dimanche 11 février 2007

HOMMAGE DE JEAN-MARIE LE PEN A GEORGE CLEMENCEAU : UNE INSULTE A LA FRANCE ET A L’EUROPE !

Hommage de Jean-Marie Le Pen à George Clemenceau : une insulte à la France et à l’Europe !


Chers amis, pour apporter ma modeste contribution à votre blog, je vous envoie un article que j’avais écrit il y a quelques mois lorsque, écœuré, j’ai appris que Le Pen irait rendre hommage à la maison de Clemenceau, franc-maçon antichrétien acharné et large contributeur de l’effondrement européen du XXème Siècle (j’y reviendrai).
Les choses se sont tellement dégradées au FN depuis qu’on se demanderait presque s’il est utile de revenir sur ce détail de Clemenceau, quand on voit la dérive du reste. Je reste convaincu que oui, tant c’est une question importante, tant ce personnage que je vomis et que Le Pen admire a joué un rôle important (et désastreux) dans l’Histoire européenne.

Le fait est passé inaperçu pour tous : il fut un temps où de vrais nationalistes français, connaisseurs de leur Histoire nationale, auraient protesté. Hélas, la « vieille garde » catholique, celle qui pourtant a sauvé le FN de la scission, est mise au placard. Hélas, la progression effarante de l’ignorance historique des masses permet au FN des digressions qu’il n’aurait jamais osé avoir auparavant.

Le choix pour le lancement de la campagne présidentielle de Le Pen de Valmy et de la légende de son Moulin avaient fait grincer des dents de nombreux patriotes : les circonstances dramatique de la situation de la France et de l’Europe pouvait en effet davantage inciter un choix plus symbolique comme Poitiers, où Charles Martel, à la tête d’une coalition européenne, y arrêtait l’invasion Arabe et marquait le début d’une reconquête qui durerait plusieurs siècles.

Marine Le Pen, instigatrice de cette idée, avait justifié le choix de Valmy pour affirmer que la République ne pouvait se dissocier de l’idée de Nation et que c’était là tout le sens de la venue et du discours du Jean-Marie Le Pen.

Soit, la chose pouvait encore se concevoir, bien que la notion de Nation issue de la Révolution ait été la matrice de toutes les guerres européennes depuis lors, et de la décadence de notre continent, définitivement entérinée par les suicides des deux Guerres Mondiales.

Au moins, la question de ce choix pouvait être débattue, avoir ses aspects positifs et négatifs.

Mais quelle surprise lorsque l’on voit Jean-Marie Le Pen effectuer un déplacement en Vendée, terre de génocide Républicain, où il prévoit de rendre visite à la maison natale de Georges Clemenceau !

Le personnage de Georges Clemenceau, pour ceux qui croiraient que ce n’est que le nom d’un porte-avion rouillé, doit faire l’objet d’un rappel.
Celui que les manuels d’Histoire présentent avec sympathie comme le « Père de la Victoire » mérite d’être connu au-delà des louanges qu’en fait l’Education Nationale. L’avantage (le seul) de la corruption intellectuelle généralisée de l’enseignement dans l’école est d’inciter à s’intéresser aux personnages encensés par l’Histoire officielle pour savoir s’ils ne révèlent pas des aspects « omis » moins avouables…

Franc-maçon anticlérical acharné, Clemenceau a été l’un des combattants les plus farouches du catholicisme en France.
L’ironie du sort a fait que la fille de cet anti-chrétien primaire est devenue religieuse : le pauvre vieux a bien failli en passer l’arme à gauche. Bien lui en aurait pris !

Après avoir été l’ennemi de la France, Clemenceau a surtout été l’ennemi de l’Europe. La Première Guerre Mondiale, voulue par les panslaves russes qui ont organisé le traquenard de Sarajevo qui était-lui-même approuvé par la France dans le but d’obtenir sa revanche sur l’Allemagne, avait parmi ses partisans Georges Clemenceau.
Cela était aussi l’occasion de liquider l’Empire catholique Austro-Hongrois, qui restera l’une des cibles privilégiées de Clemenceau.

