dimanche 22 avril 2007

LE PEN ELIMINE DU SECOND TOUR AVEC UN SCORE RIDICULE : AU FINAL, ON RECOLTE TOUJOURS CE QU’ON SEME ! ET CE N’EST QUE JUSTICE !


LE PEN ELIMINE DU SECOND TOUR avec le score ridicule de 10,44% (!) : AU FINAL, ON RECOLTE TOUJOURS CE QU’ON SEME ! ET CE N’EST QUE JUSTICE !


L'evidence doit s'imposer à tous ! ! ! Les Patriotes, Nationaux et Nationalistes ont été trahis et manipulés par des menteurs ! ! ! Les pires des clowns ont masqué la réalité aux militants patriotes. Ils ont joué "embrassons-nous folle ville", avec un second tour donné comme acquis et la promesse de la victoire finale le 6 mai. Malheureusement, un certain nombre de nos camarades se sont laissés bernés. Tous les destructeurs doivent être neutralisés. Nous savions, pour l'avoir toujours affirmé, que Le Pen ne serait jamais au second tour, mais nous espérions en un sursaut, pour, comme nous l'avons dit à maintes reprises "faire en sorte que le score ne soit pas trop bas". C'est raté et il va falloir tout reconstruire. Que cette déroute monumentale soit le symbole du refus de toute trahison, de tout reniement et de tout comportement indigne, comme celui de l'indispensable renouveau dans l'union.


Résultats définitifs:

Sarkozy : 30,18%.
Royal : 25,87%.
Bayrou : 18,57%.
Le Pen : 10,44%. (Villiers à 2,26%)

Le Pen perd 6,5 points et 1.000.000 électeurs par rapport à 2002 (9 points et 1,7 millions de voix en comptant Mégret), alors qu'il y avait l'Union des Patriotes (même sabotée) ! C'est la CATASTROPHE !

Plus que ridicule, c'est un score minable pour Le Pen, à bout de souffle, par rapport à l'état de la France. Après avoir été le Bélier de la Droite Nationale, Jean Marie Le Pen en est le boulet. La faute à ses errements qui l'auront conduit à écouter les voix des fossoyeurs de nos idées!

LE SURSAUT DOIT SE FAIRE DANS L'UNION ! ! !


Quoi qu’il en soit, Le Pen est éliminé, il termine quatrième, il baisse en pourcentage et en nombre de voix, pour finir par son plus mauvais score depuis 1981. Il termine ainsi sa carrière d’une bien piètre manière. Il peut dire merci à ses conseillers !... Il y a un mois et demi, nous écrivions "pourvu que Le Pen ne tombe pas à 12,5%", et, il y a encore quatre jours, nous indiquions à propos de nouveaux reniements, "si ça continue ça va être moins de 13%", alors, nous ne retirons aucune gloire d'avoir eu raison de façon encore plus spectaculaire, mais nos coeurs sont tristes pour la France et pour notre Idéal chevillé au corps. Cela doit servir de leçons à toutes et tous ! Comme le disait lui même Le Pen, on peut tout faire avec une baïonnette, sauf s'asseoir dessus.

Ainsi sonne le glas ! Ainsi, voilà signé l’échec des parasites, des nuisibles, des destructeurs, de celles et ceux qui auront saboté la dernière campagne de Jean Marie Le Pen, avec l’aval voire la complicité de ce dernier. Ainsi, c’est l’échec total pour Marine Le Pen, Louis Aliot et Alain Soral, les sectateurs de la nouvelle vague, tombeau de nos valeurs et vaguelette électorale, comme nous le constatons.

Ne nous leurrons pas et regardons la réalité en face, cette déroute, car c’en est une, était largement prévisible. La candidature de Jean Marie Le Pen, fut-elle ultime, accompagnée de la « stratégie » d’ouverture Marino-Soralienne, c’était une promesse effective et sans faille de présence au second tour, mieux une garantie. Le Pen avait, en effet, un socle électoral de 19,3% (lui + Mégret en 2002), la situation de la France avait empiré, et, avec l’ouverture et le nouveau « look », on allait voir ce qu’on allait voir : Le second tour était assuré et la victoire possible. Las, on a vu, en lieu et place de second tour, on a droit à la bérézina, et on peut dire « qu’ils ont tout cassé » pour pas grand-chose en fait.

Déjà, les réactions ne se font pas attendre. Ils commencent à être nombreux ceux qui demandent et exigent des comptes. Car enfin, il faudra bien expliquer comment on a pu aussi maladroitement confondre sympathie et adhésion, idées avec vagues suggestions, promesses avec sagesse, etc. Et enfin, il faudra bien que les responsables reconnaissent leur responsabilité dans ce sabotage en règle du Mouvement National!

Nous publierons les réactions officielles demain, mais vous pouvez deviner ce qu’il en est chez Carl Lang et ses amis.

Ainsi, Le Pen a tout cassé pour rien ! Il a ouvert une boite de Pandore dont on ignore encore les effets pervers à long terme, et, en échange, il n’obtient rien du tout, pas même une place en final pour la seconde fois d’affilée. Placé dans la même position que Royal, il subit une défaite cinglante. On imagine l’ire des nationaux, nationalistes et patriotes, à qui on a fait miroiter la lune et qui n’auront droit qu’à la colline des pendus.

Pourtant, depuis début 2006, des milliers de militants ont alerté et tenté de prévenir cette catastrophe annoncée car tellement visible. Mais rien n’y a fait et Jean Marie Le Pen aura mené, seul contre tous, (seulement aidé de sa fille, d’Aliot et de Touzé), cette campagne misérable qui s’achève en désastre.

La démolition de l’Union des Patriotes aura été le pathétique symbole de l’échec programmé. On avait promis Austerlitz via Valmy aux patriotes, ils se réveillent ce soir avec Waterloo via Munich. Bien pire, à cause des fautes de Le Pen, des erreurs de Bayrou, comme des bourdes de tous les autres, la France a la gueule de bois et se retrouve avec un second tour dont personne ne voulait chez ceux qui souffrent : Sarkozy / Royal !

Cela aura de lourdes conséquences dans l’avenir, car c’est la fracture qui s’alourdit entre la France pour qui tout va bien et la France qui crie sa douleur quotidienne.

Il faudra analyser en profondeur cet échec dramatique, surtout vis-à-vis de ceux qui ont suivi Le Pen mordicus, même si tout a été dit et bien dit malheureusement.

Maintenant, il faut faire ce que nous avons toujours dit : L’Union de tous pour les législatives, autour de nos leaders naturels, enfin de retour.

Ne désespérez pas, mobilisez-vous pour cette union et surtout :

TOUT SAUF SARKOZY ! ! !

A demain pour de plus amples informations...

Malgré l’écoeurement et l’envie de vomir que nous donne ce résultat, et malgré notre rejet de la gauche, notre devoir, notre honneur, c’est de tout faire pour barrer la route à Sarkozy, le candidat le plus antifrançais de l’histoire !...

TOUT SAUF SARKOZY ! ! !

NB: Nous avons appeler à voter Le Pen par pragmatisme avant tout militant, comme nous nous en sommes expliqués, et cette triste soirée, nous l'avions prévu de longue date, comme bien d'autres que nous. Tout était en place dès avril 2003, puis il y a eu les crises successives de 2004, 2005 et 2006, mais le second tour était encore jouable via l'Union Patriotique. Hélas, les brillants "stratèges" de la campagne ont, à l'image d'un JMLP bien décevant et suffisant à l'excès, "tout cassé" ! Malheur à eux ! Maintenant, les vrais patriotes doivent être écoutés !

