samedi 3 février 2007

LE PEN LIBERTAIRE POUR SES VALEURS

LE PEN LIBERTAIRE POUR SES VALEURS
LIBERTICIDE POUR CELLES DES AUTRES !


Le Pen est un homme archaïque, un homme du passé, au sens ou il est réactionnaire et sans vision supérieure, ni du présent ni du futur. Pour lui le monde en général, et la France en particulier, devrait être figé dans ses principes, règles et valeurs. On peut même appliquer une datation très précise du gel pathologique que Le Pen applique aux « valeurs ». C’est le 19ème siècle. Le siècle ou le penseur et écrivain réactionnaire Louis Veuillot écrivait ceci en s’adressant aux démocrates: « Je prends mes libertés au nom de vos principes, mais je vous refuse les vôtres au nom des miens ». Tout est dit dans cette phrase, tout. Le Pen adhère sans réserve à cette maxime et l’intégralité de ses idées prennent racine dans cette double origine, le 19ème siècle et le dogme de Louis Veuillot.

Ceci explique bien des choses chez Le Pen : Le colonialisme paternaliste, le refus de voir les tabous changer dans une société devenue moderne, le refus pathologique de toute nouvelle idée moderne, le rejet de valeurs novatrices émanant de la base, donc du peuple lui qui se voudrait populaire, son côté aveugle quand il s’agit d’analyser des volontés populaires réelles et qui ne lui plaisent pas. Le Pen a une vision autocratique et autoritaire du pouvoir, comme il a une vision monoculaire du monde d’aujourd’hui. Ca peut ne pas être une mauvaise chose si l’on considère le problème d’un point de vue strictement politique voire métapolitique, mais chez Le Pen c’est la seule vision désuète et surannée de l’état tuteur et des citoyens forcément irresponsables, vision ayant prévalu de 1848 à 1968, qui domine.

Le Pen est, sur le domaine des valeurs et des libertés, pétris de contradiction. C’est le moins qu’on puisse en dire.

Nous sommes de jeunes nationalistes qui faisons partie du mouvement dit de « techno libre et gratuite », que l’on connaît mieux sous l’anglicisme de « Free Party », ou sous le néologisme de « Teknival », contraction de Festival et de Techno. Nous sommes sur tout le territoire plus de 300.000, en ne comptant que les français adultes, électrices et électeurs. Tout le monde sait que notre milieu est avant tour rebelle au système et est donc composé de gens engagés. Au début, plus de 80% du mouvement était nationaliste, mais aujourd’hui, à cause des médias, ça se partage pour moitié à gauche avec les alter mondialistes, et pour moitié dans la mouvance nationaliste et anti mondialiste. Nous avons donc des points qui nous rassemblent et pour moitié des points qui nous divisent, c’est évident. Mais, ce que devrait comprendre quelqu’un comme Le Pen, c’est que ce qui nous rassemble est plus fort que ce qui nous divise. Nous sommes pour la liberté totale pour notre mouvement culturel rebelle et nous ne pouvons pas accepter que Jean Marie Le Pen se soit prononcé pour l’interdiction, l’éradication de ce que nous aimons le plus, à savoir les fêtes libres et gratuites.

Le Pen comme De Villiers ont affirmé qu’ils étaient pour les chasseurs et contre nous. Ainsi, avec Le Pen, en France, la forêt appartient aux seuls chasseurs en dehors des autorités. Une société qui ne permet même plus de faire la fête librement, est-ce une société qui mérite de survivre ? Que faisaient nos ancêtres gaulois ? Ils festoyaient après le travail ou la bataille. Festoyer fait parti de notre tradition bimillénaire. S’oublier, déconnecter de la réalité est sain et participe de l’équilibre naturel de l’Homme d’honneur enraciné. Mais Le Pen est du système, il préfère à n’en pas douter les beuveries bistrotières, les vomissements « chasseresques », les « boites » de nuits qui portent bien leur nom et veut tout sauf responsabiliser à nouveau l’être humain. Le Pen n’est pas sincère sur la défense des libertés, c’est le moins qu’on puisse en dire. Il veut notre mort, aussi nous ferons tout pour le faire battre !

