dimanche 25 février 2007

DISCOURS DE CLOTURE DE JEAN MARIE LE PEN LORS DE LA CONVENTION DE LILLE : DU GENIE A L’INFEDILITE, OU DU PUR TALENT A L’ABANDON…




DISCOURS DE CLOTURE DE JEAN MARIE LE PEN LORS DE LA CONVENTION DE LILLE : DU GENIE A L’INFEDILITE, OU DU PUR TALENT A L’ABANDON…


Dieu quel gâchis ! Autant le dire de suite et sans détour, lors de son discours, Jean Marie Le Pen a été monstrueux, terrifiant, hors norme, quasi divin. Il y avait quelque chose du « Sacrum » latin (ce qui nous dépasse) chez cet homme qui planait sur le public d’une assistance indigne de lui, comme sur la caméra de télévision. Il parlait, que dis-je il devisait et déclamait à nos cœurs et à nos âmes plus sûrement qu’avec une plume, avant de nous tirer forcément une larme, même intérieure, tant il est au-dessus des autres. Personne ne peut ne serait-ce qu’esquisser la comparaison à côté de lui. Bayrou, Sarkozy, Royal, ne sont rien en juxtaposition, ils ne peuvent même pas exister, impossible, impensable même. C’est pareil pour De Villiers et Dupont Aignan. Pour tenir la route, il fallait à la gauche un Jaurès, à la droite un De Gaulle, et, dans la grande famille nationaliste, européenne en général et francophone en particulier, nous savons qu’il n’y a pas plus somptueux orateur depuis mars 1994 et la mort de Degrelle. [Nous parlons seulement de talent oratoire, alors inutile de venir polémiquer sur tel ou tel aspect forcément négatif, que nous connaissons tous, de la vie d’un être humain qui est depuis entres les mains de Dieu. Cela vaut pour les trois personnages cités, dont acte!]

Le Pen nous a servi un discours dont lui seul en a le secret et dont personne ne trouvera la recette, celle-ci relevant des forces mystérieuses qui gouvernent la Vie.

Cependant, car malheureusement il y a un « cependant », que faut-il en conclure ? Allons-nous abandonner notre action, allons-nous nous ranger tous derrière « Jean Marie » comme certains nous le demandent de toute la force de leur amour, allons nous céder à nos cœurs en abandonnant la raison ? Très sincèrement, nous ne le pensons pas.

D’abord, la réalité s’impose à nous. Lille aura été le tombeau de l’Union Patriotique. Et ce sera encore bien pire si Mégret cède et vient se joindre au public du meeting de Lyon. Lille était une chance UNIQUE et historique de relancer la machine de l’Union. Elle ne se représentera jamais ! Il n’y aura ni les caméras, ni l’attention des autres médias et observateurs de la vie politique française, ni la même attente et la même espérance des patriotes, que ce soit à Marseille ou à Lyon. C’est fini, terminé, lessivé, anéanti, par la seule volonté destructrice de quatre personnes que nous n’avons pas fini de haïr : Marine Le Pen, Louis Aliot, Alain Soral (Ah Soral…) et Martinez. Eux et leurs sbires sont les seuls responsables (et donc coupables comme dirait Jean Marie Le Pen) de cette infamie, de cette ignominie, qui consiste à nous obliger à agir comme nous le faisons, en ne nous ayant pas laissé d’autre choix possible. Qu’ils soient à jamais maudits ! Le seul reproche devant être fait à Jean Marie Le Pen étant de ne pas avoir mis un terme à ce sabotage en règle.

Concernant le fond du discours en lui-même, qui n’y a pas vu, là aussi, la patte de Marine et de Soral. Après une profonde analyse technique de l’exposé de Jean Marie Le Pen, il apparaît très nettement que, non seulement son inspiration était authentiquement « marxiste », car basé sur l’économie salariale et la lutte des classes, mais également que Jean Marie Le Pen a laissé sur le bas côté quantité (trop) de nos valeurs, valeurs laminées par la pierre ponce de sa fille. Même si au départ, Jean Marie Le Pen devait consacrer son discours à l’économie, non seulement il savait l’occasion bien trop belle pour ne pas distiller ses messages, mais en plus il a abordé bien d’autres aspects de son programme, et, bien tristement, les « valeurs » suggérées par un Soral sourire aux lèvres, qui n’en demandait pas tant.

Ainsi, en une heure de déclaration, Jean Marie Le Pen a parlé de syndicat, d’ultra libéralisme, d’assimilation des immigrés, des clandestins et des illégaux (ce n’est pas la même chose ?), de pauvreté, des salariés, de précarité, de politique alter européenne ( ?), de l’avenir des retraites, de la fonction publique, de l’Ecole (facteur d’intégration sociale), du pouvoir d’achat, de l’agriculture, du monde et même des galaxies. Qui s’en plaindrait ? Certes pas nous qui souhaitions l’Union la plus large. Mais, dans le même temps qu’il parlait de l’agriculture, il ne parlait plus des paysans, quand il parlait d’école, il mentionnait à peine la Patrie et jamais la morale. Jean Marie Le Pen, pour la première fois de sa vie a même cédé au (très) politiquement correct en parlant à plusieurs reprises de « Seniors » pour ne plus faire allusion à nos « anciens ». Lui qui dénonçait la « pensée molle – pensée folle » du diktat du « prêt à penser » y consent aujourd’hui gaillardement. Snobisme ? Détail ? Peut être. N’empêche que tout le monde a pu se rendre compte que pas une seule fois Jean Marie Le Pen n’avait fait référence aux aspects politiques suivants, que ce soit par le vocabulaire, les propositions voire la simple suggestion :

Identité, Religion, Terroir, Invasion, Peine de mort, la sortie de l’Europe (c’est même tout le contraire), l’Islam, L’Euro, les Pieds Noirs, les Harkis, L’Outre Mer (et pourtant quel atout économique formidable !), l’armée, la Gendarmerie, les fonctions régaliennes de l’Etat (y compris en matière économique), l’avenir de la France (NON, c’est alter national ou alter européen), nos Eglises, nos monuments, nos lacs, nos montagnes, la culture, l’idéal Français, nos atouts, Jean Marie Le Pen n’en a jamais fait mention, exceptée une petite citation de Montaigne. Pas un mot même prononcé à la va-vite. C’est tout de même déplorable !

Jean Marie Le Pen a terminé son allocution sur ce cri sorti de sa poitrine et venu du fond des âges : « Vive la Vie », mais il n’a jamais parlé d’avortement, d’euthanasie, d’eugénisme, de bio étique, voire même de simple natalité, alors que c’est le fondement même de la Nation comme de la Vie ! En une envolé terrible, il a résumé son parcours sans une allusion même brève à l’enfance. Les autres n’en font pas le quart d’accord, mais est-ce une raison valable que de penser par le bas ?

Alors que reste t-il du « Front National – Canal Historique » mis à part la « préférence nationale » et le « salaire parentale » ? Pas grand-chose, et c’est aussi terrifiant que le fut le discours de Jean Marie Le Pen. Aussi, plus que jamais nous voulons voir se terminer cette élection et passer à autre chose. Jean Marie Le Pen a eu raison de définir les immenses dangers et défis qui nous font face, mais il ne veut plus être le porteur emblématique de nos solutions de bon sens. A nous d’en tirer les conséquences.

Comment Jean Marie Le Pen, malgré ses dons infinis, pourrait-il prétendre incarner le renouveau patriotique et la concorde nationale en jetant nos valeurs, son passé et ses vrais amis, héros des luttes passées, à la poubelle de l’histoire, de son histoire ? Impensable ! Jean Marie Le Pen n’a pas fait qu’un pas à gauche, il lui a tout donné, sacrifiant 56 ans de parcours politique (son âme ?) sur l’autel des ambitions dérisoires de sa fille et de ses amis. Ca ne lui rapportera pas une voix, car la providence veille dans un sens comme dans l’autre, et la justice immanente se réveille toujours au bon moment. Ce n’est pas ses 78 ans qui l’ont empêché de faire le juste grand écart qui n’aurait négligé personne et surtout pas ses fidèles, c’est la seule volonté d’une secte de partisans jouissifs, avides et cupides.

La faute et la responsabilité de l’échec programmé retombera sur eux. Dommage pour tous les honnêtes gens qui y croyaient encore, mais il faut se rendre à l’évidence, nous sortons tous de Lille avec comme un goût amer dans la bouche. Humiliation de Mégret, mort de l’union patriotique, triomphe « romain » de Soral et de Marine Le Pen et quasi absence de nos idéaux.

Comme l’aurait dit un sage, ça fait mal, ça fait très mal…

Plus que jamais nous sommes opposés en tout au clan destructeur de Marine Le Pen et nous voulons rebâtir autour de nos dirigeants historiques. Carl Lang, Bruno Gollnisch, Bruno Mégret, et les autres, nous en appelons à vous, à votre talent, à votre lucidité et à votre courage.



MALHEUREUSEMENT … MAIS PLUS QUE JAMAIS

PAS UNE VOIX PATRIOTE POUR LE PEN LE 22 AVRIL 2007

LISEZ NOUS – AIDEZ NOUS – SOUTENEZ NOUS

http://lesnationalistescontrelepen.blogspot.com
http://uniondespatriotescontrelepen.hautetfort.com

44 commentaires:

QUENTIN a dit…

Je vous invite à rejoindre le MPF, Mouvement patriote et souverainiste de Philippe De Villiers

Mélanie a dit…

Tout d'abord je me dois de présenter des excuses aux militants qui découvrent maintenant les trahisons. Pour moi l'on m'a donné la solution finale, je n'ai eu au fil des mois qu'un travail d'observation, de recoupement. J'ai eu des mois, des années pour m'habituer à ce qui est pour moi de la haute trahison. j'ai essayé au fil du temps de chercher des excuses à Jean Marie Le Pen. Mais chaque fois je me pinçais en me disant, arrête de rêver. Car les reniements, les purges, il y en avait toujours autant. Ses discours sont la clef de son succès. C'est pourquoi j'ai eu beaucoup de mal dans mes discussions avec des militants. J'avais envie qu'ils acceptent de regarder un peu autrement. Ils étaient déçus, ils ne comprenaient pas, mais il y avait toujours un discours de Jean Marie Le Pen ici et là. J'ai entendu Jean Marie Le Pen à une convention rurale nous raconter des trémolos dans la voix, sa grand mère simple paysanne bretonne agenouillée dans un coin du champ, et à la question de son petit fils Jean Marie elle avait répondu "quand tout va mal il faut prier, alors comme ma grand mère dans la terre de son champ prions!" . J'en étais toute émue, la madeleine de proust et l'angélus de Millet reunis. Mais il n'est pas allé jusque dire un je vous salue Marie devant la convention réunie. Derrière le beau discours ...Rien.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Quentin,

Merci d'arrêter immédiatement toute publicité pour votre Villiers ou nous ne vous publierons plus.