41 commentaires:

mélanie a dit…

Je dois dire que je m'incline très bas pour saluer la "connerie puissance x " de Le Pen. Car avoir eu entre les mains un tel appareil, des militants que même les communistes admiraient. Des militants qui ont tout donné pour leurs idéaux. et en faire ce qu'il en a fait ! c'est que quelque part il n'a pas les mêmes idéaux, les mêmes valeurs que nous. J'aimerai que tous nous regardions ces élections que comme un mauvais épisode et que nous repartions, je dirais que nous savons faire, il nous faut seulement un représentant qui n'est jamais l'idée de se foutre de notre gueule.

Anonyme a dit…

Première réaction d'un de vos lecteurs, militants de la droite nationale depuis 20 ans, docteur en science politique :
la profession de foi de Le Pen etait d'une rare nullité : pas de programme, juste une photo géante avec une texte simili appel du 18 juin : un type qui a un bac + 2 ne peut pas voter pour quelqu'un qui n'a pas de programme.
Le refus de mettre en place l'Union Patriotique et de créer une dynamique avec Mégret nous a fait perdre beaucoup de voix. Plusieurs exemples dans ma famille.
Les propos hésitants sur l'avortement et l'euthanasie dans Famille Chrétienne nous ont fait perdre beaucoup de cathos. Plusieurs exemples dans mes connaissances.
Les attaques sur les origines hongroises de Sarko ont été minables. Surtout lorsqu'on va faire le guignol avec les beurs à Argenteuil.
La stratégie Alliot Marine Soral ne rapporte rien et nous a fait perdre 5 %...
Pour ma part, je voterai MNR aux législatives.

FrançoisdeParis a dit…

Ras le bol de Marine Le Pen ! Ras le bol de Soral ! Ras le bol de Chatillon, Gildaz Mahé, alian Soral, Philippe Pénninque, Louis Aliot et leur stratégie de merde.

Virons-les, et faisons du neuf, du sensé, du raisonnable, de l'intelligent.

La France n'est pas foutu. Si on se débarasse des cloportes, des minables, des jet setteurs fils (ou fille à papa) nous pouvons encore gagner. Ne perdons pas espoir.

Anonyme a dit…

La question est :

Sarkozy ou Royal ?

Je pencherai pour Sarkozy car:

- Royal mène la France au gouffre

- Sarkozy aussi, mais s'il n'est pas là en 2007, il a un boulevard pour 2012...........

- Et puis tous les nabots qui ont voté pour lui doivent se rendre compte de ce que vaut la pseudo droite du système qui va gouverner à la Chirac, dans le plus pur style de politiquement correct.

La question c'est 2012 : je pense que si c'est Royal, l'UMP reviendra encore et toujours pour une énième alternance...

Korentin a dit…

Le pen aura ruiné nos idées, notre parti, notre combat!
Et tout cela avec l'union des patriotes!
Quel score aurait il fait sans?

Le pen a tué le FN qui n'a plus qu'un pouvoir de nuisance! Et dans ce qu'il lui reste de vie, le fn de le pen ne fera qu'user de ce pouvoir de nuisance.

C'est hors de du FN, de le pen, et de ceux qui ont cautionnés par leur silence (dans le meilleur des cas!)la décadence du front que pourra se faire un véritable renouveau pour les idées nationalistes!

Courage, le front est mort et la victoire est encore loin!

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

"Samy" (???) et vos amis, si vous désirez insulter les patriotes, allez voir vos amis bolchos, si vous désirez idolatrer Sarkozy de Nagy Bocsa, adhérez à l'UMP, mais sachez que vous ne serez JAMAIS publiés ici. C'est réservé à celles et ceux qui ont quelque chose entres les oreilles...

Pour l'anonyme qui entend voter Sarkozy par choix tactique, (ce qui peut se respecter), nous disons juste que Sarkozy est le candidat anti-france par excellence. Candidat des lobbies et des communautés, candidat des USA et d'Israél, candidat qui prend tous ses exemples et toutes ses idées à l'étranger.
Nous sommes bien conscients que Royal est la représentante de l'anti-france tout autant que Sarkozy, mais le hongrois d'origine y ajoute un élément qui pour nous est primordial: même si vous avez raison dans votre analyse, et qu'il ne règgle rien quant aux vrais problèmes de la France, il agira pour transformer en profonderu notre société de façon irréversible, notamment dans le métissage et le cosmopolitisme.
Alors, pour nous, Sarkozy c'est la peste par rapport au choléra, Scylla par rapport à Charibde, et, entres deux maux, nous choisissons SANS RESERVE AUCUNE pour le moindre, c'est à dire pour Royal, qui, au moins, ne fera rien!
Pas sur du tout qu'il y ait un boulevard pour Sarko en 2012, car, pour lui, c'est maintenant ou jamais.
Il a assez d'ennemis chez lui.
Puis, relisez ,notre article sur la famille de Royal, elle est plus rassurante, non?
Pour nous, c'est TOUT SAUF SARKOZY !
D'ailleurs, une trentaine de sections du FN s'organisent déjà dans ce sens.

Dernière info pour ceux que ça intéresse: Martinez vient de déclarer ceci il y a 25mn sur France 3: "Je dis à Le Pen "Salut l'Artiste", mais comment s'étonner de cette bérézina, quand on envoie des gamins sur les plateaux de Télé, alors que les enjeux sont d'une autre nature. Quand je vois qu'on a envoyé faire campagne à la place du poilu la madelon, alors je dis que tout s'explique!".

Sans commentaire...

Ca va être "chaud" demain. Mais il faut crever l'abscès au plus vite si on veut repartir sur des bases saines.

Comme cela a été dit ici par un visiteur: Bye bye JMLP, mais aussi ADIEU les Marine, Aliot, Martinelli, Soral, Touzé, Holeindre and co!
Les responsables doivent payer!

Le retour au sérieux est une exigence, autour de Gollnisch, Lang, Mégret, Antony, Martinez et leurs amis, comme nous le demandons depuis le début.

Rémy a dit…

Après le désastre, il faut regarder les choses en face : Le Pen ne lachera pas la barre et ne chassera sa fille qui a tout cassé. Le FN est mort.
Mais Villiers est dans les choux lui aussi !
Notre seule chance de renouveau est de nous tourner massivement vers le MNR. Il faut que le MNR fasse un bon score au législative pour retrouver le financement nécessaire à la gestion d'une structure semblable à celle du FN d'avant ce désastre de 2007. avec cela on peut compter sur Mégret pour construire une structure efficace d'opposition à Sarko (ou Royal) et de DÉFENSE DES FRANçAIS (le thème qu'avait unpeu oublié Marine, semble-t-il)
Le FN est mort, vive le MNR, vive la France.

Anonyme a dit…

Je crains que vous ne vous illusionnez sur le FN. Je suis sur que les Gollnisch and co vont courir vers Le Pen pour lui dire :

"O Président ! Il n'y a que Toi pour nous sauver" !

