jeudi 15 février 2007

APPEL DES CATHOLIQUES DE TRADITION AU BOYCOTT DU VOTE LE PEN


APPEL DES CATHOLIQUES DE TRADITION AU BOYCOTT DU VOTE LE PEN


Nous, représentants de femmes, d’hommes, de familles entières, français catholiques de toujours, nous appelons au refus du vote Le Pen pour l’élection présidentielle d’avril 2007.

Nos raisons sont quadruples et non négociables.

Premièrement. Concernant l’avortement et le respect de la vie en général (euthanasie, eugénisme, etc), Jean Marie Le Pen n’est ni clair ni sincère. Alors que le rejet de la Loi Veil (et des lois annexes et connexes) faisait partie intégrante du programme du Front National, ce n’est plus le cas. Pourquoi ? La question reste sans réponse. Pour nous c’est pire qu’un affront c’est une trahison. La question du droit à la vie ne peut relever d’un marchandage ou de magouilles quelconques. Promettre un référendum « en fin de mandature » comme l’explique JMLP lui-même est éminemment malsain, car il accréditerait l’idée que 50,01% de nos compatriotes puissent cautionner l’horreur absolue. De toute façon, le respect de la vie faisait partie intégrale du programme du FN depuis ses origines et nous ne voyons aucune raison de continuer à soutenir M Le Pen si celui-ci renie ses engagements sur ce point crucial pour notre avenir.

De plus, Jean Marie Le Pen ne dit pas un mot sur notre grande revendication, le droit pour les médecins de faire jouer la « clause de moralité » pour ne pas pratiquer d’avortement. Les tenants des « valeurs de mort » affirme que cela relève du serment d’Hippocrate, mais c’est faux puisque ce serment est une profession de foi de vie et non de mort, alors de qui se moque t-on ?

Et dire que Jean Marie Le Pen n’était même pas présent à la Marche pour la Vie…

Pour le problème de l’avortement comme dans d’autres cas, l’État doit veiller à l'humanisation progressive de la vie sociale. Cela implique la protection de la vie humaine et requiert la capacité de résister à certaines campagnes d'opinion qui aboutissent à l'effritement des valeurs morales. Quand l’autonomie des êtres humains menace la vie d'un autre, il ne s'agit plus de vie privée, mais d'un acte social dont personne ne peut se désintéresser, au risque d’en arriver à la destruction de la société entière. La vraie solution, c'est que tous les responsables s'unissent pour protéger les vies humaines menacées par l'avortement. C’est cela que proposait depuis toujours Jean Marie Le Pen. Ce n’est plus le cas et c’est pire qu’une trahison, c’est une faute majeure.

Deuxièmement. Concernant l’homosexualité, Marine Le Pen, vice présidente du Front national, et directrice de campagne pour les Présidentielles de son père Jean Marie, se déclare favorable à ce que l'Etat reconnaisse une union entre homosexuels. Jouant sur les mots, Marine Le Pen a précisé qu'elle était hostile au mariage mais favorable à cette union.
De qui se moque Marine Le Pen ? Sans doute des électeurs du Front national. Mais également du bon sens. En effet, comment peut-on être contre un mariage civil entre homosexuels et pour une union civile qui donnerait à ces « couples » les mêmes droits que le mariage ? Comment peut-elle également penser que le lobby homosexuel s'en tiendra là et que lorsque l'on commence à mettre en marche une machine juridique à détruire les fondements de la société, on peut l'arrêter ?
Par ailleurs, il existe déjà une union sans mariage qui s'appelle le PACS et qui donne sur le plan matériel des droits quasi identiques au mariage. Marine Le Pen ne peut l'ignorer. Est-ce à dire qu'elle veut plus que le PACS ? Et qu'est-ce plus que le PACS… sinon le mariage ?

Troisièmement. Concernant l’Islamisation de la France, Jean Marie Le Pen s’est déclaré favorable à la construction de mosquées et a affirmé que « l’Islam n’était pas incompatible avec la République ». Or, depuis toujours, le FN avait affirmé le contraire, à savoir que l’Islam n’était pas compatible avec notre civilisation, et que la France, fille aînée de l’Eglise, devait autoriser la construction de mosquées uniquement si les catholiques pouvaient bâtir une Cathédrale à La Mecque. Encore une fois, Jean Marie Le Pen trahit nos idées, son passé, ses militants et ses électeurs. Nous n’avons évidemment rien contre les musulmans, étant nous même des croyants, mais nous pensons que la France doit conserver son substrat catholique et baser ses relations extérieures, tant sur les plans politiques, économiques, culturels et religieux, sur la réciprocité. Nous rappelons utilement à tous que, dans l’ultra majorité du monde islamique, le prosélytisme pour la foi catholique peut être puni de peines de prison voire de la peine de mort. Ainsi, dorénavant, M Le Pen cède à tous vents sur nos valeurs. Ce n’est pas digne et cela ne lui sera pas profitable en terme électoral.

