jeudi 5 avril 2007

DERNIERES NOUVELLES DE FEU L’UNION DES PATRIOTES : Marine Le Pen fait tout pour démolir toute entente entres nationaux ! ATTENTION LES DEGATS !

DERNIERES NOUVELLES DE FEU L’UNION DES PATRIOTES : Marine Le Pen fait tout pour démolir toute entente entres nationaux ! ATTENTION LES DEGATS ! UNISSONS-NOUS AU LIEU DE NOUS DECHIRER ! L’AVENIR C’EST L’UNION !


L'Union patriotique est elle fantôme ?


A noter que Jean Marie Le Pen a également déclaré : « le soutien de M Mégret ne vaut certainement pas 60 circonscriptions », ce qui laisse perplexe. En effet, c’est quoi l’Union alors, et sur quelles bases, étant donné l’état de décrépitude du FN ? L’Union des Le Pen ressemble t-elle à la Dhimmitude ?

A noter que le journaliste raconte n’importe quoi puisque Bruno Mégret et le MNR n’ont JAMAIS exigé quoi que ce soit, mais ont seulement proposé que l’Union Des Patriotes moribonde rebondisse, dans de meilleures conditions, lors des législatives, afin de mieux préparer l’avenir du Mouvement National.

Pour mémoire, voilà ce que déclarait Bruno Mégret le 31 mars dernier : « C'est pourquoi nous, au MNR, nous n'avons pas d'états d'âmes. Quel que soient ceux de Marine Le Pen, nous ne nous laissons pas dérouter de la voie que nous avons choisie. Nous avons pris un engagement et nous le tenons sans états d'âme. Nous faisons la campagne de Jean-Marie Le Pen et nous allons l'intensifier dans les trois semaines qui viennent. Nous jouons le jeu de l'Union patriotique et nous entendons, quelque soient les obstacles, qu'elle se développe et se consolide dans l'avenir. Pour les législatives nous sommes prêts pour des candidatures uniques avec le FN. Nous avons aujourd'hui investi des candidats dans la plupart des circonscriptions de France, mais nous proposons au Front national, conformément à la logique de l'Union, un partage des circonscriptions dans un rapport correspondant au poids électoral de chaque mouvement. Nous proposons donc un accord électoral prévoyant 60 candidats pour le MNR et donc 517 candidats pour le FN. Cette répartition est juste et loyale, elle ne lèse aucun des deux partis et elle créerait pour les législatives une dynamique qui peine à s'exprimer à la présidentielle. Elle montre en tout cas que notre démarche est sans ambiguïté. Nous avons fait le choix de l'Union et ce choix nous le suivons jusqu'au bout. Car au-delà des législatives viendront les municipales et les cantonale, l'Union devra alors s'épanouir ».
(Pour lire le discours entier de Bruno Mégret http://www.m-n-r.net/discours169.htm )

A noter donc que, UN, il n’exige rien mais propose, DEUX, sur la base des résultats de la dernière Présidentielle, la répartition serait de 487 pour le FN et 90 pour le MNR. M Mégret prend généreusement et symboliquement comme base les résultats des dernières élections législatives. Mais apparemment, le FN préfère encore et toujours l’union minuscule à sens unique. La vassalisation sans aucune contrepartie, l’obligation de prêter serment d’allégeance la corde au cou et le droit divin sont les « meilleurs » arguments du paquebot. Espérons encore en la sagesse des uns et des autres. Mais c’est mal parti !

Nous pensons que le MNR a eu raison de proposer cette Union, mais a EU TORT de limiter celle-ci au seul FN. En effet, il faut, dans un premier temps, rassembler la famille éparpillée, en proposant l’Union à tout le monde, sauf au MPF. En clair, il faut d’abord que l’Union se fasse autour du FN, avec le MNR, le Parti Populiste, le Renouveau Français, les Identitaires, nos amis Régionalistes patriotes, la dizaine de formations nationalistes autonomes, nos amis Pieds Noirs, l’ensemble des réseaux de Bernard Antony ainsi que les clubs de réflexion, cercles et associations patriotes. Une fois cette Union solidement crée, à ce moment là et à ce moment là seulement, il faudra proposer une union élargie au MPF. Nous verrions alors très clairement si M de Villiers est sincère ou s’il est une baudruche.

Pour nous, la seule base de négociation qui vaille est celle de la reconnaissance par l’enracinement local militant, la valeur du candidat, ses soutiens locaux et sa légitimité dans l’action politique. Tout autre critère serait ubuesque. En effet, comment accorder du crédit à une alliance qui prendrait comme seule base les résultats des dernières législatives. Ce serait proprement ridicule et ça ne prendrait pas en compte la donne qui a changé.

- Cela aurait comme conséquence la seule présence du FN et du MNR, faisant fi des nouvelles formations et des ambitions légitimes des uns et des autres ? D’autre part, cela ne réglerait en rien la fracture avec les régionalistes, notamment.

- Cela ne prendrait pas en compte les purges et démissions de 2005 au FN, concernant des militants indiscutables partis dans la nature, dans l’indépendance ou au MPF.

- Cela ne prendrait pas en compte la nouvelle fracture avec les amis de Bernard Antony.

- Cela ne prendrait pas en compte les nouvelles formations comme les Identitaires et autres.

- En 2007, la qualité des candidats estampillés FN sera bien moindre qu’en 2002. De plus et dans le même temps, la réconciliation avec M Mégret, même dans une Union des Patriotes chaotique, aura pour conséquence de ne plus faire considérer les candidats du MNR comme des « traîtres » ou des « candidatures de division ». Etant donné la meilleure tenue intellectuelle des candidats du MNR par rapport à ceux du FN, cela change aussi la donne.

- Nous ne croyons pas une seule seconde au maintien du « vote utile FN » aux législatives. Que le FN le veuille ou non, la crise est là et bien là chez les patriotes, autrement, il n’y aurait pas autant de militants en dehors du FN. Il y a crise idéologique, crise stratégique, crise tactique, crise programmatique, crise militante, que ce soit sur le jacobinisme, l’avortement, l’euthanasie, l’Islam, l’Identité, la sécurité, les rapports avec les autres formations, la manière de résister et même la prise du pouvoir, en clair le substrat même de nos idées et cela touche par ricochet notre idéal même, bref la crise est partout. Que le FN le veuille ou non, il y aura, et nous l’avons déjà dit, plus de 20 candidats Identitaires bien implantés dans leurs circonscriptions, idem pour une trentaine de candidats régionalistes, une dizaine de candidats nationalistes indépendants, et plus de 150 candidats MNR très connus sur leurs secteurs. Ca peut être pire encore (pour le FN) car le PP n’a pas fait connaître ses intentions, le RF non plus, les réseaux de Bernard Antony non plus et pour cause étant donné que la rupture est récente. Il est clair que nous ferons TOUT (et nous ne serons pas les seuls) pour aider au succès de tous ses candidats, au cas où le FN persisterait dans sa stratégie suicidaire du mépris intégral le plus profond et le plus abject. Ajoutons en plus qu’en cas d’échec de l’union, il faudrait bien évidemment appeler à voter pour les quelques 120 candidats authentiquement nationalistes partis au MPF et que nous connaissons tous ou presque. Il ne resterait guère qu’un peu moins de 250 candidats FN pour lesquels les patriotes pourraient voter, ce qui est tout de même correct pour un mouvement plongé dans la crise. Quoi qu’il en soit, nous ne croyons pas du tout en un vote réflexe pour le FN. Le Front National a tout intérêt à un accord, bien plus en tous les cas que le MNR qui sort de l’ombre au fur et à mesure que le FN y entre. Le même constat vaut pour d’autres, à commencer par les Identitaires, qui font un travail extraordinaire d’enracinement dans le combat des idées !

Sommes-nous des utopistes de vouloir l’Union la plus large ? NON, car cette union, de Marine Le Pen à Fabrice Robert, de Bruno Mégret à Bernard Antony, en passant par les Perez, Martinet, Vardon, Soral, Spieler, et tous les autres, sous le futur patronage de Carl Lang et de Bruno Gollnisch, non seulement elle est souhaitable, mais elle sera bientôt indispensable pour les luttes de demain. Depuis le début, nous n’avons fait que stigmatiser les errements mais surtout les fautes et l’esprit sectaire et étroit de certains qui pensaient que le Mouvement National c’était eux et personne d’autre, à eux et à personne d’autre. Nous n’avons fait que dire la vérité et aider au rééquilibrage des choses. Maintenant que c’est fait, il faut se tourner résolument vers l’avenir. L’avenir c’est l’Union de tous dans le respect de tous et sous le couvert de nos fondamentaux ! Il n’y a pas à sortir de là.


VOTER UNE DERNIERE FOIS ET SANS HESITATION POUR JEAN MARIE LE PEN !

ET MOBILISEZ VOUS POUR LES ELECTIONS LEGISLATIVES EN VOUS APPRETANT A VOTER POUR LE CANDIDAT PATRIOTE LE PLUS LEGITIME QUELLE QUE SOIT SA FORMATION !

OUI A LE PEN A LA PRESIDENTIELLE UNE ULTIME FOIS, MAIS NON A LA DICTATURE ILLEGITIME DU FN !

REFONDATION – RECONSTRUCTION – UNION ! ! !

BONNES ET SAINTES FETES DE PAQUES A TOUTES ET A TOUS, ET A MARDI POUR UN NOUVEL ARTICLE...

