vendredi 20 avril 2007

DERNIER JOUR DE CAMPAGNE. QUELQUES REFLEXIONS ET UN ULTIME SCCOP : LES « MILIEUX TRES AUTORISES » AURONT LES VRAIS RESULTATS DES SAMEDI 17H30 !




DERNIER JOUR DE CAMPAGNE. QUELQUES REFLEXIONS ET UN ULTIME SCCOP : LES « MILIEUX TRES AUTORISES » AURONT LES VRAIS RESULTATS DES SAMEDI 17H30 !





Ce doit être le quinzième et le tout dernier scoop du premier tour que nous vous révélons. Les « milieux autorisés », comme disait Coluche, auront les résultats définitifs, (à 0,8% près), dès demain samedi vers 17h30. Encore une fois, nous sommes les seuls à vous donner cette information alors qu’elle ne souffre d’aucune contestation possible. Tous complices ?...



Comment cela est-il possible ? Nous allons vous l’expliquer, puisque personne, pas même les dirigeants du Front National, ne vous dit la vérité et qu’on peut ainsi vous mentir en toute impunité. Après, tous ces beaux parleurs iront faire interdire les estimations « sorties des urnes » du dimanche 18h00 au nom de l’égalité républicaine. Vaste blague !



Petit retour en arrière explicatif. 2002, élection présidentielle. Comme pour toutes les élections précédentes, tout le monde vote le dimanche sur l’ensemble du territoire de la république. 20h00, estimations « sorties des urnes » : Chirac est devant … Jean Marie Le Pen. Depuis 18h00, les édiles du PS, comme les autres, connaissent ce résultat et, dans leur bureau, ils réfléchissent à une ultime solution pour inverser cette tendance par un petit miracle.



Quelqu’un a une idée. « On » va tout faire pour inverser la tendance en comptant sur les électrices et les électeurs de toutes les zones situées dans un fuseau horaire le permettant, en clair dans tous les secteurs géographiques ou à 18h00 il est encore midi ! Et oui, vous l’ignoriez peut être, mais c’était possible. Ainsi, on appelle tous les contacts chez les « Français de l’étranger » en Amérique du Nord et du Sud, dans les DOM TOM, partout ou cela est possible en fait. Et le petit miracle arrive, péniblement mais il arrive. Peu de monde le sait, mais entre le dimanche 21 avril 2002, 20h00 (18h00 en fait), et 8 heures plus tard, soit 04h00 dans la nuit, Jospin a refait son retard sur Jean Marie Le Pen d’environ 80.000 voix, (l’écart final passera de 1,22% à 0,67%), grâce à cette manipulation de l’élection (seule la chaîne satellite LCP a fait un reportage sur cet épisode). Que ce serait-il passé si la France s’était réveillée lundi matin avec Jospin au second tour ? On n’est pas passé loin du tout de cette forfaiture. Et pourtant, la Loi rendant impossible ce type de magouilles avait été votée début … 2002, (tout comme la Loi sur les sondages, nous allons y revenir), mais le décret d’application n’était pas paru à temps… Il était temps pour cette année, car imaginez-vous que les « Français de l’étranger » sont passés, uniquement en termes d’électeurs, de 357.000 en 2002, à plus de 880.000 aujourd’hui, dont plus de 300.000 dans les zones concernées ! C’est loin d’être une paille.

Alors que dit cette Loi exactement ? Que les français de Guadeloupe, Guyane, Martinique, Polynésie française et Saint-Pierre-et-Miquelon ainsi que les Français établis hors de France résidant dans la zone géographique comprise entre le méridien 26° ouest et la ligne internationale de changement de date, à l'exception de l'archipel des Açores, (qui vote à l’heure de Lisbonne), ainsi que tous les Français demeurant dans des bases militaires comprises dans ces zones, l’ensemble de ces électrices et électeurs devront voter 24 heures avant la Métropole et que les urnes seront gardées sous scellés jusqu’au dimanche 20h00, heure de Métropole. Là aussi, plus de 800.000 électeurs sont concernés dans ces zones géographiques ! A noter, anecdote croustillante, que les juifs religieux et les protestants adventistes habitant les zones en question, se sont officiellement plaint du fait qu’ils ne pourraient pas voter, l’élection se déroulant pour eux un samedi…



Ce sera la première fois que cette Loi sera donc appliquée de façon effective dans une élection nationale. Or, si la Loi interdit le dépouillement, elle n’interdit en aucune manière les sondages « sorties des urnes », comme cela s’est toujours fait auparavant, sauf que cela concernait la métropole en premier. Tous les instituts de sondages se sont préparés pour cette grande première, avant autant de sérieux que pour les sondages « sorties des urnes » donnant les traditionnelles estimations du dimanche soir 20h00 (18h00 pour les « milieux autorisés » et les privilégiés), lesdites estimations étant précises à 0,5% près.



D’après certaines sources, pour corriger le fait que ces sondages « sorties des urnes » ne seront pas effectués en métropole, une méthode assez savante a été mise au point. Elle consiste à mélanger, par dosage, les résultats de Saint Pierre et Miquelon, de certains bureaux de vote d’autres DOM TOM et de certains consulats très précis concernant des « français de l’étranger ». Ainsi, dès 17h30, samedi 21 avril 2007, des sondages « sorties des urnes » donneront les résultats à 0,8% près, marge d’erreur maximale, ce qui, pour une première, n’est pas si mauvais.