Allez dire au Vicomte de manger de la soupe au cochon. Sans rire, nous n'appelerons jamais à voter PDV que cela soit dit une bonne fois pour toutes. Nous ne vous interdisons pas d'affirmer ici vos préférences vendéennes, mais faites le intelligemment et en expliquant votre position par rapport à la France.
Pas de pub gratos et pas d'appel au ralliement ou au vote! Juste vos positions personnelles et vos explications.
MERCI

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

M Duchene,

Vous êtes bien gentil, mais votre attitude est incompréhensible et difficile à admettre, à la lmimite (dépassée?) de la provocation incantatoire.

En effet, nous bous l'avons déjà dit et nous vous le répétons, malgré le fait QUE VOUS N'AYEZ JAMAIS DAIGNE NOUS REPONDRE OU NOUS CONTACTER:

- Nous vous avons demandé et nous vous demandons de nouveau de ne pas faire de publicité pour quelque site que ce soit si vous désirez être publié!

- Nous vous proposons de nouveau un échange de liens. Nous attendons toujours une réponse.

- Nous vous avons demandé de prendre contact avec nous. Pas de réponse là aussi.

- Nous vous demandons de ne pas inventer de faux messages que vous nous auriez envoyé, car tout est contrôlé et, sur votre site, nous avons découverts que vous affabuliez totalement. C'est de la mythomanie et c'est de la tromperie.

- Nous vous demandons évidemment de publier nos commentaires sur votre site, une fois que vous nous aurez enfin répondu.

Et PAS DE PUB POUR QUELQUE SITE QUE CE SOIT MERCI!

Cordialement

PS: Par grande courtoisie, nous avons conservé vos commentaires en mémoire. Ils seront publiés une fois que vous aurez répondu à toutes les questions précitées.

Anne Marie a dit…

Bravo, rien à dire, "comme d'hab" j'allais ajouter.
J'ai ressenti la même chose que vous cet après midi: Des frissons pour le beau discours, vraiment rien à voir avec les autres, mais de la colère quand j'ai vu alain soral se pavaner.
En plus la télé est cruelle et on a bien senti que le public avait changé. Pas de chaleur, pas de communion, pas d'intensité, pas grand chose quoi. On a le public qu'on mérite.
Une annecdote. Quand j'envoie des emails au FN, je reçois des réponses automatisées. Avant, c'était pas le cas. Finalement, plus ça change plus c'est comme les autres.
J'en suis bien certaine, malgré les bonnes vibrationset les envolées lyriques de Jean Marie Le Pen, je ne voterai pas pour lui.
Bon courage et continuez.

Anonyme a dit…

Alors là je suis scié.

Je suis débutant dans les blogs

Je ne trouve pas votre "contact"

Vos liens sont tout en bas et non en haut de la longue page d'accueil du site

Je n'avais pas compris qu'il fallait que je publie vos commentaires (déjà il faut que j'apprenne comment tout çà çà marche)

Moi qui suis le moins sectaire des hommes, çà me troue le c...

Donc je mets votre lien, y a pas de souci, moi çà ne me fait rien du tout, au contraire, je n'ai rien contre vous, chacun ses positions, (j'ai déjà assez de mal à mettre des méls en contrôlant les adresses, en remplissant les machins bidules, le rss que je comprends que dalle)

Je ne me souviens plus de mes commentaires, vous me direz.

Bonne soirée à tous de toutes façons, Bach est divin sur le blog IMmigration démographie

Moi je veux bien faire de la pub à tout le monde mais faut me laisser le temps d'apprendre

A +

Duchesne (je clique sur anonyme pour aller plus vite, hein ?)

Anonyme a dit…

Maintenant il faut aller de l'avant et ne plus regarder derrière nous. On a tous compris hier! Vous avez vu la tête de Carl Lang? Mummm c'était clair je crois. Et ses applaudissements de façade. Alors arrêtons de rêver et préparons nous à l'après c'est mieux.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

M Duchene

le contact est sur la première page (entre autre) et juste au dessus de la croix. C'est visible.
Voila. Nous attendons de vos nouvelles.

A bientôt

Anonyme a dit…

Jean Marie Le Pen a déjà fait une croix sur le second tour je peux vous l’affirmer. Il est tout sauf idiot. Dès février 2006, lui et ses conseillers avaient compris que, comme à chaque fois que se produit une fin de règne (en l’occurrence Chirac) et que vient une « nouvelle génération » (certes pas si nouvelle que ça mais pour le vulgum pecus si) au portillon, les clivages sautent en partit. On le voit aujourd’hui avec Royal, avec Bayrou et avec Sarkozy. C’est d’ailleurs Sarkozy qui gène le plus le candidat du FN, car le maire de Neuilly a réussi (on ne sait trop comment) à être le représentant du système en place et d’avoir dans son matelas de voix une part non négligeable d’électeurs FN. Le Pen savait, et on le lui avait conseillé, que dans ce combat de repositionnement stratégique de la classe politique, il fallait avoir de l’audace dans l’ouverture d’une brèche. Mais il fallait mettre sa fille à sa place (trop risqué pour l’équilibre du parti) ou Carl Lang (là c’est lui qui ne voulait pas, trop risqué si jamais ça marchait), et avoir le courage de soutenir de toutes ses forces cette candidature. Là, il y aurait eu un autre souffle, un nouvel élan. Jean Marie Le Pen sait depuis quelques temps que Sarkozy a réussi dans sa tentative de capter une partie de son électorat, et qu’avec ce que vont lui prendre Villiers et Dupont Aignan, le handicap sera bien trop lourd à remonter pour jouer le second tour. De plus, il y a une nouveauté, c’est Bayrou. Le béarnais risque bien d’apparaître comme l’arme absolu antisarko, et ça, personne ne l’avait prévu. Il faut attendre de voir, mais c’est plus qu’une hyypothèse, car, contrairement à Chevènement en 2002, où seuls les sondeurs de droite le plaçait à 10/12% (un seul à 14%, les sondeurs de gauche le plaçant toujours entre 5 et 7%), pour Bayrou, ce sont tous les instituts de sondage qui, depuis 3 semaines, le placent entre 12 et 17%, et là ce n’est plus la même musique.
En quoi les Nationalistes et les Patriotes sont –ils intéressés là dedans ? Tout de même, il faut regarder l’horizon et pas seulement ses godasses. Si Sarkozy ou Royal passent, l’effet quinquennat joue à plein et on en prend pour 5 ans de coup de massues ! Si c’est Bayrou, il lui sera extrêmement difficile d’avoir une majorité à l’assemblée, et là, les patriotes, que ce soit sous la forme d’un FN rassemblé en Union, ou d’une autre Union de tous les autres autour du MNR, peuvent avoir leur mot à dire.
Enfin, attendons de voir d’ici la campagne officielle. Il n’y a plus longtemps à attendre.
Celles et ceux qui fantasment sur Le Pen vont tomber de très haut, il faut qu’ils s’y attendent. D’abord parce que les instituts de sondage, même s’ils manipulent toujours le chiffres donnant pour le pen la partie basse de la fourchette, ont revu leurs méthodes pour corriger l’effet de surprise du 21 avril. Les sondages sont donc plus prêt de la vérité, enfin moins loin c’est selon. Les directeurs des instituts de sondage avouent en privé que le pen est minoré de 3 points. Prenons un le pen à 12%. Ca le met à 15%. C’est déjà très bien et ce sera probablement son score maximum, car, si on ajoute à ces 15 points, les 2 que va lui prendre de Villiers, le % de Dupont Aignan, et surtout les 3 à 5% (on n’arrive pas à savoir avec précision) que va lui prendre Sarkozy, ça donne un « le pen brut » autour de 22%, score qu’il aurait immanquablement réalisé si Chirac s’était représenté (seul) ou si il avait envoyé un Juppé. Cela ne fait pas l’ombre d’un doute. Alors, cette mini vampirisation de Le Pen par Sarkozy va-t-elle coûter la victoire finale au maire de Neuilly ? Cette question agite beaucoup le landerneau politique, mais nous on s’en moque un peu.
Ce n’est pas un paradoxe pour ceux qui connaissent la politique française, mais si les électeurs FN dans leur grande majorité n’ont pas grand reproche à faire à M Sarkozy, en revanche, les militants patriotes et nationalistes se méfient du petit Nicolas comme de la peste. Il faut dire que les patriotes ont par nature le sens de l’Etat, et qu’ils ne veulent pas voir noyer définitivement la France dans l’Atlantisme. Mais les électeurs eux n’ont pas cette vision, bien trop lointaine pour eux. On ne saurait leur en vouloir, ils ont bien assez de soucis.
Désolé d’avoir fait aussi long et ne tenez pas compte de tout je vous en prie, je ne faisais que penser à vois haute.
Amitiés

Imam Grouik-Grouik a dit…

Bravo ! comme je l'ai dit sur mon blog : "Le nationalisme est la meilleure chose qui puisse arriver à la jeunesse, grâce à lui les jeunes se droguaient beaucoup moins dans l'Europe de 1915 que de nos jours."

Misère, vous n'avez rien d'autre à proposer qu'un pitoyable machin en -isme qui vaut tous les autres machins en -isme ? Abandonnez les "-ismes", véritables cancers du cerveau multiformes, et apprenez à penser par vous même.

Si je vous écris c'est que je trouve regrettable la pub que vous vous faites sur France-Echos qui est mon canard préféré, et ce, même si comme France-Echos, je pense que les soupes de cochon étaient une excellente idée qui a su mettre le monde politique face à ses incohérences.

Salamistement vôtre.

Anonyme a dit…

Je crois bien que c’est Soral qui se cache derrière « diavolo », car, dans le détail, qui d’autre aurait quelque intérêt à défendre un dubois. J’ajoute que tout se tient. Il suffisait de regarder hier sur LCI qui était de chaque côté de marine le pen et on comprend tout. Je m’appelle Sanchez et je peux vous garantir que je ne vais pas voter pour satisfaire ces gens là.
J'attends le soir du 1er tour avec impatience. On vas voir qui a raison.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Nous publions bien volontiers notre imam national "gruik gruik" que nous remercions pour cet humour frais et sympathique.

