mercredi 7 février 2007

JEAN MARIE LE PEN S’AFFICHE AVEC SORAL MAIS PAS AVEC MEGRET

JEAN MARIE LE PEN S’AFFICHE AVEC SORAL MAIS PAS AVEC MEGRET


Jean Marie Le Pen s’affiche de plus ouvertement avec le sociologue marxiste Alain Soral, en public comme dans les meetings. Nous n’avons rien contre le principe, si cela s’accompagne évidemment d’une présence effective de vrais nationalistes avec M Le Pen.

Or, M Mégret, M Timmermans, sans même parler des autres dont les identitaires, sont systématiquement exclus de toutes les manifestations officielles du Front National. M Le Pen a autorisé en catimini Carl Lang à participer à une conférence de presse avec Bruno Mégret, mais « de façon non ostentatoire ». Résultat ? Cette conférence de presse n’a pas été médiatisée. Par contre, Alain Soral a droit à tous les honneurs. Carl Lang ne sera même pas autorisé à prendre la parole avant M Le Pen, dimanche 25 février, lors de la grande convention de soutien à Jean Marie Le Pen. A ce propos, le FN affirme que Carl Lang parlera bien, mais c’est d’une mauvaise foi totale, car Carl parlera le samedi matin quelques minutes, alors que tous les secrétaires départementaux FN ont longuement parlé avant JMLP lors des « banquets patriotiques ». Or, cette convention est la seule manifestation d’envergure pour le Nord. Encore une fois, la direction de la campagne, Marine Le Pen en tête, ergote et se moque du monde. Si Carl Lang n’a même plus le droit accordé aux secrétaires départementaux, c’est à désespérer de tout. Ainsi, après la condamnation par Marine Le Pen de Bruno Gollnisch, ses multiples bourdes, le reniement de nos idées force, ses multiples trahisons, les insultes aux bretons, corses et niçois, nous avons droit à la plus sublime des preuves de l’urgence de notre combat. Le Pen affiche clairement ses préférences et celles-ci vont à nos ennemis !

Jean Marie Le Pen, en plus de s’afficher avec Alain Soral, (nous y reviendrons), se gausse du soutien du « chansonnier » Dieudonné. Rappelons à tous que les trois « préalables » de « Dieudo » sont, UN, la régularisation de tous les sans papiers, DEUX, la reconnaissance du génocide de l’esclavage et TROIS, des gestes significatifs en direction des noirs d’Afrique. Reconnaissons à Jean Marie Le Pen l’art de la gaudriole comme celui de la continuité dans le respect du programme du FN. Mais, plus sérieusement, beaucoup plus sérieusement, s’il s’agit d’agitation et de propagande pour faire grossir le nombre d’électeurs pour Le Pen, nous disons « Bravo » sans ambages. Mais, s’il s’agit bien de cela, il faut montrer qu’une foi sincère est une foi agissante et non stagnante. Il faut alors démontrer qu’on accepte tout le monde dans l’Union, et pas seulement les « gogos » du système reconvertis de la dernière heure au Lepénisme.

Ce qui se passe est très grave. Alain Soral, pour en revenir à lui, ne rate jamais une occasion de rappeler qu’il est de gauche. Son « Union », il la conçoit de façon « Gaullienne », mais en ne ratant là encore jamais une seule occasion de rappeler combien il vomit la droite catholique, les nationalistes authentiques, les « pétainistes », les ethno-différencialistes, enfin tout ce qui est « de chez nous ». M Soral nous déteste, tant mieux nous le lui rendons bien, mais voir JMLP avec ce triste sir, là c’est à nous que ça donne envie de vomir. Rappelons que Soral affirme partout que « l’avenir du FN est à gauche, avec des valeurs de gauche, et pas ailleurs ». SIC…

Alors, Le Pen ose s’afficher avec Soral mais ne veut pas de Mégret à ses côtés ! Le Pen s’affiche avec Soral mais ne veut pas donner dignement la parole à Carl Lang, ni même que ce dernier soit invité dans les médias. M Le Pen s’affiche avec Soral et ne donne pas une place digne de ce nom à notre numéro deux naturel, Bruno Gollnisch, dans sa campagne. Le Pen s’affiche avec Soral mais ne va pas à la marche pour la vie. Etc etc etc.
Nous avons bien saisi le message. Nous savons que, plus que jamais, nous sommes dans le vrai !