Quatrièmement. Concernant le principe de subsidiarité, Le Pen le rejette maintenant et lui préfère le triste concept de jacobinisme, obéissant en cela à son nouvel allié, Alain Soral, triste marxiste égaré dans la noirceur de ses délires idéologiques. Voici un lien pour comprendre qui est Alain Soral. (
http://bernard-antony.blogspot.com/search/label/Alain%20Soral)
Nous ne pouvons pas accepter que le FN renie son programme et nos idéaux. Nous rappelons que le combat nationaliste doit se faire sous la bannière de notre identité, donc sur le respect de nos cultures régionales multiples. Le FN a toujours été pour le principe de subsidiarité, pour le respect du triptyque « Ville – Région – Nation », et surtout pour l’enracinement dans tous les domaines, politiques, économiques, culturels, avec en corollaire, l’indispensable suppression de la nocive Loi Le Chapelier. Seul le recours à une forme de corporatisme éclairé et identitaire peut permettre de relever la France. En tous les cas, ce n’est pas avec des références idéologiques comme la terreur de la Révolution Française que nous allons pouvoir sauver la France. Encore une fois, Jean Marie Le Pen trahit ses engagements et nous ne pouvons pas le suivre sur ce terrain sulfureux et hautement dangereux. Pourquoi Jean Marie Le Pen fait-il cela, nous n’en savons rien, mais ça ne nous empêche pas de combattre ces dérives criminelles. Nous ne pouvons pas accepter les insultes aux cultures régionales de Jean Marie Le Pen et de sa fille Marine. Durant les derniers mois, les Le Pen père et fille ont osé injurier les Alsaciens, les Bretons, les Vendéens, les Corses, les Savoyards, les Basques et les Niçois, ça fait tout de même beaucoup pour nous faire croire à une erreur passagère. A assimiler l’éternel principe pyramidal des corps constitués (régions, métiers, etc) à du communautarisme de bas étage, Jean Marie Le Pen insulte dorénavant 1500 ans d’histoire de France. Pire, il se place en deçà d’un De gaulle, qui affirmait que même si la France n’était pas une race ou une religion (qui a dit le contraire), « elle était tout de même d’essence européenne et catholique ».

A quoi joue donc Jean Marie Le Pen ? Nous n’en savons rien, mais nous ne rions pas car pour nous la France n’est pas un jeu.

Nous n’appelons à voter pour personne, nous dénonçons simplement les dérives inacceptables de Jean Marie Le Pen. Et si celui-ci ne publie pas une mise au point clarifiante sur ces quatre points, nous ne pourrons appeler qu’au « boycott » total et absolu du vote Le Pen, ce par tous les moyens dont nous disposons.

CATHOLIQUES ET FRANÇAIS TOUJOURS

17 commentaires:

Anonyme a dit…

Je viens de terminer la lecture de cet article que j'approuve totalement. Mais j'interviens pour autre chose. Je suis une sympathisante du MNR et j'ai regardé Bruno Mégret hier sur France 2 aux "4 vérités" de Télématin. Or, M Mégret se renie aussi, (et j'en suis désolée), car il indique maintenant qu'il est mieux de "faire campagne séparément", alors qu'il disait rigoureusement l'inverse auparavant, et qu'il était suivi en cela par pas mal de dirigeants du FN. Je trouve cela désolant.
Pour dire un mot sur l'article, je dirais que le plus grave c'est que M Le Pen dit qu'il n'a pas changé. Il aurait du dire en face aux citoyens qu'il avait opté pour un autre braquet. Ca aurait été plus franc.
On nous dit sur l'avortement qu'une majorité de français y sont favorables et je ne suis pas du tout d'accord.
Nous paieront ce crime tôt ou tard.

Anne Marie a dit…

Passe encore pour Dupont Aignan mais pourquoi refuser de laisser libre de voter Villiers. Savez-vous combien il y a d'anciens du FN chez M De Villiers.
Votre démarche est incompréhensible.
Appeler à l'abstention "nationale", alors qu'il y a un vote possible.
Merci de m'expliquer.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Ecoutez, chaque fois que Philippe De Villiers est déstabilisé par un journaliste ou un opposant, il est incapable de tenir la route. Comment voulez-vous que nos idées fassent le poids si son représentant ne fait lui même pas le poids. M De Villiers devrait être plus stable et plus solide. C'est notre opinion, sinon nous serions au MPF. Désolé.

Maguelone a dit…

C'est quoi les catholiques de tradition ?
Merci de m'éclairer

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Chère "Maguelone".

Je vous réponds en tant que femme, mère et catholique de Tradition. (Votre commentaire a été replacé à sa juste place vous aviez fait l'erreur de le mettre ailleurs, désolé pour le décalage indépendant de notre volonté)

« Je t'adjure devant Dieu et le Christ Jésus, qui doit juger les vivants et les morts, et par son apparition et par son règne : prêche la parole, insiste à temps et à contretemps, reprends, censure, exhorte, avec une entière patience et (souci d') instruction. Car un temps viendra où (les hommes) ne supporteront pas la saine doctrine, mais au gré de leurs désirs se donneront une foule de maîtres, l'oreille leur démangeant, et ils détourneront l'oreille de la vérité pour se tourner vers les fables.
Pour toi, sois sobre en toutes choses, endure la souffrance, fais œuvre de prédicateur de l'Évangile, remplis pleinement ton ministère. » (II Tim. 4, 1-5) »

Ainsi pouvons-nous tenter de résumer notre doctrine.