En 1917, avec l’accession de Charles 1er à la tête de l’Empire austro-hongrois, des possibilités réelles existaient et des pourparlers furent entamés entre la France et l’Autriche-Hongrie. Clemenceau, devenu Président du Conseil entre temps, au mépris des engagements pris par Briand, révéla le contenu secret de ces pourparlers, torpillant ainsi les possibilités de paix. Avec une paix en 1917, des centaines de milliers de morts et de blessés européens étaient épargnés, c’est la Révolution bolchevique qui était évitée, de même que l’intervention américaine, la puissance européenne sauvegardée : on croirait rêver…

Au terme de la Première Guerre Mondiale, une catastrophe européenne aussi bien pour les vaincus que pour les « vainqueurs », quelle paix allait succéder à cette effroyable guerre ? Une paix intelligente posant les bases d’une Europe réconciliée après la boucherie de 4 ans ? Hélas non…
Sur décision de Clemenceau qui souhaitait écarter le Président Poincaré des négociations, l’anglais fut proclamée langue officielle des négociations de paix (l’épouse de Clemenceau étant américaine, celui-ci maîtrisait l’anglais, ce qui n’était pas le cas de Poincaré). C’est depuis ce temps que le français a perdu son rang de première langue diplomatique mondiale.
Les mains libres pour décider du sort de l’Europe, la politique de Clemenceau, qui a dicté les Traités signés en 1919 et 1920, sera désastreuse. Au mépris le plus complet du droit des nationalités, des peuples sont écartelés, notamment le peuple Hongrois qui perd 70% de son territoire et voit plusieurs millions de Hongrois éparpillés entre de nouveaux Etats fantoches bâtis sur les ruines de l’Autriche-Hongrie. Le peuple allemand va lui aussi « déguster »… Dans le même temps verront le jour des Etats maçonniques et multi-ethniques, la Yougoslavie et la Tchécoslovaquie, qui ne seront pas d’un grand respect de leurs minorités (le pire cas, et souvent méconnu, est probablement celui des bulgares de Macédoine) et dont l’existence n’avait que pour but d’empêcher la renaissance de la puissance austro-hongroise, décidément hideuse à l’esprit de Clemenceau, puisque catholique.

L’Europe issue de Versailles est complètement défigurée. Elle est l’œuvre de Clemenceau. Elle est à peu de choses près l’Europe d’aujourd’hui, dont les conflits de nationalités (surtout en Europe centrale) continuent d’être les poisons entre les peuples, conséquence directe de l’après-première-guerre que 50 ans de communisme n’ont fait que mettre en parenthèses.

Ceux qui se souviennent que 100.000 Hongrois étaient venu écouter Jean-Marie Le Pen en 1996, le plus grand meeting de sa carrière politique, peuvent se demander quelle réaction ils auront lorsque ceux-ci seront mis au courant du déplacement de Le Pen à la maison natale de Georges Clemenceau, considéré comme le bourreau de leur pays…

L’honneur à la mémoire de Clemenceau de la part de celui que l’on dit être le chef des nationalistes est donc une insulte aux catholiques, aux Français, et à tous les Européens !
Même si certains gogos s’imaginent encore que Clemenceau était un brave patriote (qui siégeait à l’extrême-gauche de l’Assemblée Nationale), c’est dans ce cas précis justement à celui qui se prétend être le chef du redressement national de faire le tri dans les poubelles de l’Histoire : ceux qui disent qu’on ne peut trier nous prennent vraiment pour des imbéciles. Que l’on doive assumer le passé, fut-il glorieux ou désastreux, c’est un fait. Néanmoins, qu’on ne m’oblige pas à devenir un chantre de Robespierre au prétexte qu’il fait partie de l’Histoire de mon pays (ah mais j’oubliais que c’était le chouchou de Soral, le nouveau rédacteur du programme du Front… décidément, je suis incorrigible…)

La ligne jaune a été franchie, et nous ne pouvons pas l’accepter : ce refus doit devenir le symbole de la lutte contre la dérive du Front National, qui espère peut-être naïvement triompher en utilisant la terminologie de l’ennemi.

