mardi 13 février 2007

DEUX RUMEURS QUI COURENT SUR LA TOILE…

DEUX RUMEURS QUI COURENT SUR LA TOILE…


Certains sont vraiment des comiques impénitents. Ils font courir des bruits de couloir via Internet que n’auraient pas renié les plus grands « chansonniers ».

Ainsi deux dernières rumeurs courent sur Jean Marie Le Pen.

L’une affirme que JMLP n’a jamais eu l’intention de se présenter à l’élection présidentielle. Rien que ça. En résumé, cette hypothèse audacieuse serait le fruit d’une longue analyse de Jean Marie Le Pen : Il saurait qu’il ne serait même pas au second tour, il ne veut pas subir cette humiliation, il veut détruire le système avant de passer la main, sorte de couronnement politique. Aussi, il aurait fait gonfler la bulle, travesti son discours, fait croire à l’opinion qu’il se voyait en finaliste voire en vainqueur potentiel, avant de clamer le dernier soir, et à l’ultime seconde pour le dépôt des parrainages que « le système UMPS m’a définitivement empêché d’être présent à cette élection que je pouvais emporter afin d’assurer l’indispensable redressement de la France. Les Français rendront comptables les coupables de ce déni de démocratie, de cette infamie sans précédent ». Jean Marie Le Pen pourrait alors raccrocher en ayant détruit le système de l’intérieur. On voit mal en effet ce qui pourrait freiner la fin du système en place après une telle injustice ignominieuse. Les Français seraient tétanisés et les jours de la « bande des quatre » seraient dès lors comptés.

La deuxième rumeur (plus sérieuse ?) indique que Le Pen aurait préparé une énorme surprise pour sa grande convention de Lille fin février. Il annoncerait en fait là bas qu’il a ses 500 signatures, uniquement obtenues grâce à l’apport récent de Bruno Mégret d’une trentaine de parrainages. Alors, Mégret et Le Pen, notamment, (d’autres surprises ?), monteraient ensemble à la Tribune pour se donner l’accolade fraternelle. Mégret parlerait avant JMLP et on rejouerait « Embrassons-nous folle ville ». Avouons que ça aurait de la gueule, même si ça ne réglerait rien quand au fond des problèmes.

Nous vous avouons que, certainement comme vous, nous ne croyons pas un seul instant à ces rumeurs, évidemment. D’ailleurs nous affirmons sans détour, que, si la première clameur populaire de la toile était vraie, nous considérerions Le Pen comme le plus grand génie nationaliste de tous les temps. Et si la deuxième option fantasmagorique se révélait authentique, nous appellerions à voter et à faire voter par tous les moyens « y compris légaux », comme le veut la célèbre formule, pour Jean Marie Le Pen, quitte à mettre de côté nos rancoeurs personnelles, tant le geste serait beau et hautement symbolique.

Mais ne rêvons pas, nous savons fort bien pour en avoir été les témoins et les acteurs directs, que Le Pen ne cède jamais sur rien, sauf vis-à-vis de ses ennemis tout récemment, c’est bien là le centre de gravité du problème, l’axe principal qui guide toute notre action.

Mais à qui peut-on interdire de rêver un peu ? Après tout il ne nous reste que cela…

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Franchement moi j'y crois en la deuxième. Pourquoi ne serait-ce pas possible? Il faut y croire et ne pas désespérer. Même si bon. Mais j'y croirais jusqu'à l'ultime mnute, je m'accroche. Comme vous dites, fait un peu rêver quand même. (Sourires)

Anne Marie a dit…

Si seulement ça pouvait être vrai. Mais ne rêvons pas. Quand je vois Le Pen parler de ses amis ça fait réfléchir. Et pourtant il n'y avait que lui pour qui voter. Quel idiot de se mettre tout le monde à dos. Tant pis pour lui, à moins d'un "miracle" comme vous dites, je ne voterai plus jamais pour lui.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

NOUS AVONS RECU TROP DE COMMENTAIRES CE MATIN POUR CE SIMPLE POST (18). D'UN COTE CEUX QUI PENSENT QUE NOUS REPRENONS CES RUMEURS AFIN DE PREPARER UN RAPPROCHEMENT DE DERNIERE MINUTE AVEC LE PEN, LES AUTRES QUI NOUS DISENT QUE SI LE PEN N'EST PAS AU SECOND TOUR NOUS PERDRONS ENCORE 5 A 10 ANS, ET LES DERNIERS QUI PENSENT QUE NOUS NE POUVONS REUSSIR QU'UN ULTIME "PUPUTSCH"...
Nous ne publierons pas ces commentaires, sans rapport avec l'article, article qui se voulait tant humoristique que porteur d'espoir.
Alors, pour ceux qui parlent de "puputsch", de "bien de droite nationale" etc etc, nous leur répondons de MIEUX nous lire, car c'est seulement le clan Le Pen qui prépare un "puputsch" de salon et qui risque de nous faire perdre 10 ans! Lisez mieux avant d'écrire. Merci
Ceux qui nous accusent de "trahir" et de vouloir nous rapprocher de Le Pen, nous leur répondons qu'en cas de "miracle", il est vrai que nous pourrions reconsidérer notre position, bien que, comme nous l'avons précisé, cela ne réglerait rien du tout! C'est clair! Mais à un geste de bonne volonté doit correspondre l'ouverture, c'est cela l'Union. Ceci étant dit nous n'y croyons du tout!