Définir un (ou une) Catholique de Tradition est difficile, car la Foi transcende les clivages, surtout politique. Néanmoins, nous avons en commun les éléments essentiels suivants:
- Nous pratiquons la Messe en Latin selon le Rite de Saint Pie X.
- Nous sommes opposés aux modifications modernistes nuisibles du Concile "Vatican II".
- Plus que le rituel, le latin (quoique c'est bien utile une langue universelle) ou la soutane, ce qui nous oppose aux "conciliaires" (adeptes de "Vatican II"), c'est le respect et la croyance indéfectible en les mystères de l'église. Notamment dans les concepts d'Immaculée Conception et de transsubstantiation (référez-vous aux définitions autrement j'en ai jusqu'à demain à vous écrire). Les malheureux ont détruit les fondements même de notre Foi.
- Nous sommes partisans du maintien du dogme catholique selon les règles fixées par le Conciles de Trente.
- Nous sommes pour le maintien et le respect de tous les sacrements de Notre Sainte Mère l'Eglise.
- Notre Patriotisme est à l’image du message de NSJC, à savoir sage et éclairé. Je vous conseille à ce sujet de lire l’ouvrage de Jean de la Viguerie « Les deux Patries » qui explique la vision du Nationalisme pour les Catholiques de Tradition.
- En fait, nous nous disons de Tradition, parce que nous respectons les enseignements traditionnels de l’Eglise Universelle (Catholicus).

Je pourrais largement m’étendre sur le sujet, mais déjà je veux aider à découvrir la voie, car vous semblez perdu. Vous pouvez aller sur le site de « la fraternité sacerdotale St Pie X, ou sur le site de la « porte latine » pour vous faire votre opinion. Mais si vous cherchez un peu, vous allez très vite trouver des informations, car nous sommes des millions, nous représentons un pourcentage de plus en plus croissant des croyants pratiquants et il y a des centaines de lieux de cultes traditionalistes. « Nous » avons des radios, des journaux, des associations, des clubs, cercles, magazines, œuvres de charité, ce par dizaines, sans même compter les défenseurs du Droit à la Vie qui sont légions dans notre beau pays.

Sachez que notre succès est époustouflant, que nous avons de plus en plus de fidèles et que nous allons certainement faire un pacte avec Rome, mais peut être avez-vous eu écho des promesses de Benoîts XVI.

En ce qui concerne notre appel, il est clair que nous ne pouvons transiger sur le respect de la Vie sous toutes ses formes.

Si vous avez une question précise et détaillée, merci de nous contacter et nous vous répondrons bien aimablement.
Chaîne et union de Prières.
Alexandra du Collectif, mère et catholique de tradition
PS : Si vous êtes de Paris, je vous encourage vivement à venir rendre visite en l’Eglise Saint Nicolas du Chardonnet dans le 5ème arrondissement de la capitale.

Hervé a dit…

Bonjour j'ai bien lue votre site, il est très bien fait. Mais j'ai du mal à comprendre, pourquoi ne faut t'il pas voter Lepen ? J'aimerais que vous m'expliquiez s'il vous plaies.

D'autre part avez vous dans vos tiroirs, un candidat alternatif, où un candidat rebus ? Dois je vous rapeler, qu'au 1er tour de l'élection présidentièle de 2002, Monsieur Lepen avait réalisé à peux près, 17 % des sufrages et qu'au 2ème, il n'avait réaliser que 18 % des suffrages.

Faut t'il rester intangible dans nos idées, nos valeurs, nos principes et prendre le risque, de continuer à être diabolisé, à être mise l'écard de la société civile, des instenses représentatives et de la vie politique ?

Je pense qu'au point, où en ait arrivée la France, une telle démarche est suicidaire. Vous devriez bien vous rendre compte, qu'aucun des autres candidats, n'arrivera à faire les réformes necessaire pour le bien être des Francais et de la France.

Parce qu'ils sont tous autant qu'ils sont, enfermés dans leurs propre incohérance et leur propre contradiction.

Nicolas Sarkozy qui se présente comme l'homme de la ruptre tranquile a déja été ministre du budjet d'Edouard Balladur et qu'il a augmenté les déficites, entre 1993 et 1995.
Segolène Royale n'a jamais ut de grands ministères, parce qu'elle n'en avait pas les capacitées à la foi intelectuèles et professionnelles.

Francois Bayroux se trompe de cible. Parce que autant le parti socialiste allemand a fait sa révolution, à la foi culturelle et politique et a rompue son aliance politique avec les verts allemands et les anciens comunistes d'allemagne l'est et a choisie de s'allier avec la droite république allemande, pour réformer en profondeur l'Allemagne.

Ce qui n'est pas le cas du parti socialiste francais, qui lui maintient son aliance politique, avec les verts francais et la mouvance marxiste et altermondialiste.