29 commentaires:

André a dit…

Jusqu'au bout, jusqu'au bout du bout cette campagne aura été sabotée par des parasites.
Je suis écoeuré de voir ça, c'est lamentable.

Malgré vos efforts, je suis persuadé que ça se retrouvera forcément dans les urnes. Ce sont les petites rivières qui font les grands ruisseaux, et ça vaut dans tous les sens, positif comme négatif.

Certains ne sont bons qu'à détruire.

Je vais me faire violence et voter pour Jean Marie Le Pen encore cette fois-ci, mais diable quel beau gâchis.

Merci de ne pas nous avoir pris pour des demeurés et d'être toujours restés fidèles à la vérité des faits. Même avec des tonnes de fards, la laideur reste la laideur. Comme le dit lui même Le Pen, quand il pleut il ne fait pas beau temps.

Malheur aux nuisibles.

Anonyme a dit…

Les bras m'en tombent. Je ne sais plus quel mot employer. Non seulement elle sabote, mais en plus elle ment.
Désespérant!

Anonyme a dit…

Je ne voterai pas pour la Famille Le Pen. Mon choix est fait et définitif. J'en ai convaincu 3 personnes. Toujours ça de pris ! Toujours ça de moins pour Le Pen !

Korentin a dit…

Le pen et son clan multiplient les preuves de leur incompétence et de leur trahison. Rien de nouveaux, et c'est folie que de vouloir continuer à les soutenir!

Comment continuer à soutenir un homme qui dit de l'islam qu'il est un "trés bon ciment social"?

Nationalistes et patriotes, jamais notre choix n'a eu autant d'importance, ne votons pas par habitude, mais par conviction, pour un homme de conviction!

une sympathisante a dit…

Que pouvez faire de concret pour faciliter cette réconciliation des nationaux ?

Si je connaissais Mégret personnellement, je crois que prendrais mon téléphone pour lui demander directement de faire l'union des régionalistes, des identitaires et des nationaux sous la bannière MNR-Union Patriotique pour les législatives ! ! !

Je ne suis pas d'accord avec votre analyse concernant le MPF : il ne faut pas voter, à mon avis, pour les vrais patriotes présents sous l'étiquette MPF, cela va gonfler le score de ce parti pour faire accroire qu'il serait un mouvement de relève du côté "national" ; à moins que l'équipe dirigeante accepte l'union patriotique, mais Peltier a clairement affirmé sur LCI il y a deux jours que tout accord électoral avec le FN était impossible pour les législatives ! Il a même ajouté qu'en cas de duel Royal-Le Pen, le MPF ne donnerait pas de consigne de vote !... (A ajouter à la série qui a commencé avec son hostilité à la soupe pour les Français). C'est on ne peut plus clair !

Riviere est plus conséquent, même si c'est intéressé.

Moi, je creuserais du côté de Mégret, c'est le seul qui est assez loyal et pondéré, surtout libre (ce qui n'est pas le cas de Lang et Gollnisch encore, mais on espère que ça va venir!) : il fautdrait agir auprès de lui dans le sens que vous décrivez très bien.

D'ailleurs j'apprécie beaucoup vos articles. Continuez !

Jean Paul a dit…

Je voterai Jean Marie Le Pen sans hésitation, mais sans enthousiasme non plus. Mon entourage fera de même. Villiers ? Désolé c’est une question de confiance, même si je ne suis pas d’accord avec notre amie sympathisante sur les législatives (sur le reste si). En effet, Guillaume Peltier pratique continuellement le jeu de massacre avec une très grande stupidité : Soupe au cochon, affirmations péremptoires comme il a été rappelé ici, etc. Voir qu’il peut y avoir un aussi grand écart entre le numéro deux du MPF, ancien du FN, et le président du Comité de Soutien de M de Villiers, ancien UMP, est assez affligeant.

Ceci étant dit, cela n’a strictement rien à voir avec le choix qu’on doit avoir aux législatives.
Selon les endroits où on habite, je ne vois pas comment on ne pourrait pas voter pour nos amis partis au MPF, comme Jacques Bompard, qui sont irréprochables et pas du tout sur la ligne maladroite d’un Peltier.

S’ils font un bon score, et pas le MPF en général, alors là ce sera tout bon pour la suite car ils réintégreront notre famille politique, que ce soit via le FN, le MNR ou autre. C’est une évidence. Je vous signale aussi qu’il y a d’excellents anciens du MNR au MPF. Je suis désolé, mais entre un « clanpim » du FN et un bon du MPF ou du MNR, je prends le bon, et inversement, si le bon est du FN, je prends le bon. Je sais bien que, s’il n’y a aucun problème avec ceux qui comme on dit « sont de chez nous » (Identitaires, MNR, Régionalistes, Nationalistes divers, etc), il en existe plein (de problèmes) avec le MPF, et pour cause. Ce parti n’a pas donné les gages de bonne volonté au plus haut niveau de son appareil, mais à la base, je le vois, l’électeur a bien compris que c’était pareil.

Moi, je suis du nord, alors je vais sûrement voter FN, mais si j’étais de Nice je voterais Identitaire, si j’étais de Marseille je voterais MNR, si j’étais Alsacien je voterais Spieler, si j’étais du Vaucluse je voterais évidemment Bompard, et si j’étais de Paris, j’y regarderais à deux fois. Je peux même dire que je comprends les vendéens qui votent Villiers, car au moins ils ont la chance d’avoir des députés qui les défendent et les promotionnent. Les options les plus « extrêmes » sont valables : Voter « Identitaire » par exemple, pour donner une prime à l’action de terrain et au combat des idées, ou bien choisir de voter pour tenter d’avoir des députés, ça se vaut je crois.

Entre les deux choix, il y a ceux de voter en politique, c'est-à-dire pour un Parti, ou pour un candidat (ou une candidate bien sur). Là, pour un parti, ça se corse, car entre un FN en perte de vitesse militant, un MPF qui, comme l’a rappelé notre sympathisante, a une ligne assez floue, et un MNR qui remonte la pente doucement (attention aux bourdes à ne pas commettre de nouveau, la chute serait mortelle), il ne peut y avoir de choix clair et unique.

Je suis bien d’accord avec ce qui a été dit ici, il faudrait que le MNR prenne le risque d’une union de base avec tous les autres sauf le FN dans un premier temps. Mais, dans la réalité, le MNR n’a rien fait dans ce sens, c’est un constat brut. Donc, pour le moment, que cela plaise ou non, le MNR fait grosso modo le même choix que le FN. C’est ainsi et c’est comme ça nous n’y pouvons rien, sauf de leur demander d’agir ainsi, mais serons-nous écoutés ? Rien n’est moins sur.

Alors pour le moment nous n’avons pas d’autre option que de voter pour un homme (ou une femme), un candidat le plus sérieux, le plus crédible et le plus proche de nos idées, quel que soit son camp. N’en doutez pas, si les votent dits patriotes sont éparpillés, la recomposition sera obligatoire. Cela conduirait à l’union par la base et pour la base. Ce serait une très belle première.

Anonyme a dit…

En tant que cadre du MNR, je trouve indamissible le procès d'intention fait à Mégret : où avez -vous vu que le MNR refuse l'Union aux législatives avec d'autres patriotes ?
Au contraire, le MNR soutiendra des candidats d'Alsace d'Abord comme Christian Chaton et il y aura même un candidat unique MNR/Alsace d'Abord en Alsace.
Le MNR pourra également soutenir des candidats FN ou MPF ayant eu une attitude correcte.
Après, si Bernard Antony veut être soutenu par le MNR encore faudrait-il qu'il soit candidat aux législatives, ce qui n'est pas le cas !
Si des militants de mouvements veulent être candidats soutenus par le MNR, ils peuvent téléphoner au siège du MNR car ils recherchent encore quelques candidatures féminines.
C'est trop facile de dire "si j'avais le n° de téléphone de Mégret, je lui dirait ceci ou cela", le MNR a un site internet, un siège à Paris (où les cadres bossent de 9 heures du matin jusqu'à 22 heures), une ligne téléphoniques et les reponsables de l'organisation des législatives s'appellent Nicolas Bay, Jacques Gaillard, Annick Martin-Gazzola.
Vous pouvez les appeler, ils seront ravis de votre soutien.

Sophie a dit…

Je comprends les états d'âmes de Korentin, car j'ai les mêmes.

Regardez encore ce matin, Le Pen est allé sur la dalle d'Argenteuil en banlieue nord de Paris. Bon, ce n’est pas critiquable en soi, mais c’est le déroulement des évènements qui est très troublant.

Déjà, il y est allé presque en cachette, à 10h15 d’après la presse et il est resté très peu de temps, 30 mn d’après les témoins.

Il est arrivé entouré de son escorte et il n’a eu à faire qu’à quelques dizaines de personnes présentes. Rien à voir donc avec un marché ou une galerie marchande, mais passons. Il y avait des opposants qui ont scandé des « le pen dégage » ou des « le pen va t-en » ! Il a alors déclaré ceci, qui n’est pas condamnable pour moi : « Je veux prouver que pour le Front national il n'y a pas de zone de non-droit », et, « Si certains veulent vous karchériser pour vous exclure, nous voulons, nous, vous aider à sortir de ces ghettos de banlieue où les politiciens français vous ont parqués pour vous traiter de racaille par la suite ».

(glissons sur le fait que dans les années 80/90 le FN utilisait souvent les expressions de "racailles", "voyous", "zoulous", j'en passe et des meilleures)

Pour moi, c’est de bonne guerre et relativement logique par rapport à son programme comme à sa stratégie qui peut se comprendre. Je suis franche.