Mais nous ne sommes pas les seuls que Le Pen désespère totalement dans la défense des libertés. Qu’on en juge :

- Jean Marie Le Pen est pour toutes les Lois anti tabac ! (voir interview Agoravox)
- Jean Marie Le Pen est pour toutes les Lois anti alcool ! (voir interview Agoravox)
- Jean Marie Le Pen est opposé à tout régionalisme ! (voir le scandale « Marine Le Pen »)
- Jean Marie Le Pen est opposé à toute réduction du nombre des Lois ! (voir les bons points qu’il ose distribuer à Sarkozy)

Ainsi, avec Le Pen au pouvoir, on aurait le droit de nier la shoah, mais on n’aurait pas le droit de faire la fête librement, ni de fumer dans les lieux publics. Une foi qui n’agit pas n’est pas une foi sincère, donc si vous voulez défendre vos libertés, faites barrage à Le Pen et faites en sorte qu’il ne soit pas au second tour ! Ce sera une bonne claque pour toutes ses conneries et nous pourrons repartir sur des bases saines dans un nouveau Mouvement National. NON M Le Pen, les patriotes sincères ne sont pas uniquement ceux qui vous servent servilement. Quand on réclame ses libertés, on n’enlève pas celles des autres. La nation et ses valeurs ne vous appartiennent nullement et vous devriez être à l’écoute des doléances de votre propre peuple au lieu de penser, comme les autres finalement, que vous détenez seul la vérité !
Honte à Le Pen ! Depuis toujours nous avons affirmé que les libertés n’avaient comme seule barrière les valeurs du décalogue, et voila que lui et sa fille sont prêts à ruiner nos efforts en acceptant de céder sur ce que le système lui demande avec insistance, tant dans l’acceptation de la décadence, l’autoritarisme de lois débiles et sans fondement réels et la dictature du politiquement correct. En dehors de faire du tapin électoral auprès des automobilistes, Le Pen trahit tout et tout le monde. Vite Jean Marie, prends ta retraite, vas écrire tes mémoires et laisse nous. Nous te remercions d’avoir aider à placer nos idées là ou elles en sont, mais nous y avons aussi largement contribué. Nous ne te laisserons pas les détruire par folie filiale, sénilité somme toute normale pour ton age, pêché d’orgueil ou simple bêtise. Après t’avoir servi fidèlement, nous avons le droit de te tenir tête !

13 commentaires:

Anonyme a dit…

Que faisait nos ancêtres les gaulois ? Ils ne fumaient pas des joins et il travaillait et honorait leurs ancêtres pour assurer l’avenir de leurs enfants. Ce n’est pas en dandinant de la tête sur une musique binaire et pourrie que vous attirerez le respect… mais en travaillant et en contribuant à la grandeur de notre pays. Pas en dansant sur de la musique abrutissante. Si les gaulois voyaient cela, je crois qu’il aurait effectivement honte de leur descendance.
Non mais franchement… et je le dis avec d’autant plus de sincérité que je n’apprécie pas Lepen et les pseudos nationalistes qu’il représente.
En quoi votre musique et votre style de vie dépravée et chaotique pourraient raviver la flamme de la nation française et défendre des valeurs ancestrales et traditionnelles ? Bien au contraire, vous n’êtes pour moi que le symbole de la décadence de notre nation.
Votre collectif est censé représenter des Chrétiens. Je serais curieux de savoir ce qu’il pense profondément de votre rassemblement technoïde. En vérité, vous n’avez aucune cohérence (il est bien là le problème), vos revendications sont donc ineptes et absurdes. Et cela est d’autant plus vrai que je ne me considère pas comme chrétien mais comme païen qui est conscient des conséquences néfastes du matérialisme et de la société de loisir sur l’esprit de ses semblables et de leur décadence.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Cher Monsieur,

Devant l’agressivité de vos pseudos commentaires, tant ineptes que grossiers voire d’une vulgarité crasse, le Collectif (que nous ne dirigeons pas) désirait mettre votre « contribution » au panier, sa place somme toute naturelle. Nous avons insisté pour le conserver car il est le plus bel exemple de ce que nous appelons la « Nationale beauferie », dont vous êtes un éminent représentant, mieux un authentique symbole. Tout est faux, haineux et mensonger dans vos dires, et nous le prouvons de ce pas, avant tout pour l’exemple édifiant que vous nous permettez d’illustrer jusqu’à l’absurde.