Or ceux qui s'oposent à l'économie de marché et la liberté économique, n'ont absolument aucune alternatives sèrrieuses et durables à proposer et ils ne sont, à mes yeux en aucun cas crédible.

L'idée de Francois Bayroux est louable, mais elle ne marchera pas et est voué à l'échèc. Tant que le parti socialiste n'aura pas fait sa révolution culturel et politique, aucun gouvernement d'union national ne pourra se faire.

Philippe Devillier il a quelques bonnes idées, mais il n'a aucun charisme, ni aucune stature d'un chef d'état. Il se ferra rouler dans la farine, part les dirigents de la haute administration, quand il sagira d'insufler une orientation ideologique et politique à la France.

Une foi que l'on a fait le tour des candidats, il ne nous reste que Jean-Marie Lepen. Je reste concaincu, que malgré ses defaux, car il en a, c'est un homme comme les autres. Il est le seul, à être capable de réformer la France en profondeur et à rendre le bonheur et sa fierté, au peuple Francais. En plus j'ai la conviction profonde, qu'il est sincère, quand il dit aimer la France et le peuple Francais. Alors s'il vous plaies de grace, facilitez lui plutôt son élection, le 6 mai prochain, plutôt que de le déscendre en flêche. Je pense qu'il peut être élue. Mais ca ne sera pas facile et ca n'est pas joué d'avance. Je vous remercie de me répondre. J'espère ne pas avoir été trop long. Je vous remercie d'avance !

Hervé

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Cher Hervé,

Nous vous publions bien volontiers étant donné votre courtoisie. Cependant, nous ne pouvons pas publier votre adresse email, car nous ne pouvons pas la vérifier par nous-mêmes. Si vous le souhaitez prenez un compte et identifiez vous. Merci.

Concernant votre commentaire, il y a du bon sens mais aussi des voies de garage.
« en dehors des instances de gouvernement » ? Si c’était ça l’objectif, fallait le faire avant, bien avant, quand la France était déjà dans l’ère de la décadence effrénée, mais qu’un Le Pen en meilleure forme (dans tous les aspects du problème) aurait pu redresser. Non, nous ne pensons pas que là se situe le mal pour la droite nationale.

Tout comme vous, nous ne voulons d’aucun candidat du système, c’est d’ailleurs pour ça que nous n’avons aucun candidat dans nos tiroirs.

Même avec le plus grand des respects pour votre courtoisie et votre foi lepéniste, (nous y avons cru aussi), nous ne « faciliterons pas » l’élection présidentielle, car nous appelons à l’abstention nationale. D’ailleurs, il ne faut pas rêver, le pen ne sera jamais élu. Si nous le combattons, c’est autant pour ses dérives inacceptables, que par soucis d’efficacité.

Avez-vous bien tout lu sur notre site ? Si oui, n’avez-vous pas compris que si JMLP est au second tour c’est mort pour nos idées, MORT, et nous mettrons 10 ans à nous en relever. D’ailleurs, si vous saviez à quel point notre analyse est partagée par d’authentiques leaders du mouvement national jusque dans les plus hautes sphères. Si ça vous a échappé, observez bien.

Salutations et si vous souhaitez poursuivre cette discussion, c’est par email. Merci.

(jetez un œil à l’article sur l’état de la droite nationale)

Charlus Magnus a dit…

Ecoutez si vous tenez vraiment à ce que la peine de mort soit retablit attendez les 5 années supplementaires que vous allez lachement laisser passer pour voir aux prochaines elections un parti islamiste qui , je n'en doute pas, retablira l'Ordre Moral...mais sans doute pas le votre, ni le mien...

Si vous ne pouvez pas comprendre que Le Pen a tiré les enseignements de 2002, qu'il est obligé de ratisser plus large comme n'importe quel autre candidat et qu'au vue de la representation mentale de la plupart des francais (Le Pen=Belzebuth) et que par consequent court-circuiter le vote-immigrés et banlieusard de la tutelle socialiste est une strategie certe osée mais indispensable pour elargir la base.
Mais apres cela si vous pensez que c'est nous plutot que roff qui vont etre les dindons de la farce vous vous trompez.
comment pouvez vous penser que Le Pen soit devenu le premier voyou de France ?

Ne confondez pas electeurs et militants. Les premiers servent à elire, les autres votent aussi mais ont de l'influence en dehors de l'election. Je fais partis des FNJ: il n'y a pas encore un seul rappeur...

On ne peut cracher sur aucune voix, ni sur aucun ralliement supplementaire.

Ne confondez pas Integrité et Politique, ces deux notions sont incompatibles.
Surtout dans un scrutin majoritaire à deux tours.