Vous verrez...

marc francois a dit…

L'echec est cinglant.Ce resultat marquera l'histoire de notre mouvement.Il y aura eu le tonnerre de dreux, et maintenant il y a le coup de massu de 2007.Pour Le pen, c'est l'heure du constat, c'est l'heure du bilan de trente ans de combat politique.Et, on est tenté de dire: "tout ça, pour ça...".Que reste t'il du 21 avril 2002, de la divine surprise?Le pen et toute sa famille n'ont rien fait pour consolider le mouvement et le rendre encore plus performant et efficace sur le terrain.Au contraire, ils ont meprisé les vrais militants "nationaux" pour des ringards people "dieudonné, soral and co."Au lieu d'investir le milieu associatif, syndical, ils ont continué à diriger le front national comme une entreprise familiale.Jean pierre, regarde ce qu'ils en ont fait...On comprends mieux la scission de 1998, meme si elle a echoué par la suite.Et il faut s'attendre à des reglements de compte, et à des purges tres prochainement.Car, meme vaincu, meme coulé, Le pen ne laissera pas la barre du navire.Il a decidé de couler avec le paquebot et d'entrainer ce qui reste su front national avec lui...
Alors à tout ceux qui ont envi que nos idées ne coulent pas avec lui, creons un nouveau front! Un vrai mouvement populaire, national, ou toutes les tendances de la droite nationale auront le droit de s'exprimer.
Le pen est mort,
vive le nouveau front!

Sed a dit…

Permettez-moi de recycler ce que je viens d'écrire sur le site de F.Desouche:

Cessez de rejeter la responsabilité sur ceci, cela, untel, unetelle. Pour moi, le responsable, c'est bel et bien Le Pen. J'ai visité régulièrement le site du FN et qu'y ai-je vu?

Une organisation staliniste, où les anciens militants aguerris, compagnons des premières heures,étaient méprisés et leurs suggestions foulées au pied.

Un programme qui tournait de plus en plus à la momophilie (momophilie = amour des momolâtres, momolâtre = adorateur du prophète Momo) jusqu'à défendre le droit de l'Iran à se doter de l'arme nucléaire.

A vouloir courtiser la racaille étrangère, Le Pen, je dis bien "Le Pen" et non pas "le FN", Le Pen, donc, s'est coupé de... eh oui, de ses racines.

Et que dire du ralliement de Soral, le marxiste bon teint, qui n'a même pas abjuré le marxisme? Les cocos, c'est connu pour être des as à infiltrer tout ce qui vaut la peine d'être infiltré. C'est le virus du SIDA fait homme. Combien cela a-t-il coûté au FN d'accepter Soral en son sein? 5%? 10%? Peu importe: mission réussie.

Fin de citation.

J'ajoute maintenant:

D'accord avec FrançoisdeParis quand il dit: "Ras le bol de Marine Le Pen !" En effet, le FN de Le Pen, ça pue de plus en plus la Corée du Nord, fifille qui succède à papa, comme fiston Kim Jong-Il à papa Kim Il-Song.

Et maintenant pour qui voter au deuxième tour?

S'abstenir. C'était mon plan dès le début. Il était bien évident que Le Pen ne gagnerait jamais le deuxième tour. Mais si toutes les voix FN se transformaient en abstentions, cela enverrait un message clair
à chers zélés zélus. Hélas, avec 10% le message est bien amoindri.

Si Le Pen n'avait pas trahi, le FN aurait remporté 20% au premier tour, les doigts dans le nez, et 20% d'abstentions de plus au deuxième tour, ça se serait vu comme le nez au milieu de la figure! (doigts dedans ou pas :-)

Et par ailleurs, que fait-on quand on est à la tête d'un parti qui se dit vouloir sauver la France, et qu'on approche de ses 80 ans? On prépare sa succession 20 ans auparavant, voilà ce qu'on fait. On forme ses lieutenants, et que le meilleur gagne! Qu'a fait Le Pen? Il s'est accroché au pouvoir comme une tique à la mamelle de la vache.

Du balai Le Pen!

Du balai la fifille à son papa!

Patriote44 a dit…

Je suis bien d'accord avec Remy, pour moi c'est le MNR et pas autre chose. Mais, car il y a un gros "mais", je ne veux plus jamais me laisser berner de ma vie.
Alors, soit Mégret fait l'Union avec tout le monde, sans exception, comme vous l'avez vous même suggéré, et alors OK ça marche on suit, soit on ira voir ailleurs quitte à attendre un signe du destin, car si Mégret veut refaire du Le Pen, non merci on a déjà donné.

Il faut donc que le MNR envoie un signe fort pour les législatives.
Il faut qu'il propose l'Union à toutes les forces vives, (et il y en a !) qui ont été exclus de la campagne par le pen et sa fille.
Il faut ABSOLUMENT tendre la main aux Identitaires, aux nombreux régionalistes (en Corse, Savoie, Pays Basque, Normandie, Paca, Bretagne et bien sur Alsace), à tous les mouvement indépendants, à toutes les personnalités et militants de nos milieux dans la nature, à tous les cercles, clubs et associations, et, bien évidemment à Bernard Antony et à tous ses réseaux.
Il faut que Mégret propose l'Union Sacré, car je pense que le FN ne voudra jamais de l'union aux législatives.
Si le FN veut se sauver, il faut que, tout de suite, on fasse payer les coupables, qu'on les vire et qu'on propose immédiatement le renouveau via l'union la plus large.
Mais qui va oser bouger? Il ne reste que Lang, Gollnisch et à un degré bien moindre Martinez. Certes, ils ont encore du poids, des soutiens en nombre au FN, mais vont-ils bouger? Rien n'est moins sur.

On verra bien dans les consignes déjà. Car "sarko Ségo", c'est le pire cas de figure pour nous. Il faut que Le Pen réussisse l'alchimie savante de faire passer un message en faveur de Royal, sans apparaître comme un allié objectif de la gauche. Ca me parait difficile.

Enfin, on verra, mais si c'est Sarko, alors là, attention camarades, ça va être on ne peut plus dur de rebâtir.

En attendant, on attend tous une initiative d'union de Mégret.

un français a dit…

voter ségolène ?

avec son entourage d'escrocs (dsk la cassette ) , d'assassins (fabius le sang contaminé) et de folles ? (jack lang , delanoë )

les régularisations massives qui suivront , le soutien de la miss à l'entrée de la turquie dans l'union ...les repentances ethno-masochistes , les allocations systématiques ...et j'en passe .

un peu de raison .
la politique du pire on a vu avec le vieux ...merci .

Anonyme a dit…

Quelques réactions à chaud que j’ai glané pour vous.

JC Martinez : « Salut l’artiste quand même. C’est facile pour l’UMP ou le PS de lancer sur orbite des minots, mais chez nous, dans notre famille politique, avec quand même des références de type Indochine, Algérie, etc, alors quand je vois qu’on a envoyé des gamins sur les plateaux TV, je me dis que le résultat est à la hauteur. A la place du Poilu on a envoyé la Madelon, alors on a ce qu’on mérite ». (Martinez bientôt fusillé par Dubois ?)

Alain Soral : « Le Pen mérite la France, mais la France ne mérite pas Le Pen. Il vaut mieux se saouler ». (les marxistes veulent toujours changer le peuple car ils ne peuvent jamais avoir tort, c’est bien connu)

Dieudonné (en visite au QG de Le Pen) : « Je ne partage pas le sentiment de déception. Il ne faut pas être déçu. Personnellement j’ai voté pour Bové. Je suis heureux d’avoir pu parler, durant cette campagne, des problèmes de PIB en Afrique ». (super !)

Un militant du FNJ : « Ca fait très mal. Quand je vois qu’on est bien plus bas qu’en 1988, avec 3,8 millions d’électeurs contre 4,1 il y a 19 ans, le tout alors qu’on progresse tout de même un peu dans les DOM TOM et en banlieue, je me dis que cet échec douloureux sera très, très dur à digérer. Nous n’avons plus de bastions, plus de doctrine, plus de réseaux, tout est à refaire. Je suis perdu. ».

