
Un truc pour Soral: Coco, l'avenir n'est jamais écrit, tu devrais le savoir l'intello! Il faut que nos milieux bossent le terrain, car les victoires dans un salon, avec du champagne, à insulter copieusement les natios identitaires, ça va pas nous mener bien loin ... coco!

Marius a dit…

Je relève dans vos listes de candidats à soutenir les noms de super pro Marine et dan celle des candidtas à battre des ati Marine de toujours. La résistance se met ainsi en place sur de bonnes bases me semble-t-il !

Sophie a dit…

Marius,

Fais comme moi, envoie des infos et fais bouger la liste. C'est fait pour ça non.
Relis bien, par exemple, il n'est plus question de soutien à Durbec, comme à d'autres, ici, je le sais car c'est moi qui ai envoyé les informations par email. Durbec est un mariniste de toujours, mais il était prêt à des efforts pour l'union (comme beaucoup il pensait à son élection LOL, mais il a été vite recadré). Mais, je sais pas si tu étais au courant, lors du défilé du 1er mai, il a été voir pas mal de monde en leur disant que Mégret et tous ceux qui étaient contre Marine seraient écrasés.
J'ai envoyé cette info par email, avec des témoignages de militants des BDR et le soutien à Durbec a été retiré.
Par contre, des gens comme Vercherre ou d'autres, qui sont considérés comme des "marinistes" (quel terme affreux rires), ont tous fait des efforts pour l'union. Je crois qu'il faut promotionner l'union et qu'on a le droit à l'erreur.
Le truc qui est le plus dramatique avec les ultra-marinesques, c'est qu'ils ne reconnaissent rien, qu'ils ont raison sur tout, qu'ils continuent à exclure et à insulter et qu'ils ne veulent pas d'union.
Dès lors, on ne peut que les combattre.
Je crois qu'il ne faut pas jouer au petit jeu du pour ou contre marine, ce serait lui accorder trop d'importance. Il faut faire la séparation entre ceux qui veulent avancer et ceux qui veulent définitivement tout casser.
Moi, ce qui me révulse, c'est de voir qu'au sommet du Front actuellement, on considère que tous les militants et cadres sont des nuls. La preuve? Il suffit qu'un ex coco vienne chez nous et il est considéré comme un Dieu, en détenant forcément LA vérité. Ca c'est méprisant et ça prouve qu'on a plus rien à dire (ni à faire donc).
Au fond, pour moi, le vrai clivage, c'est entre les militants qui ont de vrais idées nationalistes (pro vie, terroirs, identité, valeurs, honneur, tradition, famille, chrétienté, doctrine sociale de droite, enracinement, respect du travail en corporations, subsidiarité, forces vives, pays réel, bref tout ce qui fonde notre politique), et ceux qui ne veulent qu'une stratégie complaisante vis à vis du Marxisme, ceux qui veulent nous gauchiser, pour tenter d'arriver au pouvoir en piétinant, en foulant aux pieds l'ensemble de nos valeurs.
Le voila bien le vrai danger, la cassure. Espérons que les gogos ne se laisseront pas avoir.
Ca risque de scinder notre famille politique, de la faire exploser, et même, à terme, de nous transformer en ennemis.
J'en ai bien peur. C'est pourquoi je me bats contre ça de toutes mes forces.
A+

mélanie a dit…

Tout le monde semble avoir oublié ce que le premier vice président Chaboche décédé aujourd'hui avait révélé aux responsables de la Seine Maritime : la fin du FN.
Les mégrettistes avaient dit que le pen voulait casser son jouet.
Mais personne n'y a véritablement cru. Et ce n'était pas la casse d'un jouet mais quelque chose de beaucoup plus grave. Aujourd'hui tout le monde s'agite pour essayer de sauver les meubles. C'est un peu tard.
Car il était tout de même prévisible il y a des années que Le Pen ne serait jamais élu. puisqu'il a fait ce qu'il fallait pour ce résultat. Il fallait préparer véritablement la succession de Le Pen et le virer lorsqu'il en était encore temps.
N'est ce pas Stirbois qui avait vu juste ?
Tout ceci pour dire que l'union à mon avis ne peut se faire que dans un parti neuf. Pas dans du presque pareil, pas dans du réchauffé.