Déjà vos connaissances de l’histoire relèvent plus de la farce et du gadget que d’un véritable savoir enraciné. Ainsi, nous vous offrons ce cours gratuitement. Chez les Gaulois, la fête de Samain était la plus importante des fêtes. L’objectif était justement de « déconnecter » de la réalité de façon barbare, pour évacuer les trop pleins d’énergie, les rancoeurs et les haines, comme pour expérimenter une certaine forme de transcendance après l’ascèse. Nos content de manger de façon orgiaque le porc communément servi à table, ce dernier était remplacé, au bout d’un moment, par deux taureaux blancs liés par les cornes, sacrifiés après la cueillette du gui. Le festin rassemblait tout le village. On y buvait de la bière, du vin, de l’hydromel, ce dans des quantités astronomiques et illimitées. La fête durait une semaine à quinze jours, (sans compter les nuits), et pour être certains d’effrayer les esprits, les Gaulois étaient grimés et portaient des costumes effrayants. Ces joyeusetés étaient ponctuées de danses barbares autour de feux gigantesques, et des cris plus salvateurs que vengeurs étaient poussés et hurlés par tous. Ne parlons pas de l’aspect sexuel qui ferait passer Rabelais pour un puritain. Donc, les fêtes gauloises ringardiseraient les nôtres largement si elles étaient actualisées de façon non dénaturée. Apparemment, revoyez votre histoire, car elle est toujours ce qu’elle est et non ce qu’on voudrait qu’elle soit, même avec un auto acharnement psychiatrique dont vous êtes à la fois bourreau et victime.

Autre leçon d’histoire, la musique dite « Techno » est née (pour la France, le reste on s’en moque) à la fin des années « 80 », en pure réaction aux chansons dites à textes, (à l’époque toujours antinationales, mondialistes et antiracistes), comme au RAP, musique tant antifrançaise (s’il en est) que débilitantes. Au cas où vous ne le sauriez pas, des milliers d’authentiques nationalistes sont dans ce mouvement et en sont fiers. Ils n’ont de compte à rendre à personne, et certainement pas à un pantin inculte et grossier comme vous. De quel droit osez-vous vous permettre des accusations mensongères et des insinuations totalement infondées. Qui êtes-vous pour oser cela ? Bien des membres de notre communauté musicale ont donné une partie de leur vie, de leur argent et de leur vie privée et professionnelle à la cause nationaliste et ils pourraient vous en remontrer. NON, chez nous on ne se drogue pas Monsieur, (ou alors c’est une minorité qui le fait de façon cachée), mais à qui la faute si, à partir de 1995, les médias ont donné nos lieux de rendez-vous (secrets) lors des grandes messes télévisuelles des journaux de 20 heures, nous amenant par la même la racaille gauchiste, droguée certes mais surtout crasseuse ? Qui ? Nous avions notre milieu totalement géré et responsabilisé et le système nous a pourris de l’intérieur en nous faisant une publicité néfaste et non souhaitée. Nous avons viré les plus radicaux et depuis c’est « la détente », mais on ne va pas abandonner ce que nous avons crées. Puis, nous nous sommes aperçus, qu’à leur contact, nous pouvions en convertir un certain nombre, mais ceci est une autre histoire. Toujours sur la « drogue », qui semble vous traumatiser (il faut vous faire désintoxiquer) plus que les dizaines de milliers de morts par an à cause de l’alcool et du tabac, nous affirmons que cela relève de la liberté individuelle, mais nous ne voulons pas en débattre avec vous, vous n’y entendriez rien, lisez Julius Evola, par exemple, ça vous aidera à mourir moins bête. Notre musique n’a rien à voir avec la soupe de la radio. Oser faire la comparaison relève de l’escroquerie morale et intellectuelle dont vous semblez être coutumier. C’est un peu comme comparer Mégret à Bové, si vous voyez un tant soit peu l’image. Notre musique est céleste, au moins autant que le classique que nous adorons tous par soucis d’esthétisme. Enfin, Catholiques Traditionalistes, nous le sommes pour la plupart, et c’est autant la logique que la foi, le cœur que la raison qui nous guide dans cette voix là, dans ce choix et ce mode de vie spirituelle. Nous vous laissons à votre paganisme et à votre vie médiocre. Nous, à l’image des gaulois, nous festoyons de temps en temps pour déconnecter, nous ressourcer, nous régénérer et communier avec la nature, le reste du temps nous le passons au travail, avec nos familles femmes et enfants, ou bien alors sur le terrain militant, sinon à l’Eglise évidemment.
Un conseil, lisez, cultivez-vous, ouvrez-vous et abandonnez ce côté aigri en vous.
Nous prierons dans ce sens pour vous et les vôtres....
Cordialement.
Salutations Nationalistes