Que dit la Loi à ce sujet ? Que la publication et la diffusion publique de ces sondages là est strictement interdite avant le dimanche 22 avril 20h00, heure de la métropole.



En clair, cela signifie que ces sondages seront réservés à une petite caste de clients, de privilégiés, en fait aux élites et aux grands partis politiques. Dans ce domaine là comme dans tant d’autres, on nous ment de façon éhontée. Ce n’est pas dimanche à 18h00 que nos chères élites auront les résultats quasi définitifs, mais bel et bien 24 heures avant !



Le bon peuple, taillable et corvéable à merci, ne saura rien avant dimanche 20h00, et même les supposés petits malins jouant avec Internet, si tant est qu’ils puissent y arriver, n’auront que les résultats deux heures avant 99% des Français.



Car là aussi on nous ment. On fait croire au peuple, que, s’il cherche un peu, il peut espérer avoir les estimations dès 18h00 dimanche, grâce à Internet, en passant, qui par la RTBF, qui par la Tribune de Genève, qui par un autre vecteur. Tout ceci n’est pas crédible, car nous vous le disons tout net, aussi surprenant que cela puisse paraître, l’état a largement les moyens de bloquer et de contrôler le Web, du moins pour 99% des Français. Dire le contraire est un authentique mensonge supplémentaire.



Sans contrevenir à la Loi et sans rien publier par nous-mêmes, nous essaieront d’obtenir les résultats de ces estimations, dès demain 17h30, et nous vous tiendrons informer plus tard des résultats de ces recherches. Cela peut être intéressant et édifiant à tous les niveaux.



Tenez, puisque nous y sommes, nous vous donnons une autre information que nous jugeons terrifiante. Tout le monde a parlé, (sans trop le dénoncer avec la force que cela aurait mérité) du scandale à propos des 1,6 millions d’électeurs qui ne vont pas déposer de bulletin dans l’urne mais seront dans l’obligation de passer par des machines à voter électronique, alors que de récents scandales, en Belgique notamment, ont prouvé que les résultats étaient manipulables. Mais personne n’a dit le moindre petit mot à propos des français de l’étranger qui, eux, pourront voter … par Internet ! Pas une voix réprobatrice ne s’est élevée dans la classe politique. Et pourtant tous les partis sont parfaitement au courant. Si vous croyez encore que tous les citoyens sont égaux devant le vote, si vous pensez que toute manipulation est impossible, merci de revoir votre copie. Ajoutons, pour en finir avec ce chapitre, que tout ceci prouve bien que, plus que jamais, la leçon de Jean Pierre Stirbois est terriblement d’actualité : Sans Mouvement populaire de masse, rien n’est possible, à quelque niveau que ce soit ! (moyens de pressions diverses, surveillance du vote, relais dans l'opinion pour les consignes, même et surtout ultimes, agitation, propagande, diffusion d'idées, notamment)



Votes 24 heures avant, sondages « Solis Sacerdotibus », machines à voter, votes par Internet, sans compter les bizarreries que l’on constate constamment et qui porte sur 1% de l’électorat de métropole, tout cela ne nous semble pas relever de la plus juste Démocratie. Ainsi va la France en 2007, France qui n’a plus beaucoup de vrais défenseurs sur les questions d’égalité, de justice et d’équité. Passons…



Oui, passons à autre chose, à quelques réflexions en cette dernière journée de campagne officielle. Evoquons un peu les sondages par exemple.

Cette année, ils sont présents, omniprésents même, jusqu’à l’avant-veille du scrutin. C’est une première, même si la Loi avait été, là aussi, votée début 2002, mais faute de décret d’application publié à temps … elle ne s’applique qu’aujourd’hui. Tout le monde se souvient de la fronde qu’avait tenté, en 2002, un petit groupe de « pro sondeurs » emmené par M Jacques Séguéla. Ils entendaient passer outre la non-publication du décret de loi au JO pour publier des sondages dans la dernière semaine de campagne. Ils avaient renoncé par peur des sanctions, mais aujourd’hui ils sont ravis, c’est enfin possible pour ces maniaques de la manipulation de masse.



Nous avons toujours affirmé que le problème des sondages n’est pas leurs résultats, puisque dans les 15 derniers jours ils ne se trompent guère dans les tendances, mais c’est que, longtemps à l’avance, ils fabriquent l’opinion sur des bases infondées. Par exemple, le phénomène Bayrou, malheureusement bien réel, n’aurait jamais existé sans les sondages puisqu’il n’a ni parti sérieux ni militants en nombre. Il a donc été fabriqué de toute pièce par les sondages, avant d’avoir une réalité enracinée qui a dépassé toutes ses espérances.



Nous sommes donc pour l’interdiction de tous les sondages. Une autre solution alternative, qui pourrait mériter l’attention, serait d’inverser la tendance actuelle, à savoir d’interdire les sondages tout le temps, sauf dans les 4 derniers jours. Cette méthode aurait l’avantage d’éviter toute création artificielle médiatique et elle donnerait des indications claires à l’opinion sur les grandes tendances à quelques heures du scrutin. Petit exemple : On peut imaginer sans peine qu’avec un tel système, Bayrou n’aurait jamais existé. Nous aurions donc pu avoir, à quelques jours du scrutin, un tout premier sondage donnant, Sarkozy en tête, suivi de Royal, elle-même suivie de Le Pen, le tout avec un Villiers pas trop bas. Le peuple aurait alors pu constater que s’il ne voulait pas du duo « Sarko – Ségo », il fallait qu’il vote pour Jean Marie Le Pen. Mais nous aurions pu prendre un autre exemple tout aussi valable.