Régina a dit…

Vous etes minables de cracher dans la soupe comme ca. Si Le Pen n'avait pas tenu bon apres des dizaines d'annees a avoir ete diabolise par tous, qui aurait eu le courage, la tenacite de representer les francais qui sont fiers d'aimer leur pays ? Les Megret et autres pretendants a la couronne ne sont que des viperes qu'il a rechauffees dans son sein ...
Je suis bien entendu certaine que mon email ne sera pas publiee, mais je tenais a l'envoyer.
Nina

Jean Paul a dit…

Oh la mémère, ils t'ont publié, ils sont tolérants ici, car moi je le dis, c'est à cause de fadas idolatres comme toi mémère que le Front est devenu une secte. Super, bravo, continuez comme ça avec vos mensonges et vos délires. Ce sera sans les vrais, les normaux, et vous retomberez à 0,5%. Mais pas grave hein mémère, "demain la victoire", non?

Je suis venu te répondre, car je ne voulais pas que cette saillie reste sans réplique. Les minables c'est vous, ceux qui suivent bètement votre bourreau, et ceux qui crachent dans la soupe, ce sont les Le Pen qui méprisent leurs fidèles et les insultes, les trainent dans la boue (félons traitres) dès qu'ils osent émettre une critique, fut-elle minime et justifiée. La seule vipère c'est Le Pen, (et maintenant sa fille), que nous avons tous nourris plus que grassement. Ah ça oui, le Front aura rapporté des millions et des millions à votre "Moon"!

Non mais de quel droit oses tu parler ainsi mémère? T'es pas bien ou quoi? Moi j'ai tout donné au Front et je ne vois pas en quoi je devrais quoi que ce soit à un être abject qui n'a rien fait, mais alors là strictement rien fait pour faire gagner mes idées.
Le Pen aura été un jouissif qui n'a su en fait que profiter de nous. Pas une seule ville gardée, pas un seul village dirigé par le Front, pas le moindre petit canton, pas une seule circonscription de gagnée et pas une avec une section digne de ce nom. Dis moi mémère ce que ton Le Pen, qui n'est plus le mien, dis moi ce qu'il a fait de bien en 50 ans de "carrière" politique et en 24 ans de succès frontiste uniquement dues à d'autres que lui? Regardes un peu les autres mouvements nationaux dans d'autres pays, ils n'ont peut être pas le tribun "attrape couillon" adéquat, mais ça marche autrement mieux non mémère?

Je reste poli mémère, et je garde mon sang froid, mais voir qu'après une déroute pareille, avant tout une débacle militante ou Le Pen a réussit le tour de force de réduire son parti à néant, on puisse encore, comme toi, tenir des propos aussi délirants et grotesques, j'ai du mal à le croire et ça me fait vomir.

Et évites de parler de Mégret mémère, il est loin d'être parfait et il n'a surement pas le talent oratoire (ni celui de tout ravager) de ton Le Pen, mais lui au moins, il a eu des réussites, comme d'avoir gagné une élection au scrutin majoritaire. Alors, respectes au moins ça mémère. Mégret ne doit rien à Le Pen, mais l'inverse n'est certainement pas vrai.

Juste un dernier petit truc mémère: si tu le savais pas, le vrai prénom de Le Pen, c'est "Jean". Il a rajouté "Marie" un jour, dans les années 50, pour, le confia t-il à un ami, "avoir la sympathie des bigottes". Bingo, avec des mémères comme toi, ça marche à fond la caisse.

Reste dans ta secte avec ton gourou merci. Dire que j'ai encore voté pour lui. Quel con!

PS: SVP messieurs dames du site, il y a des dizaines de lieux sur Internet pour les refoulés et les derniers fondus de l'ex FN, alors merci d'éviter de publier ce genre de galimatia que les impuissants et autres sectaires peuvent aisément aller déverser ailleurs. Merci.

Emmanuel a dit…

Bravo Jean Paul, c'est bien envoyé et bien dit. 100% d'accord avec toi. Ras le bol, nous voulons du nouveau dans l'union et sur nos idées clés. Nous ne voulons pas autre chose et surtout pas de carambistouilles de la part de gens qui sont groupusculaires, parfois même de gauche (!!!) et qui, pour moi, ne sont ni patriotes ni nationalistes.
Laisson les là ou ils sont, c'est à dire au bord du gouffre.