Ceci dit, nous ne sommes pas des obsédés du "isme", et, pour nous, nationalistes, patriotes, nationaux ou simplement amoureux de la france et de ses valeurs millénaires, c'est un peu la même chose. Mais ne cédez pas à la réthorique et à la dictature intello de gauche, tous les "ismes" ne sont pas à jeter, loin de là.
Corpotarisme, régionalisme et nationalisme peuvent se prévaloir d'être de belles notions incluant de très belles valeurs.
A+ Monsieur l'Imam
PS: Nous n'avons aucun intérêt dans france echos, mais merci à eux.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Nous venons de refuser 12 commentaires, 7 positifs et 5 négatifs pour différentes raisons, aussi nous rappelons nos règles une nouvelle fois et nous vous demandons de les respecter si vous désirez être publiés. Ce n’est pas l’anarchie ici !

En dehors des contributeurs, membres, habitués et sympathisants actifs du collectif, (forme de préférence nationale logique), voici quelques règles à respecter impérativement.

- Etre constructif. Nous aimons la critique, nous ne sommes pas sectaires et nous publions tout le monde. Cependant, les incantations, les appels à voter et les messages partisans sans contenu explicatif seront systématiquement refusés, de même que la mise en cause de notre association sans motif dûment détaillé (comme de nous dire par exemple en quoi nous aurions tort, jusqu’ici, personne n’a réussi à relever le défi CQFD)

- Les injures et les propos contraires à la loi sont interdits.

- La publication de coordonnées personnelles est interdite. Que ce soit sous forme d’email, de téléphone, d’adresse ou bien évidemment de publicité pour un site Internet. (Les webmasters désirant un échange de liens doivent nous contacter)

- Enfin, nous rappelons que tous les messages faisant mention en bien (ou en « pas si mal ») de N Sarkozy, seront systématiquement jetés au panier.

Merci de bien intégrer ces règles et ne vous étonnez pas si vous n’êtes pas publiés.

Message pour tous les sympathisants : LE PASSE EST MORT ESSAYONS DE L’ENTERRER EN DOUCEUR !

MERCI

Anonyme a dit…

J'approuve à 200% votre article et vos critiques sur Jean-Michel DUBOIS, c'est un exécutant et il doit rester à sa place!!!!
Toutefois je ne comprends pas votre assimilation, si j'ose dire, avec Jean-François TOUZE....
Je me permets ainsi de rappeller que:
-TOUZE est faché avec DUBOIS,tout le monde le sais au Front, cela depuis une dispute publique concernant justement l'Union Patriotique que TOUZE est un des seuls à soutenir, contre l'avis de sa camarade MARINE, preuve qu'il n'y a pas que des soumis dans ce mouvement,d'ailleurs TOUZE est aussi le seul à s'opposer à "l'installation" de SORAL au FN,
-DUBOIS lui n'est pas de "chez nous", c'est exact, ça se voit et s'entend....Pour aller au but son hostilité à l'Union Patriotique n'est alimentée que par un seul dessein: DEVENIR DEPUTE EUROPEEN et vous pensez bien que si BM et sa bande font un retour en force il peut dire adieu à son doux rève
-ENFIN, vous le savez, JMLP déteste ce genre de déclaration....
DUBOIS s'est fait "moucher sévère" et ça aussi tout le monde le sait en tout cas maintenant VOUS LE SAVEZ.
La seule solution: prendre toute sa place au FN, s'y "installer", faire connaître ses positions diplomatiquement mais fermement ...c'est seulement ainsi que vous pourrez virer les DUBOIS SORAL ET AUTRES NUISIBLES, il n'y a qu'à l'intérieur de la machine qu'on peut se battre, la machine est faible, mal réglée, à bout de souffle ne passons pas à coté de l'occasion....Eliane.

Anonyme a dit…

Vous devriez rejoindre Philippe De Villiers.

Pourquoi ? Il s'est largement expliqué du pourquoi de son refus de rejoindre l'union patriotique de jean marie le pen, ce sur Radio Courtoisie, il y a déjà trois mois.

M de Villiers a largement expliqué que, selon lui, Marine Le Pen gouvernait au FN et affirmait en privé que son père était ringard.

Par défaut, il faut soutenir de Villiers, celui qui a fait la bonne analyse.

Anonyme a dit…

100% nationaliste 100% contre Le Pen mais pour De villiers ami et poulain de charles Pasqua qui l'a mis là pour barrer la route de Le Pen, d'ailleurs de Villiers a montré son vrai visage en 2002 puisqu'il a appelé à voter pour Chirac au second tour, croyez-vous en vous attaquant à Le Pen que vous rendez service à votre pays? car si les gens ne voteront pas Le Pen il ne voteront pas non plus pour le vicomte mais encore pour la gauche ou pour la fausse droite et droite pour les dupond dupont soit Sarko ou Bayrou, vous nationaliste j'en doute?.
Vive Le Pen vive la France.

Anonyme a dit…

Vous avez bien raison d'appeler à l'abstention nationale. Il ne faut pas céder aux sirènes de villiers, aignangnan (comme dirait lepen) ou autres admirateurs de de gaulle et ex serviteurs de pasqua. Vous avez diablement raison de répéter qu'on ne peut pas faire confiance aux héritiers de la grande zora.
Ce n'est pas anti patriotique de ne pas voter car quand on ne se sent représenté par personne, ben on ne vote pas c'est simple comme bonjour. Voter lepen me donnerait l'impression de cautionner, alors je vais faire sans et j'irai à la pêche comme on dit.
Je vous féllicite pour votre action de vérité et de salubrité. Vous pouvez être fiers de vous, mais surtout ne cédez rien sur votre ligne. Merci d'avance.
Un visiteur assidu.

Stéphane D "aragorn 5av" a dit…

Pour comprendre passablement de choses à cette "dérive", il faut lire "à contre courant" de Marine Le Pen.

Personne ne peut reprocher à cette jeune femme d'aimer son père.

Mais on dirait qu'elle s'est faite avocate et femme politique pour passer son temps (je dirais : notre temps, car cela se fait donc au détriment de la nécessaire publicité à nos idées qui n'est plus assurée, et encore en admettant qu'elle ait toujours les nôtres...) à défendre son père. Elle plaide la réhabilitation de son père! Ce livre est une plaidoirie d'un procès en béatification ante mortem!

Or, personne n'a voulu diaboliser son père; il l'a très bien fait tout seul! On ne lui demandait pas d'en rajouter sur le détail, Oradour, que sais-je encore? Il s'est grillé auprès d'une grande (et irréductible) partie de l'opinion qui le voit au pire comme sulfureux; au mieux, comme pas sérieux!

Le premier ringard du FN est son propre père! Je le dis sans malice, moi qui fus aveugle volontaire sur ce personnage qui a tant de vertus (pas spécialement celles que sa fille tient pour telles...)

Mais elle, qui connaît "le vrai" Le Pen, est pleine de chagrin; elle sait qu'il n'est pas tout ce qu'en ont dit les médias depuis toujours et elle s'efforce ainsi de le montrer sous un autre jour.

Recevoir Rost, Ahmed Moualek, Soral, pourquoi pas Diam's demain?, tend à permettre de rétablir une image plus conforme à la réalité de son père. Sa devise : Le
Pen est sympaaaaaaaaaaaa!

Mais nous, qui n'avons pas demandé à Jean-Marie de nous faire honte par ses scandaleux propos sur Oradour et l'Occupation, par ses récidives sur le détail, etc., ne comprenons pas davantage ce déballage que les dérapages paternels, bien qu'il soie bien dans l'époque tout à la "pipeulisation", et corresponde finalement assez bien aux goûts de gens fêtards, aimant les soirées en boîte parmi les gens "bien", etc. (Samuel Maréchal, par ailleurs brillant sur bien des points, inscrivait: "fêtard" au titre de ses qualités et "fêtard" au titre de ses défauts dans un document resté fameux)

Cela en annonçait long...

Ainsi, "fêtard" n'est plus une qualité ou un défaut ; cela semble être devenu la norme politique nouvelle.

Le grand souci de ces gens c'est finalement d'avoir toujours voulu passer pour aussi "banals" que le quidam. La grande querelle des "banals" et des "ringards"!

Or, à force de vouloir plaire à tout ceux qui font l'opinion, nous en arrivons à ce qui est un grand écart qui va finir par une émasculation du mouvement.

Peu nous importe que Le Pen ait un cuisinier noir; cela ne remet pas en cause notre doctrine et nos idées sur le problème noir ou immigré en France!


La démarche de Marine est d'ordre domestique. Y fonder sa stratégie est un choix comme un autre à une époque où les vicissitudes de Nicolas et Cécilia passionnent l'Hexagone.

Mais, ce faisant, elle a pris le risque que son père soit rejeté par les "ringards" ( quand elle a prononcé ce mot, je n'ai pas pu m'empêcher de penser au "salauds" de Tapie).

Pour ma part, que beaucoup reconnaîtront à mes seules initiales, ce sera : abstention à la Présidentielle + aider Mégret (que j'ai combattu violemment en 98)dans sa circonscription vitrollaise s'il y va.

Qu'il soit reconnu à Marine qu'elle joue gros (son avenir si elle échoue; celui de tout le mouvement si elle réussit). Je ne la méprise pas. Je suis simplement indifférent à son combat domestique. Et forcé de ne pas y participer car il est à côté de l'essentiel et occupe tout le discours "politique" du FN.

J'ajoute qu'au Front les cadres nationalistes de valeur sont encore nombreux et ne sont pas dupes de l'alternative posée par la stratégie de Marine... Mais ils attendent.

Mais que Marine et ses proches, et sa truste, nous reconnaissent notre liberté de penser et d'agir (en l'occurence de ne pas voter pour son père) sans nous exposer à des qualificatifs injurieux.

Stéphane D.

Militant dès 1989
Ancien SD FNJ 13

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Stéphane,

Nous venons de publier votre message en commentaire à l'article "militants de paca", mais nous le publions aussi ici, faisant suite à votre première intervention.

Merci de ces précisions et sachez que votre ligne est la nôtre.

Rien à ajouter.