Faut-il rappeler l’audacieux propos de son Président qui disait en 1985 à propos de la droite parlementaire « A vouloir nos voix mais pas nos gueules, ils auront nos gueules mais pas nos voix »…


NDLR : EN VENDEE EN ALSACE EN BRETAGNE EN SAVOIE EN PROVENCE AU PAYS BASQUE EN CORSE EN NORMANDIE ET PARTOUT EN FRANCE REDUISONS LE SCORE DE LE PEN A MINIMA. PAS UNE VOIX PATRIOTE POUR LE CANDIDAT JACOBIN LE PEN !

15 commentaires:

GWENDAL a dit…

Je suis tout à fait d’accord avec cet article, mais je trouve qu’il y a bien plus grave que ça, même si évidemment.
Moi je tente (avec un certain succès) de faire entendre raison à mes relations nationalistes afin qu’ils ne votent pas pour Le Pen et de faire la « chaîne de solidarité » pour inciter toutes les personnes avec qui on pourrait être en contact d’en faire de même. Parfois j’ai du mal, mais cette semaine j’ai été aidé par Jean Marie Le Pen lui-même. Pas seulement à cause des faits et des trahisons révélés par votre site, mais au contraire par deux évènements que vous avez omis de citer et qui sont d’une extrême gravité.
Samedi 10, c'est-à-dire hier, c’était l’anniversaire de la mort d’Alain Escoffier, décédé le 10 février 1977. Militant Nationaliste exemplaire, journaliste et écrivain, il s’était immolé devant l’ambassade d’URSS à Paris pour protester contre les atrocités du communisme, notamment en Hongrie et en Tchécoslovaquie. C’était le trentième anniversaire, le trentième et Le Pen n’a rien dit et rien fait. Or, le Front National a toujours rendu hommage à Alain Escoffier mais pas cette année ! Ou va-t-on là ? C’est parce que ça aurait pu gêner ses nouveaux amis de gauche ?
Mais Le Pen a réussit à faire encore plus fort que cette ignominie, car mardi dernier, nous étions le 6 février. C’était la commémoration de la tuerie du 6 février 1934, jour ou près d’une centaine de militants nationalistes furent assassinés par le pouvoir corrompu, devant l’Assemblée Nationale, parce qu’ils étaient venus demander des comptes aux députés bandits suite au scandale Stavisky. Le Pen, là encore, commémorait tous les ans cette date anniversaire si chère au cœur des nationalistes. Or, non seulement cette année il n’a rien fait, mais savez-vous seulement ou était Le Pen pendant que nous commémorions les nôtres dans le froid ? AVEC ALAIN SORAL EN TRAIN DE TENIR SA CONFERENCE ! Oui vous pouvez vérifier, il était bien à ce moment là précis avec Soral, qui dissertait sur le Marxisme et le nouveau visage de gauche du FN ! Alors qui va oser défendre Le Pen maintenant ?
Moi je n’ai pas votre politesse alors je le dis sans embage, Le Pen tu peux aller te faire foutre ou tu veux. Pour moi tu es définitivement mort cette semaine!

GRIF a dit…

Bonjour,
Je viens de recevoir votre mail. Je n'aurai qu'une question à vous poser: pour qui comptez-vous voter en avril étant donné que vous refusez le vote FN?