Jean Michel Dubois (une heure avant les résultats) : « On boira le champagne quoiqu'il arrive. Si on est au second tour, ce ne sera qu'une demi-surprise, on boira le champagne. Si on est troisième, on fera un bon score malgré tout, donc nos idées auront progressé. On a 1500 bouteilles ! Ca va ! Faire moins de voix qu'en 2002, c'est impossible! Ou alors je ne comprends plus rien à la politique, plus rien à la France! Le président a fait la plus belle campagne de sa vie, on n'a jamais rencontré autant de sympathisants. Mais dans tous les cas, nous sommes républicains, et nous respecterons le choix du peuple ». (Ouf, on a bien cru qu’il allait lancer la marche sur Paris)

Martial Bild (sur la responsabilité éventuelle de Marine) : « C'est de la faute de personne. La faute est collective. Nous n'avons pas réussi à rompre le barrage sondagio-médiatique qui a imposé les deux candidats, et choisi Bayrou comme troisième homme. Maintenant il faut se remobiliser, aller le plus vite possible sur le terrain. Il y a une séance de rattrapage les 10 et 17 juin dans 577 circonscriptions, il faudra être présent ! ».

Une chose est sur. Au FN, pour le moment, c’est forcément de la faute aux Français, ces ignares et demeurés qui n’ont rien compris à la géniale campagne de Le Pen ! Encore un effort et ce sera le retour à moins de 5%.

marc francois a dit…

Je viens de créer un collectif "union pour un nouveau front" afin de promouvoir une refondation de notre mouvement.Il faut tout de suite demandé un congres extraordinaire pour elire une nouvelle equipe de direcion qui definira de nouveaux objectifs, le premier etant une large union patriotique avec le mnr, le mpf et tous les mouvements identitaires ou regionalistes.Il faut sauver le front! Un front sans Le pen, c'est possible!

Anonyme a dit…

tout ça pour ça quel désastre il faut repartir a zéro rebatir sur les décombres mais bon nous avons pas le choix que de reconstruire ou disparaitre.
au fait de villiers contrairement aux craintes de certains de nos amis ne demande pas a voter sarko peut ètre a t'il vraiment couper le cordon ombilical et trouver son chemin de damas a suivre.

Patriote44 a dit…

Ah bon, M Le Français, vous voulez voter Sarkozy:

- le candidat des usa!
- le candidat des lobbies antifrance bien connus!
- le candidat de la préférence étrangère appelée discrimination positive (SIC!!!)
- le candidat qui est fier d'être un fils d'immigré et dont la femme est fière de ne pas avoir une seule goutte de sang français ?
- le candidat qui a affirmé: "je changerai le visage de la france, après moi on ne la reconnaîtra plus"!
- le candidat qui a dans son entourage les Simone Veil, Douste Blazy, Copée, Hortefeux, Baroin, bref les pires des pires!
- le candidat qui réussit l'exploit d'être encore plus anti vie que royal (avortement, eugénisme, génétique, clonage, etc)!
- le candidat de la guerre!
- le candidat du MEDEF!
- celui qui a affirmé "je suis sarkozy l'américain" au congrès US!

MAIS VOUS VOUS MOQUEZ DU MONDE L'AMI !

Si Sarkozy est élu, il gagne les législatives !
Si Royal est élue, elle ne gagnera surement pas les législatives !
Si Sarkozy est élu il fera !
Si Royal est élue elle ne fera rien !

Désolé, mais entre la ruine, le gouffre, la mort de la France, et rien du tout, je préfère encore rien du tout!

Les Patriotes sont devant un choix négatif, tout le monde le sait, mais il est décisif quand même.

Pour moi tous les pro Sarkozy sont des traitres!

solange a dit…

Déception, certes, mais déception attendue...

Le FN paie la "dédiabolisation" engagée par Marine Le Pen et cautionnée par son père, qui n'est en réalité qu'une libéralisation du discours et du programme. Le gaucho-lepénisme n'a pas percé ! Soral, Dieudonné, Marine, Aliot, Sanchez et les autres sont les responsables (car, oui, il y a des responsables), AVEC LE PRESIDENT, de l'auto-démolition du mouvement national. Pour être précis, Le Pen a perdu plus de 980 000 voix par rapport au 1er tour de 2002, cad presque 1 million de voix ! ! !

Contra factum, non fit argumentum !
(contre les faits, impossible d'argumenter)

Les électeurs ont préféré la copie à un original défectueux.

Il est clair que Mégret, comme l'affirment Remy et Patriote 44, apparaît comme le dirigeant naturel pouvant relever le mvt national. D'abord, il a fait preuve d'abnégation et de dignité pendant cette campagne foireuse quand le clan mariniste n'a pas arrêté de lui tirer dans les pattes ! Il a reçu un excellent accueil par les miliatnts du Fn; Il a parti organisé, indépendant et en ordre de bataille, etc. Mais (car il y a un "mais"), il faut que MEGRET fasse la véritable UNION en créant pour les législatives un RASSEMBLEMENT NATIONAL regroupant les les mvts de la droite nationale, populaire, sociale, régionale et identitaire. C'est INDISPENSABLE dès MAINTENANT. 577 candidats !

En ce qui concerne Villiers, le résultat n'est pas étonnant. Pour le moment il ne rallie pas officiellement le système, mais attendons jusqu'au deuxième tour ce qu'il en sera réellement. Comme l'a dit Fillon dimanche soir, mettant le silence du vicomte sur le compte du dépit, le vent de la Vendée devrait ramener Villiers à la "raison"...

Pour le 2ème tour, soyons pragmatiques, Royal a-t-elle vraiment une chance de battre Sarkozy? rien n'est moins certain. Je pense qu'il faudrait peut-être voter pour celui qui promet d'accorder la proportionnelle pour les législatives. Sinon abstention.

Mégret a les cartes en main, à lui de jouer et de BIEN jouer.

Jean Léon a dit…

J'ai lu les réactions de tous ces destructeurs. Personne ne reconnait l'échec. Entre Bourson, Dubois, Barret, Marine Le Pen, Soral, Touzé, Aliot etc, pour qui c'est la faute à ces demeures de Français, mais certainement pas la leur, eux ayant eu la victoire idéologique (on croit rêver) ; et ceux qui se taisent encore (Lang Gollnisch Baeckeroot Antony) ; au final ce sont encore les militants de base qui réagissent le mieux en exigeant le renouveau et en demandant des comptes aux coupables.

Dieudonné vient de déclarer qu'il n'en avait rien à foutre de l'échec de Le Pen. Et les traitres nationaux bolcheviques veulent continuer comme si de rien n'était!

J'ai la haine et je préfère aller lire les saines réactions de gens sérieux, comme les pro vie, Mégret, Spieler, ils ont tous des analyses sérieuses sur leurs sites.

Il faut qu'on entre tous en résistance à Royal, car avec Sarkozy on est morts et enterrés!

mélanie a dit…

A patriote 44. Le nom de traitre je le réserve à Le Pen qui est coupable et lui seul de ce qui arrive. Le mot traître n'est pas assez fort. car c'est de meurtre qu'il est coupable.
J'ai été considéré comme traître par des têtes du FN parce que j'osais raconter il y a dix ans ce qui arrive aujourd'hui. Vais-je moi aussi considérer comme traître les mégret Antony et bien d'autres parce qu'ils n'ont pas voulu me croire et ont laissé par là même s'installer le système de destruction. Et voyez vous la politique du pire, j'y ai cru un moment avec Le Pen. On fait la politique du pire et on arrive sur notre beau cheval blanc. Mais cela ne sera jamais. D'une certaine manière je vous trouve un peu naif de croire que Ségo parce sa famille est de droite, elle ne nuira pas trop, ou ne fera rien. Elle est la digne représentante de l'ENA avec tout ce que cela veut dire et autour d'elle elle a suffisemment de personne pour nous enfoncer dans l'obscurité la plus complête. Voudriez vous me dire que vous avez besoin de la gauche nuisible pour exister. C'était ce que Le Pen avait choisi.(pour mieux nous détruire en fait).
Je ne sais pas si Sarko aura mon vote mais dans tout les cas ségo ne l'aura pas.