Grâce à la nouvelle Loi qui s’applique, nous avons donc droit, aujourd’hui vendredi, aux derniers sondages. En fait, rien n’a bougé depuis une semaine, concernant les résultats de ces sondages inédits de dernière foulée. Par contre, on commence à s’apercevoir que cela change les comportements politiques, y compris dans nos milieux.



Explication. Les sondages de ce vendredi ne peuvent « techniquement » se tromper que de 1,5 point, comme cela a été démontré dans d’autres pays. Même les derniers des utopistes, les plus habités d’espoir fou qui vont multiplier ce chiffre par deux, tenant compte d’une marge d’erreur de 3 points, se rendent vite compte qu’il est désespérément impossible à Jean Marie Le Pen de pouvoir prétendre être présent au second tour de l’élection présidentielle. Quelque soit le sondage, l’écart entre Le Pen et Royal, entre la quatrième et la seconde place, est au minimum de 10 points. Un écueil insurmontable à 24 heures !



Alors, certains se lâchent ou commencent à se lâcher. Tenant compte du résultat assuré et garanti, ils n’ont plus que comme principal souci de tenir compte de leurs intérêts directs, notamment au sujet de leurs ouailles.



Comment expliquer autrement qu’Alain Dumait, soutien de Le Pen, affirme que son champion ne sera pas au second tour, que Carl Lang, Bruno Gollnisch et Martinez, y aillent de leurs petites phrases sibyllines, que Bernard Antony demande discrètement à ses fidèles de ne pas soutenir Le Pen du fait du refus de ce dernier de signer sa Charte sur l’Islam, que Pierre Vial quitte le navire avec colère, fustigeant très vertement la « stratégie d’Argenteuil » et terminant son dernier article d’un cinglant « ils peuvent tous crever », alors qu’il y a encore trois mois, Vial affirmait qu’on était un traître si on ne soutenait pas Le Pen mordicus. On pourrait multiplier ainsi les exemples à l’infini. En fait, en dehors de nous, qui avons légitimement critiqué Le Pen sur des faits irréfutables avant de le soutenir une dernière fois par devoir de pragmatisme, seul Mégret peut se targuer de rester droit dans ses bottes.



Si l’écart avait été de 5 points, il en aurait été différemment. Si, comme avant, il y avait eu une semaine sans sondage, tout le monde serait au moins resté tranquille. Mais non, nous avons droit à l’effet pervers de la dictature des sondages jusqu’à plus soif. On ne peut donc décemment pas affirmer que les rats quittent le navire, puisque ces phénomènes sont directement produits par la perversion issue de cette dictature des sondages.



Nous devons nous moquer de tout cela. C’est un devoir impérieux et supérieur ! Depuis le début, depuis 2005 en fait, des milliers de patriotes, nationaux et nationalistes exigent l’Union de tous sans exclusive ni exclusion. Cela ne leur a pas été offert. Pire, ils ont eu droit à une campagne sectaire, clanique, et désordonnée par-dessus le marché. On en voit les résultats. Demain, il faudra bien la faire cette union si nous ne voulons pas disparaître. Alors « Haut les cœurs ». Nous vous demandons de ne pas sombrer dans la déprime, de ne pas subir une gueule de bois que vous n’avez pas mérité, n’ayant, pour l’ultra majorité, même pas bu dans la cruche maudite.



Comme vous n’avez pas cédé à l’auto satisfaction, ne cédez pas à l’auto flagellation ni à l’auto humiliation. Au contraire, restez habité par l’espérance et ne doutez pas un instant que le nouveau locataire de l’Elysée ne fera rien de bon, ni pour vous, ni pour la France, tenu qu’il sera par des impératifs qui échappe à la notion de grandeur de la Patrie.



Pour toutes les raisons dont nous avons déjà parlé, nous vous demandons d’accorder une toute dernière fois votre suffrage à Jean Marie Le Pen, avant d’exiger immédiatement le début du renouveau aux législatives.



Dimanche soir, les résultats aidant, il est possible que les langues se délient définitivement et plus rapidement que prévu. Il est possible que vous assistiez à des règlements de comptes relativement malsains. N’en ayez cure, et, dans vos familles, dans votre entourage, dans vos mouvements respectifs et dans vos cercles d’influence, la seule réponse que vous devrez tous donner aux doutes, comme aux interrogations, qui ne manqueront pas de s’élever, c’est : L’UNION SACREE !


VOTONS TOUTES ET TOUS UNE DERNIERE FOIS POUR JEAN MARIE LE PEN !


Nous savons bien que c’est un adieu politique, et donc un hommage que nous rendons au passé, passé que nous avons tous partagé avec gloire, honneur et fidélité. Les fautes comme les critiques sont là, personne ne l’ignore, mais à l’heure du choix, avons-nous le choix justement ? Non ! Une fois l’ensemble des paramètres analysés, la réponse est non !



DE TOUTE FACON, LE PLUS IMPORTANT DEMEURE L’APRES, LA RECONSTRUCTION, LA REFONDATION, OU CHACUN AURA SA PLACE !


ALORS TENEZ-VOUS PRËTS…



L’UNION LA PLUS LARGE ET LA PLUS SINCERE NE PEUT ETRE QUE LA SEULE REPONSE AU MALAISE GENERAL, DANS L’AMOUR DE NOS VALEURS ET POUR L’AMOUR DE LA PATRIE !