Je suis royaliste de coeur, mais réaliste: à un moment donné il faut bien voter. Car ne pas voter c'est laisser le Système perecliter, c'est se faire passer pour integre alors que c'est en realité laisser les decisions aux pourris et donc etre un pourris d'une certaine maniere.
Jean Marie Le Pen est le moins pire des candidats. Je dirais meme qu'il peut etre une Divine Surprise
Certes cette campagne presidentielle suppose des ravalements, des frustrations , mais c'est le prix à payer quand on a fait le choix de la legalité et donc de la democratie. Qui n'est sans doute pas le meilleure choix.
Il faut prendre la mesure de la situation catastrophique du pays: Stoper l'immigration est un debut, un bon debut.5années d'immigrations supplementaires et c'est 2 millions d'immigrés supplementaires.c'est une substitution progressive de population, une substitution progressive de nos idées.
Moi royaliste, j'aimerai vous entendre dire comme en d'autres temps : Vive le Roy Quand meme !

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Charlus Magnus, (en réalité c’est Carolus Magnus si vous songez au vainqueur de Poitiers), c’est un très beau message, et nous le publions sans hésiter, bien qu’il ne rejoigne pas du tout notre position. Pour crier « Vive le Roy quand même » encore faudrait-il que JMLP en endosse le costume. Votre raisonnement aurait pu se tenir, (et nous y aurons alors adhéré), si vous n’omettiez des facteurs essentiels.

En effet, (et ce pour la énième fois), tout ce que vous dites était notre profession de foi. Personne chez nous n’aurait osé critiquer JMLP si il s’était agit d’une vulgaire question de stratégie électorale. Dieudonné, Soral, Rost, Marine le Pen, et même Joey Starr et pourquoi pas Sitruk, on aurait pu tout avaler A LA SEULE CONDITION QUE CE NE SOIT PAS TOUT D’UN COTE ET RIEN DE L’AUTRE !

Alors quoi ? Vous faites l’apologie du Lepénisme nouveau qui fait fi de « 50 ans de carrière politique » comme le dit lui-même Le Pen, sans même regarder la réalité des choses. Si c’était une question d’ouverture, BANCO ET EN AVANT ! Mais ce n’est pas du tout le cas OUVREZ LES YEUX ! Si c’était pour être la « divine surprise » dont vous parlez, pourquoi :

- Ne pas avoir accepté tout le monde dans l’Union Patriotique ?
- Pourquoi traiter les gens proches de lui par le plus ignoble des mépris (Personnalités, mouvements, associations, etc, dont le dernier exemple est l’effarant refus d’Union avec « Alsace d’Abord », mais Le Pen a aussi refusé de simplement répondre à plus de 15 organisations), et traiter ses ennemis avec la plus chaleureuse courtoisie ?
- Pourquoi Bernard Antony est-il en dehors de la présidentielle, ce pour la première fois ? (Là il va en perdre des voix Le Pen s’en rend t-il compte ?)
- Pourquoi avoir puni et mis à l’index Carl Lang, Bruno Gollnisch et leurs amis ?
- Pourquoi avoir mis ce pantin d’Aliot au Secrétariat Général ?
- Pourquoi s’afficher avec Soral le marxiste et ne pas aller à la marche pour la vie ?
- Pourquoi Marine Le Pen passe t-elle son temps à tenter d’humilier Mégret ? Il n’y a donc pas mieux à faire pour l’Union et la France.
- Pourquoi les références incessantes à De Gaulle, et ne pas faire le grand écart, indispensable pour la réconciliation nationale, en mentionnant également Pétain ? Le Pen auparavant reconnaissait les immenses qualités d’un Pinochet, d’un Degrelle, dans le même temps qu’il avouait ses sympathies pour Reagan et Thatcher ! Fini tout ça !
- Pourquoi Rost à Saint Cloud et affirmer que les Identitaires sont des « radicaux racistes » ?
- Pourquoi aller dire que « seulement 0,2% de trublions des cités pourrissent la vie des autres qui sont d’honnêtes citoyens » et dans le même temps n’affirmer que du bout des lèvres qu’il n’est pas opposé à la soupe au cochon (trop gentil) parce qu’il « est pour la liberté d’initiative privée » (SIC) ?
- Pourquoi Soral et pas les réseaux Catholiques de notre famille de pensée ?
POURQUOI POURQUOI POURQUOI ??? On pourrait continuer comme ça à l’infini.

Le Pen ferait bien de méditer ceci. La concorde n'est pas l'uniformité des opinions mais l'accord des volontés (St Thomas d'Aquin). Comme l’écrivait Polyeucte, une Foi qui n’agit pas, est-ce une Foi sincère ? Bien sur que non !

En réalité, nous avons compris que la seule et unique volonté de Le Pen est d’être au second tour, puis d’installer sa fille au sommet du FN, qui ne manquerait alors pas d’éclater, vous pouvez en être sur. Ouvrez les yeux si vous en avez la volonté.

Un conseil pour cela : Allez prendre contact avec l’équipe de campagne de Le Pen, et dites leur de ne serait-ce que de faire en sorte que JMLP fasse une seule conférence de presse avec Soral à sa gauche et, par exemple, Mégret à sa droite. Il ne manquerait plus que quelqu’un ose rechigner là-dessus, car Soral est un ancien ennemi, venu au FN en tant que marxiste ne reniant rien, tandis que Mégret fut l’élément déclencheur des progrès du FN entre 1992 et 1998. Quand on entend Marine Le Pen oser dire que certains militants du Front ont encore des réticences vis-à-vis de Mégret, on a envie de lui rétorquer : « Et pour Soral alors » ??????????