Par contre, ses autres propos me dérangent totalement. Premièrement, à son arrivée, il a été applaudi par des femmes voilées et en Djellabas, et il ne savait donc pas si elles étaient Françaises de papier, ou immigrés, voire par le « sang versé » comme il disait avant. Il a alors déclaré ceci : « Je vous remercie de m’avoir permis de m’exprimer, là où même pas notre ancien ministre de l'Intérieur n'ose se rendre ». Et, s'adressant aux personnes « issues de l'immigration » (dixit la presse), le candidat du FN les a assurées qu'elles étaient « les branches de l'arbre France ».
« Vous êtes tous des Français à part entière », a-t-il dit avant de partir, alors qu’il ne savait rien de ces personnes, sauf, pour les femmes, qu’elles étaient voilées et couvertes totalement selon les règles de l’Islam.

Alors, ce que je trouve choquant, c’est d’abord de « remercier » des personnes de le laisser s’exprimer. Là, c’est terrifiant car il accrédite l’idée que ses zones appartiennent à ceux qui affirment les « tenir », et, par dessus le marché il dit "Merci"! Ca ne ressemble pas au Le Pen qu’on a connu ! Et c’est dangereux pour la suite, car ces gens s’en souviendront, on peut en être sur.

Ses autres propos me choquent également, car, si en coupant les cheveux en quatre et avec l’esprit large, on peut comprendre sémantiquement les « branches de l’arbre France », et si on peut admettre, (une fois passé au filtre de la déchéance de la nationalité pour les anti français et de la fin de la bi nationalité), que ce « sont des Français à part entière », ce qui est terrible, voire criminel, enfin ce que je trouve irresponsable, c’est de le dire sans savoir à qui on parle, surtout quand ces personnes sont voilées. Là, on ne peut qu’être en désaccord total.

Alors Le Pen Président, ce serait les règles coraniques qui s’appliqueraient ? Je ne provoque pas, je pose la question calmement.

Enfin, ce que je trouve le plus choquant dans cette affaire, c’est que Le Pen a délibérément pris le parti de la défense des allogènes (peu ou prou) en banlieue et a complètement laissé tombé les indigènes, qui, il faut le signaler, sont encore, (mais pour combien de temps ?) majoritaire (pas beaucoup certes et pas partout) dans ces quartiers. Il est très loin le temps de Le Pen se comparant à « Sitting Bull » ! Dorénavant, nos malheureux compatriotes « de souche » (pour donner corps à l’affirmation de le pen) savent qu’ils sont seuls, abandonnés à leur triste sort.

Comment vont-ils réagir ? Personne ne le sait. Aussi, je le répète, j’ai le même malaise que Korentin, dont j’apprécie toujours les « coups de gueule », mais je ne veux pas m’abstenir et je veux donner un sens à mon vote. Ok, Korentin va me répondre que je peux voter Villiers, mais pour cela, le vicomte aurait dû être plus clair, moins maladroit. Je ne vais pas reparler ici des maladresses de Peltier (déjà 5 c’est beaucoup), des choix malheureux de certains pour les municipales, des bourdes de campagne, mais une question me tarabuste et une seule (si tu peux y répondre Korentin, je serais ravie) : Pourquoi une totale absence des ex FN ou MNR dans la campagne. Je n’ai jamais entendu Bompard, Beauregard, Freulet, Bariller, l’ex Mairesse de Chauffailes, M Devillers, etc. Je veux bien être gentille et compréhensive, mais on ne voit que le quatuor « Villiers – Peltier – Rivière – Couteaux ». (c’est un peu le pendant au FN de « Jean Marie Le Pen – Marine Le Pen – Aliot – Soral »). Pas très bon non ?

C’est pour le moins très curieux de vous priver de vos meilleurs atouts non ? Et pourquoi ne pas lancer un appel à ceux qui se sont détachés de Le Pen, comme Bernard Antony et les autres ? Tout ceci est très bizarre pour moi et je ne peux que me méfier. Je m’en excuserais presque, tant Le Pen me hérisse. Villiers devrait changer de plan de campagne s’il veut passer la barre des 5%, car ça me parait compromis, mais ce n’est que mon avis.

Donc, je suis désolée, mais compte tenu des éléments en ma possession, je ne peux que voter Le Pen, quitte à ne pas être d’accord avec lui, mais lui au moins a dans sa campagne des gens qui ont d’autres accents que sa fille ou lui, comme Mégret, Lang, Gollnisch etc. Ils ne sont peut être pas nombreux, ils sont peut être brimés, mais ils sont là. Je vais peut être choquer Korentin, mais pour moi Villiers aura gâché une belle occasion, et j’ignore la raison de ce gâchis. Est-il tenu ?

Pardon d’avoir été longue comme d’habitude, mais avec vous j’en ai pris l’habitude (lol) car j’apprécie ce lieu de liberté et d’échanges d’idées dans le respect et la courtoisie. A bientôt.

Jean Paul a dit…

Je profite d'être en ligne pour répondre au monsieur du MNR qui m'a répondu rapidement.

Je serai bref car je dois reprendre le travail: Un acte politique c'est un acte politique! Point!

Si M Mégret et le MNR veulent lancer leur "Union des Patriotes" à eux, il faut qu'ils l'annoncent, sinon ça reste sans effet.

Je ne comprends même pas que vous puissiez penser le contraire.

J'apprécie le positionnement du MNR, mais là je ne peux pas comprendre la teneur de vos propos.

Une synergie ça se décrète par le haut pas autrement.

Dites le à M Mégret, merci!

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Jean Paul etc, je ne peux pas jouer votre ping pong plus longtemps, car je n’ai pas encore déjeuné. Je reviens ce soir. Merci

Laurence
La secrétaire

Charlus Magnus a dit…

Pour son "voyage" à Argenteuil il s'agit deja d'une strategie de 2e tour: desamorcer la possibilité de faire des manifestations anti-Le Pen, et pourquoi pas gagner des voix supplementaires pour le 1er.

Quand on ne vise pas le 2e tour on peut tres bien etre restrictif, mais le futur Chef de l'Etat se doit peu ou prou d'etre un rassembleur de la Nation Francaise.
Villiers peut se permettre de ne parler qu'aux petits blancs, on peut imaginer un candidat qui ne parle qu'aux blonds aux yeux bleux aussi par exemple, mais ceux-là ne seront jamais au 2e tour.

La marge de manoeuvre de Le Pen est difficile car les bobos des beaux quartiers sont irrecuperables. Pour eux Le Pen est et sera toujours La Bete Immonde, le Reactionnaire, Belzebuth, regardez comme il est acceuilli à Science Po...
les ruraux votent deja largement pour Le Pen, les ouvriers aussi.
alors comment s'ouvrir une fenetre de tir ?

Je crois que dans l'esprit de certains nationalistes Sitting Bull et les petits indiens sont pret à signer un pacte avec l'envahisseur et stoper cette immigration afin de rester majoritaire. Tout est bon pour engager la premiere etape du processus : Stoper l'immigration, instaurer le verou afin de pouvoir souffler et s'occuper des problemes de la france.

Je dis tout cela sans savoir si cette strategie est la bonne, est ce que les indigènes ne vont pas se dire "finalement c'est Sarkozy qui va karsheriser tout ça" et preferer voter pour lui ?
Je ne sais pas, les derniers sondages donne Le Pen à 16% .

Anonyme a dit…

Korentin joue toujours au racoleur pour le vicomte mais je ne comprends pas que sa bonne foi puisse être prise en défaut car il est sans aucun doute un militant sincère de la cause nationale!
alors pourquoi, comme bon nombre d'anciens du MNR et du FN,est'il parti sur cette galère du MPF?
On peut critiquer à juste titre la ligne actuelle du FN,mais que dire de celle de PDV....
Oui il tient un discours interessant dans l'espoir de récupérer les décombres du FN mais pourquoi dit'il à nombre de ses fidèles de se positionner (comme actuellement) sur les prochaines listes municipales UMP?
Comme dit l'un des intervenants,pourquoi nos anciens amis sont 'ils absents des médias alors qu'ils sont d'une autre envergure que ce Peltier qui cherche à se recaser auprès de Sarko?
N'oublions pas que le MPF ne se relèvera pas financièrement de son echec programmé lors de la présidentielle
Pourquoi est ce ,partout dans notre famille d'idées, le black out complet sur les prochaines legislatives ?
Et enfin, c'est bien de critiquer mais que fait le collectif (toujours dans l'anonymat) pour faire avancer l'union?
Une remarque néanmoins,aucune initiative de LE PEN ne trouve grâce à vos yeux.....
Bon comme la plupart d'entre vous il ne me reste que le vote FN mais je deviens pessimiste,très pessimiste, sur notre avenir !

Korentin a dit…

Je voterais bayrou plutot que le pen! Alors je voterai Villiers sans peine!

En ce qui concerne certaines "erreurs" ou qui sont en réalité des "peurs", elles me seront toujours plus facile à pardonner à Villiers, Peltier et au MPF, qui viennent à peine de naitre à la politique, que celle d'un le pen qui racole l'islam, ou d'un martinez qui impose au Fn sa visées mondialistes!

Mais , malgré les erreurs, la plus grande preuve de confiance que j'ai en Villiers vient des journalistes comme des personnes qui, au sein du Fn, combattent villiers, car c'est lui qui aujourd'hui est raillé, minimisé, que l'on passe sous silence, pendant que le fn qui affrète des cars pour les journalistes, a pignon sur rue dans la presse, ou que le pen se rend à Sc po jouer les politiciens du système tout ça pour ce laisser aller à ses éternelles aboiements!