VIVE LE MOUVEMENT NATIONAL !



VIVE LA FRANCE !



Nous remercions l’ensemble de nos membres, sympathisants, contributeurs et commentateurs, bref toutes celles et tous ceux qui ont permis que ce site soit un authentique espace de vérité et de liberté. A dimanche…


Et, après demain, 22 avril, que vous votiez ou non, nous vous livrons cette information envoyée par une sympathisante: « A défaut de pouvoir y assister, soyez en union de prière avec ceux qui se rendront à la « Messe pour la France », de 10H 30, au sanctuaire St Joseph du St Sauveur à Chantemerle les Blés (Drôme). Pour ceux qui l’ignorent, ce sanctuaire est, depuis 1974, le point de départ des « pèlerinages réparateurs des péchés publics de la France ». Pensez-y ! ».

C’est, au moins aussi estimable que le vote, et autrement plus élévateur…

15 commentaires:

René a dit…

Merci de démontrer l’absurdité des règles démocratiques. En effet, si les résultats de ces sondages de sortie des urnes ne sont pas cachées, beaucoup de français vont se dire que c’est joué et ne pas aller voter. Ce faisant, ils changent ainsi directement le résultat. C’est on ne peut plus logique. Il faut donc, pour ne pas fausser le scrutin que les résultats de ces estimations restent cachés. Ils ne sont valables, que si la métropole vote comme si de rien n’était. Il faut donc les interdire purement et simplement, car tous les citoyens doivent être égaux devant le vote, autrement c’est ubuesque et ridicule.
Sinon, désolé de vous décevoir, mais j’irai quand même déposer un bulletin Villiers. Au moins, malgré les doutes, avec lui je peux me tromper dans le bon sens. Et il pourra toujours ôter les scories de son programme plus tard.
Un dernier sondage pour finir : 56% des Français jugent la campagne de M Le Pen médiocre, et le chiffre est de 35% pour les seuls sympathisants FN. Comme le dit lui-même jean marie le pen, on récolte toujours ce qu’on a semé.

Nathalie a dit…

Allez tous jeter un oeil à cet endroit. Il y a plein de vidéos de le pen (celui d'avant) dénonçant l'immigration, l'invasion de notre pays, l'islamisme, etc, à tous les niveaux.
Il a bien changé depuis.

http://www.dailymotion.com/lepenvisionnaire/1

C'est très instructif.

Néanmoins, je voterai pour lui. Pour qui d'autre pouvons-nous voter? Il ne sera pas élu, mais je ne veux pas jeter ma voix aux orties tout de même. Néanmoins, il nous a quand même abandonné, mais je ne vote pas pour lui mais pour la France.

Et tant que vous y êtes, allez aussi ici:
http://www.dailymotion.com/GeoTrouveTout2007/1

Pour les légistatives, il est bien dommage que le pen refuse l'accord d'union qu'a proposé Bruno Mégret.
Comme vous le dites, l'union c'est l'avenir.

Korentin a dit…

Fort de toutes ces preuves, ne nous laissons pas avoir, ne devenons pas les pieds noirs de le pen!

Ce n'est pas pour un homme ou un score que nous nous battons, mais pour des idées, fussent elles minoritaires sondagièrement parlant.

L'intégrité ne s'achète pas par les sondages ou par la compromission, mais se gagne par l'acceptation de la difficulté!

Jeanne aurait elle reconquis la France, si elle avait attendus le courage du Roi ou que les français de l'époque soit majoritairement de son côté?
Aurait elle du alléger son discours ou ses actes pour moins souffrir?

Non! de Jeanne aux combattants de Camerone, seul le courage et la foi malgré les différentes infériorités les ont rendus victorieux!

que la facilité ne prenne pas le pas sur notre courage, et que les sondages ne l'emportent pas sur notre foi, celle que nous avons pour nos idées, car ce sont ses vertus qui font des batailles perdu
la seule véritable victoire, celle pour laquelle nous prétendons nous battre!

Pas une voie pour le pen le traitre du peuple, des militants, de nos idées, de notre pays, et de celles et ceux qui se sont battus avant nous, comme pour ceux qui se battront après !

Anonyme a dit…

bon le vote LE PEN s'impose mais je suis très très pessimiste sur le retour des brebis égarées chez le vicomte!
PDV est pour moi un escroc (et je pèse mes mots) car il a 2 fers sur le feu,celui de l'opposant systématique à sarko et celui où localement il a engagé des négociations avec L'UMP.
Désolé mais si les reniements de LE PEN sont cauchemardesques ,je ne puis accepter et je n'accepterai jamais le double jeu de P2V.
Que reste t'il pour recréer l'union?
Voyez vous Antony rejoindre Megret?
Voyez vous des fidèles lepenistes refaire ami ami avec Bompard?
Voyez vous Gollnisch quitter le FN?


Vous avez raison de préconiser le vote LE PEN pour services rendus,en toue objectivité il le mérite en dépit de ses dérives actuelles.

Anonyme a dit…

J'en ai ras le bol de cette campagne minable. Aucune idée force n'a été proposée.
C'est lamentable. Ce doit être ça le nivellement par le bas.
Beurk!

