samedi 3 février 2007

MARINE OU LA DESESPERANCE IMBECILE

MARINE OU LA DESESPERANCE IMBECILE

Plus la fille de son papa parle, plus elle justifie sa réputation de repoussoir. Oh, elle justifie son « peopleisme » en attirant à elle la sympathie du système et même, reconnaissons le, de personnes sincères peu nombreuses et qui surtout ne s’engageront jamais en politique. Repoussoir, elle l’est pour toutes celles et ceux de notre camp qui ne veulent pas que nos idées soient sacrifiés sur l’autel des intérêts particuliers d’un clan. Car Marine est bien le chef, voire le tyran, d’un clan microscopique de jouisseurs jouissifs incompétents composé de son mari, Eric Iorio, de sa sœur Yann, du mari de celle-ci Samuel Maréchal, du catastrophique Louis Alliot (nous y reviendrons), du très décevant Jean Claude Martinez qui compense le vide de sa pensée politique par sa folie d’eschatologie « Alternationale » , de l’ancien traître repenti Jean François Touzé et de quelques permanents nourris au gâteau Lepéniste.

Commençons par la fin. Le triste bilan de Marine Le Pen c’est ça : Eviction de Jacques Bompard, Marie France Stirbois (peu de temps avant son décès alors qu’elle était très malade) et de Bernard Antony, véritable héros de notre cause. Mise à l’index de Bruno Gollnisch, Carl Lang et Martial Bild. Magnifique succès électoral sur Paris ou sa somptueuse stratégie d’ouverture s’est soldé par un exploit ou le Front National est passé de 10% à 6% ! La bombe platine, même boudinée, a fait « pshitt » et sa « Génération Le Pen » s’est transformée en « Génération Perdue ». Las, Jean Marie Le Pen n’entend déjà plus sa base et pas plus ses fidèles. Certes, il dira deux phrases assassines sur sa fille, comme « Un Front National gentil ça n’intéresse personne », ou pire « Parfois les enfants décèdent avant leurs parents », mais c’est plus pour tenter d’aguerrir sa fille qu’il sait médiocre au fond de lui. Forte de ses « succès », forte des zéro adhérent supplémentaire amené au Front, elle sera de nouveau récompensée.

Marine c’est la négation de toutes nos idées force. Peine de mort, avortement, substrat national, principe de subsidiarité, identité et nationalisme. Marine Le Pen c’est l’extrémisme jacobin, la laïcité dictatoriale, la négation de notre passé, la culture de mort, le renoncement sur tout. Pour Marine Le Pen, le système est forcément bon, puisque « Ils ont tout cassé » ! S’ils ont tout cassé, c’est que le mal vient de là, c’est que c’était bon avant et qu’en réparant tout, elle et son père vont nous ramener paix, bonheur, joie, prospérité et civilisation. D’ailleurs, Jean Marie Le Pen qui affirmait depuis toujours que le mal était intrinsèque au système, commence à dire que finalement c’est une dérive trentenaire qui est responsable de la ruine du pays ! Misère, on ne pouvait pas être plus trahi que cela et de manière aussi basse. NON, nous savons que c’est le système qui est pervers et qu’il faut en changer. Nous savons qu’il n’est pas réparable, car nous savons qu’ils n’ont rien cassé, et surtout pas par incompétence, car la volonté du système est de nous conduire vers une décadence de plus en plus dévastatrice. Pour Marine, c’est devenu le combat contre des erreurs, alors que nous savons toutes et tous que c’est un combat contre une volonté affirmée. C’est probablement le nœud gordien de l’ultime crise traumatique des années Le Pen…

On nous bassine avec les bourdes de Ségolène Royal, mais Marine Le Pen n’est pas en reste, loin de là. Insultes à répétitions vis-à-vis de Bruno Mégret, sabotage de l’Union Patriotique, reniements des idées et propos de Jean Marie Le Pen qui auraient valu l’exclusion à tout autre quidam, bourde sur la Bretagne, la Corse et Nice dans un violent réquisitoire contre les cultures régionales et contre la source même de nos idées, dénigrements de membres du FN et elle poursuit sur le rythme d’une bévue par jour. Le pire, c’est que personne ne répond au sein même du FN, alors que 80% des militants et 80% des dirigeants savent ce que nous savons et pensent ce que nous pensons, alors que diable pourquoi n’agissent-ils pas comme nous agissons ?

