lundi 12 février 2007

LE « COMITE DE DEFENSE DES FAMILLES FRANCAISES » NOUS ECRIT

LE « COMITE DE DEFENSE DES FAMILLES FRANCAISES » NOUS ECRIT


Suite à la publication du « programme » de Ségolène Royal, nous attendons avec impatience la réaction de Jean Marie Le Pen, Marine Le Pen, Philippe De Villiers, Bruno Mégret et Nicolas Dupont Aignan (nous n’attendons rien des autres) à l’incroyable proposition de Mme Royal concernant la scolarisation des jeunes enfants.

En effet, que propose Mme Royal ? Tout simplement d’instaurer l’obligation pour toutes les familles de placer leurs enfants à l’école dès l’age de 3 ans !

Nous sommes peinés de constater que cette proposition, éminemment marxiste et soviétique, ne soit pas mise en avant par la grande presse.

Nous condamnons avec la plus grande sévérité cette promesse électorale qui ne saurait réjouir que les ennemis de la famille. Déjà que, selon nous, l’obligation de scolarisation dès l’age de 6 ans devrait être aménagée pour celles et ceux qui le peuvent, et que l’éducation nationale fait fi du rôle des parents dans bien trop de cas et de domaines, mais là les bornes de la décence dont largement dépassées.

Nous pensons que cette proposition est non seulement dictatoriale, mais criminelle, car la place des enfants est auprès de leurs parents et pas ailleurs. Honte à Mme Royal de promouvoir une telle idéologie antifamiliale.

Nous alertons tous les parents, toutes les familles françaises et toutes les mères sur le danger que représente le vote pour cette candidate dont les positions sont contraires aux traditions françaises. Au cas où Mme Royal serait malheureusement élue, nous indiquons dès maintenant que nous descendrions dans la rue et que nous prônerions la désobéissance civique afin qu’une telle Loi proprement délirante et contraire à nos mœurs ne voit jamais le jour.

Mme Royal porte très mal son nom. Elle est la candidate de la fin de la famille telle que nous la concevons et nous ferons tout pour qu’elle soit battue.

Nous attendons donc rapidement la condamnation des propos de Mme Royal par ceux qui ont la famille et le bien être des enfants au cœur.


COMITE DE DEFENSE DES FAMILLES FRANCAISES

10 commentaires:

Louis a dit…

C'est vrai qu'il serait intéressant d'avoir l'opinion de Jean Marie Le Pen là dessus.
Attendons. Mais Dieu que ces socialistes n'ont rien compris! C'est effarant, effrayant même.

Fabrice et Anne Laure a dit…

Vous avez tout notre soutien pour votre action. Nous faisons tout auprès de nos amis pour relayer votre appel. Merci de nous avoir en quelque sorte "fédérés", car nous étions très nombreux à penser cmme vous, parfois sans s'en rendre compte. Gardez bon le cap. Pas de déviance vers les Villiers et autres, pas de compromis avec Le Pen (sauf s'il reconnait à temps ses erreurs mais il ne faut pas rêver). Ne tenons pas compte des ragots, du qu'en dira t-on, des insultes ou des moqueries. Vous et nous sommes dans le vrai. D'ailleurs, quand nous en parlons autour de nous, on nous donne souvent raison c'est rassurant.
En avant.

Anonyme a dit…

moi, comme maman de deux enfants de 3 et 4 ans , je trouve excellent cette idée d´obligation de l´ecole à 3 ans, je pourrais travailler de nouveau à mi temps et sans devoir payer des babysitters, les femmmes avont le droit à une via active aussi.

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Laure du Collectif repond à ce commentaire provocateur.