Arnaud a dit…

Ségolène Royal coiffera peut être Sarkozy sur le fil, Bayrou coiffera peut être Royal sur le fil, c'est tout aussi possible, Le Pen coiffera peut être Bayrou au finish sur la troisième marche du podium, et qui sait, on peut même voir, comme par une sorte de magie divine, ce Sarkozy de malheur éliminé et par Royal et par Bayrou. Mais deux choses me semblent impossible, pour des milliers de raisons que vous avez plus ou moins bien évoqué: l'élimination des deux candidats du système et la présence de le pen au second tour.
Le système est trop dur à tuer définitivement (et d'ailleurs Bayrou est un de ses enfants), quant à le pen, ce n'est pas avec un petit parti de 15.000 adhérents maxi qu'on prend le pouvoir. J'espère qu'il y pensera en écrivant ses mémoires bientôt. Et pourtant je vais voter pour lui comme un couillon que je suis.

Une remarque sur les sondages de sortie des urnes dont vous parlez pour demain. Vous avez commis une petite erreur, car ce n'est pas 24 heures avant que nos chères zélites auront le résultat presque définitif, mais 26 heures et trente minutes avant la grande masse des citoyens. Egalité garantie.

Anonyme a dit…

Comme c'est joliment dit. "Une fois tous les paramètres analysés, la réponse est évidente".

N'ayons pas honte de voter Le Pen. Qu'un instant, un instant seulement, les critiques, même et surtout fondées, se taisent et fassent place à la sagesse, quitte à ce qu'elle ne soit que de notre côté.

Votons pour JMLP encore cette fois, on avisera par la suite.

Manants du Roi a dit…

Trouvé cet article des « manants du Roi » dans la presse. Intéressant.

« Les « grands » candidats sont pitoyables.
Les Français supporteront-ils encore longtemps le ridicule de ces candidats en mal d’images ou de formules ?
Il y a celui qui, « seul », lève les yeux vers une grande croix de Lorraine et se « recueille » devant la tombe du Commandeur de la Ve République, espérant cueillir les quelques voix qui pourraient lui manquer… Celui-là même qui à New York se déclarait fier de se faire traiter d’américain… Et maintenant il en appelle à la mémoire du pape Jean-Paul II…
Le dernier venu dans ce Cercle autoproclamé, celui qui voudrait bien que son tracteur se transformât en char d’assaut contre les clivages politiciens, nous confie avoir dîner avec Monsieur Rocard ! Mazette ! Les éléphants socialistes en tremblent… Et la France n’en dort plus…
Il y a celui qui, sachant qu’il livre là son dernier combat, ne supporte pas que l’on chasse sur ses terres. Les mal-aimés, les exclus « petits blancs » sont à moi ! Ils m’ont fait « vivre » pendant plus de vingt ans ! Pas touche !
Il y a celle qui voudrait que la France entende des voix afin de recueillir les voix qui lui permettraient de clamer à la terre entière : C’est moi la première femme qui…
Et je vous fais grâce des mots câlins qui sont échangés entre eux par voix de médias interposés.
Pendant ce temps, les « petits » candidats ne rêvent-ils pas, un jour, d’entrer dans le Cercle ?
Vedettes éphémères d’un temps…
Nous ne serons pas libérés pour autant au soir du 6 mai 2007. Le cirque continuera. Au président élu, il faudra une majorité. Fauteuils et strapontins ont déjà été négociés. Mais des négociations encore plus sombres seront nécessaires…
Ce qui est terrible, c’est que dans leurs meilleurs jours, tous ces candidats, « grands » ou « petits » disent des parts de vérité. Des idées ou des esquisses de solutions mériteraient toute notre attention. Mais ce régime les rend « fous » et tous, sans exception, finissent dans la démesure. Celle-là même que les Grecs considéraient comme la faute fondamentale : l’hybris (hubris). Le châtiment pour cette faute était le châtiment suprême : la némésis. Rien de moins que la destruction !
Nous n’en voulons pas à la vie des candidats, rassurez-vous. Mais si nous ne changeons pas de régime, les candidats deviendront de plus en plus « fous ».
Et Dieu seul sait comment tout ce cirque pourrait finir…
Nous avons du cœur ; nous ne voulons de mal à personne. C’est par souci du Bien commun, déjà si mal-en-point, que nous votons « Blanc ». Si j’osais… Vous dire que c’est presque un service que nous leur rendons ! »

On peut ne pas être en accord sur des détails, mais l’essentiel est dit et bien dit non ?

Laurent et Noémie (Montpellier) a dit…

Nous n'étions pas revenus sur ce site depuis quelques semaines suite à un déplacement en Espagne.

Nous pouvons juste vous dire que malgré notre soutien, nous ne pouvons pas voter pour Le Pen.

Sur l'Herault c'est le désert militant et nos amis de Paca nous disent la même chose.

Vous savez, en 2002 on a été pas mal nombreux à voter pour lui par rapport avant tout à l'immigration, presque comme, avouons le, un appel au secours par rapport à nos valeurs, nos traditions, notre identité. Mais là ce ne sera pas pareil car il a déçu bien trop de monde.
Pas de forces locales pour nous défendre ou nous représenter, et surtout énormament d'espoirs déçus.
Ca va se retrouver dans les urnes, croyez-nous.

Là, ben les gens qui l'avaient soutenu en 2002, ils vont voter en majorité pour sarkozy bayrou ou villiers, certains encore pour lui, d'autres vont s'abstenir ou voter blanc, mais la vague pourtant bien réelle qu'on avait vu en 2002, ça c'est bel et bien fini.

De toute façon plus personne n'y croit, car on ne voit strictement personne sur le terrain.