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Cher Monsieur,

Nous entendons bien n'appeler à voter pour personne, étant donné qu'aucun candidat ne représentera les idées que nous avons défendues au sein du Front National des années durant.
Simplement il n'aura pas nos voix et nous prônons donc l'abstention nationaliste.
Nous sommes consternés par le fait que certains, se disant nationalistes (SIC), sont tellement aveuglés par le sacro-saint vote qu'ils en oublient l'essentiel de notre combat.
Nous, n'en déplaise aux éternels médisants, nous n'avons rien oublié, rien renié, et nous serons les premiers à reconstruire, une fois la défaite de Marine Le Pen consommée. Car, ne vous y trompez pas, notre analyse sera la bonne, à savoir que le sort est jeté. Le Pen a décidé que sa fille lui succéderait quoi qu'il advienne. Ceux qui ont la mémoire courte devraient méditer les leçons du passé s'ils ne veulent pas revivre une autre traversée du désert. Encore une fois nous avons longuement hésité avant de nous lancer et les membres de notre collectif adhérents au FN ont également tout fait pour avoir ne serait-ce que des explications basiques qui leur furent toujours refusées avec mépris et dédain. On peut admettre de suivre aveuglément le Général en soldat discipliné, quand il s'agit d'une simple question d'homme et de stratégie à adopter quant à la Droite molle comme en 1998, mais un bon soldat mettra aux arrêts son officier supérieur, quel que soit son grade, si celui-ci devient fou! Dont acte.
Merci de vos commentaires.
Salutations Nationalistes

Anonyme a dit…

Tout ceci est fort bien, mais aprés? Quand vous aurez obtenu ce brillant résultat de voir Sarkozy ou Ségolène au pouvoir, et la France disparaître dans un magma européo-atlantiste, envahie par quelques millions de turcs et d'africains; vous pleurerez sur les décombres?? Avoir raison dans un cimetière est admirable mais peu constructif, et tout français est comptable de la France, non seulement envers les générations qui nous ont précédés,mais envers celles qui nous suivent, et l'oublier est un crime et une faute.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

REPONSE DU COLLECTIF

Cher "anonyme",

Nous avions exactement les mêmes scrupules que vous et personne plus que nous ne souhaitaient que les choses s'arrangent. Nous aurions aimé pleinement marcher vers la victoire. Mais nous ne voulons pas la simple victoire de Le Pen, mais de nous tous et avant tout de nos idées voire idéaux.
Si c'est pour mettre Le Pen à l'Elysée, on a déjà fait le coup aux Français (certes pas à nous) en 1974 avec Giscard, puis avec les Chirac et Balladur, (ah le fameux devoir de tous les Français qui aura permis à Chirac de ruiner la France)!
Vous parlez bien rapidement de "crime" et de "faute" mais nous vous répondons "à qui la faute?" et "à qui profite le crime"!
Le Pen n'a pas fait un seul petit geste d'appaisement! Pire, il enfonce le clou tous les jours, comme récemment avec les régionalistes Alsaciens. Ou comme avec sa nouvelle politique d'immigration quand on connait les chiffres ahurissants de demain relatifs à la présence de plus de 30 millions de musulmans en France à l'horizon 2040.
Que veux vraiment Le Pen? Que fait-il en ce moment si ce n'est que de comettre les "crimes" et les "fautes" que vous dénoncez?
Pourquoi ne fait-il aucun geste d'apaisement? Veut-il vraiment le pouvoir? Se croit-il assez fort pour nous trahir avec ce que sa fille prétend être sa nouvelle clientèle? Ou est-il devenu fou?
Nous n'avons pas de réponse et que des déceptions. En revanche nous avons deux certitudes. UN, personne ne peut dire que nous avons tord concernant les problèmes graves que nous exposons. DEUX, nous ne voteront pas Le Pen le 22 avril 2007!
Pour le paraphraser, nous n'allons tout de même pas lui vendre la corde avec laquelle il va nous pendre!...
Salutations

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Message à destination du MPF63