Ecoutez c’est bien simple, si Le Pen fait ce geste, ou un autre du même acabit, nous arrêtons notre action immédiatement.

Nous ne pouvons pas mieux dire…

Salutations Nationalistes

Anonyme a dit…

Drôles de cathos tradis...

-vous préférez une croix celte à celle portant NSJC

-le rite de la messe tridentine est celui de Saint Pie V (et non Pie X)

-vous reléguez la sainte doctrine à un argumentaire de campagne de parti politique

-votre dogme est celui "des mystères de l'église" ? késako ? quelle église ? quid des mystères de la foi ?

-"nous sommes légions ... notre succès est époustouflant, nous allons certainement faire un pacte avec Rome...." avouez que ça se passe de commentaire

-drôle, cette impression d'agit-prop que j'ai en parcourant ce site

-vous ne m'avez pas convaincue, et j'ai des doutes sur votre "orthodoxie" catho tradie
cesaria, catholique (sans étiquette)

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

« Anonyme », vos « propos » sont à la fois grotesques, malvenus et d’une rare bêtise, sans même parler de l’indélicatesse mais à chacun selon ses capacités.

La réponse à une question portant sur une définition générale de la Tradition a été écrite par une mère de famille bénévole de ce collectif. Ce ne sont pas quelques menus erreurs ou fautes de frappes, que nous corrigeons volontiers (Saint Pie V évidemment au lieu de Saint Pie X, mais cela revient souvent du fait même des actions du pape qui a lutté contre la laïcité, et les mystères qui appartiennent autant à la Foi qu’à l’Eglise, ne vous en déplaise), qui remettent en cause quoi que ce soit dans l’essence et la teneur ni du commentaire ni évidemment de l’article.

Vous commettez moult erreurs gravissimes. Comme d’oser mettre en doute la religiosité de la croix celtique qui décore l’article. Mais il est vrai que l’inculture est maintenant la règle. Allez en Bretagne, en Irlande, en Ecosse, notamment, pour vous revivifier les neurones. Ceci étant dit en toute charité chrétienne, car vos propos délirant (tenter de faire croire que ce pourrait être un symbole païen, même si il y a des païens dans le collectif que nous respectons et inversement) dépasse largement la mesure.

Apparemment, vous auriez la Foi mais sans aimer ni vouloir défendre l’Eglise. Drôle d’Orthodoxie. Mais ce que vous ne supportez pas, avec l’audace de la plus grande mauvaise foi, c’est que OUI nous sommes de plus en plus nombreux, et que OUI l’accord avec Rome se fait au grand jour grâce à Benoît XVI.

Cela ne regarde sans doute pas votre camp lepénophile (que nous devinons à cause du vocable « cathos tradis » cher au dernier carré d’idolâtres du paquebot), camp qui renie son passé, et qui, se faisant, n’a pas d’avenir, du moins électoral et en ce qui nous concerne.

Humblement.

Christus Vincit

Anonyme a dit…

Cher collectif anonyme,

Votre réponse, de par sa virulence m’oblige à vous répondre ; et ce, malgré quelques résolutions de carême. Mais je tiens à préciser certaines choses, d’un point de vue catholique essentiellement. À Dieu qui connaît ma nature pécheresse, je demande humblement de pardonner cette entorse ; une fois n’est pas coutume…

- où avez vous lu dans mon message que la croix celte qui trône sur votre page était dans l’intention de « faire croire que ce pourrait être un symbole païen » ? Sans compter que votre réponse est absurde et méprisante, que vous m’accusez de tenir ou d’insinuer des propos que je ne tiens pas (« propos délirants » : ah, tiens ou ça ?) ou lorsque vous me conseillez d’aller me « revivifier les neurones », je tiens pour de la faiblesse cette attitude qui consiste à dénigrer son interlocuteur pour ne pas avoir à lui répondre. Ma grand-mère préconisait pour les acariâtres un bon lavage de la langue au vinaigre ; puis-je vous conseiller cette médecine ( traditionnelle) ? elle a du bon.

- la croix celte, peut en effet être chrétienne mais elle ne l’est pas exclusivement, puisqu’on la retrouve aussi chez les païens identitaires, de la nouvelle droite anti-chrétienne aux ésotéristes les plus illuminés (liste non exhaustive). A choisir, entre un symbole pleinement catholique et un autre, utilisé en outre par des idolâtres anti-chrétiens des plus acharnés ; un esprit catholique, sain, logique, à fortiori traditionnel, choisit naturellement un symbole sans ambiguïtés, par simple prudence. La croix celte est celte avant tout, la croix portant Notre Seigneur Jésus Christ n’appartient qu’à Lui.