Sophie a dit…

Je comprends mélanie car je ne voulais pas voter dans ce second tour de la mort, mais je le ferai quand même contre sarkozy, la mort dans l'âme, parce qu'il y a danger.
Tout à fait d'accord avec Mélanie, j'en ai marre de la politique du pire. Mais là ce n'est pas le cas.
Franchement, je vais être franche, ça aurait été Villepin ou Juppé contre Royal, je votais à droite, même à contrecoeur, mais là c'est voter sarkozy qui serait la politique du pire et donc la pire des politiques.
Ce type est une horreur et il représente tout ce que je déteste chez un homme.

Anonyme a dit…

Excellente position de Villiers qui n'appelle pas à voter Sarkozy.
ça pourra peut être faire réfléchir ceux qui le disait dans le système, qui récuperera un poste après avoir fait appeller sarkozy qui épongera ses dettes, etc etc...

un français a dit…

@ M Patriote44

vous faites de l'interprétation sur mes propos ; une spécialité des manipulateurs (je n'utiliserai pas un mot beaucoup plus vulgaire caractérisant cette catégorie sodomite )j'ose penser que vous n'en êtes pas , quand même .
le vote blanc et l'abstention ça existe aussi .
celui qui s'est bien payé votre pomme ce n'est pas moi (et encore l'expression est bien trop faible ): c'est jean marie l'inamovible .

retournez votre colère contre les responsables de votre échec .

S. de La Pâture. a dit…

Je lis tous vos commentaires, et je m'aperçois que c'est la langue de bois, que personne n'ose appeler un chat un chat ; et bien moi, j'ose.

Sarkozy, en montant sur la tribune hier pour faire son discours de la victoire, a posé sa main droite sur le coeur (si, si, revoyez la vidéo ici http://elections.france2.fr/presidentielles/2007/video/index-fr.php), comme le fait Bush au début de chacun de ses discours. Ce faisant, il en appelait explicitement et directement à la synarchie universelle *****-********** par l'intermédiaire des caméras du monde entier qui se pressaient devant son pupitre.

L'un d'entre vous a écrit que Le Pen n'aurait pas dû dire que Sarkozy était un immigré qui n'avait pas le droit moral de se présenter à la présidence : je ne suis pas d'accord du tout avec cet auteur, car Le Pen avait parfaitement raison.

En effet, la France n'a plus de frontière, et donc plus de territoire ; la France n'a plus de monnaie ; la France n'a plus d'armée ; la France n'a plus de langue, si ce n'est la Franglais, le Verlan, et les idiomes défendus par les identitaires qui utilisent les nationalistes plus qu'ils ne les servent (en bon Strasbourgeois, je sais de quoi je parle, car la France n'a pas de pires ennemis que les identitaires alsaciens de Spieler) ; la France n'a plus de parlement souverain, mais une simple chambre d'enregistrement des décrets de la synarchie *****-********** universelle ; alors si en plus MÊME son président n'est plus Français, alors QUE RESTE-T-IL DE LA FRANCE ? Un vaste marché économique livré aux faucons de la synarchie et aux masses ****-*********** ? C'est cela que vous voulez ?

Eh bien moi je le dis bien fort : nous avons tout perdu, mais nous pouvons encore sauver l'honneur en donnant à notre pays un président qui ait un nom FRANCAIS, une famille d'extraction FRANCAISE et CATHOLIQUE, une gueule de FRANCAIS. Si nous permettons qu'un ****-******* mi-grec mi-hongrois soit élu président de la république française, alors un jour nous aurons un black ou un beur !!!!

Cela fait 1500 que la France existe ; et qu'ils soient rois, empereurs, consuls, directeurs, présidents, tous les chefs de l'État ont toujours eu ceci en commun : ils étaient d'extraction FRANCAISE et CATHOLIQUE. Il faut que cela dure, sans quoi même L'HONNEUR DE LA FRANCE SERA PERDU.

Alors, quoi, REVEILLEZ-VOUS BORDEL DE MERDE !!!
Sortez de votre torpeur de pseudo-stratèges de la politique : Vous êtes des nationalistes ou des idiots inutiles ???

On s'en FOUT totalement de savoir quelle politique fera ou ne fera pas Royal (nul ne sait d'ailleurs quelle sera celle de Sarkozy) : ce que je sais, c'est que Royal est née CATHOLIQUE ET FRANCAISE, et c'est la seule chose qui doit compter pour les vrais nationalistes.

LA FRANCE AUX FRANCAIS, à commencer par leur président.

NON AU *******, NON AU **** ******, NON AU PÂTRE GREC, NON A LA SYNARCHIE UNIVERSALISTE DES MACONS !

S. de La Pâture.


Commentaire de La Rédaction (via Laurence, une des secrétaires bénévoles du site)

Cher Monsieur,

Avec accord du webmestre, je vous publie, malgré tout, après censure de certains passages, car, au cas où vous ne le sauriez pas, nous sommes pénalement responsables de vos propos, notamment en ce qui concerne les atteintes aux personnes par des injures racistes et/ou antisémites.

Néanmoins, nous avons fait l’effort de vous publier, après correction de votre texte, (ce qui m’a pris du temps !), car vos propos ne sont pas dénués d’intérêt et votre position est celle d’un certain nombre de nos sympathisants. Pour nous, vous avez en partie raison, même si nous ne partageons pas toutes vos vues.

Dernière précision. Nous ne pouvons pas accepter que vous insultiez ainsi M Spieler, Nationaliste que nous apprécions et que nous considérons comme tel.

A l’avenir, merci de ne plus insulter ceux de notre camp, (l’heure est à l’Union), et surtout de ne plus tenir des propos pouvant tomber sous le coup de la Loi, autrement vous ne serez plus jamais publié.

Dont acte. Merci de tenir compte de cet avertissement.

Enfin, sur Sarkozy, ce qu’il fait et ce qu’il promet de faire, (fin de la France), est plus important que ce qu’il est, même si cela compte aussi.

Tenez compte de ces précisions et évitez de pratiquer l’invective.

Vous voyez, nous sommes particulièrement ouverts … et serviables.

Julien a dit…

J'habite Aulnay sous Bois en Seine Saint Denis, et j'avais été très choqué par le fait d'avoir vu Marine Le Pen ne s'adresser qu'aux gens issus de l'immigration sur les marchés de la ville devant toutes les caméras.

La belle affaire. Jean Marie Le Pen et Bruno Mégret avaient réalisé 22% en 2002, et aujourd"hui le pen + villiers = 10% sur Aulnay.

Avec la fifille à papa, si c'est elle en 2012, elle peut réaliser l'exploit de faire moins de 5, c'est à sa portée!

Qui va nous aider si Sarkozy gagne étant donné qu'il va tout donner aux étrangers pour se faire pardonner, qui? Au moins avec Royal, on peut se battre pour défendre nos idées, mais si c'est sarkozy, on va manger sévère.