Nous avons reçu un "commentaire", qui en fait n'en était pas un. Il tenait en deux lignes et faisait la promotion du blog du MPF63.
Renseignement pris, le MPF63 est dirigé par un militant nationaliste connu par certains de nos camarades, M Claude Jaffrès. S'il s'agit bien de vous M Jaffrès, nous vous signalons que nous ne faisons pas de publicité pour le MPF et que nous n'appelons pas à voter De Villiers. Cependant, nous vous invitons à nous envoyer une contribution pour expliquer, par exemple, votre parcours dans nos milieux. Là, ce sera plus édifiant pour nos visiteurs et nous vous publierons.
Merci.

Anonyme a dit…

Salut, je vais vous la faire courte parce que vous me donnez envie de gerber! Avant tout, sachez que je suis assez d'accord avec tout ce que vous dites! Il laisse de côté certaines facettes du nationalisme! Bien sûr, il faut bien PRENDRE le POUVOIR !!!!! Après on verra....
Si vous voulez voir disparaître la France et allez tout droit vers un bain de sang généralisé... surtout ne votez pas!!! ah oui ya DEvilliers sur Rance Echo!!!
Bravo les gars Jean-Pierre et Marie France Stirbois doivent être fiers de vous...

Un patriote libertaire

Ursula a dit…

Bon puisqu'il n'y a aucune adresse où vous joindre, je poste ici. Je m'excuse d'avance pour la rudesse de certains propos qui suivent.

Vous vous élevez contre Jean-Marie Lepen mais pour qui voulez vous qu'on vote ? Ségogole ? Sarko ? Autant creuver.
Je suis française et fière de mon pays et je ne me sens représentée par personne et l'islamisation quotidienne me fais vomir. Jean-Marie Lepen me semble le seul à pouvoir "rassembler les foules". De villiers n'est pas assez populaire pour espérer avoir assez de voies et le reste des candidats se laissent chier dessus et cèdent à des politiques gaucho-communiste. Que doit-on faire ? Voter blanc et laisser ces chiens de ségo sarko prendre le pouvoir. Ils feraient pire que Jean-Marie Lepen je pense alors autant essayer de pencher pour le moins pire des pire.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Réponse de Nathalie du collectif à Ursula.
Chère Ursula, le propos de notre collectif n'est pas spécialement le vote. Nous ne sommes pas obsédés de l'électoralisme mais seulement de nos idées et du respect de celles-ci par Le Pen, notamment, pour qui nous avons sacrifié une partie de nos vies. Il se fout de nous aussi nous allons lui donner une leçon et lui démontrer qu'il ne peut pas se moquer de ses fidèles "ad vitam"!
Vous parlez de Le Pen comme étant "le moins pire des pires" et nous vous répondons que pour nous le moins du pire c'est l'abstention.
Vous semblez focaliser sur l'islam et penser que seul "Jean Marie" peut être le sauveur, mais un "Jean Marie" qui a tellement changé ne nous intéresse pas le moins du monde. Et il ne sauvera rien du tout s'il est devenu la dernière roue de secours d'un système à bout de soufle.
Nous sommes de tout coeur avec vous Ursula et, je peux vous (te) dire au nom du Collectif que, de toute façon, le combat est devant nous et qu'il ne faut plus se faire aucune illusion sur le Front National, ni bien sur sur les autres. Demain, c'est à dire tres bientôt, les "barbares" voudront nous dicter leur loi chez nous et nous devront nous dresser. Là, nul sauveur, tout dépendra de nous et de notre capacité à repousser l'invasion. La solution est en nous et pas ailleurs. Nous avons cru en Le Pen tant que ce dernier maintenait le cap, mais là c'est trop flagrant, trop fort. Il trahit tout et tout le monde pour être élu, alors qu'il ne sera même pas au second tour. C'est bête à pleurer, pire c'est pitoyable.
Sinon, pour nous contacter en direct, du moins pour nous rencontrer, merci de nous envoyer un email et nous pourrons vous inviter à notre prochaine réunion. Nous organisons bientôt un grand tractage sur Paris à la gare Saint Lazarre, et nous vous y convions bien volontiers.
Salutations.
Nathalie