- Pour ce qui est de la défense de l’église, vos propos sont tout simplement idiots et réducteurs, ne vous déplaise cette légère correction fraternelle (qui est un devoir de charité) et même si je prends à bon gré votre réponse et les bêtises qu’elle contient me concernant, c’est parce que je n’oublie pas que le carême est aussi propice à une bonne mortification mutuelle. Souffrez que cela soit précisé. Ce que je ne supporte pas, « avec l’audace de la plus grande mauvaise foi » (il s’agit en effet de Foi), ce sont ces Catholiques qui se croient traditionalistes mais qui en même temps cherchent un accord avec la Rome aujourd’hui apostate, hérétique et cause de grands scandales. C’est vouloir le beurre et la crèmerie toute entière, concilier la chèvre et le chou (à savoir qui mangera l’autre) ; c’est enfin, être en totale contradiction avec les derniers propos tenus pas Mgr Fellay (supérieur de la FSSPX dont vous vous réclamez) lors de son homélie du 18 février dernier en l’église Saint-Nicolas-du-Chardonnet. Y étiez-vous ?

- Benoît XVI s’étant prononcé en faveur de l’entrée de la Turquie dans l’Europe et pour l’accueil des populations « en détresse » ; une fois ralliés, le suivez-vous ? Le même pape se déchausse et prie dans une mosquée, l’imitez-vous ? Le pape célèbre la messe Paul VI, pouvez-vous, en Catholique qui se respecte, suivre une messe différente de la sienne ? D’accord pour l’œcuménisme, la liberté religieuse, la collégialité… ? Et puisque nous y sommes, pourriez-vous me citer, dans votre catéchisme, quels sont ces « mystères de l’église » auxquels vous croyez (je rappelle ici à votre mémoire que la Foi est une Vertu Théologale) ? C’est la Foi qui fait l’Église, et pas l’inverse (définition des sectes).

- Ensuite, je dirais que vous me croyez lepenophile ; ce que je ne suis pas. Le simple bon sens aurait suffi pourtant, pour deviner qu’en tant que Catholique, je ne peux être ni républicaine ni attachée à aucun parti. Mais n’a pas bon sens qui veut, car non content d’écrire ce que vous ne savez pas, ou que vous devinez mal, vous poussez les autres (ceux qui vous suivraient) à faire de même. Triste exemple, en vérité. Car enfin, même si JMLP n’est pas à 100% POUR les Catholiques, du moins n’est-il pas CONTRE. Ce n’est pas là son plus grand défaut, vous en conviendrez ; défaut dont aucun des autres candidats à l’élection présidentielle ne peut se prévaloir (sauf, peut-être, Monsieur de Villiers ; mais un Vicomte peut-il être catholique et libéral (surtout avec nos adversaires) ? )

- J’ajouterais que : « tout royaume divisé contre lui-même court à la ruine » et « qui n’est pas avec nous est contre nous ». Là encore, c’est le divin bon sens. Le temps n’est plus aux vaines querelles ou à la chicanerie, mais à l’union sacrée et désintéressée des patriotes ; c’est peut-être leur dernière chance. Alors pourquoi faire la fine gueule et régler vos différends ainsi, de façon si outrageusement publique ? Est-ce catholique ? Votre position me rappelle celle de l’évêque de Saint-Denis lors des dernières présidentielles, qui avait osé proclamer en chair que voter Le Pen était un péché. Hurler de cette manière avec des loups de cette espèce n’est pas à votre honneur, je dois le dire, et peu digne de la Tradition…

- En conclusion, et il y va de la survie de la pensée nationaliste : s’abstenir, c’est abdiquer ; et abdiquer n’est pas combattre. Car l’abstention n’a jamais résolu aucun problème et fera toujours, bien au contraire et comme vous le faites, le jeu de nos adversaires. Le vote étant la seule arme légale qui nous reste (à nous Catholiques, à nous Français qui voulons le rester), tentons de bousculer Marianne jusqu’aux orties, démocratiquement (vœu pieu). Montrons-nous capables, contrairement aux autres partis, d’une véritable entente cordiale ; elle fera bien plus dans les esprits que toutes les campagnes et étonnera ceux qui nous voient aujourd’hui nous déchirer. Je ne dis pas que JMLP serait un bon président, et il en faut bien un, mais je n’en vois pas d’autre ; vous non plus. En politique, seul l’intérêt général compte et les puristes ne sont que tièdes qui s’ignorent. Tous sous la même bannière, pour une foi(s), et à la sainte grâce de Dieu !

Cœur-Sacré de Jésus, régnez sur la France.
Césaria

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Chère Madame,

Peut être avons-nous tous été quelque peu excessifs de part et d’autre pour le coup, aussi nous vous publions avec plaisir. Nous sommes quittes.

Nous ne partageons pas du tout vos conclusions et nous vous les retournons bien volontiers car, pour nous c’est clair que JMLP veut détruire le mouvement national et après lui le chaos.

Il a bien commencé.

Ceci dit vos remarques ne sont pas dénuées d’intérêt sur le fond du problème.

En ce qui concerne Rome, nous ne renions évidemment rien, mais avouez avec nous qu’il serait agréable de pouvoir rouvrir nos belles églises laissées à l’abandon. Rien que pour cela Benoît XVI doit être remercié.

Ca ne change rien sur le fond bien évidemment et nous partageons votre analyse sur ce point précis.

« Ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous » ? Slogan qui sied bien mal au pauvre FN d’aujourd’hui, car même ceux qui sont avec Le Pen, Le Pen est contre eux ! CQFD.