C'est lui qui nous a valut une telle haine à notre encontre comme à l'encontre de nos idées, que


Aujourd'hui nous savons pour qui roule le pen, nous connaissons ses capacités aux contre performances et son immoralité graveleuse (et puisque vous parlez d'anthony demandez lui qu'il vous renseigne sur ce qu'il sait et raconte depuis quelques années maintenant et si certains encore veulent voter le pen, cela relèvera du sado masochisme!) nous voyons clairement les choix qu'il prend en dépit du bon sens, en dépit du bien du front, du bien de la patrie , du bien du peuple, du bien commun.


On peut être apôtre toute sa vie, et en une seconde, tout trahir!
C'est ce qui se passe depuis des années dans ce qui a été notre mouvement.
regarderons nous judas trahir en lui apportant notre soutient, même muet?

Eh bien moi je préfère faire confiance, ou en tout cas laisser le bénéfice du doute, à quelqu’un qui n’a fait que s’endurcir à droite, qui a un bilan exemplaire de gestionnaire, qui a fait la preuve de son désintéressement financier et de son patriotisme, plutot qu’a quelqu’un dont je suis sur de la trahison, de l’intéret financier, de l’incapacité de gestion et dont je doute aujourd’hui de son intérêt pour le devenir de la patrie et le peuple !

kET a dit…

LE PEN est un statège politique et sa visite sur la dalle d'Argenteuil est un pied-de-nez à Sarko. Bien joué !!

Pour nous, les miséreux et les sans-grade, qui avons participé à bien des avatars depuis des décennies, ce ne sont que des effets de manches. Pour ma part, je suis partisan, durant les campagnes électorales, du "raser gratis demain". La grande majorité des électeurs se moque totalement des programmes politiques qu'on leur propose, du moment qu'ils peuvent continuer à consommer tout et n'importe quoi. Ils m'indiffèrent.
Par contre et en ce qui concerne les "politiques", minorité de 5%, il serait judicieux et urgent que l'on définisse 3 priorités pour notre avenir, parceque au-delà de ce minimum, c'est la zizanie et les prises de bec.

L'Union : OUI, mais sans exclusive et préalable.
Et pourquoi pas un nouveau "Rassemblement National" comme en 1986 avec comme objectif A BAS LE REGIME ??

Anonyme a dit…

à Paul, etc,

Je pense que Mégret continue de promouvoir l'union patriotique (version des Le Pen) jusqu'à la présidentielle dans un but de rassemblement constructif de la droite national (c'est très clair dans son discours du 31).

En ce qui concerne les législatives, il a fait une proposition au FN : je pense qu'il attend une réponse du FN au lendemain de la présidentielle avant de faire quelque chose.

En effet ça ne me parait pas d'une grande stratégie que de lancer une union en dehors du FN maintenant...

Anonyme a dit…

Ce que je trouve tout à fait extravagant, c’est que certains militants de nos milieux puissent penser une seule seconde que Le Pen puisse être élu Président.
Je veux bien qu’on vote pour lui par amitié, reconnaissance, défaut, réalisme, pour l’image, bref tout ce qu’on veut, mais penser qu’il puisse être élu relève de la maladie mentale. Comment le ferait-il sans cadre, sans militant, sans personne pour surveiller le scrutin, bref sans appareil. De plus, avec tout ce qu’il démontre en ce moment de négatif, à quoi servirait-il ? J’irais même plus loin en disant en quoi cela est-il utile et bien de voter Le Pen ? Avant, je savais pourquoi je votais pour lui. Là, non, désolé je ne sais pas, donc je ne vote pas, ou si je le fais néanmoins, ce sera cette fois-ci contre les autres. Mais même ça j’ai de sérieux doutes et personne ne me les enlèvera. Je vous avoue avoir mal à la France. J’apprécie votre site mais vous glorifiez Bruno Gollnisch et Carl Lang, or, Mégret lui, on peut le critiquer, (on ne critique d’ailleurs que ceux qui agissent), mais il a été au bout de sa logique. Pourquoi Lang et Gollnisch ne l’ont pas fait, pourquoi ? S’ils avaient osé bouger, Lang prenait l’appareil, Gollnisch aurait été le candidat et on n’en serait pas là. Il faut que je me pince pour croire encore en eux. On verra.

Anonyme a dit…

"Les derniers sondages donnent Le Pen à 16%"...

Ouaf Ouaf...

LE dernier sondage... avec un panel de 881 personnes. D'une crédibilité...

Le Pen est surgonflé pour diverses raisons :

d'abord, les sondeurs, à 15 jours du vote, ne veulent pas prendre le risque de le sous estimer. Ils préfèrent être au dessus. "On" le leur pardonnera davantage que l'inverse...

Ensuite, le PS et l'UMP ont besoin de leur épouvantail...

Soyons francs les uns avec les autres : PERSONNE ne peut dire si Le Pen va faire 10% ou 17%.

Personne.

Mais ici ce qui compte ce n'est pas cela.

Mais POURQUOI voter Le Pen ?

Pour ma part, aprés Argenteuil, ce n'est plus non, mais NON !

Question de fidélité... aux IDEES.

Question de stratégie... à moyen terme.

Un FN faible se réformera davantage que fort (pour ceux qui croient à une réforme possible).

Un FN faible acceptera davantage une VRAIE Union des Patriotes.

Etc Etc...

Voter Le Pen, c'est voter contre les militants nationalistes.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Réponse à anonyme,

Par définition même, notre collectif a une durée de vie limitée, donc nous vous invitons à en profiter, car bientôt, peut être dès la fin de semaine prochaine, nous serons amenés à fermer le site. Nous ne reviendrions alors que pour donner une liste de candidats patriotes pour lesquels il faudrait voter aux législatives, en cas d’échec de l’union.

C'est bientôt la fin d'une aventure, d'une action de "salut public" pour reprendre une terminologie Soralienne (SIC), et nous aurons bien rempli notre mission. Cette mission, faut-il le rappeler, était de dénoncer les dérives inacceptables, à tous niveaux, puis de prôner l’union la plus large, d’abord à minima sur un ultime vote, puis, et c’est bien là le plus vital, sur le renouveau du Mouvement National.

Au sujet de notre anonymat, il ne l'est que pour ceux qui ne nous connaissent pas, et nous invitons toutes celles et tous ceux qui le souhaitent encore, à prendre contact avec nous, nous nous ferons un plaisir de les rencontrer.

Nous avons hésité à lancer une nouvelle formation politique, mais c'était peine perdue. Même un club de réflexion n'aurait eu aucun sens, car il en existe déjà, et de haute qualité. Nous appartenons toutes et tous à des formations existantes, ou bien nous sommes dans la nature, mais toujours prêts à reprendre du service. Plutôt que de diviser, il faut œuvrer pour rassembler.

Nous rappelons utilement, et notamment à ceux qui pourraient, sans fondement, être tentés de nous reprocher de ne rien proposer, que notre existence n’est que le fruit des purges, trahisons, reniements, fautes et erreurs stratégiques comme tactiques, insultes, comportements inadmissibles vis-à-vis de partenaires réels ou potentiels, etc, etc, d’un petit clan, clan contre lequel nous n’avons rien, étant unionistes jusqu’au bout des ongles, si ce n’est justement ses fautes et son ambition excluant, elle, toute voix discordante. Nous n’allons pas réécrire l’histoire, ni le site, tout y est !

Comme nous l’avons déjà dit, il fallait, dans un premier temps, réunir tout le FN, puis faire revenir les égarés dans la nature, puis faire réellement et concrètement l’Union des Patriotes, avec tout le monde sans exception, etc, etc, le tout dans un crescendo indispensable, hiérarchique et pyramidal, pour créer une synergie et une dynamique de victoire. Relisez nous, encore une fois tout y est, mais certains sont des aveugles volontaires. Comme l’avait déclaré François Brigneau un jour, il y a une telle chape de plomb sur et autour du FN, qu’il est devenu quasiment impossible d’émettre une saine opinion, pire une vérité, sans prendre le risque de passer pour un diviseur, voire pire. C’était la spirale infernale de l’échec, conduisant au mur, à l’enfermement, à l’autosatisfaction béate, en clair à la chute définitive.

Nous pensons y avoir mis un terme et avoir réveillé les consciences. Car enfin, si certains peuvent justifier la stratégie, c’est leur droit, comme d’autres ont le droit de la rejeter et d’autres d’y voir un déplacement mortel des lignes de résistance du Mouvement National, qui peut sérieusement approuver, pour ne prendre que le plus petit exemple ridiculement symbolique, qu’on puisse, à l’intérieur du seul FN, (ne parlons pas de l’union patriotique), faire parler plus Alain Soral (pas même adhérent) que Carl Lang. Il faudra bien qu’un jour on nous explique l’inexplicable. Enfin, nous n’allons pas refaire l’histoire, comme nous l’avons déjà affirmé, tout est dit. Nous sommes bien d’accord avec Bruno Gollnisch, il aurait mieux valu se taire et engranger. Il n’y avait pas grand-chose d’autre à proposer idéologiquement, mais tout à faire pour bâtir l’Union. C’est donc bien le sentiment d’un terrible gâchis qui domine cette fin de campagne.