Précision pour le "provo" qui émet des doutes sur notre patriotisme: Certains auraient préféré que nous choisissions le mpf, ça les aurait arrangé dans leur critique. Mais sachez que nous n'appelerons pas plus à voter pour le vicomte de vendée que pour le baron de montretout, de même que nous n'accablerons pas villiers, il le fait fort bien tout seul. Reste qu'il y a de très bons camarades égarés au MPF et que nous savons que demain, nous serons de nouveau réunis. FN rénové? MNR? Nouvelle structure? Peu importe le flacon...
Seules les idées comptent!

Nationaliste cet énième provocateur? Certainement pas!
Restons fidèles à notre ligne.

Anne Laure a dit…

Personnellement, je suis d'accord avec vous et sans le moindre doute je ne voterai pas pour jean marie Le Pen, alors que je l'ai toujours fait depuis 1977, c'est dire.
Y'en a marre de faire croire qu'on est la pour la patrie alors qu'on fait tout pour refroidir toutes les bonnes volontés. J'en ai marre et 2002 aura été l'année de mon dernier bulletin Le Pen.
A force de décevoir on récolte ce qu'on a semé, il me semble d'ailleurs que c'est une phrase souvent répétée par Jean Marie Le Pen lui même.
J'irai voter, mais je mettrai un vieux bulletin du jmlp de 95 ou 2002, peu importe.
amitiés

Robert a dit…

Je me suis presque faché avec un collègue de travail aujourd'hui. Il m'a dit que j'étais insensé de ne pas voter pour lepen, alors qu'avant il était contre moi. ainsi va la vie, mais je ne lui en veux pas car il ne peut pas comprendre, il est comme beaucoup et se laisse prendre.
Il m'a même ajouté, "mais vote au moins autre chose, il faut faire barrage à la royal"
Comme je vous l'ai dit, je ne lui en veux pas plus qu'aux autres, l'électeur n'est pas "politique" pour un sou.
Bonne continuation je suis avec vous. Parmi mes vrais amis, dont certains que je connais des milieux nationalistes depuis des annés, énormément ne voteront pas le pen et sont écoeurés. S'il savait, mais je suis bien certain que non. Il verra bien.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

NOUS NOUS EXCUSONS AUPRES DE 3 ANONYMES DONT LES COMMENTAIRES INTERESSANTS ONT ETE EFFACES PAR ERREUR

MERCI DE LES REFORMULER

AVEC TOUTES NOS EXCUSES POUR CETTE FAUTE

LE COLLECTIF

Imam Grouik-Grouik a dit…

Et bien non, ce n'est pas la même chose que de se dire "patriote" et "nationaliste". Le patriotisme est un sentiment d'attachement à son pays, le nationalisme est sa déformation idéologique, sa maladie, son cancer. Et si les gens sont si peu patriotes en France, la bêtise nationaliste - qui fut de toutes les tristes aventures de la France depuis la Révolution - n'y est pas non plus pour rien. Comparez à ce titre la France avec la Suisse où l'on est fort peu nationaliste, mais bien plus patriote que chez nous.

Je veux bien croire que le terme "nationaliste" dont vous vous affublez est une erreur de vocabulaire, pourtant, je ne ferai pas injure à votre intelligence pour croire que ce soit le cas.

Patriotiquement et antinationalistement.

IGG

Anonyme a dit…

bjr! Je ferai au plus court en ne parlantr pas ici de mes déceptions passées en militant pour le fn.
Il faut voir une réalité ""lectoraliste".
Peu d'électeurs compatriotes ont pû voir le discours entier de LE PEN sur LCI à Lille.Ils n'en ont vu que sa diabolisation grotesque dans les JT.S'ils avaient tout vu et entendu, en effet, ils seraient très très nombreux le 22 avril à voter Le Pen plutôt que Sarko, Villiers ou un autre.Qui sait même si Le Pen ne serait pas élu zlors ? Bon, vous allez me dire : "ça nous avancerait à quoi ?" ou autres "Mais LE PEN ne veut pas véritablement être élu".En effet, on peut penser comme ça mais si on pense seulement à la Patrie, à l'Occident, à notre ethnie, à notre civilisation, on se dit que JMLP au second tout c'estdéjà un signal très fort à ne pas manquer.Ne soyons ni sectaires ni lâches, ni idiots, voyons les terribles réalités, elles ne sont pas seulement dans les discours du FN, elles sont vraiment là.Il faut faire avec ce que nous avons à disposition et cnsidérer que ce système ne veut pas que nous votions Le Pen.ALORS MOI ,désolé, je n'aime pas LE PEN mais je vote pour lui parceque j'honore mes pèreet mère, ancêtres et la terre qui les ont portés.Ne contribuons pas un tant soit peu au "suicide" de notre propre Chair.
Et "vive la Vie" !
Louis

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Message pour "SOD"!

Nous publions tout le monde, du moment que les règles édictées sont respectées, alors cessez de fantasmer. Si vous n'avez que des insinuations calomnieuses à proposer, vous ne serez certes jamais publié. Si vous faites partie des personnes dont les commentaires ont été effacés par erreur, redonnez les nous et vous serez publié. MERCI
Encore une fois nous ne pratiquons la censure que par rapport aux règles de bases de la plus élémentaire courtoisie.
Nous n'y reviendrons plus!

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Imam Gruik Gruik, c’est sans doute la dernière fois que nous vous publions car nous pensions que vous pratiquiez l’humour et non la désinformation chère à nos adversaires. Mais, tenter de vous répondre même brièvement, cela peut aider à nettoyer quelques cervelles. Il est tout de même désolant de constater que les nouveaux votants d’aujourd’hui de Le Pen cèdent tout au système, y compris le vocabulaire.

« Le patriotisme c'est l'amour des siens, le nationalisme c'est la haine des autres » disait Romain Gary. Effectivement, la gauche, la fausse droite et le système tout entier tend à tout déformer pour tout diaboliser. Alors, nous vous offrons cette très courte leçon, du moins une petite introduction vers l’antidote au lavage de cerveau.
Cette définition, en fait la votre, est, nous le soulignons FAUSSE ARCHI FAUSSE à tous les niveaux. Elle participe du « glissement sémantique » dénoncé par quantité de (bons) philosophes, mais elle a la vie dure.

Déjà, il y aurait beaucoup à dire quant à la vérité du problème, même si celle-ci n’est intéressante qu’au niveau historique du langage, car nous nous basons sur nos propres valeurs pour nous définir, mais nous y reviendrons. Nous n’avons à la fois pas besoin de nous définir par rapport aux autres et pas besoin de nous définir sur ordre !

Le patriotisme c’est, originellement, l’amour de la terre des pères. (Mater Patria – Mère Patrie) La Mère étant la Terre et les « pères » ceux qui la fécondent. Nous pouvons vous indiquer quelques excellents livres sur demande pour le comprendre. Nous vous renvoyons également à l’éternel problème entre les gens dits de droite qui oppose les civilisations qui dévorent le temps et celles qui dévorent l’espace, el les gens dits de gauche qui oppose sans cesse « Matrie » à « Patrie » (en très gros la paix à la guerre), et pour qui il faudrait donc parler de « Matriotisme ». (vous en êtes ?)

Une fois bien abordé le « patriotisme », on s’aperçoit donc que, contrairement à l’acception générale actuelle, il renferme en lui une dimension enraciné, ethnique, linguistique et culturelle. La « terre des pères » est mille fois plus exclusive que la « nation assimilatrice ». Ca devrait nous plaire nous rétorquerez-vous ! Certes, mais demeure le souci de la définition actuelle qu’en donne le système, nous y reviendrons.

Le Nationalisme lui a encore plus de définitions. Logique, l’expression est plus récente et est apparu dans le mælström du bouillonnement des idées du 18ème siècle à travers le monde et a connu son apogée dans les années de décolonisation. (Ca continue)

Pour la France, personne ne parle de Nation avant Valmy. Cette toute petite canonnade donne naissance au mot Nation. On passe de « la Patrie est en danger » (vous savez le « Sang Impur » !) à « La Nation est née », puis plus tard à « La Grande Nation », comme continue à nous appeler les anglais d’ailleurs.

Alors quoi ? Vous comme nous, nous serions dans l’erreur ! Diantre, ça fait froid dans le dos ! Vous seriez un brave « nationaliste » et nous d’affreux « patriotes ». Quand on gratte un peu, on trouve rarement ce qu’on est venu chercher.

En fait le mot « nation » théorise un très vieux concept, né de l’écroulement de l’empire romain, la France en étant son « héritière » : le concept « d’Etat-Nation », concept toujours en vigueur et que défendent … tous les patriotes ! Comme quoi vous devriez vous méfier des amalgames et des raccourcis « légers » (c’est peu dire) que vous semblez adorer.

La Patrie, c’est un FAIT, un état de fait même, un organisme biologique obéissant à des règles précises et qui, comme tout organisme, digère, puis accepte ou rejette ce qu’elle a avalé. C’est pourquoi sous l’ancien régime, par exemple, la France (la Patrie donc) pouvait se permettre d’avoir comme « code de la nationalité » le Droit du Sol (jus soli). On est donc à des années lumières du « paradis patriotique » cher à la République.

La Nation, c’est une IDEE. Constructivisme idéologique né de la Révolution Française, il enfantera le communisme et le national socialisme. Tous les autres « nationalismes », fort mal définis, seront en fait des « Patriotismes ». De réhabilitation d’Empire (le plébiscite (appel au peuple) fasciste de Mussolini), d’unité et de catholicité (Franco et Salazar) et de retour en arrière (Codreanu, Degrelle).

Un philosophe et poète « nationaliste écossais » affirmait dans un livre resté fameux que « le Nationalisme était la deuxième religion de l’homme ». On peut traduite cela par une autre phrase célèbre, française celle la : « la Nation est le niveau indépassable de l’homme ». Nous revenons là à la chute de l’Empire romain et au fait que l’homme sage a compris qu’il ne pouvait pas construire son espace de façon démesurée au risque d’être en danger permanent (cf la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf)

Revenons à notre Nationalisme. Dès la seconde moitié du 19ème siècle, l’expression est déjà mise à mal. Les Républicains ne peuvent (ne veulent) déjà plus l’utiliser. Comme ils n’entendent pas utiliser non plus le terme de « patriotisme », on commence à entendre une expression qui deviendra elle aussi célèbre : NATIONAL.

Ainsi, les républicains de droite qui ne veulent ni apparaître réacs, ni subir les foudres de la dictature idéologique de la gauche, déjà bien ancrée dans notre pays, se définiront comme des « Nationaux » !