Désolé pour votre consigne, mais c'est non. Nous allons en profiter pour nous balader un peu.

Aurélien a dit…

J'étais au meeting de Le Pen samedi dernier au Palais des Sports de Paris et je tenais à vous en parler.
J'y suis allé avec des militants du MNR. Pas avec la petite équipe qui de 80 personnes qui entouraient Bruno Mégret, mais avec le gros des sympathisants MNR de Paris. Il faut dire qu'à ce meeting on était pas loin de 500 quand même; ce qui n'est pas négligeable.
A son arrivée, Bruno Mégret s'est dirigé vers le carré des "VIP", au premier rang, comme prévu avec Jean Marie Le Pen.
Là, surprise, mauvaise surprise. On a vu ça d'assez près quand même, et de plus on était en un peu hauteur. Que s'est-il passé?
Le valet de Le Pen, Jean Michel Dubois est arrivé et à dit à Mégret de reculer et d'aller ailleurs que dans la carré pour les personnalités.
Mégret n'a même pas répondu à ce pantin, et il a laissé un de ses adjoint dire au comique troupier qu'il était naturellement invité aux premières loges. Quoi de plus normal d'ailleurs. Il a déjà assez été maltraité dans cette campagne pour ne pas avoir le minimum vital.

Dubois a alors demandé au service d'ordre de loquer et de repousser Mégret et ses amis, de son propre chef et allant contre les ordres de Le Pen!
Savez-vous ce qui s'est alors passé?
Le Service d'ordre a refusé d'obéir à Dubois et a laissé passer Mégret et son équipe.

A mourir de rire.

Plus tard, le pen tancera ce dubois pour sa désobéissance, mais le mal était fait comme à Nice, même si Dubois est passé pour un bouffon.

Dans les coulisses, voyany la scène, Marine Le Pen et son très proche ami Louis Aliot, vont se mettre dans une colère folle. Apparemment, c'est eux qui avaient demandé à Dubois d'agir en sous main pour que la forfaiture s'accomplisse avant l'arrivée de Jean Marie Le Pen qui n'aurait alors rien pu réparer.

Marine ne décolérait pas et Aliot encore plus. D'ailleurs, Aliot est parti fou de rage, affirmant qu'il allait sur le plateau de la TV Itélé pour un dernier débat, alors qu'il aurait du se faire remplacer initialement là bas par Martinelli, afin d'assister au meeting.
C'était d'un ridicule achevé.

Le meeting commence.

On nous passe le dernier clip de campagne de Le Pen sur grand écran.

Je ne sais pas si vous avez vu cette supercherie, mais la vidéo est faites avec des proches de JMLP comme Farid Smahi ("il a changé ma vie"), ou comme, devinez qui, Dubois, le même, qui affirme dedans en bégayant presque et avec un air d'idiot du village: "c'est un homme d'état".

Ainsi, le FN n'a même plus de figurants valables et il met en scène ses pilliers (de bistrots)!

Après, c'est au tour de Martial Bild de chauffer la salle. Pas mal.

Le nom de Mégret est applaudi.

Vient le tour de Marine Le Pen. Basique, gonflant et soporifique. Vraiment, elle n'a pas hérité de son père le talent d'orateur. N'est pas Démosthène qui veut.

Enfin, c'est l'heure de Jean Marie Le Pen.

On s'attendait à un remake de Lille, et bien pas du tout. Je me serais cru de retour dans les plus belles années. Discours parfait, comme vous l'avez affirmé ici même. Rien ne manquait, rien du tout. Au contraire, tout y était et plus. C'était grandiose, génial en tous points. De quoi donner des frissons.
Je ne suis pas mécontent d'avoir assisté au probable dernier grand moment de scène de Le Pen, un grand tribun.
Au début, la salle était timide, car elle s'attendait sans doute à du tiède, à du réchauffé, enfin pas à du si grand art.
Puis, au fur et à mesure que le discours avançait, la salle devinait qu'il était en train de se passer quelque chose.

A partir du milieu, là ce fut du délire continuel et sans interruption. Toute la salle était comme possédée, autant par l'orateur que par son envie d'en découdre avec le système et les ennemis de la France.

Je vous le dis, il n'y avait rien à jeter.

A la fin, après avoir récité par coeur quelques vers, on sentait presque des forces bizarres dans la salle, parole d'homme.

Mais une phrase nous a rappelé à la réalité. Juste avant de conclure, Le Pen a commencé une grande envolée par ces mots, "levez les yeux vers le ciel". Alors, mon voisin de gauche m'a tapé sur l'épaule et m'a dit, sur l'air de "petit papa noël" de Tino Rossi: "a genoux les petits enfants...", le tout dans un léger éclat de rire, puis en ajoutant: "il n'a pas changé, il a faillit nous avoir et nous faire pleurer".

Après, on a eu droit à une très vibrante Marseille, dont il a repris lui même et à capella le 4ème couplet.

La salle frissonnait de bonheur.

Je ne suis pas dupe, mais, malgré les embuches fatales de l'union des patriotes, j'allais tout de même voter pour Jean Marie Le Pen, par logique politique, par sens de l'état et aussi pour ce meeting superbe, surtout dans le discours mobilisateur et terriblement nationaliste.