Alors qui c’est Marine ? Rien au FN sans son père, ça c’est une certitude. Obscure avocate après d’obscures études de droit, installée par papa, elle n’a aucun talent politique ni aucune vocation. Avant 2003, elle ne s’intéresse même pas aux combats du FN, préférant déjà les fréquentations « show biz » que lui permet l’argent de son père. En 2003, papa Jean Marie veut l’imposer au FN. Elue en queue de peloton au Comité Central, son père l’impose Vice Présidente et patronne de l’Ile de France. Elle sera tête de liste du Front aux Régionales, puis tête de liste aux Européennes, faisant par là même la peau de Martial Bild, cadre historique du mouvement national. Aujourd’hui, Marine est Député Européen, (18.000 Euros par mois (120.000,00FF) + les avantages en nature + ses nouveaux avantages de vice présidente de groupe), elle est Conseiller Régional d’IDF (6.000,00 euros par mois), Présidente du Groupe FN au Conseil Régional IDF (3.000 euros de jetons par mois + les avantages en nature), et son père l’a fait embaucher au FN pour un petit mi-temps en tant que conseillère spéciale du Président pour 6.000 euros par mois. Elle gagne donc 33.000 euros par mois. Elle a une voiture de fonction de luxe avec chauffeur – garde du corps, elle ne paye aucun de ses repas, ni même ses coiffures, en fait elle ne paye que ses vêtements et avec un tel salaire, elle ne risque pas de se retrouver ni en souillon ni à poil. Si nous parlons de cela, ce n’est pas tant pour dénoncer ce scandale, même si celui-ci est réel, mais plutôt pour stigmatiser le fait que, contrairement aux époux Stirbois, Carl Lang, Bruno Gollnisch, Bruno Mégret et tant d’autres hauts dignitaires du FN, présents et passés, on n’a jamais vu Marine avec un balai à la main pour coller une seule affiche, on ne l’a jamais vu distribuer un tract ni même faire un acte militant bénévole. En fait, sur ce plan là comme sur le plan idéologique, rien ne la différencie réellement d’une Roselyne Bachelot. Mais papa récompense les échecs de sa fille quand il vomit les succès de ses alliés de toujours. On nage en plein drame shakespearien, pour notre plus grand malheur.

Sa modernisation du FN, c’est l’arnaque du siècle qu’on veut nous vendre. En guise de modernisation, le Front National version Marine c’est le programme de l’UMP + la Préférence Nationale + des gadgets genre Soral. La préférence nationale, ça même Sarkozy pourrait la reprendre puisqu’elle a existé en France de 1931 à 1982, quant à Soral, on le laisse à Marine pour égayer ses longues soirées d’hiver. Nous ne voulons pas d’un pitre dont la mauvaise foi est totale, prouvée et vérifiée (voir sujet sur Soral and Co).

Marine Le Pen, c’est le danger absolu pour nos idées ! Après l’élection présidentielle, deux hypothèses :