La gauche elle, récupérera l’expression « patriotisme » seulement pour s’en servir lors de ses révolutions. Comme toujours, tout est affaire de glissement sémantique.

Dès lors le Nationalisme sera mis à toutes les sauces, toutes ! La seconde guerre mondiale (dans son avant, son pendant et son après) achèvera de mettre à l’index cette terminologie pour l’occident, pendant, qu’au contraire, le Nationalisme sera synonyme de libération, de bonheur et d’élévation de l’homme dans tous les pays émergents, ce des guerres coloniales à l’indépendance. Et ça continue toujours, comme tout un chacun peut le constater à travers les différents nationalismes à travers le monde, dont la pointe sublime demeure le nationalisme palestinien. Même en France, on parle bien de nationalisme breton ou corse, ce qui apparaît comme risible pour quiconque a un peu de culture comme pour tous les amoureux de ces régions authentiques.

Alors quid pour nous et AUJOURD’HUI ?

Peu importe pour nous qu’on soit Nationaliste, Patriote, National, Identitaire, Nationalitariste (comme s’était un jour défini lui-même JMLP), du moment qu’on est amoureux de son pays.

Nous avons pris le terme « générique » de « nationalistes » non seulement car nous l’aimons, mais surtout parce que notre lutte pour l’indépendance et la souveraineté s’apparente à celles de bien d’autres à travers le monde.

Nous avons mentionné l’Ecosse plus haut, et il est vrai qu’un tel nationalisme, à la fois ancré dans ses meilleures racines et ses plus belles traditions, mais aussi projeté vers l’avenir de façon sereine et confiante, ce mélange de tradition et de modernité, oui tout cela n’a rien pour nous déplaire. Ce serait même un modèle.

Vous voyez, on est très loin de vos fantasmes de bazar pseudo idéologique.

Une légère conclusion que nous laisserons à un adversaire pour une fois, mais un adversaire si subtil. C’est Jacques Vergès qui, dans son livre – entretien « le salaud lumineux », livre commençant à dater, affirme ceci : « L’internationalisme n’a jamais rien eu à voir avec le mondialisme, c’est au contraire l’union de tous les nationalismes dans leurs différences ».

Nous préférerons toujours cette définition à l’alternationalisme de Jean Claude Martinez, c’est également une évidence.

Enfin, pour la France, nous maintenons que « peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse ».

Chaque problème posé est autrement plus complexe que ne veut le laisser croire l’adversaire. Etudiez un peu l’Imam au lieu de bouffer du « prêt à penser » dans les « fast food » de la pensée unique !

Méfiez-vous des idées toutes faites l’IMAM, surtout quand elles viennent de l’autre côté, elles finiront par vous étouffer plus sûrement que votre verrat. Cochon qui s’en dédit ?

GRUIK GRUIK

LE COLLECTIF

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Réponse à Louis,

Nous avons rendu compte fidèlement du discours de M Le Pen. Nous n'avons rien à ajouter ni à retirer.

Votre vision nous semble faussée et simpliste.

Que faites-vous des exclusions, des reniements, des bourdes incommensurables de JMLP et que faites vous de l'avenir du mouvement national?

Nous ne pouvons dignement et définitivement pas être d'accord avec vous.

Nous vous invitons à nous relire et à bien réfléchir.

Salutations

Anonyme a dit…

je ne comprend pas cette acharnement, ce jusqu'au boutisme.
cette intransigeance.

quand a Soral, lisez ses livres, allez au dela de la soupe 'je suis marxiste qu'il sert a ses anciens amis gauchistes pour les inciter a rejoindre le FN. Soral a rejoint les idees du FN. il les presente differemment ce qui est suceptible d'elargir l'audience du FN.

Arreter de voir la trahison de nos ideaux partout.

Continuez ainsi et le FN se fera sans les nationalistes avec dans un tel scenario le risque que le nationalisme et autres valeurs qui nous animent passe a la trappe.

Comprenez que c'est votre voix, votre action dans le mouvement qui va faire pencher la balance. Si vous vous eloignez du FN alors c'en sera fini effectivement de l'esprit nationaliste qui l'anime.

Vous etes le FN!
Chacun apporte sa pierre a ce mouvement.

Ainsi Soral vient au FN et vous au lieu de 'combattre' et de convaincre sur vos idees, la premiere reaction est de faire secession.

Vous n'etes decidemment pas les resistants que vous pretendez etre.

Vous aspirez au meme destin que le parti des travailleurs ou la LCR: de la purete nationaliste a 2%?

n'avoir pas compris cela, c'est navrant.

LE MIEUX EST L'ENNEMI DU BIEN. meditez la dessus.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Réponse à anonyme,

Vous nous avez mal lu, mal compris et votre analyse s'en trouve donc faussée.

Vous n'avez pas compris que c'est le pen lui même qui rejette tous ses anciens amis! Carl Lang, Gollnisch et les autres n'arrivent plus à s'exprimer, ils sont interdits de médias par le pen qui a donné ses ordres à Vizier, ils n'ont même plus d'air pour respirer! Alors que voulez-vous et qu'espérez vous faire au sein du FN actuellement ?
Même hors FN et dans l'Union Patriotique, vous voyez bien que Mégret ne peut rien faire!

Il faut arrêter de rêver et il faut ENFIN OUVRIR LES YEUX!

Vous parlez d'acharnement, mais de quel côté est donc cet acharnement???

Poser la question c'est déjà y répondre non ?

Nous avons tous, et quand nous disons tous nous sommes très loin de ne parler que de nous, nous avons tous espérer avant la mi janvier, mais tout était déjà planifié, et depuis longtemps, c'est évident.

Lille en a encore été un exemple frappant.

Même le service de presse du FN a reconnu (une bourde?) qu'à Lille il y avait "l'ensemble de ses cadres". Ca fait peur!

Si tel est le cas, pauvre FN, mais c'est le résultat de plus de 10 ans d'abandon du sol fertile des idées.

OUVRIR LES YEUX, c'est tout ce qu'il faut aujourd'hui. Et songer à l'avenir dès maintenant.
Merci

Mélanie a dit…

Une anonyme à dit c'est de l'intérieur que l'on doit se battre. Je l'ai cru longtemps. Et c'est ce que j'ai essayé de faire. mais le problème est que tout les nuisibles n'ont pas une étiquette sur le front disant "je suis là placé par untel ou une telle pour détruire le mouvement". Je me suis faite avoir par le Président lui même. Pensez vous que pendant même une seconde j'aurai pu imaginer que le Président du FN voyait dans les patriotes ou les nationalistes des ennemis ? Nous devons reconstruire, mais pas rafistoler l'intérieur. Ce qui ne veut pas dire pour moi que les anciens soit a mettre à la poubelle. Je me suis laissée dire que monsieur Touzé ne supportait plus les communistes du Paquebot. "On ne peut plus lever la tête sans en voir un" se plaignait-il dans son nouveau fief. Ce qui ne fait pas de lui quelqu'un de très respectable pour autant.

Jean Roger a dit…

Je n'ai plus aucune confiance en jean marie Le Pen, aucune. Je vais peut être paraitre ringard aux plus jeunes, dépassé, et même, suprême insulte, extrémiste, mais désolé, quand j'entends Le Pen et ses nouveaux acolytes vanter et parler de de gaulle comme d'un grand. L'homme qui nous a utilisé, manipulé, a qui on a tout donné et qui nous a lachement abandonné avant de nous poursuivre de sa vindicte, ça ne passera jamais. Que les plus jeunes se rendent compte qu'une génération a tout sacifié pour l'honneur. Personne ne nous l'enlèvera, personne, fu-ce Le Pen.
En 2002, on pouvait encore y croire, mais là c'est limpide, claire comme de l'eau de roche, et son attitude porte un nom: forfaiture!
J'aurais bien trop honte d'aller mettre un bulletin Le Pen, je me trahirais moi même et mes camarades. Personne ne devrait tolérer cela, si du moins la solidarité entres les générations dit encore quelque chose aux patriotes.

Anonyme a dit…

lorrain de St afrique, quoi que l'on pense du personnage, disait que le pen savait jusqu'ou il pouvait aller, que le cas de bernard tapie, broyé en six mois par le systeme, l'avait fait réfléchir. en fait, on peut se demander jusqu'à quel point jmlp ne s'est pas cantonné au role de repoussoir et de diviseur de la droite qu'attendais de lui la gauche.
jamais il n'a semblé vouloir faire du front un vrai parti enraciné et puissant. je me pose beaucoup de questions sur sa demarche politique réelle. n'avons nous pas été victime d'un grand bluff toute ces années? quand on connait soral, la maniere dont il insulte toutes nos valeurs, comment jmlp peut-il le recevoir, en faire le redacteur de ses discours?
n'avons nous pas des lang, des gollnish, des megrets capables d'ecrire des discours?
on se fout de nous.
lorrain de St afrique ecrit dans un de ses livres qu'une fois, jmlp, le regard songeur, demanda en parlant du front "et si on devait estimer tout ça, à combien cela se monterait?". tout était dit. le front n'est qu'une boutique pour les le pen. que dieu leur pardonne.

Anonyme a dit…

Message aux nationalistes anti-Lepen:
Si vous étes anti-Lepen et même anti-De Villiers, alors pour qui votez-vous? Sarkozy le dhimmie gauchiste qui fait le lit de la djihad de Ben Laden et co? Chirac le collabo-marxiste mondain, grand dhimmie de l' Elysée qui vend son pays à l' Islam et à ses copains communistes?
Dite clairement pour quel politicien et quel parti vous appelez à voter en mai 2007. Un peu de courage.