Anonyme a dit…

vous devriez vous méfier lorsque vous publiez des commentaires ! comment voulez-vous que l'on vous prenne un peu au sérieux si vous laissez des "jean-paul" tenir un discours pareil. On peut répondre en étant dans une demarche explicative et non insultante n'est-ce pas ? les insultes, ça sert surtout à décridibiliser toute actions qui pourraient être positives ! vous devriez avertir vos lecteurs car là vous faîtes le jeu de régina, c'est elle qui a marqué un point.
Encore un mauvais point pour vous, domage !

mélanie a dit…

Merci Jean Paul, dommage qu'on ne puisse par internet faire un gueuleton ensemble. Et trinquer à la santé de... nous. Car au moins la vérité nous rend libre.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

""encore" (SIC) un mauvais point pour vous". On voit de quel bort vous êtes, mais ce n'est pas grave, nous vous publions quand même.

Sachez que Jean Paul (le 1er car il y en a deux), est un de nos plus ancien membre, contributeur et "livreur" de commentaires. Nous n'allions pas le censurer.

Nous n'avons pas plus censuré Régina qui nous a pourtant traité aimablement de "minables". Nous avons une censure claire depuis le début: Insultes gratuites, messages trop courts voire débiles et n'apportant rien, irrespect notoire, propagandes diverses que leurs auteurs peuvent faire ailleurs, attaques provenant de non membres sans fondement, notamment. Dernièrement, nous avons en effet censuré des messages attaquants nos sympathisants, en indiquant que ceux qui étaient contre Le Pen n'étaient pas patriotes. Alors là OUI, nous sommes fiers de censurer de telles inepties.

Autrement, nous laissons la responsabilité des commentaires à leurs auteurs.

En ce qui concerne Jean Paul, nous pensons que sa réaction est à la hauteur de sa colère devant des attaques complètement folles.

Vous noterez avec nous, si vous êtes honnête, que les quelques trente cadres ou journalistes qui ont critiqué la campagne après le 22 avril, (sur nos bases affirmées depuis fin janvier, c'est intéressant), à savoir Gollnisch (à moitié il est vrai mais réellement quand même), Lang, Martinez, les Backeroot, une dizaine d'élus frontistes, Mégret, Pichon, Le Gallou, Mordrell, Vial, Antony, les Identitaires, les Régionalistes, des associations "pro vie" et plusieurs autres organisations indépendantes, (ça en fait du monde quand même non, et ce n'est que le début), tous ces gens l'ont fait sans insulte, avec fermeté, mais dans le calme et la dignité. Or, "on" leur répond par l'invective, l'insulte et le mensonge, alors même que l'ensemble de ces personnes ne réclamaient, au début, aucune tête. Ils demandaient juste que les perdants reconnaissent leurs erreurs.

Pour le ton donc, il nous semble juste que la haine entraine la haine, la colère la colère et l'insulte la réplique.

Ca devient malheureusement une habitude avec ce qui reste du "front", mais c'est avec une stupéfaction sans cesses renouvellée que nous déplorons qu'à chaque fois, un petit clan utilise les mêmes basses méthodes dont ils accusent le "système" de se servir contre eux. Lamentable!

Méfiance, méfiance, nous constatons que plus le fossé se creuse, plus on aura du mal à recoller les morceaux. Et pas une personne de sérieusement honnête et équilibrée ne pourra venir dire que ce fut de la faute de ceux qui ont livré une juste et simple analyse. Ils n'ont pas verser "le premier sans", pas même le deuxième. A méditer...

Dernier petit élément qui prouve que les sectateurs du dernier carré du paquebot ne sont pas sincères. Le Front National de Nouvelle Calédonie a appelé à voter Sarkozy. Loin d'être exclus comme certains récemment victimes de nouvelles purges pour bien moins que ça, on leur a autorisé cette specificité.

Ainsi, ce qui est interdit à Limoges est permis à Nouméa. Finalement, quand ses intérêts sont en jeu, le FN actuel n'est pas si jacobin que cela.

On ne sait s'il faut en rire ou en pleurer.

Ramirez a dit…

Rien à voir avec le futur mais j'ai remarqué que ce bon Le Pen a fini un certain nombre de ses meetings ou de ses communiqués par la formule :

Vive la victoire !


Bref, le bon vieux Sieg Heil des familles...

Curieusement (?), les journalistes spécialistes du FN ne l'ont pas relevé...

Damien a dit…

En effet ami Ramirez, ce fut une belle victoire.

Sacré Le Pen. Il m'aura fait vibrer en meeting, et il m'aura écoeuré dans la conduite politique. Comme le dit quelqu'un ici, pas même un village ou un canton du Front, fallait le faire.

Il l'aura fait. Ca n'ote rien aux qualités bien réelles du bonhomme, mais il faut savoir regarder la réalité en face.