- Jean Marie Le Pen est au second tour. Marine et son clan se servent du résultat pour mener à bien leur coup d’état démocratique au FN pour en prendre le contrôle. Certes, comme l’affirment les tenants du duo Lang – Gollnisch, ultra majoritaires au sein du FN, il est clair que le score sera celui de Jean Marie Le Pen et non de Marine. Jean Marie Le Pen a fait 16,86% en 2002, Mégret, qui a rallié avec courage l’Union des Patriotes, avait fait près de 3%, et surtout l’état de la France a gravement empiré depuis 5 ans. On ne voit donc pas comment Jean Marie Le Pen pourrait faire moins de 20%. Donc Marine n’y sera pour rien en cas de succès. C’est du moins ce que pensent les authentiques nationalistes encore au FN, comme ils croient qu’il en sera fini de Marine Le Pen si jamais Le Pen n’était pas au second tour. Nous reviendrons sur ce second point, mais sur le premier, ils se trompent lourdement. C’est très mal connaître le personnage. Grâce à une indiscrétion de la presse, nous savons que Jean Marie Le Pen va passer la main en tant que Président du Front National, ce afin d’écrire ses mémoires tant qu’il peut encore le faire. Il veillera, dit-il, à l’équilibre et à la survie du FN. Outre que cette affirmation est une énième gaffe de Le Pen, (comment ferait-il pour écrire ses mémoires s’il était élu à la Magistrature suprême ? C’est donc bien qu’il sait qu’il ne sera pas élu !), nous savons bien que Jean Marie Le Pen veut maintenir coûte que coûte le FN dans le giron familial, pour des raisons à la fois névrotico-pathologiques et financières. C’est aussi et avant tout une affaire d’argent, le FN ayant toujours rapporté bon aux Le Pen. D’ailleurs si Le Pen a soigneusement écarté Lang, Gollnisch, Antony et Bild des médias, (voir sujet sur les médias et les Le Pen), c’est uniquement pour les faire oublier et faciliter ainsi la prise de pouvoir de sa fille.
Une fois qu’elle aura le FN, TOUS les militants sincères, tous les cadres historiques qui demeurent encore au sein du Mouvement, tous emmenés par Carl Lang et Bruno Gollnisch partiront au MNR ou ils seront accueillis avec joie. C’est peut être la seule erreur stratégique de Le Pen. En serrant la main de Bruno Mégret, il voulait simplement des signatures et asseoir sa présence au second tour, mais il n’a pas songé qu’il le dédouanait de toute suspicion de trahison et qu’il le remettait en scelle pour sa succession, non pas du Front National, mais plus largement de tout le Mouvement National. Mégret est redevenu de facto, le seul successeur possible de Le Pen, si Marine ose venir squatter la présidence du Front National.

- Jean Marie Le Pen est absent du second tour. C’est triste à dire, mais c’est la victoire de nos idées, car c’est l’échec de Marine. Gollnisch et Lang reprennent en main le FN et le remettent en ordre de bataille. A terme, Mégret rallie le Front pour notre plus grand bien. Jean Marie Le Pen une fois parti, tous les déçus et exclus reviendront pour que nous gagnions tous ensemble. Car, n’en doutez pas et surtout n’écoutez pas les sirènes des thuriféraires de l’inutile et les propos défaitistes de Marine Le Pen sur nos idéaux, nous avons le vent en poupe et nous sommes sûrs de gagner ! Le Pen sait très bien qu’il a été le génial bélier qui nous a permis d’émerger et de devenir une force incontournable, mais il sait également qu’il ne terminera jamais le travail. On ne peut être à la fois bélier et orfèvre, c’est impossible, bien que Jean Marie Le Pen s’accroche au pouvoir comme tous les gens de son age. On ne peut défier le temps sans cesse et tôt ou tard on a l’age de ses artères. Jean Marie Le Pen aurait dû le comprendre bien plus tôt, c’est cela le drame. Reste que s’il est absent du second tour, tout redevient possible pour nous, et que s’il y est, c’est la mort de nos idées pour des décennies. Telle est la réalité, à la fois dramatique mais tellement logique. Nous avons fait le choix du pragmatisme, à vous de le faire aussi…

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Pas mal, mais quelques erreurs :1 Iorio n'est apparemment plus le mari de Marine si j'en crois certains camarades.

PARTIE CENSUREE POUR ATTEINTE A LA VIE PRIVEE MERCI DE NE PLUS RECIDIVER

Il faudra donc attendre un peu ou le plaquer rapidement.
2 Martinez est assez échaudé par Marine. Il n'est pas du tout dans son jeu. Mais il est ailleurs de toute façons.
3 Samuel ? Bof il ne fait plus rien (certes il n'a jamais été acharné du travail).
4 Les seuls soutiens de Marine sont plutôt en dehors du Front, tels quelques gudard jet set pro arabe qui auraient conçu les affiches, disons déroutantes, sans doute grassement payées par la fille Le Pen. Ou encore Soral qui ne pense ni comme nous, ni comme Marine d'ailleurs et ne restera sans doute pas longtemps dans son entourage. Au Front, des soutiens sincères et non intéressés, elle n'en a guère, je peux en témoigner.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Merci de la contribution...
Bon après vérification, celle qui a écrit cette contribution ne savait effectivement pas qu'elle n'était plus avec Eric. Ceci dit, comme tu le dis toi même c'est une rumeur rien d'autre, et, concernant les autres détails "croustillants" que j'ai censuré à juste tître, ils n'ont pas leur place ici. Ils ne sont pas condamnables légalement car tu ne sors pas du cadre de la rumeur et Marine Le Pen est un personnage public soumis à ce genre de désagréments, mais ils sont condamnables quelque part pour nous pour une simple question de bon sens, de respect et de courtoisie.