La Gauche et son extrême-gauche s'appliquent à détruire méticuleusement la France pour en faire une République Soviétique Francaise de type islamo-communiste
(l' horreur à l' état pur pour tout
étre humain normal)par tous les moyens, même les plus perfides et on ne peut que constater tristement que le Gauchisme marxisant a infiltré la Droite.
On sait qu' en stratégie politique et militaire, l'infiltration discréte au coeur du camps ennemi est le meilleur moyen de le détruire.
Et j' ai comme le sentiment que vous les
soi-disant 'nationalistes patriotes anti-Lepen/anti-De Villiers (sic!) vous étes le dernier gadget que l' Anti-France marxiste a trouvé pour détruire la Droite Patriote.
Vous étes suspects car vous apparaissez sur le devant de la scéne peu avant les élections. Vous étes suspects car si vous détestez Lepen, vous détestez tout autant De Villiers or au jours d'aujourd' hui, sachant que si l'on est un minimum patriote et fier d'étre Francais, horrifié par les ravages de la Gauche et de son Extrême-Gauche, l' on ne peut qu' étre de Droite MAIS! on constate une marxisation progressive de la Droite -on appelle ça 'droite sociale et altermondialiste(sic!)- par des agents marxistes infiltrés, à commençer, entres autres, par le pitoyable Chirac,
incompétent certifié et marxiste notoire, véritable Pierre Laval du XXI éme siécle et son Iznogoud Sarkozy le dhimmie pro-islam (nb: amusant, les racailles que sarko veut aider le haïssent en le traitant de "youpin"-constaté de visu!), Sarko roi de l' esbrouffe et du retournement de veste et grand ami de la Gauche Caviar tout comme son maître Chirac ha ha ha!
"Dis-moi qui sont tes amis, je te dirais qui tu es" en somme.
Bref, pour tout Patriote Francais, pour tout Francais digne de ce nom, le choix se réduit à deux partis politiques et deux chefs: le FN de J-M Lepen et le MPF de De Villiers. Il ne peut en étre autrement, tous les autres partis sont soviétiques et marxisants même en usurpant trompeusement l' étiquette officielle 'de Droite'(exemple: l' UMP sarko-chiraquien, parti marxiste-mondain pro-islam).
Donc, si vous étes anti-Lepen et anti-de Villiers, vous ne pouvez qu' étre suspects aux yeux des patriotes Francais et soupçonnés d' étre des soviétiques infiltrés à la solde de l' Anti-France...

A vous de vous justifier. Moi, mon choix se fera au dernier moment entre Lepen ou De Villiers, les seuls politiciens de Droite dans cette France soviétisée et vouée à l' échec. Des siécles de patient travail foutu en l' air en même pas 40 ans. Les traîtres et les collabos le paieront cher à la prochaine Libération, plus cher que leurs modéles inavoués de Vichy. salut à vous les gadgets nationalistes!

Signé Le Légionnaire: anticommuniste de Droite patriote résistant et fier de l' étre (sans fascisme ni nazisme-les trucs gauchistes mêmes étiquetés 'droite', j' aime pas ça). Vive la France et mort à l' Anti-France et sa minable République soviétique Francaise.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Le Légionnaire,

Nous avons plus apprécié votre message sur soral. Ceci dit, et comme nous l'avons dit 100 fois et plus déjà, nous n'appelons à voter pour personne!
Nous nous en sommes déjà assez expliqué.
Si JMLP ne s'était pas renié, s'il n'avait pas rejetté ses anciens amis et nos idées, s'il n'avait pas trahi en laissant un soral s'infiltrer, s'il n'avait pas interdit nos leaders naturels de médias, s'il n'avait pas laisé humilier mégret, s'il n'avait pas l'intention de placer sa fille à la tête du FN, si si si si si si si etc etc etc !!! ... (voir tous nos articles) alors nous aurions été de son côté naturellement!
En ce qui concerne Villiers, nous nous en sommes également expliqué largement.
Notre combat est fort simple: Le Pen a tout cassé, alors pas une voix patriote pour le pen, et reconstruisons sur des bases nouvelles le mouvement national.
Nous ne disons pas autre chose depuis le début.
Et nous allons continuer que ça plaise ou non...

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Prodeo,

Nous (c'est à dire plusieurs tendances patriotes et nationalistes y compris beaucoup de membres du FN), donc nous avons tout, mais alors la tout tenté pour nous faire entendre de JMLP, de janvier à décembre 2006! Aussi, ce n'est pas aujourd'hui que nous allons publier des communiqués du Front, et faire de la pub pour leurs sites par dessus le marché.
On verra le jour ou ils publieront nos communiqués.
Plus sérieusement, il n'est pas trop tard pour Jean Marie Le Pen s'il désire encore notre soutien. Il sait ce qu'il a à faire.
Il a eu 12 mois pour nous répondre et il ne l'a pas fait, alors qu'il ne vienne surtout pas se plaindre car il a délibérement choisi son camp, celui du reniement. Il n'aura donc pas une seule de nos voix!
Si vous désirez commenter, vous connaissez nos règles de courtoisie élémentaire. En conséquence, merci de ne pas faire de publicité pour d'autre site que le notre.
A bientôt.

Anonyme a dit…

Je viens de tomber par hasard sur votre site. Terrifiant. J'étais bien certain de ne pas être seul à penser que les idées nationalistes étaient trahis par Le Pen. Que ce soit pas sa fille je m'en moque comme de ma dernière chemise, ce qui compte c'est le résultat.
Et quand je vois tous les tièdes et les "pseudos", ces militants de carton pâte que possèdent encore le FN, je me dis qu'heureusement que le pen a encore Mégret avec lui. Chez moi, à St Etienne, si les pro mégret ne collent pas, y'a pas une seule affiche patriote en vue. La honte!
J'attends qu'une seule chose: Que Mégret se barre après tout ce qu'on lui a fait subir, et je ménerai campagne contre le pen.
Pour le moment, je me contente de faire comme vous le dites. Ne pas voter pour lui et encourager tous mes amis à en faire autant.

LE LEGIONNAIRE a dit…

Réponse au Collectif "Sauvons nos Idées"

Votre réponse à l' adresse de ma vive critique à votre encontre me semble justifié et équilibré. Arguments retenus.

En matiére de politique depuis toujours, tous les coups bas semblent permis et l' infiltration ennemi est la tactique la plus sournoise et la plus efficace,
c'est pourquoi des gens comme vous se disant nationalistes et patriotes MAIS se déclarant anti-Lepen ET anti-De Villiers à la fois me paraissent disons suspects...
J'espére que vous comprenez mon point de vue tout comme je comprends le votre.

Je comprends pour ma part votre point de vue critique à propos de Jean Marie Lepen et de sa bizarre 'mésévolution'et je dois dire que son orientalisme pro-islam, son népotisme (cf: trait typique gauche-caviar), sa soudaine indifférence à l' égard des ravages de la soviétisation rampante du pays ne sont pas fait pour me plaire.
Les mass-médias (tous sous contrôle gauchiste, voire extrême-gauchiste-même le Figaro!!!)se montrent depuis peu bizarrement..gentils avec Lepen, voire..complaisants alors que ces mêmes gens faisaient encore naguère de l' anti-lepénisme hystérique leur juteux fonds de commerce (amusant: Paris-Match, le magasine gauche-caviar-collabo mondain sert la soupe à Jean-Marie lors d' une interview bcbg. Mignon!). On peut appeler ça une tactique de cause à effet ou alors c' est une énième mise en scéne théatrale aux dépens de ces braves
andouilles de Francais qui se laissent rouler dans la farine à force d' étre accrocs à cette minable télévision francaise propagandiste...

Je constate que je ne suis pas le seul patriote à voir les choses de ce point de vue.

Vous prétendez ne rouler pour aucun leader politique -pourquoi pas- or les élections nationales de mai 2007 se rapprochent et il faudra néanmoins obligatoirement un (nouveau) locataire à l' Elysée et pour tous
patriote (forçément à Droite), le choix est trés réduit:
J-M Lepen ou De Villiers. Mégret?
Mégret, autre leader patriote, a certes des qualités, d' organisateur, de gestionnaire et de rédacteur (brillant) mais il n' a pas la carrure d' un chef d' Etat. Désolé.
Si Lepen à priori trahit la cause patriote (jusqu' à plus amples informations sur le sujet) alors il ne reste plus que De Villiers qui n' est certes pas parfait mais qui, dans les conditions dramatiques de la France de 2007, fera l' affaire A CONDITION QU' IL DENONCE SON ALLIANCE AVEC LES COLLABOS DE L' UMP SARKO-CHIRAQUIEN. Sinon que le Vicomte aille au diable!
Bien qu' il soit difficile de réparer une trahison, vous avez, Messieurs Lepen et De Villiers, jusqu' à fin avril-début mai pour redresser la barre avant le naufrage.
Vous les gens du collectif "Sauvons nos idées" devrez aussi prochainement faire un choix affiché en faveur d' un leader sinon vous perdrez toute crédibilité et donnerez malgré vous aux yeux de vos lecteurs une crédibilité aux soupçons d' infiltration Anti-France que j' ai formulé à votre encontre et que nombres d' autres patriotes ne manqueront pas d' exprimer également à l' adresse de votre mouvement.
Je serais curieux de savoir si vous étes affiliés et partenaires de l' excellent website résistant
www.france-echos.com, le Radio-Londres moderne sur lequel j' ai trouvé le lien de votre website? Car France-Echos.com semble s' étre prononçé en faveur de De Villiers.

Il serait idiot de se disputer entre patriotes et je trouve tous un tas de qualités à votre website.
Il suffit simplement de s' expliquer entre gentlemen lorsqu' il y a un point de désaccord étant donné que nous partageons à priori le même but patriotique et la même haine de l' AntiFrance aux multiples visages. Votre anticommunisme suffit à vous rendre sympathiques à mes yeux (sourire).

Pour finir sur le risible cas Alain Soral, j' ai comme la nette intuition qu' il s' est vu assigné par sa hiérarchie coco la
tâche d' infiltrer la Droite Patriotique en jouant au "rebelle-marxiste-nationaliste-anticonformiste" pour mieux berner les patriotes.
Soral n' est in fine qu' un électron atypique d' une même nébuleuse communiste totalitaire, l' Internationale Communiste dirigée en sous-main par l' Elite Dirigeante Mondiale (CFR, Bilderberg, Trilatérale etc n'est-ce pas Messieurs Jospin et Chirac). Il n' arréte pas de bramer qu' il reste avant tout un marxiste, donc un totalitaire. Bref une ordure facho (rouge).
Bien avant Soral, Trotsky -puis l' hilarant et sanguinaire Che Guevara alias Carnicérito le "petit boucher de la Havane" dixit les Cubains- avait joué le même rôle commandé alors qu' il n' était qu' une ordure rouge de plus qui prônait ouvertement le meurtre de masse pour établir la dictature marxiste. Un facho rouge. Il fût simplement volontairement sacrifié comme un instrument utile par sa hiérarchie supérieure, çe qui fait de lui aujourd' hui une trés utile 'sainte icône rouge' du révisionnisme négationniste communiste qui permet au moindre petit trouducul rouge de piailler crânement que Trotsky, Marx ou Che Guévara et autres saloperies étaient des "purs-et-durs-qui-ne-voulaient-que-le-bien-de-l'humanité"(sic!), "de-grands-humanistes"(on veut bien les croire sur ce point-rire) et que "Lénine-Staline-PolPot-Mao-n'étaient-pas-des-vrais-communistes"(re-sic!!). Je l' ai maintes fois entendu de mes propres oreilles!! Arlette Laguillier ne déblaterre pas autrement!