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Réponse pour le "patriote libertaire"

hum hum ... libertaire ... mais avec un language de pantenté lepéniste, ça fait très byzarre. Nous ne roulons pas pour Villiers, nous l'avons assez dit, et nous le prouvons en prônant l'abstention nationale.
N'écoutez pas les sirènes monoculaires des "nationaux beaufs" du FN version Marine. Le Nationalisme survivra à tous ces gens croyez nous. Préparons les combats de demain, là ou nous aurons vraiment besoin d'Union. Comme vous, nous avons cru en Le Pen, mais c'est fini, terminé, lessivé! Si vous le désirez, prenez contact avec un de nos représentants, nous nous verrons un plaisir de vous montrer tous les courriers envoyés au FN et qui sont restés sans réponse. Elles émanent pourtant de gens ayant tout donné sans compter à Le Pen.
Le Pen est devenu méprisable à force de mépriser. Franchement, ouvrez les yeux comme tant d'autres avant vous. Le Le Pen d'aujourd'hui, c'est la mort de nos idées. Et le succès croissant de ce collectif est là pour le démontrer. Le Pen avait le choix de ne pas nous ignorer, il ne l'a pas fait, malheur à lui.
Il a fait son choix, nous aussi. ET qu'on ne vienne pas nous critiquer sans raison, nous avons assez donné.
Qu'il s'en aille, il nous aura fait trop de mal. Nous y avons tous cru et nous avons mal au coeur c'est sur, mais il faut savoir surmonter sa douleur pour en resortir plus fort. C'est ce que nous faisons.
Salutations Nationalistes

Anonyme a dit…

Quand on avance masqué,c'est que l'on a aucun courage et que l'on est nationaliste d'opérette!
Je peux aussi créer un site,me faire passer pour un collectif,faire des articles avec des omissions ,des inexactitudes, des bêtises et des non sens et là je serai à votre niveau,celui du mesonge et de la betise.
A part cela si j'émets des réseerves sur la famille LE PEN ,je ne fais partie de ceux qui par couardise ou par interet fuient le combat et voir même passent à l'ennemi.

DiCanio a dit…

Non mais je reve.La France va très mal et vous avez une dent contre LEPEN.nous devrions etres tous unis pour ca candidature au lieu d etre contre et c est pas quand le mal sera fait qu il faudra dire si j avais su.Nationalistes de France tous derrière LEPEN sinon c est la fin de notre France.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Nous vous publions, vous "l'Anonyme", (sourire), une première fois afin de répondre à ce qui pourrait être une objection, mais la prochaine fois que vous vous permettez ce genre d’insultes, ce sera au panier direct.
Alors, pour vous répondre, le mieux est de vous donner copie du message envoyé à une agence de presse nationaliste qui nous demandait les noms des dirigeants de ce Collectif afin de publier nos communiqués.

« Bonjour,

Nous comprenons votre position, même si nous sommes surpris que vous ne compreniez pas la nôtre. Si tout le monde avait suivi votre option, (à savoir l'indentification formel des auteurs), vous savez bien qu'il n'y aurait jamais eu de scission en 1998. Vous le savez parfaitement. Il y a dans notre collectif des militants membres du FN, des femmes et des hommes investis aux législatives et aux municipales, et ils ne voudront jamais être identifiés, pas plus que les mégrétistes qui dénonçaient pourtant et bel et bien les dérives lepenistes entre 1995 et 1998, soit pendant 4 ans, y compris par voix de presse et de façon anonymes. CQFD...
Personne n'est pour la délation, mais de là à être suicidaires, il y a un pas que personne ne franchit de bon coeur. Il suffit de penser au pauvre José Perruga qui a tout perdu du jour au lendemain...