Des Nationaux Libertaires et des Solidaristes (non nihilistes), fier(e)s de l’être, mais vous ne pouvez évidemment pas comprendre…. Nous on défend la vie parce qu’on aime vivre…
PS : Nous sommes « minoritaires » au sein de ce Comité regroupant TOUTES les tendances de la grande famille nationaliste, si nous prenons en compte nos idéaux nationaux-libertaires, mais nous sommes majoritaires si nous prenons en compte notre religiosité et notre combat pour la vie. Nous vous répondons plus par pitié et charité qu’autre chose, car chez nous il n’y a aucune jalousie, ni rivalité et encore moins de haine. « Tous unis dans nos différences », quel beau logo pour « l’Union Patriotique » de toute la droite nationale, Union que nous appelons de nos vœux après la Présidentielle, avec ou sans Le Pen.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Message d'un anonyme refusé du fait de mensonges à répétitions, de diffamation, de stupidités asséner sand fondement, mais aussi d'insultes à répétition. Ce type de messages c'est dorénavant poubelle cash! Et les gens qui les écrivent aussi ... et avec un de ces plaisirs... Sourires!.........

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Ecoute "Anonyme", il est ou ton probleme? Sur les déjà plus de 600 que nous sommes, aucun ne se pose tes questions ou n'a tes états d'âme. Parmi nous, certains, (certes pas la majorité), vont en "Free" ou en "Teknival" et ça gène personne. Moi (Michel) par exemple, je suis un ancien militaire (15 ans d'armée), un ancien "neusk", je suis manitenant dans l'informatique et j'écoute toujours que du rock ou de la variet' et je suis pas trop bon catholique, mais ça m'empêche ni de respecter tout le monde chez nous ni de dire que la religion catholique est chez elle en France. Toi et ton pote dont tu nous envoies le message (que nous ne publierons pas tant c'est foireux) vous devez avoir très mal dans vos têtes. Aussi, je te rassure, aucun de chez nous n'est "crasseux", aucun ne "pue", aucun ne vit "au milieu des chiens" (mais beaucoup en ont sourires), aucun n'a de piercings (mais certains des tatouages surtout les filles resourires) et tout le monde se lave. Renseignements pris auprès d'une amie qui fréquente le monde "techno rebelle", toi et ton collègue vous confondez "natios" et "gauchos". Allez je te laisse et saches que chez nous personne n'a les cheveux longs. Attention, j'ai pas dis que c'était une tare de les avoir longs, mais c'est unn fait, j'ai pas d'amis aux cheveux longs. Mais c'est pas ça qui compte en premier. Moi je me bats pour mon pays, mon peuple, mon identité, ma culture. Ca passe en premier avant tout le reste. Heureusement! Et il en est de même tu peux me croire pour ceux qui vont en "Free". Rires... Simplement, j'aimerais pas trop qu'on m'empêche d'aller voir johnny, alors je peux comprendre que ça les fasse ch... qu'on les emmer....! C'est humain. Vous faites un pataquès d'un petit détail bon sang. Les libertés n'ont de limites que les valeurs et là elles ne sont pas en jeu du tout. Toi et ton ami vous vous plantez grave et vos idées préconçues ne nous conviennnent absolument pas. Je suis allé une fois dans ce genre de soirée et ça se voit clairement que les "dépravés" que tu cites et qui existent sont des "gauchistes". C'est évident! Moi, du moment que nos militants sont "cleans", je suis pour une totale liberté ... surtout dans les loisirs. Faut pas déconner quand même...

Anonyme a dit…

« Moi je me bats pour mon pays, mon peuple, mon identité, ma culture. »

Ce n’est pas en défendant ce genre de mouvement que tu y contribues.