On peut même entendre le moindre petit petzouille rouge vous seriner comme un robot que "le-communisme-n'a-jamais-été-établit-et-que-l'URSS-c'était-pas-le-vrai-communisme-gnagnagna" (sic!!!glurb!!!). A vomir mais véridique.
La dictature marxiste de l' URSS a été établit en 1917 dans les pays de l' Est et s' est écroulé (sur ordre secret rouge) en 91, c' est à croire que ces cocos fumistes n' ont rien branlé pendant tous ce temps si c' était pas le "vrai communisme", c' est un quasi-constat d' échec patent, une façon de dire à demi-mot "oui, le marxisme c' est bien d'la merde mais nous on aime ça et on veut l' imposer à tous le monde".
Hypocrites! ordures! fachos rouges!
Les loups se dévorent entre eux...

Et bien Alain Soral, c' est tout ça à la fois. Avant Soral, il y eu Trotsky et Guévara: des robots utiles et serviles destinés à reéquilibrer les effets médiatiques néfastes aux yeux de l' opinion publique du terrorisme intellectuel de la 'grande famille de Gôche', de façon à continuer de berner le citoyen ordinaire.
Hier Marx, Trotsky, Chié Guévarra, aujourd' hui Alain Soral: même ordures, même arnaque.CQFD!

Les socialos et les cocos sont allés trop loin dans le terrorisme
intello hystérique à coups de droits-de-lhommisme culpabilisateur à tout crin -ils en ont pris conscience- ça finissait par devenir trop visible aux yeux des Francais qui de fait désertent les rangs de la Gauche, d' où le recours à l' immigrationnisme forçené (pour reconstituer le stock d' électeurs-couillons), d' où le recours à un marxiste anticonformiste comme Soral chargé par sa hiérarchie de mettre la discorde au sein de la Droite Patriote et empécher volontairement au final toute union patriotique nationale. Bien joué!
Alain Soral, l' Agent Smith de l' Internationale Totalitaire Communiste, La Matrice Soviétique. malin.

Pourquoi une taupe marxiste comme Soral n' a pas sa place au sein d' une union patriotique? Simple: le Communisme (et son Socialisme) est INTERNATIONALISTE, un concept politique foireux qui nie toute notion de frontiére nationale, de patriotisme et donc de patrie au profit d' une fusion obligatoire des nations au sein d' un gouvernement mondiale totalitaire (à venir) dirigé par une nomenklatura restreinte de privilégiés (tout communiste réve d' en faire partie-c' est ça l' astuce). NB: l' Union Européenne, par exemple, n' est rien d' autre que ça.
Mais bien pire que ça, l' Internationalisme socialo-marxiste prône purement et simplement l' abolition de la cellule familliale! Une horreur! Des anti-valeurs mortifères en opposition totale avec les valeurs de la droite Patriotique!
Une bonne fois pour toutes: il est IMPOSSIBLE de se dire de Gauche (et d' extrême-gauche) et patriote, c' est antinomique!
Voila pourquoi un leader nationaliste se disant patriote comme Lepen ne peut que se discréditer et discréditer la cause patriote à copiner avec des fachos totalitaires, comme Alain Soral (et l' hilarant mais totalitaire et raciste antiblanc Dieudonné grand ami de Frêre Tariq Ramadan, facho intello islamiste).

Jean Marie Lepen, vous avez fait une grave erreur stratégique en laissant des fachos rouges comme Soral et Dieudonné faire de l' entrisme au sein de la Droite Patriotique. Pire que ça, laisser un communiste comme Soral rédiger vos discours s' assimile en temps de guerre à un ACTE DE HAUTE TRAHISON. Imaginez si De Gaulle avait laissé Joseph Goebbels ou Béria rédiger ses discours. Impensable! et pourtant vous avez osé....
Qui étes-vous vraiment Monsieur Lepen. Visiblement pas celui que vous nous avez laisser croire pendant si longtemps.
Vous qui pendant longtemps vous étes plaint d' étre assimilé par vos ennemis à un néonazi, en copinant avec un facho rouge comme Alain Soral, vous nous rappelez les
heures sombres du Pacte Germano-Soviétique qui entérinait l' alliance naturelle et logique entre les fachos bruns et rouges, frêres ennemis de la grande famille de Gauche.
Sauf votre respect, ça s' appelle se tirer une balle dans le pied, Monsieur Lepen...
Le monde est bizarre. Il est également mauvais....

Messieurs du Collectif "Sauvons nos Idées", comptez sur moi pour botter le cul des fachos rouges de l' AntiFrance et contribuer à chatier par le verbe les traitres à la cause patriotique.
L' anticommunisme est la façon la plus saine de se marrer en joignant
l' utile au nécessaire (la préservation de la Démocratie Francaise et de sa culture historique nationale), c' est aussi un art de vivre qui a donné à la France ses plus grands humouristes tels Thierry Le Luron, Reiser, les Inconnus et Coluche (classé anticommuniste sur Wikipédia).
Mais si mes idées et ma ligne patriotique n' étaient pas à votre goût, faites-le moi savoir, de façon à çe que ni vous ni moi ne perdions notre temps car dans la situation dramatique où se trouve notre pauvre pays de par l' action
vipérine de l' AntiFrance totalitaire, le temps est un luxe qui n' est plus dans nos moyens face à la perspective prochaine et certaine de l' Horreur, la guerre civile religieuse et inter-ethnique qui nous pend au nez.
Bonne continuation.

Francais, Mai 2007 est la derniére chance de reconquérir notre pays tyrannisé aux mains des traîtres et des collabos. En Mai 2007, sortez de la Matrice Soviétique: votez patriote.
1945: Libération
2007: 2 éme Libération. Si vous le voulez vraiment. A vous de jugez.

Jean-Marc a dit…

Il y a cinq ans passait un vent de terreur sur la société bourgeoise française lobotomisée et enturbannée. Un vent de tempête ,un vent de révolution jetait bas les élites et leurs palais. Les lupanars des assemblées parlementaires ,les médias aux ordres des puissants ,les lobbies ,les polices de la pensée, les églises et leur Torquemada étaient menacées pareillement de quelque évolution à la dynamite: Le Pen était présent au deuxième tour des présidentielles.

Le gros bourgeois qui savourait sa chartreuse en écoutant du Renaud ,le premier ministre qui aspirait à l’air frais des villégiatures, le président qui s’exhibait au fort de Brégançon en cherchant vainement des acclamations populaires tremblaient .Alors la furie digne de la Roumanie de Ceausescu s’empara de la partie la plus vermoulue de la société. De télé 7jours au Medef, du Pèlerin magazine à Paris turf en passant par le Mrap on se mobilisa « contre le fascisme »…On se montrait les nationalistes du doigt, on ne les évoquait que comme des destructeurs ,des amants de la mort, des nihilistes .En fait, il avaient dit la Vérité, ils devaient être exécutés !

Vint l’heure des persécutions, l’heure de la réaction. On devait mesurer mots et paroles. On ne pouvait plus même parler à sa glace sans risquer l’opprobre ou le bagne.

Le peuple de France ne savait plus. La presse qui désinforme,lui avait donné sur les nationalistes les idées les plus fausses,les « informations » les plus tendancieuses .Et puis malgré le matraquage totalitaire, le temps a passé et les faits de la vie ont tôt fait de démentir la fièvre de la propagande. La parole relatant les réalités s’est libérée peu à peu . Dans les avenues des villes comme dans les ruelles des campagnes ,sur le parvis des églises,dans les universités,au sorties des usines comme à la porte de l’atelier, les mots sont venus dire la souffrance et la misère, les mensonges et les trahisons, les espérances et le désespoir .On y parlait le langage des gens de France, tour à tour simple et mordant ,naïf et doux, tendre et violent. On y décrivait les causes ,on y parlait des effets. On annonçait la nécessité absolue du sursaut national sans exclusive aucune et avec toutes les bonnes volontés avec tant de suite, tant de vigueur, tant de raison que la chaleur fut communicative et que beaucoup de cerveaux se libérèrent de l’oppression de l’ignorance.

Alors, aujourd’hui, les gouvernants sentent que le vent qui souffle est plus puissant que jamais. Il ne découronne plus seulement les têtes hautes et les cimes altières. Il ne souffle plus seulement sur les sommets de la richesse corrompue. Il souffle aussi dans les plaines de la misère, de l’ignorance et de la servilité .Il ne menace plus seulement de jeter bas la tête des tenants du système, il secoue la tête des sujets chassant toute lâcheté et toute veulerie pour en faire des français libres. De cette tempête ,il ne mourra que les gros et les puissants, que les privilèges et les mensonges. La révolution française est en marche, ce que les énarques et les médias craignent dans le Front National ,c’est leur absence totale de contrôle du phénomène, pas d’infiltration possible , aucun relais de barbouzes . Rien , un diamant qui découpe les vitres souillées du pouvoir et qui demain apportera l’air pur des forêts où toujours les preux et les proscrits ont puisé l’énergie de notre terre .

Qu’on assomme ou qu’on tue , qu’on enferme ou qu’on terrorise la vérité nationale est en marche,clamée par tous les cailloux des chemins sous le pas des justes .

Jean-Marc

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Jean Marc,

Lupanars, gros bourgeois, torquemadas, révolution française et « les justes » pour assommer le tout ! Manque plus que « ploutocrates » et ça donne le bréviaire du parfait petit soviétique.
Diantre, la vérité sort des cailloux des petits poucets de la classe ouvrière enfin rebellée contre les élites ? La dictature du prolétariat revisitée ? On tremble des futurs procès moscoutaires…

Blagues à part, nous vous publions parce que votre commentaire n’est ni dénué d’intérêt ni dénué de talent épistolaire (si cela vient bien de vous monsieur l’admirateur de Soral … encore un).

Nous avouons sans honte que, malgré tout, vous avez raison sur bien des points, notamment sur la très juste description de 2002 et de l’enfer démocratique que nous avons tous vécu.

Une ombre, et une grosse au tableau idyllique : Qu’en a fait JMLP ? Rien…

Alors le peuple en marche derrière le pen ? Non merci il a déjà donné ce peuple, et il a vu !