Bon appetit.

mélanie a dit…

Monsieur de la pature vous devriez tout de même revoir l'histoire de France.
même napoléon à été de justesse français.
Je signale que les présidents précédents remplissaient les conditions voulues par monsieur de la pature le résultat ?
Et Le Pen avec sa grand mère priant dans son champ il a rempli toutes les conditions eh bien je ne remercie pas Le Pen pour la M... dans laquelle il nous a mis. Et surtout ne pas se rassembler derrière Megret (mêmes défauts généalogiques) que Sarko. Alors vous serez coincé. Pas moyen de voter pour votre propre candidat.
Et ça ne choque personne que Le pen dise ça sur Sarko et réclame sans contre partie des signatures à Mégret. (Vraiment trop bonne pâte Mégret).
J'ai connu des monsieur de la pature qui s'arretaient en pleine rue pour crier mort aux ****
ou mort aux ******* je n'ai jamais trouvé très drôle de me retrouver dans un défilé avec ce genre de personnage qui suinte une haine et un racisme par tout les pores de la peau. Monsieur de la pature vous avez contribué à la diabolisation. Je ne suis pas bégueule monsieur de la pature, mais je ne partage pas vos haines. Est-ce vraiment la peine de vous venger de la bétise et de la suffisance de votre gourou sur les gens qui participe à ce site.
Créez donc votre blog vous pourrez vous déchaîner à votre guise.

J'attends comme françois de paris que l'on s'oriente vers du neuf de l'intelligent, du sensé, du raisonnable. En attendant je crois que la fréquentation de mon jardin sera pour les jours qui viennent beaucoup plus saine.

Anonyme a dit…

Je ne serai qu'un de plus pour ne pas plaindre, la déculottée que le FN vient de s'offrir "à l'insu de son plein gré" lors des présidentielles.
Les purges staliniennes qui ont frappé les dirigeants qui voulaient conserver la ligne directrice du parti depuis des années, se sont faits mettre au placard.
Le niveau de la campagne comme celui des autres partis d'ailleurs, restait au ras des pâquerettes.
Résultat, les sympathisants ont regardé à deux fois avant de voter. Ce qui a été le cas dans mon entourage.
Celle qui a le plus attiré d'hostilité envers elle est "la fille du chef".
A force de se croire en haut de l'affiche, le parti est aujourd'hui en bas de son piedestal. Il faut qu'une nouvelle force se crée, il y en a besoin. Que les arguments soient convaincants, le parti ainsi remanié rattrapera la bourde du 22 avril.
Mais si les idées et la langue de bois pratiquée restent les mêmes, cela ne représentera qu'un cautère sur une jambe de bois. Le FN ne sera plus qu'un parti du passé, un fantôme qui se sera lui-même chassé.

Enervé a dit…

Depuis déjà une semaine je m'attendais à un faible score, mais à ce point...

J'ai soutenu JMLP jusqu'au bout et donc je pense rien avoir à me reprocher. J'en ai passé des nuits à coller pour cette présidentielle, à boiter, à tracter, à convaincre des gens, à militer sur la toile pour obtenir au final ce résultat....

Mais bon hier il n'y avait pas que des malheureux, y compris dans notre camp et même au...FN ! Hier alors que moi (je suis pas le seul) faisait bien la gueule à me morfondre devant ma tv, au même moment à l'Equinoxe ça dansait, ça chantait. Dubois qui disait que ce soir il y avait 1500 bouteilles de champagne à picoller, les autres dansant (notamment certains proche de Marine) tout sourire, bref c'est la fête et qu'on ne se plaigne pas !

De toute manière comme l'a dit Marine, ces 10,8%...sont une victoire idéologique (on se console comme on peu). On a perdu 1 millions d'électeurs (et je parle même pas de l'électorat Mégret 2002) et malgré tout on est tout sourire, on fait la fête, on danse. Mieux, il y avait Dieudonné pour mettre un peu de piquant !

Maintenant quitte à se "dédiaboliser" alors faisons les choses franchement. Mettons Soral et Dieudonné au Bureau Politique, militons pour le mariage gay, faisons un char "BBR" sponsorisé par Générations lepen pour la Gay Pride, que certains aillent aussi se convertir à l'islam, que le prochain clip de campagne soit réalisé par 113 ou Sniper etc...

Il serait temps que le FN redevienne le VRAI Front National. Il est 20h45 et à ma connaissance, Carl Lang ne s'est toujours pas exprimé...

JULIEN (DE PARIS) a dit…

Pour Julien d'AULNAY (hasard…), tu te demandes qui va nous défendre. Moi, je ne vois que Mégret. Il est resté droit dans ses bottes, ferme dans ces convictions, correct avec les militants et les électeurs.
Je ne dis pas que c'est gagné d'avance… loin de là. Mais à mon avis c'est notre seul espoir.

Anonyme a dit…

LE FN n'est pas mort arretez!!!

et puis lorsque l'on constate la lepenisation des esprits on peut y croire!!!
Surtout que le million d'électeur que le fn a perdu s'est rallié a SARKOSY simplement parce que on a pensé qu'il avait plus de chance d'être président. De toute façon les français n'ont jamais su choisir le bon président et ce en partie à cause des médias et des sondages!!!!
DU COUP aujourd'hui un super choix s'offre à nous entre la pro/étrangers et assistanat et un dict. en puissance qui contrôle les médias!!!!!
RESULTATS ON VA DEVOIR SE RESUMER A VOTER SEGO!!!!

Anonyme a dit…

Je suis abasourdie!

Hier, Marine Le Pen a déclaré: "c'est une grande victoire idéologique du FN" !

On va descendre jusqu'ou comme ça ???

Anonyme a dit…

tout cela me dégoute profondément...

ceux là même qui disent aujourd'hui "n'accablons personne" (sous entendu "n'accablons pas Marine") auraient été les premiers à nous dire "la stratégie de Marine a été la meilleure, maintenant fermez la !" si Le Pen avait fait un score...

les électeurs ignorent le niveau de corruption morale qui règnent dans les instances dirigeantes du Front... on parle ici des 1500 bouteilles de champagne, mais qui sait qu'elles sont du cru détenu à 50 % par Le Pen ? à quel prix ont elles été facturé au Front ? (et je peux vous assurer qu'il ne les a pas offert, c'est pas son genre...)

ces gens qui dansent sont tous des fils à papa fortunés qui s'amusent de leur défaite car au fond pour eux elle ne change rien... ils ne vivent pas dans des quartiers pourris, mettent leurs gosses dans des écoles privées, et le front va leur rapporter encore beaucoup : en mandats électoraux et en prestations diverses surfacturées(la boite de communication d'un ancien fuhrer du GUD se porte très bien...)

pour ma part je voterai Mégret aux législatives (alors que je l'ai combattu au moment de la crise...) puisque ma voix lui rapportera quelques euros... il n'est pas parfait, mais au moins il est honnete et désintéressé...

solange a dit…

Désolé pour l'anonyme se félicitant de l'apparent non-ralliement de Villiers au système, mais des tractations ont en ce moment cours entre le MPF et l'UMP pour garantir une non-agression dans certaines circonscriptions législatives (mêmes démarches de l'UMP vers les députés UDF hier et aujourd'hui encore : voir "Le Monde" et JT de France 3 lundi soir).

Moi non plus Sarkozy ne m'attire pas. Mais son aura repose sur un mythe : "Avec lui, au moins ça va changer nom d'un chien !"... l'électeur confortable préfère croire que Sarkozy peut améliorer les choses. Il faut que ce mythe s'écroule à l'épreuve des faits : 5 ans à l'Elysée devraient faire l'affaire, car s'il ne passe pas en 2007 il passera en force en 2012 grâce au mythe...