En ce qui concerne le problème actuel du FN, en dehors de Marine, c'est surtout le cas du calamiteux Aliot qui fait désordre. Aliot, c'est un benet politique et un incompétent. Un peu triste tout de même pour le FN d'être tombé en 20 ans de Stirbois en Aliot non ?

Pour Martinez, pas d'accord avec toi, il est bel et bien avec Marine, mais bien sur uniquement tactiquement pour l'aider à prendre le FN... Tu verras... Tu crois qu'il a des alliés en dehors d'elle pour ses bêtises alter nationales?
Sur Samuel on le savait depuis un moment qu'il avait une queue de dinosaure dans la main, mais bon ça l'a jamais empêché d'avoir toujours un role à sa mesure non ?
Pour les soutiens de Marine, t'en fais pas, les "nouveaux" adhérents, les gogos ou via la web, vont la soutenir en masse. Ca va être drole le FN sans militant du tout... Marine plait aux idiots utiles c'est un fait. Quand Le Pen dit "ma cuisinière aussi" à propos de sa fille, y'a de quoi se marrer...
On verra bien mais on va bien rire. Nous il nous faudra reconstruire... ET sans tout donner à un seul homme on voit ce que ça donne...
PS: Pour les ex-gudards dont tu parles, ce sont surtout ceux qui ont très mal tourné. Sans citer de noms (de gudards car même dans ce lot là il y a d'anciens camarades à certains d'entres nous, notamment dans quelques bonnes bagarres bien sympathiques), c'est la bande qui a toujours gravité autour de "Bourbon Parme" "chereuil la rivière" (le papa à l'ancienne mairesse de toulon), la famille d'herbais, bref des types quand même plein aux as et qui n'ont rien d'autre à faire que d'aller se balader en Syrie ou au Liban. Ce sont eux les amis de Marine, on le sait bien... Sourires.
Elle aussi elle est à l'abris du besoin pour quelques générations...
Que veux tu ? Dans ce "beau monde" on s'amuse à jouer avec nos idées, c'est ainsi. Tu connais la suite: "un jour viendra ou............"
Merci pour ton commentaire et sans rancune pour ma petite "censure"
Michel: Chargé des "jeunes" au collectif.

Anonyme a dit…

La censure ne me gêne pas car je pense comme vous qu'il n'est pas de mon devoir de dire avec qui elle est désormais. A la réflexion je trouve que ce ne serait pas correct de ma part. En revanche je n'apprécie pas que l'on déforme ma phrase, je n'ai pas écrit "si j'en crois certains camarades…" ce qui laisserait entendre que je ne suis pas sûr de ce que je dis. Autant vous le dire : je suis un habitué du paquebot, je sais vraiment de quoi je parle !
Plus sérieusement, nous n'allons certes pas aussi loin que vous, mais nous sommes nombreux (majoritaires largement) ici à en avoir assez de Marine, de son arrogance, de son mépris et des ses trahisons. Je lis ce matin sur nouvelobs.com ces propos du Président : "Ma fille a du talent, elle est impliquée dans la politique, elle a un tempérament politique. Elle a accédé à des responsabilités qu'elle méritait tout à fait, qui n'avaient strictement rien à voir avec le fait qu'elle était ma fille" Ceci devrait provoquer un gigantesque éclat de rire chez ceux qui connaissent un peu l'histoire du Front depuis une dizaine d'années. Mais je ne ris plus, quant à moi, car j'ai l'impression d'avoir sacrifié des années pour des gens qui ne le méritent pas. Je garde un profond respect pour le Président, contrairement à vous. Mais il est le seul responsable de sa faiblesse vis-à-vis de sa fille. Il sait que cela ne va pas dans le bons sens pour la France et pour le Front mais maintenant il s'en fout. Cela ébranle ma foi, disons-le franchement.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

On ne saurait mieux dire.
Et désolé pour la coquille, vous avez rectifié de vous même, mais il est difficile de corriger un texte après censure. Nous avons fait l'effort afin de vous publier quand même.
Merci de ces précisions édifiantes pour toutes nos lectrices et tous nos lecteurs.
A bientôt.