Pour le très court terme, c’est la Présidentielle, pour le court terme, ce sont les législatives, pour le moyen terme, c’est le futur congrès du FN, et pour le plus long terme, (qui viendra vite), ce sont les élections municipales de 2008. Après 2008 tout sera joué, n’en doutez pas. Nous vous invitons à faire comme nous, c'est-à-dire à rejoindre vos formations respectives, quelles qu’elles soient, de la plus petite à la plus grande, elles sont toutes respectables et elles doivent toutes œuvrer à l’union la plus large. Nous ne démordons pas de cela : Le Mouvement National doit redevenir un grand mouvement populaire de masse, à forte capacité mobilisatrice de pressions par le militantisme actif et multiple, comme de débats d’idées, sans oublier la formation.

Si cela s’avère impossible, cela se fera quand même ! OUI, il ne faut pas baisser les bras, et s’il y a blocage, il faudra se résoudre à investir, directement ou indirectement, une formation de type MNR, de façon « confédérale », afin de mieux préparer l’avenir.

Ceci dit, notre préférence va à l’union la plus large, autour du FN, avec en point de mire le combat des idées cher à Bernard Antony, sur la seule base de nos valeurs, et dans le refus du fourre tout idéologique ou conduit inévitablement le renoncement.

A bientôt.

Anonyme a dit…

Cette fois c'est clair !!!

http://www.dailymotion.com/video/x1n7fx_la-farce-de-lunion-de-patriotique

Anonyme a dit…

Korentin d'Orange,je connais vos raisons qui vous ont poussé à rejoindre le vicomte mais que ferez vous à Orange au second tour des municipales?liste commune avec le FN ou avec l'UMP?
cruel dilemne car le vicomte a déjà donné son mot d'ordre et vous le savez, un maximum de militants MPF sur les listes UMP....
le MPF ne veut aucune accord avec le FN et Peltier l'a confirmé, ni aux législatives,ni aux municipales !
en effet le MPF ne s'associera jamais avec la droite de protestation car comme chacun sait le vicomte est lui une droite de gouvernement...
fermez le ban!
ceux de ce forum qui voteront quand même pour PDV n'auront pas l'excuse de ne pas savoir et devront un jour ou l'autre assumer leur vote!
j'ajouterai juste une petite remarque,imaginez vous le MPF votez pour ces "parias" et ces provocateurs d'identitaires?

Anonyme a dit…

Calmez-vous tous SVP. Vous êtes tous patriotes, ça se sent. Je vois bien qu’il n’y a pas de problème insurmontable à la base (ne parlons pas des dirigeants) entre les militants du FN, ceux du MNR, les identitaires, les régionalistes, les nationalistes indépendants, les autonomes, ceux en manque de mouvement et les catholiques traditionalistes. Je respecte beaucoup Korentin et ses interventions, mais force est de constater qu’il y a un gros souci avec le MPF et que toutes les remarques écrites ici et faisant état de doutes au sujet du MPF sont amplement justifiées. Je ne suis pas plus aveugle que les autres et je vois bien que M de Villiers a changé et qu’il a dorénavant un pied chez nous. Il faut être honnête. Il a fait sien une large partie de nos idées, peut être pas la moelle mais l’os c’est sur et c’est déjà pas mal. Il s’est mis à dos le système, il est maintenant harcelé par les journalistes aux ordres comme jmlp avant lui, c’est donc lui le paria. Mais, car il y a un mais, l’absence des anciens du FN à ses côtés lors de sa campagne est un signe et pas un bon. On pourrait en dire autant bien sur des écarts de Peltier, sur l’absence de candidats UMP face aux sortants du MPF aux législatives (même s’il y aura finalement et pour la première fois des dissidents UMP face à villiers et ses amis), et sur les curieuses tractations en vue des municipales.
S’il est anormal de considérer le vicomte comme faisant toujours partie de l’UMP, on ne peut pas encore le considérer comme faisant partie du Mouvement National. S’il a un pied chez nous, il a encore un pied chez ses anciens amis. Je crois que ce sont encore nos amis de Novopress qui avaient le mieux défini l’actuel MPF. Dans un texte publié il y a quelques mois et dont je ne me rappelle que la trame, il était expliqué en gros que la campagne de M de Villiers c’était un peu du n’importe quoi, qu’il aurait pu être le candidat des terroirs enracinés au lieu d’être un énième « républicain » aux contours un peu floue, enfin quelque chose comme ça. On va bien voir dans la campagne TV officielle, mais ce qui interpelle, je le répète, c’est l’absence des anciens FN. Pour moi c’est un signe qui ne trompe pas. Je ne donne donc pas de quitus à Villiers, je ne le condamne pas non plus, je me contente de dire qu’il n’a pas fait sa révolution culturelle. Attendons, attendons.
Pour le reste, je confirme ce que j’ai dit avant, à savoir que tous les patriotes devraient s’unir aux législatives. Cependant, il ne faut pas rêver, cette union ne verra jamais le jour du fait que le FN va vouloir se compter et vampiriser le mouvement national par la suite. Il est trop tard et il n’y arrivera plus comme par le passé, mais il tentera encore cette stratégie. Il appartient donc au MNR de le faire, mais j’ai des gros doutes. Et pourtant il y en aurait de grandes choses à faire. A commencer avec les identitaires qui sont l’avenir, et avec les « antonystes », qui, eux, ont une logique et une rhétorique sans faille.
J’ai d’ailleurs envie de conclure mon message là-dessus. Je cris « casse cou » et je dis attention à l’intention du FN et du MNR. Si aucune initiative n’est lancé dans le sens de l’union, rien ne dit que les identitaires, les nationalistes autonomes dans la nature ou dans de petites structures, et les amis de Bernard Antony ne vont pas s’unir et créer une nouvelle formation. Le FN et le MNR auraient alors raté le coche.
Le pire qui pourrait arriver, ce serait un accord entre Villiers et Antony. Personne n’en parle tant cela parait impossible pour le moment, mais si ça arrivait, l’apport, l’arrivée massive de nationalistes transformerait définitivement le MPF. Toute union deviendrait infaisable. Je sais c’est de la politique fiction, mais il vaut mieux tenter de prévenir que de guérir.
Calmez-vous et unissez-vous, vous êtes l'avenir.

Rémy a dit…

Je réponds à la personne qui a dit qu’ici, aucune des initiatives de Le Pen ne trouvait grâce. Alors je dis non, ça suffit ! Qu’on me dise quelle initiative de jean marie le pen devrait trouver grâce à mes yeux ou aux yeux des autres ? Ce que je trouve très bien sur ce site, c’est l’honnêteté et l’authenticité des propos tenus. Je signe des deux mains. En effet, j’appartiens, enfin je suis adhérent d’un petit mouvement. On a contacté le FN en vue de l’union des patriotes pour adhérer sans réserve. On a reçu aucune réponse. Heureusement, vu l’accueil très « chaleureux » qu’ont reçu les Vial, Mégret et autre. Il n’y a qu’une seule réalité et celle là est visible par tous. D’avril 2006 à avril 2007, le pen aura tout donné aux uns et rien aux autres. Ce n’est pas ça l’union, c’est même l’opposé. Ce que j’ai aimé sur ce site, c’est qu’ils ne pratiquent jamais l’exclusion. Ils ont même dit que dans un grand mouvement rénové, même des soral avaient leur place. J’aurais aimé que le FN en fasse autant durant la campagne. C’est vraiment prendre les gens pour des cons que de leur servir un plat unique dans un restaurant qui se veut haut de gamme. On nous dit « union » et en fait on a eu droit qu’à un discours à sens unique. Pour moi, comme pour beaucoup, l’union ça doit être plusieurs tendances, plusieurs voix, sinon ça ne sert à rien du tout. Ce n’est donc pas le problème du tout que de savoir si telle ou telle initiative de jean marie le pen trouve grâce ou non, mais c’est uniquement la mise au rencard, voire le rejet de tout ce qui ne correspondait pas à la nouvelle ligne qui dérange et crée le profond malaise. Et qu’on ne me réponde surtout pas un truc que j’entends souvent, du genre : « Mais c’est une stratégie de second tour, un plus uniquement électoraliste, etc », car alors je répondrais pourquoi avoir fait l’union. Cette stratégie pouvait parfaitement se comprendre du point de vue du FN (et encore, j’ai du mal à le croire connaissant un peu le FN mais bon), mais certainement pas dans une union, ça c’est un non sens qui ne donne qu’une seule envie : Se cogner la tête contre les murs ! Allez demander aux alliés divers de l’UMP ou du PS si l’Union c’est de la boucler et d’être dans un placard quand les autres paradent. Franchement, c’est incompréhensible, et je ne comprends même pas qu’on puisse encore venir nous dire le contraire.
Je voterai donc le pen par dépit, mais qu’on ne m’en demande pas plus.

Anonyme a dit…

Je suis bien d'accord avec Rémy. Quelle initiative de Le Pen devrait-on trouver géniale?

- Jean Marie Le Pen a t-il bien gérer l'union patriotique, et Mégret a t-il été bien accueilli?
- Jean Marie Le Pen a t-il oui ou non volontairement écarté Bernard Antony?
- Jean Marie Le Pen a t-il monopolisé les médias à hauteur de 90% avec sa fille et Louis Aliot + quelques supplétifs de la même tendance, de la seule voix autorisée?
- Jean Marie Le Pen a t-il accepté une seule des propositions multiples que lui ont fait ses fidèles soutiens pour sortir de l'ornière.
Et je pourrais multiplier les exemples à l'infini. De toutes les façons, les langues se délieront après l'élection et ça ne va pas être triste.