Alors pour répondre à une femme et à une maman en plus, il fallait une maman,et de 4 enfants.
Nous vous publions, car vous êtes le symbole de tout ce que nous détestons chez les gens de gauche ou assimilés.
- Déjà vous dites "nous les femmes"! De quel droit? Je suis femme aussi, et nous sommes 52% dans ce pays. Mais nous sommes avant tout des êtres humains, des "Hommes" au sens Grec du terme, avec nos spécifités et nos différences, mais nous sommes avant tout des Françaises. Or, peut être ne le saviez vous pas, mais une très large majorité de femmes de ce pays sont comme moi, à savoir opposées en tout au féminisme, alors merci de cesser de parler au nom des "femmes. Vous parlez en votre nom si vous le voulez mais pas autre chose.
- Ensuite, pourquoi aimez-vous autant la dictature? Et surtout pourquoi mentir? Vous avez du culot et/ou de la mauvaise foi d'oser affirmer de telles inepties en aussi peu de phrases, pour autant de fautes d'orthographes. Pour "nous les femmes", comme vous le dites très improprement, il existe déjà les crêches! Alors ça ne vous suffit donc pas? Je vous signale que ces crêches coûtent à la collectivité entre 380 et 500 Euros par mois et par enfant. En conséquence, (et ça pas même Le Pen ou De Villiers ne le disent), l'état pourrait donner très facilement 1.500;00 Euros à une maman de 3 enfants.
- Enfin vous parlez de "baby sitter" alors que celles-ci n'officient que le soir, la nuit ou les week end. Là encore vous dites n'importe quoi et je ne peux pas vous laisser dire ça.
Actuellement, en plus des crêches, il existe des gardes d'enfants à domicile qui sont subventionnées, mais surtout des maternelles dont vous semblez oublier l'existence.
Vous êtes d'accord avec une proposition dictatoriale et nuisible à l'enfant comme aux parents. Assumez votre volonté de détruire les bases de notre civilisation au lieu de vous cacher derrière des prétextes de façades.
Les écoles acceptent obligatoirement les enfants dès le vas age, alors pourquoi obliger les parents à les y mettre dès 3 ans si ce n'est pour satisfaire un peu plus l'état collectif dans lequel nous vivons malheureusement et qui entend bien faire de nos enfants des robots sans âme, sans racine et sans Dieu.
Vous dites n'importe quoi par haine et provocation et je ne vous félicite pas. "Nous les femmes", nous vous combattrons toujours et sans relache, tant que vous agirez ainsi, tant que vous voudrez prendre modèle sur les pires des dictatures, et vous nous trouverez toujours sur votre chemin.

Laure du Collectif

PS: Nous ne demandons pas autre chose que le choix entre le travail à l'extérieur, et le travail à domicile à élever et à éduquer nos enfants. C'est tout, et nous demandons la suppression des autres subventions de type assistanat. J'aurais pu parler très longuement des bienfaits du salaire maternel, mais ce n'est pas ici le sujet. Quoique.

Laeticia a dit…

Cette proposition de Royal ne m'étonne guère, les socialistes ayant toujours voulu faire le bonheur des gens malgré eux voire contre eux. Il est vrai que les "citoyens imbéciles" ne savent pas avancer dans l'ombre et que seul le génie de la gauche, chère à M Soral, peut nous éclairer et nous éduquer.
Pauvre de nous.

Anonyme a dit…

Bravo pour ce blog
donnez nous de l'information...

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Ne vous inquiétez pas vous en aurez tous les jours de l'info!
Parole de scout.
Et merci aux nombreux messages de soutien en provenance de Bretagne ce soir. Nous tiendrons une réunion courant mars en Bretagne. Nous vous tiendrons informer.
A bientôt

Hervé a dit…

Ce soir j'ai entendu un élu socialiste affirmer que la volonté de la gauche était de s'occuper des citoyens "de la naissance à la mort". Beau programme.
Qu'ils crêvent! On a déjà donné.
Et Le Pen qui trahit ses engagements. Que faire? Ou allons-nous? C'est terrible , horrible même. Je n'ai pas de mot.

Anonyme a dit…

lorsque nous naissons, nous naissons tout nu,
nous ne savons pas parler, nous n'avons pas encore de culture
nous pouvons apprendre n'importe qu'elle langue
en fait, nous allons apprendre celle de notre entourage
là, nous devenons, par exemple, francais (de langue française serait plus juste).
faisant partie d'une société, nous devenons citoyens,
par exemple : citoyens français.
mais à la naissance… nous sommes hommes ou femmes.

nous apprenons une langue,
nous apprenons l'histoire de notre société,
nous avons donc besoin d'enseignements.

et, ce qui est génial ! c'est que grâce à cette culture acquise,
nous devenons autonomes et pouvons penser par nous-mêmes.
donc même en étant français, nous pouvons sentir en nous,
que nous sommes avant tout… hommes ou femmes !

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

C'est très beau, mais et la famille là dedans?
Comme toujours les socialistes et leurs alliés du système veulent "s'occuper de nous de la naissance à la mort, du berceau au tombeau". Orwell est largement dépassé...