Mais, hier à Nice, Marine Le Pen et Aliot se sont vengés. Ils avaient préparé un traquenard à Mégret et au MNR. Ils avaient demandé à quelques uns de leurs fidèles de siffler les gens du MNR à leur arrivée. Certes, il y a eu plus d'applaudissements que de sifflets, mais rien que pour cet ultime sabotage, je ne donnerai pas ma voix à Le Pen.

Jusqu'à la fin de mes jours je ne pourrais jamais oublier Le Pen, qui aura toujours une place dans ma tête et dans mon coeur, mais là, il faut donner une bonne leçon à ses personnes nocives. Avant de sauver la France, qu'ils pensent à leur parti et à tout le mouvement national, à toute la Droite Nationale.

C'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Trop c'est trop!

Mais Dieu que le meeting de Paris était beau.

Voila, c'est tout pour aujourd'hui. Bonne continuation à tous. Bon courage et à bientôt.

J'espère, comme vous, en l'union de toutes les bonnes volontés et en la fin des insultes permanentes.

Aurélien

solange a dit…

Merci bcp Aurélien pour votre témoignage. C'est ce genre de déception (qui se multiplie hélas!) qui me décourage d'aller voter demain... Ah ! une vraie union nationale, quelle dynamique cela aurait pu créer ! Cette élection ne va servir à rien, en fait. Donc, rdv en 2012 ! en attendant la réconcialiation des nationaux.

RECONSTRUISONS ! ! !

Anonyme a dit…

Un Conseil: Abstenez-vous, votez blaanc, votez pour Le Pen, votez pour Villiers, votez Nihous, à la limite votez pour ce brave Schivardi, à l'extrême limite si vous n'avez pas de "favo", votez pour Bayrou, mais SURTOUT, ne votez pour aucun autre, ne votez ni pour un des représentants de la gauche plurielle qui nous a tant fait de mal, ne votez pas pour l'extrême gauche qui ne pense qu'à détruire la France et ne votez pas pour Sarko l'américain qui détruira la France!

Patriote44 a dit…

ALERTE MAXIMALE !!!

Vous aviez raison sur tout, MAIS C'EST ENCORE BIEN PIRE QUE TOUT CE QUE VOUS AVIEZ IMAGINE !!!

Figurez vous que dans tous les secteurs géographiques qui votent aujourd'hui, et bien les urnes NE SERONT PAS MISES SOUS SCELLES !!!

Il y aura dépouillement total de toutes les urnes, ainsi que tous les résultats des votes par internet des Français de l'étranger !!! Donc, à la place des "estimations sorties des urnes", il y aura des résultats définitifs qui serviront de bases à des projections évidemment beaucoup plus fiables et réalistes.

Les résultats ne seront pas communiqués au grand public ET SEULS LES MILIEUX AUTORISES LES AURONT DONC UN PEU PLUS DE 26 HEURES AVANT TOUT LE MONDE !!!!!

Avec les recoupements relativement savants et fiables des calculs des instituts et du Ministère de l'Intérieur, les projections donneront des résultats quasi définitifs à 0,3% près !!!

La condition évidente de la fiabilité de ces résultats, c'est bien sur que personne en Métropole ne connaisse le résultat. Comme le gouvernement et les grands partis de la bande des cinq les auront, et bien ils pourront faire donner toutes leurs troupes pour tenter de corriger un éventuel résultat décevant pour eux.

Comme l'UDF, le FN et le PCF n'ont pas les moyens humains, financiers, matériels et militants d'avoir prises sur les évènements, cela va les favoriser dans une moindre mesure par rapport aux énormes machineries de l'UMP et du PS !!! Les "petits" ... ouh la la, n'en parlons pas ! Ils seront méprisés comme d'habitude !

C'est absolument intolérable, et ceux qui essayent de faire croire aux bon peuple que le juste combat c'est d'avoir de vulgaires estimations dimanche à 18h00, même s'ils sont courageux à défaut d'être complices, (morandini, birenbaum, karl zéro et d'autres), ils se trompent lourdement, et, par là même, ils prennent les françaises et les français pour des imbéciles.

Alors, d'accord, ces résultats et leurs recoupements ne sont valables que si la métropole vote comme si elle ne savait rien, on le sait, mais alors que diable, il faut mettre les urnes sous scellés, et interdire toute forme d'estimations sorties des urnes avant 19h30, c'est LA SEULE SOLUTION DEMOCRATIQUE ET TOUT LE MONDE LE SAIT !!!

A ce que j'ai lu, les recoupements sont faits effectivement et comme il a déjà été dit par le biais de saint pierre et miquelon, d'une partie des dom tom (certaines iles des antilles et la polynésie française) + le québec et certains consulats des USA et d'amérique du sud. Les instituts, pour leurs recoupements, ne tiennent guère compte, par exemple, de la Guadeloupe ou de la Martinique, c'est un fait. Ils tiennent compte des particularités. D'ou la fiabilité. Mais encore une fois, on se moque de tout ça si onest réellement démocrate, c'est à dire pour l'égalité de toutes et de tous devant le vote.

Soit on autorise tout, et ça se corrigera dans les faits, avec l'inégalité des moyens humains et financiers, soit, et c'est le mieux, on interdit tout pour tout le monde et on met toutes les urnes sous scellés jusqu'au dimanche 20h00, heure de la métropole.

ET SURTOUT, IL FAUT INTERDIRE TOUS LES VOTES PAR INTERNET ET TOUTES LES MACHINES A VOTER !!!