Tous ceux qui pensent comme nous devraient protester au lieu de rester silencieux. Ce qui se passe au FN est indigne de la France et personne ne parle officiellement. C’est pathétique. Nous savons que 80% du FN est d’accord avec nous, alors dites le et ne restez pas murés dans ce vacarme silencieux approbateur. Le crime se déroule sous vos yeux alors agissez !

Plus que jamais, PAS UNE VOIX POUR LE PEN LE 22 AVRIL 2007 !

Quelques liens pour ceux que ça intéresse : (Précisons que M Soral dit soutenir Le Pen, mais sans adhérer au FN. Sidérant est un mot encore trop doux)

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-29654324@7-40,0.html

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/elysee_2007/20070206.OBS1012/alain_soral__marxvoterait_le_pen.html

http://www.liberation.fr/actualite/politiques/elections2007/232025.FR.php

http://www.liberation.fr/actualite/politiques/elections2007/232832.FR.php


5 commentaires:

Pierre d'Orléans a dit…

Bravo, tout à fait d’accord avec vous. J’hésitais encore mais là avec Soral en public avec Le Pen, Mégret à l’écart et Gollnisch et Lang de côté, je crois que nous n’avons plus trop le choix que de vous suivre…
Le Pen est-il devenu fou? Moi qui le trouvait génial depuis 20 ans, je suis tombé de très haut.
C'est la douche écossaise...
Comment justifier dans le même temps, sans avoir honte, la présence d'un Soral et l'absence d'un Mégret, pire la quasi absence de Messieurs Lang et Gollnisch...
J'ai entendu Alain Soral et ce type nous déteste cordialement. Il est clairement de gauche.
Je suis plus que déçu.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Vous avez raison mais sachez qu'ici tout le monde est autant déçu que vous. Personne ne comprend bien, mais nous ne pouvons que tenir compte de cette réalité.

ELISABETH a dit…

Franchement moi je dis chapeau bas.
Vous avez le courage de dire tout haut ce que nous pensons tout bas. A vrai dire, il fallait y penser, mais en y réfléchissant bien, vous êtes dans le vrai!
Bravo!

@rnO a dit…

Je suis d'accord avec vous que le FN a fait un déviationisme de gauche mais de là à ne pas voter Le Pen à l'élection, c'est trop con ! En faisant ça, vous ferez le bonheur des gauchos !!!
Réfléchissez bien à ça !!!
Le Pen président !
FN au pouvoir !

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Réponse à @rno

Si vous avez pris le temps de lire tous nos textes, vous savez que la situation est très grave et que nous avons bien pesé le pour et le contre avant de nous engager dans cette voie. Parfois il faut avoir le courage d’aller à contre flot quand on sait intimement que le courant n’est pas le bon. Vous ne le savez peut être pas, mais bien des militants de notre collectif ont écrit à Le Pen pour avoir ne serait-ce qu’une mise au point. Certains, adhérents du FN, ont eu le courage de le faire en interne. Aucun n’a reçu la moindre réponse, pas même une réponse de courtoisie. Cela fait 15 ans qu’on nous sort le même discours, à savoir qu’il faut « se taire pour ne pas nuire aux « idées » et ne pas faire « plaisir » à nos ennemis ». Or, même ce discours, forcément minimaliste et terriblement réducteur, ne tient plus la route face à ce qui se déroule devant nos yeux.
« Sœur Anne ne vois-tu rien venir ? »
Quand les médias n’invites plus QUE Marine Le Pen avec la bénédiction de son père, c’est bien parce qu’ils savent qu’ils ont gagné à terme et qu’avec Marine Le Pen, le Nationalisme, tel que nous le concevons, n’aura plus le droit de citer. Alors à quoi bon…
L’option qui est la votre était la notre durant des années, tant qu’elle était tenable. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas, aussi nous en avons tiré la seule conclusion qui s’imposait.
Nous prônons donc l’abstention nationale pour faire barrage aux dérives inacceptables du FN. Les « Lepénistes » version Marine nous méprisent et les médias ne donnent aucun écho à notre action parce que nous refusons d’appeler à voter pour De Villiers ou Nicolas Dupont Aignan. Nous en sommes très fiers car, si nous refusons de rester silencieux, nous ne voulons servir de soupe à personne. Nous avons toujours lutté pour notre idéal, alors, quitte à choquer les uns et les autres, nous allons continuer. L’aveuglement électoraliste de certains nous surprendra toujours, car, sans fondement idéologique et sans volonté affirmée, à quoi peut donc bien servir le pouvoir…