Salutations Nationalistes

QUENTIN a dit…

Vous êtes marrant!
Vous ne voulez pas voter pour Le Pen, mais pas non plus pour De Villiers, il reste la belle Royal...
Sortez un peu de la démagogie du Front!!! J'aime la soupe au cochon, et j'ai pus en manger tout mon soûl quand j'étais plus jeune!!!
De Villiers n'est pas que la Vendée...
C'est tellement facil ce que vous faîtes...
A quand la Rose sur votre blog?

Patriotiquement vôtre

QUENTIN

(Si le pays compte encore pour vous ...)

LE LEGIONNAIRE a dit…

TOUT FOUT LE CAMPS!

Et dire qu' aprés des années d' anticomunisme de bon aloi, il a fallut que Lepen ait la trés mauvaise idée de copiner avec un facho marxiste certifié comme Alain Soral (doublé d' un mec haineux envers les femmes-tout pour "plaire"). et qu' en plus, Lepen aille jusqu' à faire rédiger ses nouveaux discours par cette petite ordure facho marxiste de Soral, ça confine à la collaboration (y' a pas d' autre mot), ça confine au ridicule!
Monsieur Lepen, serait-ce un nouveau pacte germano-soviétique à la sauce Auteuil-Neuilly-Passy que vous nous concocter là? Hmm déçevant.......

A ce rytme-là, on verra bientôt Jean Marie, avec Soral en Grand Sénéchale, donner l' accolade amicale à toute la Gauche-Caviar qui le fêtera en nouveau héros du Gauchisme Mondain. Tout est possible en ce bas-monde. Surtout le pire....

Mais néanmoins, je réitère mon injonction à l' adresse du Collectif "Sauvons Nos Idées": si vous étes anti-Lepn, soit, pourquoi pas puisque Lepen copine avec les communistes et les djihadistes.
Mais sachant que quoiqu'il advienne, il y aura forçément un locataire au lupanar satanique de l' Elysée pour une durée de 5 ans, et que en plus d' étre anti-Lepen, vous étes anti-De Villiers, il faudrait quand même que VOUS VOUS PRONONCIEZ SUR VOTRE CANDIDAT FAVORI, car si vous ne le faite pas et que vous prônez l' abstention totale au 1 er comme au 2 éme tour, vous étes assez intelligent pour comprendre que l' abstention ne peut que favoriser les ennemis de la France et des Francais: l' AntiFrance (Sarko, Ben Chirak, Bayrou, Ségolène, Marie-Georges, Olivier -que du gaucho-collabo, du soviétique à la sauce marxiste-mondaine écoeurante)...

L' AntiFrance n' attend que ça: que les patriotes ne votent pas et s' abstiennent. Et vous, en refusant de vous prononçer pour un candidat, en continuant de louvoyer mi-figue mi-raisin l' air de ne pas y toucher, vous faites finalement le jeu de l' AntiFrance. Avouez que c' est quand même suspect, non?

Il n' ait pas question que les patriotes s' abstiennent en mai 2007 quand l' AntiFrance, elle, va massivement voter pour déposséder les Francais de leur propre pays.
Alors un peu de courage et dite-nous pour qui vous allez voter, quel est votre plan?
Si vous persistez dans votre mutisme pré-électorale quant à votre choix de vote, vous ne pourrez que susciter la méfiance des nombreux patriotes comme moi qui se diront que vous constituez une infiltration ennemie -au service de l' élite collabo dirigeante- dans nos rangs pour y semer la zizanie.
C' est simple, y' a pas vraiment le choix: si c' est pas Lepen, c' est alors De Villiers. Tous les autres candidats sont soviétiques et collabos, quand ils ne sont pas carrément de petites ordures facho-marxistes (besançenot, buffet) ou une petite neuneu grande-bourgeoise-marxisante instrumentalisé par le komintern (marie ségolène évidement).
De Villiers n' est pas parfait mais dans l' urgence et vu le merdier dans lequel NOTRE pays se trouve, il fera l' affaire. A CONDITION QU' IL DENONCE PUBLIQUEMENT SON ALLIANCE AVEC L' UMP COLLABO SARKO-CHIRAQUIENNE. Sinon, qu' il aille au diable!

Devenons des citoyens-consommateurs en traitant les politiciens comme des boites de conserve alimentaire que l' on consomme ou que l' on jette, selon satisfaction. Arrétons de les perçevoir comme les 'seigneurs du chateaux' ou les 'saint-sauveurs' qu' ils ne sont pas. Les politiciens sont payés par nos impôts, ils sont donc nos employés, nos obligés.
MAI 2007, LE CITOYEN FRANCAIS DE SOUCHE REPREND LE POUVOIR DES MAINS DE LA POLITIRACAILLE !

Vive la France et mort à la République Soviétique Francaise!

MESSAGE A LA RESISTANCE: c' est, parait-il, dans les vieux pots que l' on fait les meilleures soupes. Hé bien, reprenons les vieilles recettes de nos aïeux Résistants.
Pendant les années sombres du régime de Vichy, la Résistance avait pris l'excellente habitude de semer discrétement au hasard en milieu urbain de petites croix de Lorraine en papier découpé de couleur vive dans le but d' inquiéter l' Ennemi et l' empécher de dormir tranquille. Une façon d' occuper psychologiquement le terrain à peu de frais hé hé!
La Croix de Lorraine est, bien avant d' étre un quelconque symbole gaulliste, un symbole chrétien, un symbole francais, de résistance à l' occupation de l' Ennemie.
Les collabos des mass-médias et leur Télévision collabo merdique seront bien emmerdé quand ce petit papier symbolisant la Résistance se multipliera par centaines de milliers sur les trottoirs et les administrations de toute la France.

Bien que la Croix de Lorraine soit un symbole chrétien, nos camarades résistants Juifs et athés pourront tous aussi bien le diffuser, comme l' ont fait leurs aïeux pendant la Seconde Guerre Mondiale.
Et l' AntiFrance sera bien emmerdé car il lui sera IMPOSSIBLE de récupérer opportunément ce symbole
et il lui sera IMPOSSIBLE de le dénigrer publiquement sans révèler leur vraie nature d' oppresseurs. Qui pourrait condamner la Résistance sans passer lui-même pour un oppresseur? hé hé hé!
De plus, ce symbole n' est pas (encore) interdit par la Loi, il est donc légal !

Il suffit pour Résister de maniére efficace et peu dangereuse de feuilles de papier de couleur vive et d' une paire de ciseaux. Veillez à vous munir de gants pour ne pas laisser d' empreinte digitale, la Gestapo-KGB Droits-de-lhommiste veille et sa répression est sans pitié envers les Résistants...

Il est essentiel à une dictature moderne, quelqu' elle soit, de maintenir, par le mensonge et la manipulation, les apparences afin d'emprisonner mentalement à leur insu les gens ordinaires dans une sorte de Matrice mensongére aillant les apparences trompeuses de la normalité. Faire en sorte "que les gens aient l' amour de leur servitude" (dixit Aldous Huxley)
Cette petite croix de Lorraine en papier a le pouvoir de désagréger petit à petit le voile mensonger de la Collaboration.
Faisons comme nos aïeux Résistants et qu' ils soient fiers de nous.

Si vous les gens du Collectif jugez cette idée bonne et recevable, intéressante pour le plus grand nombre, soyez aimable de la transmettre à la direction de www.france-echos.com pour qu' elle puisse diffuser cette idée auprés de ses lecteurs Résistants. De mon coté, je m' active.

Salutations Résistantes,

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Réponse au Légionnaire

Vous avez tout dit en fait.

Est ce que De Villiers a dénoncé publiquement l'UMP?

Vous le dites vous même "s'il ne le fait pas qu'il aille au diable"!

Alors que faire ?

LE LEGIONNAIRE a dit…

Et bien si vous les gens du collectif "sauvons nos idées" vous ne savez pour qui voter, et bien votons TOUS De Villiers, et à la graçe de Dieu.
A part Lepen et De Villiers, tous les autres candidats sont des soviétiques et des collabos.
Y' a pas le choix...
Et si vous ne vous prononçez pas ouvertement pour un candidat, vous allez finir par devenir suspects et soupçonnés malgré vous de collusion avec la Sarkomafia soviétique ou pire, avec les collabos marxistes (PS et PCF etc).A vous de jouer.

J' observe que les médias collabos mettent en avant le trés fadasse Bayrou (un autre soviétique tendance chamalow). Il serait intéressant pour nous lecteurs que vous décryptiez les méthodes de manipulation médiatique de l' opinion publique.
Il serait temps que l' on brise également le tabou du rôle exact de la Franc-Maçonnerie dans la vie politique francaise ET européenne.
Les Franc-Maçons sont experts à brouiller les pistes en çe qui les conçernent (du genre "circulez, y'a rien à voir") mais sachant que le Secret Maçonnique se place impérativement au dessus de tout autre engagement, qu' il soit politique, électorale ou autre, sachant que les Franc-Maçons sont bien répartis à tous les niveaux de la société et que 2 Franc-maçons ennemis publiques en politique collaborent étroitement en toute discrétion dans le secret de leur loge, il y a vraiment de quoi se poser de sérieuses questions quant à la sécurité et la pérennité de la Démocratie par rapport à ces gens-là.
La Franc-Maçonnerie n' est pas qu' un club philantropique, c' est aussi une organisation secréte qui fait la pluie et le beau temps en France et ailleurs. Et que penser d' organisations paragouvernementales privées comme la Commisssion Trilatérale, le groupe Bilderberg, le Bohemian Club etc (au sein desquels travaillent incognito nos politiciens)qui planifient à l' insu des citoyens la politique et l' avenir des nations pour réduire la Démocratie à peau de chagrin afin d' établir un Gouvernement Mondial Totalitaire? Votre avis ?

ps: mille excuses si vous Franc-Maçons ou à leurs ordres.hé hé!

Salutations résistantes.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Nous ne sommes pas Francs Maçons (et vous? hé hé !) et pour nous les derniers "bons" francs maçons furent ceux qui luttèrent aux côtés des nationalistes contre la Loi anticatholique de 1905 et pour l'instauration de la Fête Jeanne d'Arc quelques années plus tard.
Après 1934, tous les francs maçons étaient devenus des ennemis de la Nation.
Pour Bayrou, nous allons faire un article pour le dénoncer, lui et les manipulations des médias, car c'est vrai que c'est un ectoplasme doublé d'un pitre!