J'ai compté, en un an, aucune apparition sur les grands médias de Carl Lang, Bruno Gollnisch et Martinez en dehors de Gollnisch chez Mme Ockrent. Trois apparitions de Gollnisch, deux de Lang et une seule de Martinez, sur des TV satellitaires à l'audience confidentielle ; quatre apparitions de Gollnisch, deux de Lang et deux de Martinez sur des radios périphériques.

Pendant ce temps là, les Le Pen monopolisaient les médias dans des proportions gargantuesques.

Quelle honte!

Maintenant, reconnaissons que c'est la même chose chez de Villiers, en plus grave car nos camarades avaient rallié le MPF pour justement avoir droit à la parole. Ils doivent déjà le regretter je pense.

Le système est méprisable car nous n'avons d'autre choix que de voter Le Pen. C'est un peu une obligation, car, si on considère que voter, c'est le faire pour des idées au premier tour afin de donner un sens, un éclairage à son vote, alors nous n'avons personne.

- Mégret absent.
- Pas de candidat monarchiste pour ceux que la république rebute.
- Pas de candidat issu des régions.
- Pas de candidat identitaire, ce qui aurait pu être novateur, mais la barre des 500 signatures était un écueil.
- Pas de candidat d'alternative nationaliste.

Personne donc à part Le Pen.

- Le vote Villiers? Pourquoi pas, ça peut être un message envoyé au Front National signifiant "revenez à la raison", mais il aurait fallut pour cela s'accompagne d'une vraie campagne d'ouverture, ce qui n'a jamais été fait.
- Le vote Bayrou pour avoir la proportionnelle? Laissez moi rire, c'est une proportionnelle uniquement pour moitié des députés et sur les départements. Si on prend Rhone Alpes comme exemple il faudrait 25% pour avoir un député, alors bonjour la rigolade. Et encore bayrou ne mettrait cela en place que pour dans 5 ans. Il se moque du monde comme personne n'avait osé le faire avant.

Le vote Sarkozy? Plutôt crever! Laissons cela à l'électeur désemparé, désespéré et pas très au fait de la politique, lui au moins il a des excuses, pas nous, il faut être sérieux.

Soyons sérieux donc, il ne reste que l'abstention (pas de sens), le vote Villiers (pas encore crédible) et le vote Le Pen.

Je vais imiter Strauss Kahn avec Chirac en 2002 et voter Le Pen en me pinçant le nez.

Faites comme moi, on prendra les risques utiles et nécessaires après. Je reconnais que cette élection, du moins le choix définitif du vote pour les patriotes, est un vrai casse tête. C'est un choix cornélien et c'est bien la première fois que ça arrive depuis longtemps. Dommage.

André a dit…

Vous avez bien raison de ne pas critiquer Le Pen sur sa stratégie, mais plutôt sur son comportement, son attitude suicidaire vis-à-vis des siens, comme sur sa vision de l’union à sens unique. Sur la stratégie, rien à dire, (si ce n’est qu’il faut savoir jusqu’ou ne pas aller trop loin antony a raison), il fallait bien que Le Pen trouve une parade à l’érosion de son électorat vers d’autres. Mais sur le reste, quelle misère et quelle déception. Là, on ne comprend plus rien à rien. Ok sur la stratégie, mais celle-ci devait être un plus. Or, à force d’insulter ça devient un moins. Insultes vis-à-vis d’autres nationalistes, insultes vis-à-vis des identitaires, insultes vis-à-vis des catholiques, insultes vis-à-vis des régionalistes, insultes vis-à-vis des sympathisants MNR, insultes vis-à-vis de ses anciens amis et même insultes vis-à-vis des adhérents du FN qui ont une préférence pour d’autres leaders que la fille du chef. Personne n’arrive à comprendre, sauf à admettre que l’ego du Président du Front est devenu tellement démesuré avec l’âge, qu’il devient un handicap permanent. Cette triste campagne s’accompagne de bizarreries surprenantes. J’ai bien peur que le résultat final n’apporte que désillusions, regrets et déceptions. Si le second tour échappe à Jean Marie Le Pen, on lui reprochera d’avoir mis beaucoup de désordre pour pas grand-chose.
Sur « L’Union Patriotique », le pen et sa fille vont à l’encontre de l’immense majorité de la base. C’est absurde voire insensé. Que certains n’aient guère envie de voter après s’être fait insulter n’aurait rien de surprenant. Il faut impérativement qu’il y ait un sursaut salvateur dans la dernière ligne droite et que les excités se calment, que tout le monde calme le jeu, à l’image particulièrement digne de Bruno Mégret. La balle est dans le camp du FN, dont la direction de campagne qui doit se ressaisir. La dernière quinzaine sera décisive pour tout le monde.

mélanie a dit…

J'ai relu hier soir chaque article du site avec ses commentaires.

Et j'ai envie de dire que la mafia Le Pen devrait avoir honte. On y trouve tellement de souffrance, dûe à la trahison, aux reniements et à tout ce que chacun à pu vivre ou voir vivre.
Une famille qui jour après jour enlevait les barreaux de l'échelle sur laquelle nous montions.
Pour l'instant s'inscrit sur ce site notre tristesse pour le combat de nos idéaux. Nous nous sommes battus pour un homme qui ne voulait en fait qu'une seule chose : notre perte. Rien ne m'en fera démordre. Et je souscrit et je comprends totalement à ce que dit korentin. C'est plus facile de pardonner à une personne qui vient peut être de naître qu'à un vieux professionnel de la politique qui nous a mis en deserrance. Qui parce que vieux professionnel savait très exactement ce qu'il pouvait dire, comment il pouvait le dire, ce qu'il pouvait faire. Et qui à fait l'inverse.
Je crois que Gollnisch, Lang et les autres devraient faire comme moi lire à la suite articles et commentaires ils mesureraient peut être notre attente et notre espoir. Et si ils sont ce que nous espérons qu'ils soient, tout serait permis. Je ne donne mon bulletin à personne. Même avec la pince à linge, je ne peux pas.

Sophie a dit…

Quel beau message de Mélanie.

Il n'y a rien à dire tant elle a raison et si des personnes droites comme elle en sont maintenant à refuser catégoriquement de voter Le Pen, il ne doit ça qu'à lui même et à personne d'autre. Oser dire que ces personnes seraient des extrémistes est une injure à l'engagement militant.
Je ferai sans doute un autre choix que Mélanie, mais je la comprends. On ne peut même plus dire que Le Pen a les défauts de ses qualités, puisque dorénavant il courbe l'échine devant nos ennemis ou s'en va remercier ceux qu'il considérait hier comme des voyous de le laisser s'exprimer. Partant de ce constat froid et implacable, il aurait pu, il aurait du avoir un geste pour tous les déçus de son comportement. Il ne l'a pas fait, faisant sienne la devise: "sans pitié avec les faibles, obséquieux avec les puissants". Difficile voire impossible à digérer je le conçois aisément.

Heureusement pour lui que tout le monde ne vote pas uniquement sur le bilan personnel des candidats et qu'une large partie de l'électorat se déterminera en fonction d'autres paramètres, autrement, il ferait alors peu de voix.

franc-sparte a dit…

Lepen Jean-Marie, né à La Trinité sur mer, mort à Argenteuil !

Pour moi c'est fini et bien fini. Mes dernieres hesitations se sont envolées apres la sinistre pantalonnade dans le 9-5 !

Aller dans les banlieues, bravo, dire qu'on y va parcequ'il ne peut y avoir de zones de non droit dans notre Patrie, j'applaudis des 2 mains en regrettant de ne pas en avoir 12.

Mais y aller pour faire de la lèche aux CPF (regardez attentivement les images, Lepen a le dos courbé comme un serviteur en s'adressant aux musulmanes sur son parcours, il est entré en état de dhimmitude mentale lui aussi) c'est tout bonnement écoeurant et je pèse mes mots.

Il y a encore dans ces zones des Français de souche europeenne, sans doute les plus mal lotis de tous les Français, abandonnés par le pouvoir au milieu du flot montant de la submersion migratoire, vivant jour apres jour un calvaire.

C'est à ces Français là qu'il devait s'adresser, à qui il devait délivrer un message d'espérance en attendant l'arrivée des renforts ...

Et non ! A qui s'est-il adressé ? Je cite "aux blacks aux beurs aux potes" Que leur a t-il dit ? "qu'ils sont des enfants légitimes de la France".

Comme l'a relevé dans ce fil une autre correspondante, il s'adressait à des femmes en tchador, à des "jeunes" dont il ne savait rien du statut ... donc potentiellement à un certain nombre de clandestins et à un certain nombre d'étrangers.

La messe est dite, comme Holeindre, Marine et Alliot, Lepen s'est clairement rangé dans le camp des co-allah-bos !

Il doit être désormais compté au rang des ennemis de la France Française, comme un vulgaire Chirac.