DE PLUS, IL FAUDRAIT PENSER A CREER DES POSTES DE SCRUTATEURS ET ASSESSEURS DE VOTE PROFESSIONNEL, QUI ENGAGERAIENT LEUR RESPONSABILITE ET QUI SERAIENT PASSIBLES DE LOURDES SANCTIONS EN CAS DE MANQUEMENT GRAVE A LEUR DEONTOLOGIE !

Ainsi, tout le monde, y compris les petits candidats, serait à égalité !!!

JUSTICE EGALITE ET EQUITE POUR TOUT LE MONDE !!!

TEL DEVRAIT ETRE LE CRI DE L'ENSEMBLE DE NOS COMPATRIOTES ... ET DE CEUX QUI PRETENDENT PARLER EN LEURS NOMS !!!!!!!!

HALTE AUX MAGOUILLES !!! CETTE ELECTION EST UNE HONTE POUR LA FRANCE !!!!!!

Dernier conseil: Allez ce soit dès 18h00 (et surtout vers 22h00) sur Internet et essayez par tous les moyens de vous procurer ces projections et ces résultats.
Essayez google bien sur, mais aussi les DOM TOM, l'étranger, le Québec, enfin tout ce qui est humainement possible. Evitez Internet Explorer, qui peut être brouillé par les états et prenez plutôt mozilla ou équivalent. Bref, essayez de savoir en même temps que les aristos du système!!!!!!

mélanie a dit…

Je n'ai pu m'empêcher de rire en lisant que Le Pen avait dit "levez les yeux vers le ciel" Ce truc je m'y suis laissée prendre à une convention rurale. Moi c'était la grand mère à genoux dans le champ.
Hier pour changer un peu j'ai lu un livre sur les signes chinois. bien sûr j'ai regardé ce qu'il disait sur le dragon (le pen) -Le dragon est difficile, souvent même impossible à contester. Il a tendance à intimider ceux qui osent l'affronter. Une fois en colère, le dragon peut se changer en grand méchant loup de la fable et se mettre à souffler si fort qu'il en détruise sa maison. Il est dit : même si il s'affirme en faveur de la liberté de parole et de la démocratie, n'en croyez rien, il se sent au-dessus de la loi et ne met pas en pratique ce qu'il prêche. On ne peut pas dire que le Dragon soit sentimental, sensible ou très romantique, il prend pour acquis l'admiration et l'amour comme si il lui étaient dûs. Il est aussi dit qu'il est très capable de se détruire lui même, il adore faire les manchettes quoi qu'il fasse. C'est aussi le signe chinois qui porte le plus à la mégalomanie etc... drôle non! je me suis amusée avant les angoisses et demain.

Le Filou a dit…

Juste un petit correctif mes amis.

Les élites et le personnel autorisé, donc pas la populace, auront certes les résultats quasi définitifs pour eux via le ministère de l’intérieur, mais pas à 17h30, heure de métropole.

En effet, ils auront les estimations « sorties des urnes », nouvelle mouture, (fiables à 0,8% près) , entre 17h30 et 19h30, heure des secteurs géographiques concernées (donc entre 23h30 et 01h30, heure de la métropole), et enfin, après dépouillement, les résultats définitifs (de ces zones), et, par extension, par projection, les résultats quasi définitifs des élections (fiables à 0,2% près vous avez raison), entre 20h30 et 22h30, heure de ces secteurs géographiques, soit entre 02h30 et 04h30 du matin, heure de la métropole. CQFD.

Autrement dit, pour tenter d’avoir des estimations sur Internet, attendez vers Minuit, et si vous voulez espérez pouvoir capter les résultats quasi définitifs, tentez votre chance sur la toile vers 04h00 du mat … avant d’aller voter !!!

Quels conseils pour pouvoir espérer échapper à tout éventuel brouillage par l’état. N’utilisez pas Internet Explorer, mais préférez-lui un navigateur alternatif du genre Mozilla ou à la limite Opera. Sinon je vous conseille aussi un proxy, puis de naviguer en anonyme, il existe des sites pour ça (à chercher sur google). Autrement, prenez le programme TOR (FFPST.exe), en fait « FireFox Portable Secure TOR » (mozilla intégré, car Mozilla = FireFox), c’est plus simple et ça marche. (à télécharger ici sinon ça se trouve facilement http://www.01net.com/telecharger/windows/Securite/anonymat-vie-privee/fiches/35156.html )

Sinon vous avez des programmes compatibles Mozilla FireFox, (et géniaux en plus), comme Steganos Anonym, mais ça rame un peu. Voili voilou…

Voila quelques sites à visiter pour tenter de trouver ces fameux résultats/

Le Soir (journal belge)
Le Tribune de Genève.
La Libre Belgique.
RTBF TV
RTBF Radio 1
La Toile du Québec
Ze Canada

Mais il y en a des centaines d’autres. Essayez partout avec des « mots clés » adaptés, mais un dernier conseil, utilisez Google ou Yahoo dans leurs versions UK.CO ou US, c’est malheureusement bien plus sur.

Dernier point, certains, lâches et veules comme à leur habitude, ont carrément retiré de leurs sites les liens vers les sites pouvant donner les résultats. C’est une honte, car c’est du zèle de collabo et pas autre chose ! La Loi, inique et ridicule, qu’il faut changer en interdisant tout, dit de ne rien publier ou diffuser en termes de résultat et seulement depuis le territoire Français. Heureusement que chercher n’est pas encore un crime dans ce bien triste pays.

BON VOTE OU BONNE PECHE POUR DEMAIN ! ! !

Le Filou