dimanche 4 février 2007

MESSAGE DE JEAN CLAUDE ET NADEGE DE ROUEN

MESSAGE DE JEAN CLAUDE ET NADEGE DE ROUEN

Nous sommes d’accord avec vous sur ce combat. Nous ne pouvons certes pas dire que nous approuvons toutes les tendances exprimées ici, tant il y en a. Pour notre part, nous sommes Catholiques Traditionalistes, nous sommes pour le droit à la vie qui doit être constitutionnalisé, nous sommes pour le principe sacré « Village, Région, Nation » et donc opposé sur tous les points au jacobinisme mortifère qu’ose exprimer sans honte Marine Le Pen. Nous ne voulons pas d’elle comme leader, alors nous allons rester chez nous, ne pas voter ce coup-ci, et faire comme avant : prier, résister à notre niveau et attendre l’après. Il serait intéressant d’avoir l’opinion de M Mégret sur ces sujets, car je me souviens qu’à l’époque du « Mouvement National » (premier nom du MNR), il était très catholique, mais on ne l’entend plus guère sur ces sujets, c’est dommage. Ce que je trouve choquant et inquiétant, c’est que personne au FN ne dit rien de ces dérives. L’électoralisme ne justifie pas tout. Les valeurs de Vie, la Famille, nos Régions et leurs cultures, la beauté de la nature en France, tout cela a encore un avenir. Un dernier mot à l’adresse de Marine Le Pen et de ceux qui peuvent la soutenir : Nous ne sommes pas du bétail et encore moins des cobayes pour vos expériences constructivistes. Nous préférons de loin nos valeurs aux vôtres. Enfin, pourquoi Bernard Antony ne dit-il rien ? Avez-vous des nouvelles à ce sujet.

1 commentaire:

Collectif "Sauvons nos idées" a dit…

Chère Madame, cher Monsieur,

Nous ne pouvons qu’approuver votre message. Certains d’entres nous ne sont pas catholiques traditionalistes, mais nous soutenons toujours les valeurs chrétiennes de vie, car elles doivent servir de socle et ne sont pas négociables. C’est aussi et avant tout cela une civilisation. Concernant M Antony, il lui est peut être difficile de s’exprimer avec force et vigueur, mais il n’en pense pas moins nous en sommes persuadés à la lecture de quelques uns de ses articles.
Cordialement.