Mais tout de même ... courage et confiance

LE LEGIONNAIRE a dit…

De retour sur votre blog aprés un certain temps, je suis étonné (le mot est faible) de voir que aprés avoir tant critiqué Lepen et annonçé en titre ("100%nationalistes,100%anti-Lepen"pour rappel),que vous n'attriburiez aucune voix à ce même Lepen, voila que maintenant..vous appelez du bout des lévres à voter Lepen (!)
Vous vous contredisez maintenant sur la raison d'étre de votre blog! Incroyable...
J'avais naguére insisté pour que vous annonçiez votre intention de vote et vous l'avez récement fait, mais je m'attendais plutôt à çe que vous vous prononçiez en faveur de Bruno Mégret ou Phillipe De Villiers.
Beaucoups de vos arguments en défaveur de Lepen me semblent valables mais comment pouvez-vous appeler à voter pour un Lepen que vous avez si durement critiqué?
Lepen fût longtemps le seul champion de la cause patriote, quand tous les autres baissaient leur culotte et/ou se lançaient joyeusement dans la Collaboration ("Collaboration" avec un grand "C", n'est-ce pas Jacques Chirac!), avant, il est vrai, son récent et trés curieux revirement d'attitude confinant à un orientalisme bizarre qui ne peut étre qu'en porte-à-faux avec la cause patriote chére au coeur des vrais Francais de touts horizons, cause honnie par les faux francais (faux patriotes/vrais imigrationnistes, collabos francais de souche ou francais de papiers), vivier de l' AntiFrance.

De Villiers a été ouvertement ostraçisé par les médias qui l'ont volontairement laissé à l'écart. Putain de médias collabos. Le résultat: De Villiers est au plus bas dans les sondages et se voit reléguer dans les oubliettes.
De plus, il n'a jamais publiquement dénonçé son alliance avec les collabos de l'UMP sarko-chiraquien, faute impardonnable aux yeux des patriotes.
Et la série de gaffes commises par son pitoyable lieutenant Guillaume Peltier a achevé de le décridibiliser. L' incident dit de "la soupe aux cochons" fût une pillule amère pour les patriotes qui avaient espérer en De Villiers, et son refus obstiné de s'allier avec le FN, suggérant par là un possible ralliement de derniére minute avec le parti collbo UMP a signé la fin de sa vraie carrière politique.
Bruno Mégret a un profil intérèssant mais il n'a pas la carrure d'un chef de nation (Chirac n'ont plus d'ailleurs mais cela ne l'a pas empéché de prospérer à l'Elysée en bon bon parasite qu'il a toujours été).

Cependant il faut bien voter pour mettre quelqu'un à l'Elysée et faute de mieux, je ne vois personne d' autres que Jean Marie Lepen puisque tous les autres candidats sont et/ou se comportent comme des gauchistes-collabos (n'est-ce pas sarkozy!).
Je suis aujourd'hui, comme beaucoups de Francais, décidé à voter Lepen QUOI QU'IL ARRIVE ET RIEN NE ME FERA CHANGER D'AVIS.
Et je fais preuve d'une certaine efficacité prosélyte dans mon voisinage (j'ai réussi à convraincre nombre de gens qui au départ voulaient voter pour Sarko le Collabo hé hé!)

Certains patriotes égarés et affolés par la situation dramatique que connait actuellement la France, manipulés par la propagande collabo des médias et du showbiz, seraient tenté en désespoir de cause de voter Sarkozy pour empécher à tout prix la Gauche Collabo de revenir au Pouvoir, se disant que Lepen n'a aucune chance d'étre élu, hé bien je dirais à tous ces partiotes égarés qu'il ne faut pas hésité à voter Lepen car il n'y a pas d'autres choix.
De Villiers a déçu et les autres candidats sont acquis à l'AntiFrance (n'est-ce pas Ségoléne!). Je voterai donc Lepen mais sans me faire d'illusions.

Quand à vous les gens du blog "100%nationalistes/100%antiLepen", vous ne m'en apparaissez aujourd'hui que plus suspects. Votre attitude changeante me dit que vos intentions sont loin d'étre patriotes car vous avez réussi à semer une certaine zizanie parmi l'électorat patriote et à l'avenir, je ne me laisserai plus abuser par des patriotes de dernière minute.

Si Lepen n'est pas élu, l'AntiFrance aura gagné et nous serons dans la situation dramatique des Espagnols qui ont dû naguère patienter plusieurs siécles pour chasser l'Occupant de leur pays.

PATRIOTES: VOTEZ LEPEN, C'EST LA SEULE CHANCE DE SAUVER LA FRANCE.

Un dernier mot, que j'adresse à tous les collabos, et en particulier aux médias et à ce showbiz merdique, plus collabos que collabos: vous avez manipulé les Francais pendants des années, vous les avez culpabilisé, culpabilisé d'étre Francais, d'éprouver des sentiments patriotiques, de critiquer l'immigration d'invasion (pardon, de "peuplement" une soidisant "chance-pour-la-France"), de critiquer l'islamisation du pays, hé bien c'est à vous que l'on doit la situation catastrophique dans laquelle est la France aujourd'hui, c'est à vous que l'on doit le fait que la France soit devenu en 30 ans la République Soviétique Francaise, une parodie de démocratie, une parodie de république. Vous les collabos socialocommunistes, les bobos marxisants des beaux quartiers, les tenants de la fausse Droite dite "Droite Sociale" (Droite gauchisante soviétique et collabo par nature), les franc-maçons internationalistes, vous les Collabos, soyez assurés que la colére des Francais à la prochaine Libération
sera pour vous dévastatrice, totale et sans pitié. Il n'y aura pas assez de platanes dans toutes les villes de France pour pendre TOUS les collabos.
C'est un petit prolo Francais sans avenir (par votre faute) qui vous vomi au visage la haine et le dégoût que vous lui inspirez.

Il est à peu prés certain que quoi qu'il advienne, quelque soit le nouvel occupant de l'Elysée, nous ne pourrons échapper à la guerre civile interethnique et religieuse qui se profile inévitablement à l'horizon. la France est aujourd'hui balkanisé. Cette guerre, nous ne l'a devons pas seulement à l'Islam dominateur mais avant tout aux sempiternels Collabos sans qui rien de tout cela n'arriverait.
Messieurs-Dames les Collabos, ma haine vous est acquise.

La France est au bout du rouleau.
Les Francais -les vrais, pas les collabos ou les couillons- ne se font plus d'illusions et nous en venons à penser qu'il vaut sans doute mieux une vrai guerre ouverte qui nous permettra enfin, aux prix de grands sacrifices, de reconquérir notre pays, plutôt que cette situation de guerre larvée et non-déclarée qui ronge notre pays de l'intérieur.

Francais, à partir de Mai 2007, préparez-vous au pire....
Et que Dieu nous vienne en aide. Amen.

Signé Le Légionnaire

Patriote44 a dit…

Sympathisant du collectif depuis le début, je ne peux pas laisser passer les propos du « Légionnaire ». Je m’étonne d’ailleurs de votre trop grande tolérance de publier ce commentaire qui insulte tout le monde, sans exception, vous n’auriez pas du le faire.
Cher ami, c’est vous et vous seul qui créez ainsi la zizanie la plus grande dans les esprits.
Vous avez du (très) mal lire les arguments, autrement vous ne sortiriez pas autant de stupidités et de bêtises.
Vous avez du prendre de longues vacances à l’étranger pour être si peu informé de ce qui s’est passé ces derniers temps.
Déjà, il n’est pas question d’appel à voter « du bout des lèvres », mais d’un appel clair et sans ambiguïté, en tous les cas bien moins alambiqué que le vôtre, dans le fatras de vos pseudos explications qui tournent à chaque fois au vinaigre des plus acide.
Moi perso, je suis franc, je ne comprends rien et je n’entends rien à vos propos et remarques. S’il y avait une quelconque logique, j’aurais pu la saisir, mais non c’est le néant absolu.

Quelle contradiction pouvez-vous donc voir ? Là désolé, mais je reste sur le c... ! Peut être devriez-vous avoir un peu de mémoire. Je vous signale, M le Légionnaire, que les choses n’étaient pas encore fixé il y a encore deux mois. Pas mal de patriotes se posaient de saines questions, questions que seul ce site a mises en évidence, ne vous en déplaise. Pour ne prendre que min humble cas, (et ça concerne également ma famille et mes amis), je me demandais s’il n’y aurait pas un autre candidat patriote, comme le monarchiste M Adeline, et je peux vous jurer sur la vie de mes enfants que s’il avait été candidat j’aurais voté pour lui sans hésitation, car j’en ai plus que ras le bol de cette république qui nous détruit notre identité, notre âme et notre histoire, en fait nos racines. Ensuite, avant, je me demandais si M Villiers allait changer d’optique, s’il allait plus écouter les patriotes partis trouver refuge chez lui, comme M Bompard, s’il allait faire un appel clair aux nationalistes, s’il allait, comme vous le dites vous-même, enfin rompre avec les UMP UDF et cie, s’il allait calmer et mettre au pas ce Peltier de malheur qui est aussi corrompu que Mme Le Pen fille. Rien de tout cela n’est arrivé, donc exit l’option Villiers, mais personne ne pouvait savoir réellement avant. Il faut savoir tenir compte de la réalité.

Contrairement à certaines de vos relations, personne dans ma sphère d’influence n’a jamais évoqué la possibilité d’un vote pour les Sarko et Bayrou, ça jamais ! Et si l’abstention a pu nous tenter un moment COMME BEAUCOUP, (et beaucoup vont le faire j’en suis bien sûr), il est apparu que ce n’était pas une bonne option finalement, car en France ce n’est pas comptabilisé réellement, mais surtout parce qu’il faut tenir compte des regards extérieurs sur l’élection. Mais il est vrai que l’abstention est diablement tentante car, qu’on le veuille ou non, nous avons bel et bien été trahis par les Le Pen et quelques pseudos conseillers qui gravitent comme des parasites dans leur entourage. Peut être l’avez-vous oublié, mais moi non, et j’attendais, par exemple, une réaction salvatrice de M Antony, pour qui j’ai la plus haute estime (allez lire sa charte sur l’islam par exemple, mais aussi ses écrits sur le système), et si Antony avait proposé une sorte de pacte à Villiers, en exigeant de ce dernier qu’il change de braquet et d’axe de campagne contre son soutien, croyez-moi ça aurait changé la donne pour de bon.