Pour info, je suis policier et la personne qui sait de quoi elle parle et qui en rencontre souvent, est gendarme. Alors tu vois, il (et je) n’est pas le plus mal placé pour en parler.
Défendre ce genre de mouvement et de rassemblement et tout sauf productif pour notre cause. Cela m’a interpellé et je le dis.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Merci d'apporter de l'eau à mon moulin, même involontairement. L'autre jour, je déjeunais avec un de mes amis devenu Maréchal des Logis Chef dans la Gendarmerie, et ce dernier me disait en substance qu'en France les forces de l'ordre étaient très mal ulitisées étant donné l'état insurrectionnel du pays. Il m'a affirmé que de plus en plus de gandarmes et de policiers avaient le sentiment de ne plus remplir leur mission régalienne mais de faire du bricolage, du colmatage, qui plus est dans des secteurs ou il n'y en avait pas besoin du tout. Il a été surveiller une de ces soirées techno et à son retour il m'a dit cette phrase vraiment symbolique: "j'avais l'impression d'être au rwanda au milieu des ravages et de la barbarie et de me contenter de donner une contravention pour stationnement illicite à un quidam". Je crois que c'est en effet la situation acutelle de la France. Il y a autre chose à faire dans ce pays que d'aller faire les gardes chiourmes... Enfin c'est pas grave on n'est pas d'accord c'est tout. On va pas en faire une maladie. Ceci dit notre position est difficile, car si nous ne sommes pas d'accord avec vous, nous ne voulons néanmoins pas que le mouvement nationale fasse n'importe quoi comme en hollande ou dorénavant il tolère tout, y compris l'homosexualité et les moeurs dépravés. Il est clair que l'équilibre est très dur à trouver. Réfléchissons y...

Anonyme a dit…

« "j'avais l'impression d'être au rwanda au milieu des ravages et de la barbarie et de me contenter de donner une contravention pour stationnement illicite à un quidam". »

Le problème, c’est qu’ils ne sont pas d’origines et de mœurs africaines… même si cela peut s’en rappocher tellement ils sont décadents.
D’ailleurs, la définition de mon collègue, quoiqu’un peu dur, était excessivement juste…

« Il y a autre chose à faire dans ce pays que d'aller faire les gardes chiourmes... »

Il s’agit de respecter les lois et la propriété privée.

« Enfin c'est pas grave on n'est pas d'accord c'est tout. On va pas en faire une maladie. »

Il me semble que cela est important car pour moi, c’est ce genre de mouvement qui pourrit la jeunesse et qui la pervertie en l’éloignant d’un idéal et d’une responsabilité plus grande. Voila comment je vois les adeptes de ce genre de festival : pas de limite, pas de morale, pas de devoir, que des libertés et des droits. Bref, des gens perdus, deracinés et dépravés.

« Ceci dit notre position est difficile, car si nous ne sommes pas d'accord avec vous, nous ne voulons néanmoins pas que le mouvement nationale fasse n'importe quoi comme en hollande ou dorénavant il tolère tout, y compris l'homosexualité et les moeurs dépravés. Il est clair que l'équilibre est très dur à trouver. »

C’est la raison pour laquelle il faut instaurer des règles et avoir un comportement sain et respectable. On ne peut pas reprocher aux allogènes d’avoir un comportement barbare et en même temps, avoir une attitude ultra matérialiste, épicurienne, uniquement tournée vers le plaisir, l’amusement et l’épicurisme.
La respectabilité, çà s’acquiert.
Et tu ne peux pas nier que les Technivals ne favorisent pas l’homosexualité et les mœurs dépravées. Voila à quoi mènent l’excès de liberté et la négation de toute règles, morales et autorités.

Anonyme a dit…

« Les libertés n'ont de limites que les valeurs et là elles ne sont pas en jeu du tout. »


Comme la liberté de mœurs…
C’est au nom de la liberté que tout le monde couche avec tout le monde, que nos semblables s’acquittent du devoir de donner la vie, que les hommes ne respectent plus leurs voisins, leurs semblables, qu’ils voyagent et vont de pays en pays, sans aucune contrainte.
C’est la suite logique du : il est interdit d’interdire et de Mai 68. On en voit le résultat aujourd’hui. C’est l’extrême tolérance envers tout et n’importe quoi et c’est accepter le fait que tout le monde puisse s’établir dans son pays, au nom de la liberté.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

tout a fait d'accord avec vous.
la synthèse entre l'avant et l'après 68, c'est de ne rien inerdire, sauf ce qui relève de nos valeurs, celles-ci sont celles du décalogue (les valeurs chrétiennes), celles du monde gréco romain, celles de la renaissance, c'est à dire une quinzaine de vraies valeurs de base qui ne sont pas négociables et qui sont ma marque de notre civilisation. Nous y ajoutons la souveraineté de la France, que nous souhaiterions inscrire dans la constitution.
Nous sommes d'accord avec vous sur les moeurs c'est évident, et justement, la seule manière de, par exemple, remettre le question de l'homosexualité à sa place, c'est d'agir comme proposé plus haut. Autrement la décadence continuera...