Ceci étant dit, vous devriez faire comme les militants et la presse nationale entre 1995 et 1998, ou comme nos visiteurs du moment, à savoir venir nous lire, étudier les faits que nous dénonçons et vous faire votre propre opinion. Au début nos visiteurs nous prenaient au mieux pour des fous, au pire pour des Villiéristes, et entre les deux pour des neo nazis! Maintenant, nous rencontrons de plus en plus de succès, uniquement grâce à notre honnêteté et au fait que nous ne roulons pour personne, et certainement pas pour Villiers qui est pour nous un pantin du système en place. Nous préférons notre position à celles de la Marie-Christine Bignon, de Damien Bariller (malgré toute la sympathie que nous avons pour ce garçon d'un immense talent qui se gâche), Gérard Freulet, Claude Jaffrès, Jacques Mayadoux et leur petite dizaine d'amis qui les ont suivi au MPF. Il n'y a guère Bompard que nous excusons car Le Pen lui en a trop fait voir et il tient légitimement à conserver sa mairie. Mais il ne fera pas de vieux os au MPF c'est clair! D'ailleurs, sur notre Site, nous avons clairement pris position en faveur de la soupe au cochon, dénonçant s'il en était besoin, les dérives pitoyables du duo de comiques Villiers-Peltier!

Pour conclure, vous ne trouverez jamais un dirigeant qui se déclarera en notre faveur OFFICIELLEMENT, (y compris dans la quinzaine d'organisations nationalistes "hors union patriotiques" [ils pensent tous à l'avenir songez y]), pas plus que vous n'en trouviez OFFICIELLEMENT en faveur de Mégret et contre Le Pen entre 1995 et 1998. C'est tellement évident que c'est presque risible de le préciser de nouveau. Enfin, quoi qu'il en soit, vous avez toute notre sympathie pour votre action et votre travail dans le combat des idées nationalistes.

Si vous avez lu nos articles, vous savez que nous sommes malheureusement dans le vrai. Si Le Pen est au second tour, Marine succède à son père et tout le mouvement national est dispersé. Ca nous pouvons vous dire que, même si ce n'est pas "officiel et identifié" (lol) tout le monde le sait.

Cordialement
Salutations Nationalistes.
Le Collectif »

UNE ULTIME PRECISION NOUS NOUS REUNISSONS A BORDEAUX SAMEDI SOIR ET NOUS ENCHAINERONS PAR UN GRAND TRACTAGE A LA GARE SNCF A MIDI LE LENDEMAIN DIMANCHE...
AVIS A CEUX QUI PENSENT QUE NOUS NE NOUS PRESENTONS PAS AU GRAND JOUR!

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Réponse à Dicanio.

Nous pensions comme vous il y a encore deux mois, mais plutôt que d'essayer de vous convaincre, lisez-nous et dites nous sur quel point nous avons tord!
Pas un fait avancé ne peut être remis en cause sérieusement.
Si vous parlez justement de l'intérêt de la France, qu'en pense JMLP lui même.
Vous savez, il désespère son camp et son pays, il faut savoir tourner la page, même si ça fait mal, nous en savons quelque chose, nous qui avons tant lutté pour lui, et pour notre pays et nostre idéal à travers lui. Ca fait toujours mal d'être trahi, mais ça fait encore plus mal de ne pas se réveiller de ce qui est devenu un cauchemar.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

"Anonyme"
vous ne serez pas publié cette fois ci car ce genre de message envoyez le nous par email. Pour votre infomation personnelle, et pour la énième fois, nous n'avons rien à voir avec le vicomte qui semble vous obséder. Notre recrutement se porte très bien merci et cela va même au-delà de nos espérances. Pour unformation, nous allons même pouvoir organiser une campagne d'affichage nationale.
Cordialement.