Car enfin, il faut être aveugle pour ne pas se rendre compte que si nous allons voter Le Pen, pour la majorité d’entres nous, c’est contraint et forcé, sans aucune joie ni illusion, uniquement parce qu’il est le moins pire, et parce que son image liée à son passé ne lui appartient plus. Son score sera considéré comme l’acte final de sa carrière, carrière qui est marquée par le sceau de la résistance au système. Mais, si nous avions du voter par rapport à sa campagne du moment, il n’aurait jamais eu nos voix car il ne les mérite définitivement pas.

Moi je trouve très étrange que vous puissiez dire des choses comme « super le Pen a été le seul résistant par rapport à Chirac ». Moi je trouve ça complètement dingo de pouvoir faire un tel parallèle car ce genre de raisonnement m’a toujours été étranger. J’ai toujours considéré Chirac comme un ennemi et je n’ai jamais voté pour lui. Impossible ! Heureusement que Le Pen aussi, autrement je ne ‘aurais jamais suivi.

Depuis 2003, je suis en parfait désaccord avec le FN, depuis Marine Le Pen et son avènement, je n’ai plus confiance. Depuis, il y a eu les purges de 2005, le départ définitif de gens comme Antony, puis cette pantalonnade de l’union pseudo patriotique, les insultes envers Mégret et ses amis, le fait qu’on ne voit jamais les lang, gollnisch, martinez et compagnie, les reniements, les trahisons, l’arrivée des soral et autres « collabos », le rejet des régionalistes et surtout de nos camarades identitaires, les références douteuses et sulfureuses, en clair je ne trouve rien de bon dans la campagne du FN, mais alors là rien du tout ! Désolé mais c’est l’unique vérité. Dieu sait que j’aurais aimé trouver un peu d’espoir dans les propos de Le Pen, mais sa récente visite sur la dalle d’argenteuil m’a achevé totalement. Pas tellement par ses propos apaisants envers les immigrés, (quoique c’était tout de même un peu fort de café et complètement en opposition par rapport à ses propos de toujours), mais j’ai trouvé gonflé de ne pas dire un mot aux français de souche qui souffrent tous les jours dans les cités.

Franchement, ami Légionnaire, qui a semé le doute, c’est uniquement Le Pen et personne d’autre ! Heureusement que ce site a existé pour dénoncer les dérives, autrement nous nous sentirions bien seuls. Qu’a fait Le Pen pour arranger les choses ? RIEN ! NIENTE ! Pas un geste, pas un mot d’apaisement, pas une proposition pouvant répondre aux interrogations des plus sceptiques comme son ex ami Bernard Antony, rien du tout ! Alors, c’est la faute à qui si les doutes sont là. Je suis particulièrement choqué de vos propos et j’invite les gens de ce site à nous faire un bilan le plus exhaustif possible des multiples reniements, trahisons et insultes envers nous de Le Pen avant la fin de cette campagne. Car, que ça plaise ou pas, le vote Le Pen n’est pas un vote d’adhésion cette année pour moi, certainement pas.

A vous lire, j’en aurais presque envie de m’abstenir, car enfin que cherchez-vous ? Il y a 500 sites et forums vassaux du FN et plus de 300 au service du vicomte, alors allez-y et n’insultez pas cette espace de vérité et de liberté. C’est trop facile de venir critiquer sans aucun argument sérieux. Et, je vais vous le dire le plus directement possible, il y a un effet pervers à vos propos, c’est de semer encore plus de doute. En effet, vous faites fi des centaines de critiques qu’on peut plus que légitimement faire à Le Pen. Ce faisant, vos remarques perdent toute crédibilité. Je me moque éperdument des Chirac, Sarkozy, Bayrou, et encore plus de la gauche, je n’ai jamais rien attendu d’eux, rien ! Pour Villiers, j’attendrais, oui j’attendrais comme le dit la chanson, j’attendrais par exemple, qu’il rompt avec le système, qu’il mette en avant des gens sérieux et pas une image bidon de patriotisme de pacotille ou du moins qu’il accorde mieux ses violons. Mais par contre j’attendais TOUT de Le Pen, oui tout, et je sais maintenant que je n’aurais rien, rien, rien.

Oh, vous savez, M le Légionnaire, nous ne sommes pas mieux lotis que les autres, car tout le monde peut voir que personne ne va voter par adhésion, tant tous les candidats sont foireux pour tous les camps. A l’extrême gauche ils sont révolutionnaires comme ma grand-mère est tenniswoman, Royal est aussi enthousiasmante pour ses partisans qu’un plat de purée pour un gastronome, Bayrou est à Giscard ce que Barre était au sport, Sarkozy est un nabot sans âme même pour le plus ardent gaulliste, Villiers a la charisme d’une none (désolé pour le blasphème) et Le Pen … bof tout a été dit non ? Alors, là au moins, tout le monde est à égalité. Renouvellement politique ils nous ont dit avant cette morne campagne ? Dans la nullité alors car qui parle des problèmes de la France ?

Heureusement il y a de l’espoir. Cet espoir est dispersé, mais il existe, car si vous avez raison sur les menaces qui pèsent sur nous, nous ne nous laisserons pas faire, quitte à aller au combat, nous ne baisserons jamais les bras. Comme il a été dit ici à de très nombreuses reprises, nous avons déjà des meneurs potentiels qui doivent s’unir. Il y a des résistants au FN, à commencer par Carl Lang et Bruno Gollnisch et leurs nombreux partisans ; il y a Mégret et son MNR, il y a M Antony et ses nombreuses associations, il y a d’authentiques patriotes au MPF, il y a des dirigeants ailleurs comme Fabrice Robert, Vardon, Martinet, Spieler, bref les résistants sont partout et ils devront bien s’unir un jour.

Enfin, comment ne pas dire un dernier mot sur vos propos brandissant l’éternelle menace : « Si Le Pen ne gagne pas ». C’est folie, pure folie que de dire ça, car c’est faire monter un sauce qui, en retombant, fera des déçus, des dégoûtés qui vont quitter la lutte. On a tellement fait ce coup là aux nationaux depuis 1988 qu’ils sont blindés. On ne joue pas à mettre le feu à un baril de poudre à moins de vouloir qu’il vous pète à la figure. Comment Le Pen pourrait-il être élu ? Moi je veux bien tout ce qu’on veut, tout, mais pas qu’on me prenne pour un idiot, car je ne le suis pas. Le Pen a perdu 80% de ses militants et cadres, il n’a plus d’associations de soutien, plus du tout de syndicat, il ne peut plus surveiller qu’à peine 10% des bureaux de vote, il n’a pas de presse crédible à part « sa » presse aux ordres, il s’est séparé de ses plus fidèles amis et en échange il n’a obtenu aucun soutien du système en place, il ne fait même pas l’unanimité chez lui alors comment pourrait-il ne serait ce qu’espérer être élu. Moi je veux bien voter pour lui, et je milite dans ce sens, afin que son score soit le plus haut (ou le moins bas) possible, afin de repartir sur d’autres bases pour 2012, mais ça me chagrine de voir des patriotes qui peuvent penser que si le pen n’est pas élu tout est perdu, car non, rien n’est jamais perdu, c’est la leçon de la vie, de l’histoire, de Jeanne d’Arc.

C’est avec ce genre de raisonnement faux que les nationalistes ont peur. Peur qu’on leur a inculqué. Peur de mettre un nouveau candidat, peur de bouger, peur de l’avenir, peur de tout en fait. C’est pourquoi je trouve extrêmement motivant l’axe de combat des identitaires qui ont décidé de repartir de zéro en réapprenant à leurs militants ce qu’est le combat politique et qu’il commence par la promotion et la défense des idées, oui des idées. Quand les bases sont saines, tout est permis.

Ce n’est pas en mentant aux français (« Le Pen n’a aucun défaut, Le Pen est le meilleur, Le Pen notre sauveur, Le Pen Président ») qu’on arrivera à quelque chose, c’est au contraire en leur disant la vérité. Cette vérité est partagée par TOUT LE MONDE dans le camp national, c’est pourquoi il faut faire l’UNION de tous et de toutes. Je suis bien d’accord avec « Franc Sparte » quand il dit que l’union la plus large doit se faire dans l’attente d’un nouveau leader, car ça se passe souvent comme ça dans les périodes sombres. En 1978, Stirbois a été le Pygmalion de Le Pen, alors qu’il y avait du monde au portillon (Brigneau, Robert, Gauchon, Poujade, etc). Nous ne connaissons peut être pas notre futur meneur, mais, à mon sens, le seul qui puisse en être le Pygmalion, à condition qu’il s’en donne les moyens, c’est Bernard Antony, car c’est le seul qui puisse apporter la cohérence intellectuelle et organisationnelle à un grand mouvement national restauré. Quitte à me tromper totalement, s’il y avait un attelage bicéphale au sommet avec Lang et Gollnisch, Antony à la formation, Mégret à l’organisation interne, Fabrice Robert à l’organisation militante, Bild à la propagande et Marine Le Pen à la communication, là on pourrait attendre sereinement notre représentant pour 2012. Et avec quelques chances de succès dans l’unité retrouvée.

Salut et à bientôt. Et encore merci pour cet espace de liberté.