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Là vous dépassez les bornes à notre sens.
Un, au risque de nous répéter, les jeunes nationalistes membres de la mouvance dite de techno libre sont "propres" et ne se comportent pas comme les "gauchistes".
DEUX, votre rigidité vous aveugle. Que faites vous, sans parler de nihilisme qui est autre chose, des expériences ésotériques et mystiques d'intellectuels nationalistes comme Evola, Mishima, etc.
Il faut savoir être objectifs. Nos milieux n'ont jamais eu cette rigidité. De plus il faut savoir être pragmatiques. Mais encore une fois, c'est une réalité, des militants nationalistes fréquentent ce milieu, comme certains fréquentaient les milieux skinheads dans les années 70/80. Croyez nous, c'était assez spécial aussi. ce côté rebelle a toujours été présent dans nos milieux, et quoi de plus normal et sain que de se rebeller contre la doctrine établie. Ajoutons que dans les années Stirbois (Jean Pierre), les jeunes patriotes avaient des activités saines de proposées par les ainés. Ce n'est plus le cas depuis que Le Pen ne veut plus de mouvement de masse. On a le jeunesse qu'on mérite.
Salutations.

Patrick a dit…

Salut à vous tous.

Ah, enfin des gens qui pensent comme nous. On désespérais car on ne savait même plus à qui parler. Nous sommes du mouvement techno dont vous parlez et on peut vous dire qu'il a été fait à la base pour lutter contre le rap et ses avatars (smurf, hip hop, etc). J'ajoute qu'il a été fait aussi contre la techno commercial, mais ça c'est trop compliqué pour les non initiés. Notre musique sans parole veut dire avana tout: "fais toi tes propres paroles et n'écoutes pas celles du système". Notre "délire" c'est avant tout pour le sport, la camping, le fait de crapahuter etc. Bon maintenant c'est vrai que depuis des années, faut bien l'avouer, depuis disons 1998, le milieu est infesté de gauchistes, mais pas question de leru céder la place, elle est à nous et c'est à deux de dégager. De toute façon, depuis que c'est interdit, les vrais soirées se refont en cachette, loin des villes et du confort des accords avec sarkozy, et il n'y a quasiment plus de racailles. Finalement ces lois nous ont fait plus de bien que de mal, mais ça nous emmerde quand même d'entendre Le Pen être contre nous, après on a du mal faire voter pour lui. Alors tant pis s'il ne voit pas son intérêt, c'est pas nous qui jouons la carte électorale. Nous on pense que c'est foutu et que ça va dégénérer grave façon yougoslavie, alors qui vivra verra.
A+ et merci pour ce blog. Pas mal les contribs, même si on s'en doutait un peu. Messages aux "policiers" des commentaires. Nous on a rien contre vous, on a tous des boulots et on est pas anars du tout, alors calmos... merci

Anonyme a dit…

Je suis Légionnaire j'ai 35 ans, marié deux adorables fillettes, j'aime mon pays et je suis fier de le servir. Je ne suis ni un repoussoir gauchiste, ni un défoncé, mais je vais dans des soirées techno, le plus souvent en forêt, et, même si je sais que c'est interdit, je ne m'interdis pas un p'tit j.... de temps en temps. Je sais vous allez hurler, mais moi je suis droit et je ne tombe jamais par terre. Je gère tout ce que je fais et je me regarde dans la glace? Tout le monde peut-il en dire autant?
Moi je pense que du moment qu'une personne est "propre sur elle", qu'elle sait gérer sa vie et s'assumer et qu'elle ne commet pas d'acte répréhensible, on devrait lui foutre la paix. Seuls les comportements antisociaux (et antinationaux je pense) et les actes criminels devraient être punis dans ce pays. Mais entre les passéistes ringards et réacs et les jeunes gauchos dépravés on est très très très mal barré.
Je suis inquiet pour la France dans tous les sens du terme, mais je la défendrais au péril de ma vie s'il le faut.

Anne Marie a dit…

Moi je suis pour la liberté de ces jeunes à la seule condition que la propriété privée soit respectée et que la propreté des lieux soit garantie. Sinon c'est la fin de tout.