Nous ne faisions pas nôtre cette citation, mais si on nous y pousse, pourquoi pas. Le Pen est allé beaucoup trop loin pour que nous lui accordions quelque crédit que ce soit à partir de maintenant.

Il aurait dû réfléchir avant…

Cordialement
union de prières

Cristal a dit…

AVORTEMENT :

Il n'y a que deux possibilités à un président pour modifier une loi : l'approbation du Parlement et celle du peuple. Or, Jean-Marie Le Pen n'a aucune chance d'avoir la majorité au Parlement. Il lui reste le peuple. Et là, soyez certain qu'il fera une campagne avec le Front National contre l'avortement. Il y est toujours opposé, je vous le rappelle :

Au cours du Grand Jury RTL Le Monde (février 2007 donc récemment), Jean-Marie Le Pen a été interrogé à nouveau sur l'avortement. Voici ses propos, selon la retranscription qu’en a faite Philippe Carhon du Salon Beige (merci à lui - et on lira avec intérêt son commentaire).

Jean-Michel Aphatie : Concernant l'IVG, (...) je voulais savoir si vous y étiez toujours hostile ?

Jean-Marie Le Pen : Oui j'y suis hostile...

Jean-Michel Aphatie : C'est une question importante parce qu'elle dit le regard qu'a le pouvoir sur des femmes et donc leur égalité dans la société et aussi le libre-arbitre qui est le (leur).

Jean-Marie Le Pen : Si vous étendez le libre-arbitre comme cela, vous pouvez l'étendre aux assassins. L'Etat corrige le libre-arbitre et cela s'appelle la Loi.


HOMOSEXUALITE :

Que proposez-vous ? Faire la chasse aux homos et les séquestrer en prison ? Peine de mort ? Chacun est responsable de ses actes.
D'ailleurs, Le Pen est un des rares à avoir toujours été contre le mariage homo. Il l'est toujours : « Nous nous opposerons donc à toute demande de création d’un mariage homosexuel ou d’une adoption par des couples homosexuels » Programme présidentielle de 2007

Dernier point, MARINE LE PEN N'EST PAS LA MÊME PERSONNE QUE JEAN-MARIE LE PEN !!!

philippe a dit…

bonjour je suis un peut effarer par les raison de ne pas voter lepen non pas que je soit totalement daccord avec lui mais parceque il etait le seul nationaliste a avoir une chance de passer vous parler d'avortement d'homosexualite ect mais quesqu'on en a a faire de ces details vous croyer pas qu'il ya d'autre priorite pour l'instant? les racaille ou l'islamisation de la france par exemple? vous vous dite descendre des celte et vous avez des discourt de grenouille de benitier on est plus sous petain la france change dangereusement les nationaliste doivent changer aussi et sortir de leur vieux discourt des annees quarante

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Votre commentaire, comme l'avant dernier, est d'un ridicule achevé, doublé d'une insulte à l'intelligence. Comme nos ennemis, et entièrement fidèle et dévoué à leur cause, vous utilisez les mêmes armes misérables pour insulter celles et ceux qui ne pensent pas comme vous! Ainsi, ceux qui ont encore des idées sont rangés automatiquement dans le camp de Pétain, ce dernier étant forcément assimilé à ... disons autre chose. Ignoble!

Passons...

Pour vous répondre, quoi de mieux que l'actualité, même pas trop récente.
Imaginez-vous que les "féministes" demandent en France, qu'on autorise les avortements à 16 semaines.
C'est donc que, si on légifère sur cette base, à 16 semaines, le foetus est une chose et non un être humain. (vous suivez?)
Or, en Angleterre, récemment il y a quelques mois, des médecins ont réussi à faire survivre et vivre, un bébé prématuré à ... 16 semaines!
Que les gens comme vous réussissent à nous expliquer comment on peut être une chose et un être humain en même temps à 16 semaines.
Plus la médecine fait des progrès, plus les pro avortements apparaitront comme des génocidaires barbares ... ce scientifiquement!

Bonne continuation dans vos délires!

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

M l'anonyme vulgaire et donneur de leçon,

GAGNE! Vous ne serez pas publié!

PERDU! Vous n'avez pas été lu, sauf comme le disait lui même Talleyrand "d'un derrière distrait".

Nous maintenons que nous demandons et que nous exigeons la courtoisie.
Quand un propos n'est pas inintéressant, nous le publions quitte à le critiquer en retour vertement, mais toujours de façon adéquat.

IL y a des centaines de sites pour vous défouler, alors nous vous encourageons à y aller.

Vous êtes d'une arrogance insondable et d'une bêtise universelle! Vous dites, du moins dans le peu de lignes que nous avons pris la peine de lire, qu'apparemment, notre tolérance ne vous plairait pas. Désdolé, mais nous le sommes, et si ça vous choque que nous ayons fait une mini et micro place à nos amis nationaux libertaires, on s'en moque ils ont aussi droit à la parole, même si nous ne les approuvons pas question de choix.

Merci de ne plus venir polluer notre site.