Pour le FN, je suis plus qu'inquiète : Gollnisch s'est déclaré solidaire avec l'équipe de campagne !(JT France 3 aussi). Mais zut à la fin ! c'est maintenant qu'il faut enfoncer le clou et démolir le clan mariniste !... et Carl Lang ne dit rien... Nous avions des doutes, malgré l'admiration que je porte à ces deux hommes politiques de valeur (Lang et Gollnisch), et ils se confirment : ces deux-là n'ont pas l'intention de frontaliser les Le Pen et les lepenolâtres !

Décidément, il n'y a vraiment que Mégret pour pouvoir redresser le mouvement national.

Enervééé a dit…

Moi aux législatives je voterais en fonction de la qualité du candidat qui représentera la droite nationale et non en fonction de l'étiquette.

Le critère le plus déterminant pour voter aux législatives sera d'abord l'enracinement local du candidat (ce qui exclu par avance le parachuté, sauf si celui-ci est dans une démarche sincère). Deuxième critère: la campagne que mènera le candidat (programme local ou non?) et son degré d'activité militante.

Néanmoins je pense que rien de concret ne se fera avant les législatives. Il faudra attendre après les législatives pour que certains disent enfin ce qu'ils ont dans les tripes. Bruno Gollnisch va devoir tôt ou tard sortir de sa réserve, idem pour Carl Lang et d'autres (que l'on ne me dise pas, par exemple, qu'une grande militante comme Martine Lehideux puisse cautionner tout cela).

Je propose sinon quelques choses aux initiateurs de ce blog (qui à mon avis ne sont pas des inconnus au sein de la droite nationale et qui doivent avoir une certaine expérience du combat électoral): pourquoi ne pas attribuer un "label national" aux différents candidats de la droite nationale aux législatives afin de savoir pour qui voter ? Mettons de côté les étiquettes (FN,MNR,MPF etc...) et intéressons nous uniquement à la qualité des candidats à la députation. Faisons une liste de 577 candidats "sûrs" et "viables".

marc francois a dit…

Ces gens ne se rendent pas compte de la deception du militant de base qui a collé des affiches, des autocollants à ces risques et perils! Pour eux, tout va trés bien, madame la marquise!
Ils ont l'air encore plus heureux que le soir du 21 avril 2002..
Ils n'auront pas à se depenser pour une campagne de second tour dont il n'ont jamais voulu...
Le pen a fait une O.P.A. sur la droite nationale pour en faire une entreprise fructueuse à son seul et unique profit!Aujourd'hui, que reste t'il des idées? Le pen a une marque, un logo, des vendeurs, c'est un vrp de l'extreme droite..
Et malgrés l'effondrement de son electorat, parfois moins 15% dans certains departements, il ne s'inquiéte pas, il a encore sa part de marché, et il peut continuer à vendre ses gadgets, bouteilles de champagne, et autres produits derivés...
Il est certain qu'il n'acceptera aucune remise en cause sur la campagne desastreuse menée par sa fille.Et ceux qui voudront en tirer des conclusions seront obligés de faire profil bas, ou de partir pour laisser la place à d'autres plus favorables encore à la famille.La refondation du front semble donc plus que compromise.Soit nous allons vers une nouvelle scission comme en 1998, ce qui serait dramatique.Soit il faut rebatir un autre mouvement unitaire autour de militants et de cadres sincéres.
Bruno megret dans une recente declaration sur public senat semble avoir pris cette option, il parle clairement d'une vraie union des patriotes sans exclusives.Sans doute, est ce la notre seule sas de sortie....

mélanie a dit…

Si vous allez du côté de Rilly la Montagne (près de Reims) Vous pourrez voir s'activer des ouvriers sur un immense chantier celui de la socièté François Daumale. l'on y creuse même 2,5 km de caves, trois étages de caves supersosées(...) Mais aussi un logement de 1200 m2 habitables
pour le propriétaire JM Le Pen. Un
vestissement de 4 M€.
Le chiffre d'affaire de la socièté est actuellement de 6 M€.
Tout va bien pour Patrick Bourson
gérant de la socièté qui se dit lepeniste et non pas frontiste. Bientôt Patrick Bourson sera candidat aux législatives, il a enfin retrouvé ses droits civiques qu'il avait perdu après avoir fait plus de quatre ans de prison pour braquages. (Journal L'est républicain du mardi 17/04/07)

Alors il fallait bien boire le champagne à l'Equinoxe pour financer les travaux.

S. de La Pâture a dit…

L'union est-elle possible à l'extrême-droite, alors qu'elle semble impossible à l'extrême gauche et au centre ?

(Merci au modérateur de publier ce message qui précise ma pensée et répond à Mélanie [sans invective :o) ]

La veille du premier tour, je discutais avec mon voisin de pallier qui se proposait de voter Bayrou, au prétexte qu'il faut prendre ce qu'il y a de bien dans chaque parti pour enfin faire avancer la France ; à quoi je lui répondis que la notion de bien est très subjective, et que l'on serait en mal de mettre tout le monde d'accord sur ce point. Alors il me répondit à son tour que tous les Français veulent la sécurité, un travail, un logement, une bonne éducation pour leurs enfants... Certes, il est vrai ; mais tous sont-ils d'accord sur ce qu'est une bonne éducation ? Tous sont-ils d'accord sur l'avortement, l'euthanasie, la peine de mort, l'Europe, ou même l'immigration ? Non, à l'évidence.

Quelques jours plus tôt, il y avait un débat télévisé sur les difficultés que rencontre l'extrême-gauche à faire son unité. Un socio-politologue du CNRS expliquait que si, vu de l'extérieur, tous ces courants de l'extrême-gauche se valent, vu de l'intérieur, il existe des différences de taille entre les Lambertistes, les Lafarguistes, les Trotskystes, etc., et que toute union est en vérité impossible.

Quand est-il de l'extrême droite ?

Il y a des libéraux, et même des ultra-libéraux, et des sociaux, voire ultra-sociaux.
Il y a des catholiques, et même des ultra-catholiques intégristes, et des laïques, voire des païens.
Il y a des nationalistes jacobins et des régionalistes, et, parmi ces derniers, des indépendantistes anti-nationalistes qui ne disent pas leur nom.
Il y a des républicains démocrates et des républicains monarchistes anti-démocrates qui souhaitent un chef de l'État viager qui soit élu par une aristocratie (tradition franque), ou un chef héréditaire (les royalistes), enfin des anarchistes libertaires et anti-républicains.

Alors quels sont nos points communs sur lesquels peut se bâtir une union ?
La défense des blancs ? Peut-être, mais - pour ma part - je connais, et nous connaissons sans doute tous, des allogènes qui n'ont aucune leçon de patriotisme ou de catholicisme à recevoir de nous : je me garderais bien de les exclure de l'Union.

Pour ma part, j'ai naïvement cru que notre point commun à tous était la lutte contre le pan-islamisme, le pan-judaïsme et le pan-maçonisme, la lutte contre la synarchie universelle qui voit dans les êtres humains non pas des créatures de Dieu, mais de simples pions à disposer en fonction des ses intérêts et de ses profits. A la lecture de la réponse que Mélanie donne à mon précédent message, en me traitant de diable haineux, je m'aperçois que même sur ce point nous ne pouvons pas nous mettre d'accord !!! J'en suis particulièrement désolé...

Je ne tirerai pas sur l'ambulance qui emporte Le Pen, car toute personne honnête se doit de reconnaître qu'il fut un brillant homme politique, un combattant courageux et libre, et enfin, et surtout, qu'il a su, pendant près de trente années, faire la synthèse très improbable, voire illusoire, de tous les courants de l'extrême droite, ce que personne d'autre n'arrivera probablement plus à faire après lui. Pouvait-il satisfaire tout le monde ? Certainement pas ! Mais il a fait du mieux qu'il a pu, en essayant de satisfaire la majorité d'entre nous, ce qui n'était pas rien. Pour tout cela, je lui rends un vibrant hommage .


Pour l'avenir, je pense que toute nouvelle union devra être impérativement collégiale, et non pas basée sur un seul homme que l'on se donnerait pour objectif d'installer à l'Élysée. Ce fut la grande erreur de Le Pen que d'avoir cru que tout passait par la conquête de la présidence de la République.

Puisque ce n'est pas le président de la République qui dirige la politique du pays, qu'importe qui est à l'Élysée, du moment qu'il soit issu de la nation française, et qu'il puisse la représenter, l'incarner dignement, sans que nous ayons honte de ce qu'il est et par là même de l'image qu'il donne de notre nation au monde entier.

La vraie reconquête du pays passe non pas par l'Élysée, ce qui ne sera que la cerise sur le gâteau quand tout aura été accompli, mais par nos villages et nos cantons. Quand nous aurons reconquis tous nos villages et nos cantons, et que cela nous permettra alors de placer les nôtres dans les conseils départementaux et régionaux, et même au Sénat, alors il faudra reconquérir les grandes villes et par là l'Assemblée. Enfin, quand le pays sera redevenu nôtre, alors seulement il sera temps de nous battre entre nous pour savoir lequel mérite le plus de nous représenter universellement en s'installant à l'Élysée. Mais, par pitié, ne mettons plus la charrue avant les boeufs : à quoi servirait d'avoir un des nôtres à l'Élysée si la nation toute entière n'est plus nôtre, voir n'existe plus, submergée par le torrent migratoire et dissoute dans l'Union européenne en attendant l'Union universelle ?

La nouvelle union, donc, devrait être collégiale, c'est-à-dire sans chef. Il faut un collège qui serait en quelque sorte le parlement du pays de droite face au pays légal, un collège dans lequel chacune des sensibilités de l'extrême droite pourrait s'exprimer librement sans subir la vindicte des autres ; un collège dont toutes les positions officielles, les communiqués, les investitures aux élections, seraient prises à la majorité.

Sans ce collège, l'union est illusoire, soyez-en certain. Qu'un seul d'entre nous essaye d'avoir la primauté sur les autres, qu'un seul de nos divers courants essaye de s'imposer aux autres, et alors les luttes fratricides reprendront de plus belle.

S. de La Pâture.

Anonyme a dit…

A lire d'urgence: http://voxgalliae.blogspot.com/2007/04/il-faut-sortir-des-logiques-claniques.html

Patriote95 a dit…

DUBOIS PROMETTAIT 12 BALLES A MEGRET ,pour sauver les législatives nous devrions lui retourner la promesse ainsi qu'à Marine,Touzé et Aliot.
Pour sauver la patrie il est temps de mettre fin au règne des traitres imbéciles.....Un seul mot d'ordre :Carl Lang revient nous vite!!!

Anonyme a dit…

Mégret n'a pas maché ses mots hier soir. Lui au moins ne tourne pas autour du pot !

ici :
http://www.dailymotion.com/video/x1srpc_megret-sur-public-senat-23042007

KET a dit…

Camarades,

Cette défaite du représentant de notre "famille" politique ne sera qu'un avatar de plus dans la longue liste des scrutins qui ont émaillés la vie politique depuis 60 ans. On peut le regretter, être déçu ou démoralisé, mais ne pas être étonné. Les mêmes causes produisent les mêmes effets et comme je l'ai déjà écrit sur ce forum, la position de JMLP concernant la manière de mener une campagne électorale n'a pas varié depuis 1956, date de son premier mandat : pas d'appareil puissant qui deviendrait éventuellement une arme qui se retournerait contre lui, des lieutenants fidèles et maléables avec une confiance absolus dans le "chef" et l'usage des médias jusqu'à l'abus total.
Il l'a dit et répété ad nauseum : tous en étaient informés, alors ne nous plaignons pas maintenant !

Une intervenante réclamait ici "du neuf, de l'intelligent, du sensé et du raisonnable". Pour suivre les règles du jeu qui nous sont imposées par le Pouvoir depuis des décennies ?
Ce Pouvoir qui assassine nos cadres (DUPRAT et PIAT), emprisonne nos militants et impose des lois liberticides (Pleven, Gayssot, etc...) pour nous museler ?

PAS D'ACCORD !!!

Diabolisation ? Et alors, cela vous dérange d'opposer vos convictions face à une majorité de veaux ? Pas moi.

Parmi nos parents, nos aïeux et nos ancêtres gaulois, il y avait également un nombre important de réprouvés qui ont mis leur peau au bout de leurs idées !! Vous semblez ici, pour certains, l'oublier et ignorez qu'il existe bien d'autres moyens -hors du bulletin de vote- non seulement pour faire respecter nos coutumes, nos lois et notre héritage culturel ou spirituel, mais encore pour entamer l'indispensable RECONQUISTA de nos quartiers, de nos villes ou villages et de nos campagnes.

Ici, ou ailleurs en Europe, de Brest à Perm (et non à Vladivostock qui est en Asie) et du Cap Nord à Faro.
Cela a duré 8 siècles pour la péninsule ibérique ! Cela demandera des dizaines d'années chez nous et en Europe.

Face au choc des civilisations qui est en marche, le dimanche 22 avril n'est qu'une péripétie !

Camarade, au combat et "qu'un sang impure abreuve nos sillons" !!!

mélanie a dit…

C'est incroyable, j'ai trouvé un point commun avec monsieur de la pature. La reconquête ne peut se faire de l'élysée, mais dans ce qui est le plus petit possible. La commune. Ceux qui veulent une bonne éducation pour leurs enfants oublient que l'école doit apporter une instruction et la famille une éducation. Nous devrions faire un dictionnaire commun ainsi que le disait je ne sais plus qui et nous devrions pouvoir trouver des points communs sur lesquelles nous pourrions nous rassembler. Faire une sorte d'inventaire sur les points que chacun ne peut abandonner, et les défauts que chez les autres on peut supporter. Cela semble idiot , mais réfléchissez, il faut construire et non essayer de rafistoler.
Il nous faut chercher d'autres moyens que les urnes. Il y a du vrai chez chacun, même chez monsieur de la pature. à qui j'ai voulu dire que comme lui j'ai étudié des documents qu'il y a des personnes dont je ne ferais pas mes amis,mais que je ne pense pas qu'une cristalisation haineuse devienne un jour constructive dans l'affaire qui nous préoccupe.
Ce qui à mon sens est très important pour une reconsquista c'est déjà dans nos esprits d'essayez de chasser tout formatage. d'essayer de vivre non pas en fonction de la mode ou de ce qui se fait ou se dit mais en fonction de ce que nous pensons important. Nous ne devons pas accepter d'aller contre ce que nous voulons défendre. Ce n'est pas si facile que cela à réaliser. Mais nous parlons de reconquista et non plus de politique politicienne. S'investir pour défendre toutes nos coutûmes et ce qui fait que nous ne sommes ni anglais, ni allemands, ni irlandais, mais français, l'essence de ce que furent nos ancêtres. Accepter cette part de gaulois chez nous, de nouveau savoir s'engueuler et se rabibocher devant un verre ou je ne sais quoi. Car actuellement on se querelle et la morale actuelle fait que cela devient définitif. Cela fait partie du formatage et tous à des dégrès divers nous sommes contaminés. Lang, Gollnish autant que nous.